Assurance-emploi: la ministre Finley ne connaît même pas sa réforme

Dans le dernier budget, le gouvernement conservateur a décidé de changer les règles entourant les revenus que les prestataires d’assurance-emploi pouvaient gagner tout en recevant des prestations. Intéressante à prime abord, la mesure s’est révélée négative, en particulier pour les plus petits salariés

Depuis la reprise des travaux parlementaires lundi, la ministre des Ressources humaines et du développement des compétences, Diane Finley, est interpellée sur le sujet. Mais à chaque fois, elle répond des faussetés qui dénote une ignorance crasse de son propre programme.

Depuis lundi, elle répète ceci aux Communes :

Une personne qui travaille deux ou trois jours par semaine alors qu’elle touche des prestations d’assurance-emploi pourra maintenant garder 50 % de chaque dollar gagné, plutôt que de voir chaque dollar gagné retranché de ses prestations d’assurance-emploi.

Ce qu’elle semble ignorer ou omet délibérément d’ignorer est que par le passé, les prestataires pouvaient garder la totalité des dollars gagnés si la somme ne dépassait pas le plus élevé de ces deux montants : 75 $ ou 40 % de la valeur de la prestation hebdomadaire.

Comme je l’expliquais le printemps dernier dans le Devoir, la nouvelle mesure fait en sorte que les prestataires qui travaillent perdent automatiquement la moitié des dollars gagnés puisque leurs prestations sont réduites d’autant.

Une personne recevant 200 $ de prestations hebdomadaires, par exemple, pouvait jusqu’au dernier budget gagner jusqu’à 80$ (l’équivalent de 40 % de ses prestations) sans être pénalisée. Passé ce seuil, ses prestations étaient réduites de chaque dollar gagné. À l’avenir, même si elle ne gagne que 80 $, elle verra ses prestations amputées amputées de 40 $ (50 % du revenu gagné). Elle n’aura donc plus que 240 $ en poche au lieu de 280 $.

En fait, à cause de l’élimination du plancher de 75 $, une personne gagnant seulement 20 $ perdra automatiquement 10 $ en prestations. Ceux qui gagnent le moins ou font le moins d’heures seront ceux qui perdront le plus.

Mais même ceux qui reçoivent les prestations les plus généreuses sont pénalisés. Supposons qu’une personne reçoive la prestation maximale de 485 $. Par le passé, elle pouvait gagner jusqu’à 194 $ sans perdre un cent de ses prestations. Avec le nouveau système, elle perdra 97 $. Pour ne pas être perdante, cette personne devrait maintenant gagner au minimum 388 $ par semaine pour se retrouver avec le même revenu qu’auparavant.

Est-ce possible de croire que la ministre ne le sache pas? Si c’est le cas, elle fait preuve d’une grossière incompétence. Si elle le sait en revanche et persiste à déformer les faits, elle nous prouve une fois de plus que ce gouvernement est prêt à tromper délibérément les Canadiens pour mieux faire avaler ses réformes. Peu importe la réponse, elle est inacceptable.

Laisser un commentaire

Bientôt elle va nous dire de faire notre demande de chômage dans le régistre des armes à feu pour ensuite le détruire. La ministre connait très bien les changements apportéspar son gouvernement, mais son parti réussit merveilleusement bien à tromper la population sur la portée de ses réformes.

Et l’attente est rendue à quoi, 16 semaines? Il n’y a que le pétrole qui compte pour les cons-serviteurs.

Ont-ils déjà été clair et limpide dans leurs intentions lorsqu’il s’agit de coupures???

Par contre, ils le sont bien plus avec les armes à feu et la loi et l’ordre…

Est-ce que cela m’étonne des conservateurs ? Certainement pas. Pour ce gouvernement sans-coeur, il n’y a que les riches et les grosses compagnies, pétrolières entre autres, qui comptent. Dire que nous devons les supporter encore 3 ans. En plus, ils préparent une autre loi mammouthe. Attachez vos tuques, on n’a pas fini. Ce gouverment nous déteste tous.

Comme le dit un de mes amis, nous sommes en zone sinistrée au niveau de la politique fédérale… pouvoir quasi-dictatorial, salissage éhonté de l’opposition, tromperies, mensonges, désinformation, amplification de la division de la population, trite recul en arrière et réputation du Canada en chute libre au niveau international. Quel gâchis.

MMe finley connaît très bien son dossier. Elle ment. Elle fait l’innocente les mains plaines. En plus elle devrait être pour la cause des femmes. Presque tout ces emplois précaire sont tenu par des femmes. Merci MMe finley pour encore nous tenir dans le noir profond. Merci merci……..

Les plus populaires