Audio : comment gagner le prochain référendum

Pour ce jour du 20 mai, 30e anniversaire du référendum de 1980, je ne trouve rien de plus approprié que de vous faire entendre ce classique des Justiciers Masqués : le vote automatisé au téléphone.

https://www.youtube.com/watch?v=EgoOfjDH9zg&feature=related

Les commentaires sont fermés.

DE 1 à 4 % du génome caucasien typique proviendrait de l’homme de Néandertal. Se pourrait-il que ce soit 4 % chez le Québécois moyen qui désire un 3 ème référendum, et 1 % chez les autres? A moins que ce ne soit 6 % chez ce Québécois-là? C’en est presqu’à se poser la question.

L’idée que les résultats référendaires ne comptent que si le résultat est oui, ou qu’un oui dans un 3 ème référendum l’emporte sur 2 non dans les 2 précédents, est d’un rétrograde et d’un antidémocratisme odieux.

Bon ça tire un rire ou deux mais Pauvre Madame… C’est presque indescent de faire vivre des moments aussi angoissants à quiconque… Dommage puisque l’idée de l’automatisation est excellente

lol cest des fous , et la femme est encore plus folle de croire aux vote par telephone.

C’est pas parce que le vote serait téléphonique ou via Internet que les gens voteront plus pour des partis quasi-identiques, tous interventionnistes.

@ Honorable

En effet, vous avez bien raison… Pour les mêmes raisons, il faudrait aussi arrêter de faire des élections.

Je propose de retourner à une monarchie absolue. Ainsi, les décisions prises par un gouvernement engageraient toute une génération.

Ça permettrait à notre jeunesse d’arrêter de rêver et de se concentrer sur des choses vraiment importantes, comme l’achat d’une nouvelle voiture ou d’une piscine hors-terre en banlieue.

Selon une analyse récente de Marie-France Bazzo
une simple analyse mathématique nous confirme qu’il est tout simplement impossible de tenir un autre référendum et qu’ainsi, le projet de souveraineté du Québec est définitivement mort.

En ce qui me concerne, je suis souverainiste depuis toujours et je vais le demeurer pour toute mon existence.

Toutefois, je dois admettre que l’analyse glaciale et pratico-pratique de Marie-France Bazzo est loin d’être futile et amène à une profonde réflexion.

Écoutez plutôt son intervention radiophonique
du 20 mai ici :

http://www.985fm.ca/in/marie-france-bazzo-952.html

Dans les faits, on nous a volé un pays au référendum de 1995 et depuis, le Québec subit
une « injection » planifiée et soutenue d’immigrants anglophiles impossible à stopper.

Guy LeVasseur
Rimouski

@Honorable

Votre commentaire est assez ridicule. C’est comme dire que les partis devraient arrêter de se présenter aux élections parce qu’ils n’ont pas été élus la dernière fois!

Chaque référendum sur la souveraineté a été soumis à une génération différente. Les boomers et la génération d’avant ont voté en 1980, les boomers/X en 1995 et un référendum éventuel inclurait aussi les Y. Le résultat peut différer à chaque fois car la démographie change à chaque fois.

Il faut bien le constater, peu importe le résultat, la proportion des gens qui ne votent pas est en augmentation.

Si en plus du vote conventionnel, il serait intéressant avec la nouvelle technologie, d’ajouter (avec un code secret attribué à chaque électeur) la possibilité de vote par internet.
Est-ce la façon d’atteindre le plus d’électeurs possible ?

À Benoit Rousseau :

Délicieux commentaire. En espérant que la personne visée en comprenne les subtilités…

***

Sinon, je crois que c’est en étant convaincu que l’indépendance est impossible que cette idée va mourir. Je crois qu’il faut transmettre l’idée de la souveraineté aux générations qui n’ont pas vécu les 2 premiers référendums. Ces générations ne sont pas nécessaire au courant de tous les enjeux. Il est impératif de les conscientiser à cette idée afin qu’elles puissent faire un choix vraiment éclairé.

Pour l’extrait radio : ayoye, la madame n’a pas pensé de raccrocher plus tôt?

@Honorable
« qu’un oui dans un 3 ème référendum l’emporte sur 2 non dans les 2 précédents, est d’un rétrograde et d’un antidémocratisme odieux. »

Vos propos ne tiennent pas la route.

L’humanite evolue et change

L’ampleur de l’esclavage a une epoque ne justifiait pas quelle se poursuive ad infinitum. L’interdiction du droit de vote pour les femmes a un moment x n’implique pas que la situation doit rester ainsi. Les sacrifices humains, La croyance en la terre platte, populaire a une epoque mais les choses evoluent.

Votre usage de l’homme de Neandertal en guise de tentative d’insulte est assez triste et rend votre pseudonyme antinomique

@ Très cher pardonnable, vous qui êtes empreint d’une si grande sagesse et de tant de connaissances futiles, pouvez-vous nous dire en vertu de quel loi ou juridiction le gouvernement dit du Québec opère?

a) S’agit-il de la constitution canadienne non-entérinée/signée par le Québec de 1982?

b) Du traité de l’Amérique du Nord Britannique?

c) Aucune de ces réponses, car depuis toujours les fonctionnaires québecois servent en théorie la couronne d’angleterre, et ne se sont jamais préoccupés de servir autre chose que leurs intérêts propres en ce faisant!?

Dites-nous quelle est donc la bonne réponse, et au vu et su de ce que nous constatons aujourd’hui, si c’est la solution à préconiser pour l’avenir de notre peuple?

« Comment gagner le prochain référendum »
Je ne crois pas qu’il existe une formule qui soit autre chose que spéculation. Je ne crois pas non plus que l’on puisse se fier aux sondages. Les réponses sont trop souvent l’expression des peurs qui ont conduit aux 2 défaites.
Je vais donc y aller d’une parodie. L’histoire de Moïse nous apprend qu’après avoir délivré son peuple de l’esclavage, il est allé rencontrer son Dieu pour recevoir ses commandements. Leur désobéissance pendant son long absence leur a valu de ne pouvoir entrer en terre promise jusqu’à ce que toutes les générations qui avaient péché furent disparues.
Et s’il en était de même pour ceux qui ont renoncé au pays dont avait rêvé leurs ancêtres?
Et s’il était impossible de réaliser ce rêve maintenant avant que tous ceux qui y ont renoncé par 2 fois, soient disparus et remplacés par des générations différentes?

En 1980, j’étais en conception. En 1995, j’avais trois ans de moins que l’âge requis et je n’étais même pas en sol canadien. Qui a-t-il de plus démocratique que de me laisser moi aussi le droit de me prononcer sur MON avenir si moi j’en veux un un pays et si ce choix aura plus d’impact sur ma génération?

Démocratiquement vôtre,

My Lord