Avouez, les mecs: vous auriez fait pareil !

Cette publicité est clairement directement tirée du module « fantasme » d’une partie non-négligeable du genre masculin. Allez, avouez:

Laisser un commentaire

Avec Emmanuelle, clair que j’aurais fait pareil, mais j’aurais mis la sonnerie à « silence » avant ;o))

Bonsoir,
Dans ce concours annuel des Mondiaux de la Pub, jamais une publicité de conception made in Québec n’a passé la rampe en étant de loin trop conservatrice ! Monsieur Jean Jacques Strélinski a beau le répéter ad nauséam, ce publiciste et faiseur d’image ayant travaillé dans beaucoup de pays avant de travailler ici, affirme que la publicité québécoise se doit de ne surtout pas faire de vagues comme avec tout le reste. Dans cette société qui se croit distincte, le conservatisme absolu règne en roi et maître dans sa paranoïa. Les publicistes le savent bien car au Québec, les levers de boucliers sont de mises et si Pierre ne se sent pas attaqué dans un pub, c’est que c’est le tour de Paul, si ce n’est pas Maryse. Nous n’avons qu’à se souvenir de la publicité de Master Card il y a quelques années avec cette voiture conduite par des cousins de l’Hexagone qui tomba en panne sur les routes accidentées du Québec où, en frappant un nid de poule, les deux enjoliveurs de roue prenait le bord en se métamorphosant dans le sigle de Master Card. Au plaisir, John Bull.

@ FauxCerf . Tu me déçois faux derche, tu aurais pu au moins choisir « vibrations ». Emmanuelle

Monsieur Bull,

Il s’agit d’un vidéo internet, pas d’une critique de la société. Souriez, ça fait du bien. Au plaisir.

Bonjour,
Mais c’est bien ce que je disais, Madame Pilon ! Au Québec, dans une publicité ou bien n’importe quel article de journaux ou commentaires, si Paul ne se sent pas attaqué, c’est Pierre qui l’est quand ce n’est pas soit Maryse et maintenant Marilène. On ne s’en sortira jamais en voulant museler ce qui ne fait pas notre affaire, soit de critiquer pour critiquer…… Au plaisir, John Bull.

Monsieur Bull,

Je trouve simplement que vous vous donnez beaucoup de mal pour trouver la signification en arrière d’un vidéo ou d’un texte tout simple alors qu’il n’y a rien à y voir d’autre qu’un divertissement.

Lisez ce que je peux écrire ailleurs et vous verrez qu’il y a beaucoup de choses qui ne font pas mon affaire. Par contre, de temps en temps, je trouve le moyen de sourire.

Aussi, j’aimerais bien que nous soyons plutôt du genre à dénoncer, certes, mais de passer à l’action aussi. C’est bien dénoncer, il faut maintenant faire en sorte que ça change.

Au plaisir.

C’est honteux!

La vile exploitation de la pauvre femme…

Mais où sont le Conseil du Statut de la Femme et le Ministère de la Condition Féminine lorsqu’on a besoin d’eux??

Ah, Emanuelle Béart… (soupir). On est loin de « Ma petite est comme l’eau, elle est comme l’eau vive… ». Qui disait « merci mon Dieu pour les petites filles car elles deviennent des femmes » ? En tout cas, ce mec est con. Moi c’est a mon « ex » que j’aurais envoyé la photo.

Un dretteux qui est obligé de tricher pour montrer à son chum qu’il est bon avec les femmes, comme les enfants à l’école.

Grosse Corvette tite K…

Qu’on est bien dans les bras du genre qu’on a pas. (Béart)

Les plus populaires