Baby-boomers: après eux, le déluge !

L’ancien directeur de la Fed américaine (l’équivalent de la Banque du Canada) a dit deux choses importantes à l’émission Meet The Press de dimanche. Ou plutôt trois:

1. Que la principale solution au problème du déficit américain était d’abolir toutes les baisses d’impôts de Bush et de revenir au taux de Clinton. (Greenspan est Républicain).

2. Que la science économique indique que les coupures de budget n’ont presque pas d’impact positifs sur l’économie. (Ai-je dit que Greenspan est Républicain ?)

3. Qu’après les baby-boomers, ce sera la fin des vaches grasses:

Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

Ma traduction:

Il faut se souvenir que d’ici environ 10 ans, la génération des baby-boomers, hautement éduquée et compétente, va quitter la scène. Ils seront remplacés par une génération actuellement à l’école et qui ont des notes qui ne nous font pas honneur dans le monde. Contrairement aux jeunes Québécois. (Non, il n’a pas dit cette dernière phrase, c’était pour voir si vous suiviez. Mais c’est vrai.)

Cela signifie que nous allons probablement avoir une économie qui ne va pas croître suffisamment rapidement ou qui ne créera pas suffisamment de ressources pour financer les programmes sociaux que nous avons déjà.

Bon, heureusement, Allan Greenspan a eu complètement tort dans sa gestion de l’économie et est partiellement responsable de la crise de 2007, ayant refusé toute tentative de réglementer les « produits financiers toxiques » qui ont percé un trou dans l’univers économique.

Laisser un commentaire

Heureusement que malgré notre relativement lourde dette nous vivons au Québec, c’est-à-dire que nous sommes des québécois canadiens

et non pas des québécois éventuellement presqu’entièrement possédés par les groupes américains, chinois et autres qui ont les moyens d’acheter notre dette et pratiquement toutes nos ressources et nos actifs économiques intéressants si nous voulions éventuellement que le Québec devienne prématurément indépendant, c’est=à-dire avant d’en avoir les moyens.

bonjour,

vous avez confiance à nos jeunes sortis des écoles ?

Si je regarde les pauvres immigrants ( 750,000 au pays depuis 1998) ils auront à faire un doctorat, si ils le peuvent, pour réussir)
Les autres, ils rêvent encore qu’à la sortie du bac, ils sereont riches.

Mais, c’est vrai qu’au Québec nous devrions être mieux éduqué que la nouvelle génération américaine, c’est simple, les universités américaines ne seront abordables qu’aux très riches

Je ne croit pas ce stratégiste des hautes sphères. L’an 2012 est promulgué par l’ONU comme étant l’Année Internationales des Coopératives.

Et des Coopératives Mutuelles de Solidarité tant en région qu’en ville vont voir le jour par centaines car elles sont créatrices d’emploi et permettent des services de proximité.

Ce rapace de Greenspan ne veux en aucune façon considérer le mouvement Coopératif comme levier économique, il ne jure que par le mouvement Corporatif et le Mutualisme dans son entendement n’est que chimère.

Il ne faut pas oublier que lors du débat des chefs (canadien), on n’a qu’abordé les sujets intéressant les boomers.
Aucun mot sur l’environnement, l’éducation, l’investissement en technologie, les politiques énergétiques à venir. Rien que des préoccupations de boomers.
Au Canada comme aux USA…

Si les Américains cessaient de dilapider leurs ressources en guerres et en appliquant les mesures nécessaires à l’encontre des milieux financiers corrompus, ils se rapprocheraient de l’équilibre nécessaire à la croissance.

Mais puisque ce sont les lobby’s qui font la loi, les Étatsuniens payent le prix de leurs travers.

Il est vrai toutefois que l’avenir ne se présente pas sous le meilleur jour avec une jeunesse inculte, ignorante et incompétente en devenir ?

Seront-ils plus incompétents que nos braves petits Québécois qui « jousent beaucoup à l’ordi »…

Vous avez raison nos bébé (boomers) veillissent ils sont devenus des adulecents. 😉
Mais eux qui sont en fin de carrière dans les postes de pouvoir seront remplacer par ceux qui ont actuellement 30-40 et 50ans. N’oubliez pas que la génération X dont je suis n’aura PAS de retraite. Alors si ceux qui ont été élevé à la beurré de mélasse on atteint le 100 ans pourquoi nous qui avons été élevé aux poptartn’aurions nous pas la même espérance de vie. Ils ont réussi a nous faire arrêter de fumé, de boire et nous ont fait enfourché la bicyclette parce qu’il n’y a pas de transport en commun suffisament efficace. Mettez des express, assurer un service plus efficace en banlieu pour réduire le temps de commutation et on sera en meilleure forme pour garantir VOS vieux jours.
au lieu de doubler les pensions comme le propose le NDP pour leur permettre de vivre dans des hotels tout inclus, il faudrait plutôt construire des coopérativement d’habitation supervisée avec des service à la carte et subventionner ceux qui n’ont vraiment pas les moyens individuellement de s’offrir. A tout payer pour tout le monde on finance les vacances 6 mois des snowbirds en floride(qui vony faire tourner l’économie américaine avec notre argent). Alors que nous on a de peine et misère a se payer un petit 2 semaines.
Quand a l’éducation il faut investir dans la réussite en laissant au secondaire les jeunes dans le même groupe, dans la même classe qu’ils changent uniquement pour les arts, la musique, l’éducation physique et les sciences avec un professeur qui agit comme tuteur il y a plus de contrôle, un suivit plus près et moins de laisser aller. Une meilleure structure d’encadrement, plus de soutient, de l’aide pour les besoins particuliers vouas direz qu’ils doivent devenir autonome et apprendre d,accord mais quand ils seront tous assez responsable. Au lieu d,en perdre la moitié en chemin comme c’est actuellement le cas.
On par du taux d,accident impliquant des jeunes on parle des 15-24 ans. Il me semble qu’en divisant ainsi les groupes on oublie que les 14-20ans en mobilette, motos etc sont particulièrement impliqué. Je suis motocycliste moi-même et je pense qu’ils sont moins responsable, prudent et qu’en augmentant le nombre de policiers en moto ça va réveiller les conducteurs qui dans leur petit confort ne prête pas suffisament attention à ce qui se passe autour comme en témoingne les accidents impliquant un piéton. Droit de passage ou non on doit regarder ou on va.
On essaie d’éviter le déluge… déluge de facture laissé en plan derrière une génération qui a vécu sur la fameuse marge de crédit mais pour soit capable de les payer il faut emprunter encore tandis qu’on peut le faire a faible intérêt (ferme pour 30-40ans pas renégociable avant le terme) pour développer les infrastructures d’entreprises dans l,exploitation des ressources, dans le transports(è la grandeur du Québec pour développer les régions qui regorges de richesses naturelles et diversifier leur économies), et les résidences qui abordable en construisant des immeubles autosuffisants, en s,appropriant des terres, des mines, des tour agricole, des bassins d,aquaculture qu’on mettra en location a des coopératives de travail, même Castro le dit qu’il a fait l,erreur de ne pas exploiter les terres et que la meilleure façon de les rentabiliser ce sont les coopératives, pour assurer au minimum l’accès à la nourriture et du logement pour tous. Moi je trouve innacceptable que des gens travaillent a temps plein et n’aient pas les moyens de nourrir leur famille et se loger convenablement. Je trouve inacceptable qu’on importe des produits alimentaire d’ailleurs parce qu’on refuse de payer le juste prix pour les produits d’ici. Je toruve innacceptable qu’on ait des gens dans la rue, alors qu’ils pourraient contribuer au développement de notre société. Qu’on soit obligé de compter sur l’immigration saisonnier alors qu’on a des gens ici dans la rue. Pourquoi ne pas faire des programmes de réintégration social en les faisant travailler dans des entreprises communautaire et des coopérative ou ils seront parti prenante des résultats et des profits. Je ne parle pas de retourner au québec des années soixantes avec ses communues mais d’entreprises coopérative que ce soit en agriculture, en services communautaire par exemple dans le soutient à domicile aux personnes agées, en leur fournissant des logements supervisés convenable de transition, pour ensuite occuper une coopérative d’habitation autonome. On dit qu’il n’y a pas de transport en commun mais ils ne sont pas disponibles et fiable dans les horaires on a qu’à saisir l’opportunité du pont champlain et de l’échangeur turcot pour organiser massivement du transport en commun autant sur la rive nord que sur la rive sud avec des express, des stationnement aux terrains des lignes d’hydro aux abords des boulevards boulevards pour créer des express jusqu’au métro et train de banlieu. Profitons en pour mettre plus de train et augmentons le nombre d’autobus aussi a Montréal. J’entendais que mettre des autobus ça congestionne la circulation. Beau problème quand ça sera congestionné a cause des autobus on justifiera l’investissement et aura créé l’habitude envers les transports en commun. Mais la fiabilité du service en mettant beaucoup d’autobus qui passent a intervale rapproché qui fait que s’il est plein ou en retard on ne doivent pas attendre longtemps pour le prochaine et qu’en quittant une demi-heure plus tôt on puisse s’assurer d’arrivé a l’heure au bureau. La fiabilité du service compte beuacoup dans son achalandage. En mettant des pont spaynt tout le long de la 15 jusqu’à St-Jérôme et en offrant le transport pour partout pour le même prix qu’à Montréal avec la reconnaissance de la correspondance on aasure l’utilisation par la plus part des gens et finance avec les payge la différence en accumulant les surplus pour investir dans le rpojet pilotte tout le long de la 15 du trens-québec. Idem pour la 720 des ponts payages pour financer le trens-québec de Hudson-Vaudreuil-Bay d’Urffy-Ile.Perrot-l’aéroport-Côte Vertu-Gare.Centrale-St.Laurent-Anjou-Repentigny-l’Assomption. Même stratégie de transport en commun autobus express pour développer la ligne du trens-québec. Les 2 artères complémentaires seront un bon point de départ pour évaluer la rentabilité et l,efficacité su service. Rapide a construire et mettre en palce on pourra escompter avoir en opération le projet pilotte dans un délais de 20-24 mois. Avant le déluge j’espère qu’on saura se doter de transport au dessus du niveau des eaux. 😉 Pour les X et all puissent aller travailler services de la dette obligent.

@Claude Pelletier
Je pensais vous rédiger un loooong post pour contrer ce qui, à l’oeil, me semble un cas flagrant de propagande fédéraliste mais je vais laisser Wikipédia le faire à ma place:

« Bien que 94e dans le monde au chapitre de la population pour la même année, le Québec occupe ainsi le 44e rang pour ce qui est de la taille de son économie, derrière la Norvège (40e), la Suisse (35e), l’Autriche (34e), la Grèce (31e), la Suède (30e) et la Belgique (27e), mais devant le Portugal (45e), le Danemark (51e), l’Irlande (53e), la Finlande (55e) et la Nouvelle-Zélande (60e). »

Tous ces pays n’auraient jamais dû être indépendants. Ils n’étaient manifestement pas prêts.

@Dupe vous traité la jeunesse d’inclute… »Il est vrai toutefois que l’avenir ne se présente pas sous le meilleur jour avec une jeunesse inculte, ignorante et incompétente en devenir ? »
Sachez que nos jeunes connaissnent moins le latins, les fables de Lafontaine ainsi que le petit testament en revenche ils connaissent très certainement mieux les enjeux sociaux, politiques, environnementaux, la biologie et l’univers. Ils sont plus apte a se faire une opinions propre sur le monde qui les entourent plus aptes a remettre en questions les fondements de vos idéologies des groupes dans différents groupes sociaux et tout ça dans une meilleure connaissances des différentes cultures avec une conscience plus large des enjeux de nos planète. Quand je constate les mouvements de protestations contre les dictateurs le capitalisme sauvage et contre la pauvreté de manière pacifique j’ai plus confiance en leur capacité de développer notre société qu’a la génération des babybommers qui s,est concentrée sur les besoins de son groupe au détriment de son qui sont passé avant et de ceux qui allaient suivre. Maintenant l’heure est venue de se serrer les coudes et de mettre au pouvoir des gens qui vont travailler au pouvoir a faire avancer nos projets de société réalistes et profitables, développer nos ressources, nos transports, le logement abordable à partir du pouvoir on pourra développer nos richesses pour assumer nos programmes sociaux. Il temps d,agir en adulte responsable pour faire avancer le Québec, il faut penser à demain et aux générations qui nous suivent pour qu’ils soient en mesure de travailler profitablement et se loger convenablement pour payer les dépenses faites dans le passés, investir dans l’avenir.
2 partis peuvent le faire le Conservateur et le NPD à vous de chosir celui qui nous donnera le pouvoir avec le plus grand nombre de ministre Québécois.

*****Les baby-boomers, ces «pestiférés»*****

On me permettra, j’ose l’espérer profondément, de hurler mon ras-le-bol radical face à une «mode intellectuelle et pseudo-sociologique» qui sévit depuis quelques décennies. Cette mode (ou plutôt cette épidémie culturellement dévastatrice), c’est celle d’un prêt-à-porter idéologique qui consiste à recourir au concept de «maudits baby-boomers» dès qu’il s’agit d’analyser ou de comprendre diverses facettes de la «réalité» québécoise ou occidentale.

Le vendredi 18 mars 2011, il y avait, dans le cadre de l’émission Christiane Charette, divers invités qui discutaient, entre autres, du nouveau budget provincial. Parmi les invités l’incontournable Biz, grand rappeur devant l’éternel, artiste dont le principal apport intellectuel et artistique a été de chanter, avec ses collègues de Loco Locass, la «subversive toune» intitulée «Libérez-nous des Libéraux».

Dans le cadre de la discussion le révolutionnaire souverainiste (à la Falardeau) a trouvé le moyen de rappeler, pour la éniemme fois, que le drame du Québec, c’est que les baby-boomers se sont sauvés avec la caisse et qu’il n’y a plus rien pour les autres.

Je suis né quelques années avant le baby-boom et je ne me sens pas visé par ces analyses de type «clé intellectuelle en mains». Toutefois, étant sociologue depuis plus de quarante ans je supporte difficilement le simplisme intellectuel et idéologique. Et j’ai souvent eu l’impression, lorsque j’enseignais la sociologie, que certains étudiants, pas tous, étaient ravis d’être les détenteurs d’une grande vérité s’énonçant comme suit: «c’est la faute aux maudits baby-boomers». Dans notre société il n’y a plus beaucoup d’analyses en termes de classes sociales. On a fait de la génération des baby-boomers la classe sociale dominante. C’est tout dire! Et cela est passablement vrai pour la société étatsunienne ou pour plusieurs sociétés occidentales.

Alors je n’en peux plus et je tiens à le crier. Et je souligne, en terminant, que mettre dans la même catégorie générationnelle les personnes nées entre 1946 et 1964, c’est «fort de café» et c’est un abyssal manque de rigueur!

Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias et pré-baby-boomer

Il faut absolument voir l’excellent documentaire Inside Job. Ce film explique les horreurs de la déréglementation du système financier, les DG des banques qui ont vendu leurs actions quelques semaines avant le crash, ainsi empochant des milliosn et les retraités qui ont tout perdu.
Bon visionnement.
Éric

« Que la principale solution au problème du déficit américain était d’abolir toutes les baisses d’impôts de Bush et de revenir au taux de Clinton. »

Qui est cet incompétent de mes 2? Historiquement, les baisses d’impôts ont TOUJOURS été bénéfiques pour le Trésor. Le problème, c’est la hausse des dépenses, tel que ce fut le cas en Irlande

« Que la science économique indique que les coupures de budget n’ont presque pas d’impact positifs sur l’économie »

Quoi, l’argent qui retourne dans les poches des gens se volatilise?

Maintenant, je comprends pourquoi ROn Paul veut abolir la Fed. Cet institution n’a aucune crédibilité. Sa seule utilité, c’est de faire monter mon compte-épargne dans l’or (une des rares valeur sûres de nos jours)

@ agente féminine (surtout)
votre interprétation de la jeunesse me semble manquer autant de rigueur que l’analyse usuelle sur les baby-boumeurs!
depuis 30 ans que j’enseigne les jeunes ne semblent pas mieux aujourd’hui qu’hier! il y en a autant qui sont ouverts et intéressés à bien des sujets.
et bien sûr, ils ont des opinions mais trop souvent leur opinion prime sur l’analyse rigoureuse de la réalité (enfant roi oblige). La différence entre les intérêts aujourd’hui et il y a trente ans, c’est que les jeunes qui voulaient changer le monde commençaient ici alors qu’aujourd’hui les jeunes impliqués veulent changer le monde ailleurs (il faut prendre l’avion pour changer le monde, il semble); on peut comprendre qu’ils préfèrent aller changer le monde ailleurs parce qu’ici, aussitôt qu’on propose un changement, tous les défenseurs du statu quo crient au scandale, à l’injure qu’on pourrait leur faire surtout lorsqu’il s’agit de changer la structure politique (ou économique): on préfère le confort du statu quo et on accuse les autres de radicalisme… demeurons dans le stut quo politique (fédéralisme?)tranquille et votons pour les conservateurs ou les néo-démocrates partisans d’une plus grande centralisation pour un meilleur statu quo plus…

15 ans pour une génération ça c’était quand les générations se suivaient et se ressemblaient. Avec l’arrivée à l’âge technique adulte des babyboomers àa a changé, il y en a plusieurs qui ont eu des enfants avant d’être en couple, en commune, en couple marié, non marié, qui ont décidé de ne pas en avoir, d,en avoir sur le tard, d,en avoir avec des conjintes de différentes générations. Bref de quoi mettre la sociologie en crise puisqu’on ne s’entend plus ou àa commence et ou ça fini. Autrefois la période sur laquel un couple avait des enfants pouvait s’entendre a 15 ans. Avec les babyboomers ça a changé. Mais une chose est certaine c,est que la génération x est née en 1960 jusqu’à 70′ pourquoi? Leur arrivée sur le marché du travail du début des années 80′ la crise. Pas de travail pour vous les postes sont occupé par les babyboomers, vous n’avez pas d’expérience. Alors on est chômeur technique avant même d,avoir travaillé. Scénario très différent pour ceux qui sont né après 70′ eux commencent à arriver sur le marché du travail en 90′ et la ont dit à la génération x qui était retourné sur les bancs d’école on ne peut vous prendre vous avez trop de scolarité ça coute trop cher et ils engagent les y sans expérience moins cher. D’ou le nom de génération sandwich pour les x mais on s’entend qu’on a pas le pain et qu’il sagit plutôt de steak de chômeur que de viande. Donc créer vos emplois c’est la recette miracle. Eh oui, on l’a fait mais on a pas eu droit a des congé de maternité, des garderies à 5$, ni aux emplois stables ni au chômage. Alors quand on voit les statistiques de chçomage dans lequel ont a toujours été laissé pour contre puisqu’on y a pas droit comme contractuel ou entrepreneur. On se fait récolter des impôts sur la prévisions des années précédentes. Un instant avant de piger dans mon compte est-ce que je peux essayer de manger car si vous dites qu,en principe je gagnerai X$$ rien ne me le garanti et j’aimerais bien manger et payer mon transport pour aller essayer de gagner ma croute AVANT de payer de l’impôt sur des montants hypothétiques. Et là maintenant que les babyboomers s’en vont à la retraite (heureusement ils ont repoussé un peu la date), ils vont nous presser comme des citron pour payer pour les babyboomers (directement sur nos revenus) AVANT qu’on puisse en mettre de côté pour nous. Alors on doit faire passer tout le monde avant nous sur notre revenu. XXX Pis on a le culot de trouver les x chialeux. OO. Là les taux sont bas, on est pas dupe on sait très bien que quand ils vont monter le service de la dette va monter aussi alors est-ce qu’on va arriver à manger?? Rien de moins sur. C’est pourquoi il est essentiel de construire des bâtiments autosuffisants avec des serres pour produire un minimum pour notre sunsistance, de développer nos ressources naturelles pour unvestir largement dans des infrastructure durable et le développement d’une économie autosuffisante pour réduire notre dépendance envers les importation. On aura pas d’argent mais on aura du transport, des logements et un minimum alimentaire, l’argent va clairement aller sur le service de la dette. Alors j’ai une amie qui me dit … tu ne penses pas a ça la retraite? Parce que mon projet de retraite c,est une entreprise qui me donne un peu plus de lattitude. Elle peut bien rêver mais je pense qu’elle attendra quelques chose qui ne viendra jamais.

@ Jean-Serge Baribeau

Si les commentaires sur les “boomers” manquent de rigueur le votre n’en manque pas.

« … mettre dans la même catégorie générationnelle les personnes nées entre 1946 et 1964, c’est «fort de café» et c’est un abyssal manque de rigueur!”

Les « boomers » nés avant 1950 ont vu naître la télévision. Pour ceux qui sont nés après 1958, c’est comme si elle avait toujours existé. C’est déjà une énorme différence entre génération.

On accuse les maudits « boomers » de s’être favorisé avec la révolution tranquille. Certains n’étaient même pas nés.

On les accuse d’avoir endetté le Québec avec l’expo. Les plus vieux avaient 20 ans.

De s’être payé des universités et des routes.

D’avoir créé le monstre Hydro Québec.

D’avoir mis sur le dos des générations futures les olympiques alors que la moitié d’entre eux n’étaient qu’adolescents.

Tout ce que je viens d’énumérer a été réalisé PAR LES PARENTS des « boomers ».

Certains ont trouvés leur premier travail vers 1970, d’autres pour leur premier travail se sont rivés le nez sur la plus grosse récession que le Québec ait connu (1981).

En fait les « boomers » sont un genre de fourre-tout comme le gouvernement.

C’est sans l’ombre d’un doute ou d’une hésitation que j’endosse et appuie les propos pertinents de Youlle!

JSB

« Historiquement, les baisses d’impôts ont TOUJOURS été bénéfiques pour le Trésor. »

Archi-faux! C’est ce que prétend la théorie néo-libérale*, mais à ma connaissance, tous les pays qui l’ont appliquée (ou qui ont été obligé de l’appliquer, par le FMI ou la BM), le budget de l’État a fait face à de sérieuses baisses de revenus.
Le Québec ne fait pas exception: En plus de l’exemption d’impôt à 50% des gains de spéculations, nous sommes passés d’une quinzaine de paliers d’imposition à 4 ! Curieusement, depuis que le Québec (comme presque tous les pays) ont commencé à appliquer cette théorie, l’État se débat avec des budgets déficitaires, malgré les coupures de services, la détérioration des conditions de travail des employés de l’état, les réductions de personnel, les hausses des tarifs (transport en commun, électricité, frais pour obtention de documents officiels, etc.) et les hausses de taxes.
Malgré le fait que le taux d’imposition des entreprises est l’un des plus en Amérique du nord (le Conseil du patronat dit « le plus bas », mais c’est peut-être une approximation de leur part), nous sommes loin de l’équilibre budgétaire promis et de la prospérité prédite.
Les pays qui se débrouillent le mieux avec leur budget, sans trop sacrifier les services sont ceux qui ont le moins appliqué cette théorie (comme les pays scandinaves). Et ceux, comme le Brésil, qui font le contraire, ont même vu un meilleur équilibre budgétaire avec, en prime, une création d’emplois en plein coeur de la crise!

*La théorie veut que plus les riches sont riches, plus ils investissent, créant ainsi beaucoup d’emplois. Que plus les impôts sont bas, plus les entreprises étrangères sont attirées et créent aussi de l’emploi. Et qu’en plus, toutes ces créations d’emplois créent une rareté de main d’oeuvre, donc ont un effet à la hausse sur les salaires.
Bref, moins on impose les très riches et les grosses corporations, plus il y a d’emplois créés, et des emplois avec de bons salaires et de bonnes conditions de travail. Selon ce raisonnement théorique, l’état est censé récupérer dans les impôts de ces nouveaux bons salaires plus qu’il a perdu en baisses d’impôts accordées aux soit-disant « créateurs d’emplois ».
Inutile de dire que cette théorie s’est toujours avérée fausse. Sauf localement, pour un temps relativement court, dans un domaine particulier et seulement lorsque jointes à d’autres incitatifs. L’Irlande, ce « tigre celtique » comme on l’appelait, en est justement un exemple type dans le domaine des nouvelles technologies.

« Archi-faux! C’est ce que prétend la théorie néo-libérale*, mais à ma connaissance, tous les pays qui l’ont appliquée (ou qui ont été obligé de l’appliquer, par le FMI ou la BM), le budget de l’État a fait face à de sérieuses baisses de revenus. »

Hé bien! ta connaissance a tort : http://www.heritage.org/research/reports/2003/08/the-historical-lessons-of-lower-tax-rates

« En plus de l’exemption d’impôt à 50% des gains de spéculations, nous sommes passés d’une quinzaine de paliers d’imposition à 4 ! »

tant mieux, les tentations de cacher ses revenus est moins grande (au fait, y a 3 paliers d’impôts au Québec)

» malgré les coupures de services, la détérioration des conditions de travail des employés de l’état, les réductions de personnel, les hausses des tarifs (transport en commun, électricité, frais pour obtention de documents officiels, etc.) et les hausses de taxes. »

les coupures ont Québec sont l’équivalent de retirer un grain de sucre dans un sac de 4 kg. Depuis près de 25%, la dette du Québec a augmenté au double de l’augmentation du PIB!! Pour les coupures, on repassera.

et svp, ne me fait pas pleurer sur le sort des fonctionnaires. Retraite dorée, sécurité d’emploi en béton armé, congédiement presque inexistant…

« Les pays qui se débrouillent le mieux avec leur budget, sans trop sacrifier les services sont ceux qui ont le moins appliqué cette théorie (comme les pays scandinaves). »

La Suède est un modèle de libéralisme économique. Elle a radicalement coupé l’impôt aux entreprises et aux particuliers, donne des bons d’éducation, a privatisé son régime public de retraite

» L’Irlande, ce “tigre celtique” comme on l’appelait, en est justement un exemple type dans le domaine des nouvelles technologies. »

L’Irlande est l’Exemple de ce qui se passe quand on s’éloigne du libéralisme : http://www.iedm.org/fr/33826-irlande-histoire-dun-pays-qui-sest-eloigne-de-la-recette-de-son-succes

*attend les attaques ad hominem*

« Bref, moins on impose les très riches et les grosses corporations, plus il y a d’emplois créés, et des emplois avec de bons salaires et de bonnes conditions de travail. »

oui, justement : http://www.iedm.org/files/point1210_fr.pdf

@lemoutongris

Toutes vos références sont financées par les frères Koch, dans le cas de Heritage, des corporations privées dans le cas de IEDM.

Aucune crédibilité !

« Toutes vos références sont financées par les frères Koch, dans le cas de Heritage, des corporations privées dans le cas de IEDM.

Aucune crédibilité ! »

Moins de 4h pour une attaque ad hominem!!

Sérieusement : si mes sources ne sont pas crédibles, alors prouve-moi le contraire de ce que j’ai affirmé avec tes sources « fiables »

@ lemoutongris

Vos Dieux IEDM et Koch sont des faux dieux. En fait ils ne sont que des diables qui veulent le fric de vos poches.

Comme dirait votre confrère ils n’ont que des « faux faits » à vous expliquer mais, vous, vous les croyez.

Si ma mémoire est bonne ils ont mis 100 millions dans la caisse il y a deux ans sur les blogues pour faire la promotion des climato septiques et de l’abolition des réglementations dont vous êtes.

Vous marchez dans leur sillons mais, vous n’aurez pas droit aux sous qu’ils récolteront de cette propagande.

Au contraire vous leur en donnerez.

Dans la vie vous savez, il y a des cocus qui sont contents Monsieur, et fiers de l’être.

« Dans la vie vous savez, il y a des cocus qui sont contents Monsieur, et fiers de l’être. »

Cette attaque personnelle est totalement injustifiée. Je dois en déduire que tu n’as aucun argument…

Alors, j’attends encore des faits prouvant que j’ai tort. Attaquer mes sources en disant qu’elles supportent telle ou telle cause ne marche pas. J’ai essayé ça en philosophie, et j’ai échoué

Attention il faut analyser pour comprendre. La montée de Layton n,est pas une montée de gauche. Mais un compromis acceptable pour tous sur la base de leur priorité.
La priorité des jeunes…. l’environnement
celle des gens agés …… les pensions
celle des familles…….. l’emploi
ça c’est partout au Canada
Mais pour le Québec qui en a assé de tourné en rond de regarder son rang dans les provinces riches non seulement rester sur place mais reculer
sans jamais pouvoir faire valoir ses intérêts et participer au pouvoir pour orienter les changement
La question qui divise la constitution celle que tout les chefs évitent Layton promet de la régler si c’est une priorité pour les québécois et bonne nouvelle pour une fois nous risquons d’avoir le plus grand nombre d’Élus au pouvoir. Alors pour 4 ans si on peut mettre nos différents de côté s,entendre à élire un parti qui essaiera de régler la question qui nous divise. C’est un compromis acceptable. Layton est un joueur d’équipe, il saura ralier les autres dans l’intérêt commun.
Après la boussole libéral qui essaye d,aiguiller notre vote, la girouette du bloc qui dit et se dédit au gré du vent. (coalition, appuie au budget, Layton ne peut compter???)
Un vent de changement soffle sur le Québec, le jeunes et les vieux finissent pra créer un concensus qu’on suivra pour régler la question qui nous divise depuis trop longtemps). Là ce n’est plus de l’immobilisme c’est du reculons quand on regarde le classement des provinces prospère cessons de tirer de la patte et avançons.
Solidaire avec le pouvoir, pour pouvoir changer les choses. Il lance et compte. Pus capable le mal de bloc, pus capable de l’arriviste ignasieff, pus capable du chicage de guenille
Nanana na, nanana na, héhé goodbye. 😉
http://www.youtube.com/watch?v=OJ9wWQf3PjI&feature=related
😉

@ J S Baribeau et Youlle, penchez vous un peu sur le graphique de la pyramide des âges du Québec de 2001 doublé de celle projetée pour 2050 et observez soigneusement tout ce qu’il implique.

http://adaptation.nrcan.gc.ca/assess/2007/ch5/images/fig3_e.jpg

Ensuite considérez toutes les obligations et avantages économiques non-négociables dont cette génération bénéficie et qui s’appuis sur le principe que demain seras toujours plus riche qu’aujourd’hui. Le beau principe du développement perpétuel quoi ! …

Ce beau principe de formidable développement s’appui, entre autres choses, sur la donné suivante que l’on retrouve ici sur ce graphique extrait d’une réflexion faite sur l’opportunité de «sortir du nucléaire» suite au drame Japonais.

http://www.manicore.com/documentation/petrole/charbon_nucleaire_graph2.jpg

Ce texte de Jean-Marc Jancovici (dont j’ai tiré le graphique) donne une idée de l’ampleur du défit qu’a devant elle la génération naissante. Devant un si beau portrait n’est-il pas normal qu’elle questionne les méga dividendes futurs que s’octroie la présente génération grisonnante ?

http://www.manicore.com/documentation/petrole/Charbon_nucleaire.html

Je ne vous ai pas attaqué personnellement avec cette phrase.

Vous êtes aveuglé par votre dogme libertarien.

Si IEDM et Koch financés par de grandes corporation financières dépensent des centaines de millions en promotion ce n’est certainement pas pour emplir VOS poches, mais plutôt pour emplir les LEURS et au détriment des vôtres.

Les baisses d’impôts et déréglementations leurs rapportent à eux pas aux pauvres cocus qui en font la promotion. L’histoire depuis 100 ans prouve le contraire de leur propagande.

Vos sources Monsieur, sont des arnaques pour ceux dont la culture et le savoir est très étroite. Vous pouvez les croire si sa vous chante, mais si d’autres instruits et cultivés perçoivent l’arnaque n’essayez pas de les convainque, vous perdez votre temps.

Pas pour rien que vous avez échoué en philosophie comme vous le dites.

« Vos sources Monsieur, sont des arnaques pour ceux dont la culture et le savoir est très étroite. Vous pouvez les croire si sa vous chante, mais si d’autres instruits et cultivés perçoivent l’arnaque n’essayez pas de les convainque, vous perdez votre temps.

Pas pour rien que vous avez échoué en philosophie comme vous le dites. »

J’en déduis que tu as échoué toi aussi puisque tu ne m’as toujours apporté aucune source pour supporter tes dires.

« Les baisses d’impôts et déréglementations leurs rapportent à eux pas aux pauvres cocus qui en font la promotion. L’histoire depuis 100 ans prouve le contraire de leur propagande. »

J’attends encore des preuves.

@ Jean Yves Arès

« Devant un si beau portrait n’est-il pas normal qu’elle questionne les méga dividendes futurs que s’octroie la présente génération grisonnante ? »

Vous pourriez être plu précis M. Ares. Je ne sais pas trop où vous voulez en sortir.

J’ai plus de 60 ans et si vous voulez parler des régimes de pension comme la CARA auxquels ont droit certains, il faut tenir compte que cette pension a été retenue sur la paye de ces travailleurs dont je ne fait pas partie comme la majorité des Québécois de 50 et plus.

====

Pour ce qui est de l’énergie, il est justement grand temps de développer. Malgré la catastrophe du Japon le nucléaire continuera. On peut constater aussi que de laisser dans les mains d’entreprise à but lucratif des services essentiels comporte beaucoup de risques. La liste des négligences de l’entreprise japonaise en cause est très longue.

Il y a bien d’autres ressources, dont le solaire et l’éolien dont le potentiel non polluant et renouvelable est bien des fois supérieur à celui existant des sources actuelles classiques.

Mais voyez-vous, la droite actuelle jeunes comme vieux très influencé par les entreprises d’énergie s’y oppose. C’est pourtant le meilleur investissement pour les générations futures.

Le plus grand défi actuellement est que les gens ne veulent pas payer de taxes et sa inclue toutes les générations.

« Il y a bien d’autres ressources, dont le solaire et l’éolien dont le potentiel non polluant et renouvelable est bien des fois supérieur à celui existant des sources actuelles classiques.

Mais voyez-vous, la droite actuelle jeunes comme vieux très influencé par les entreprises d’énergie s’y oppose. C’est pourtant le meilleur investissement pour les générations futures. »

Va donc dire ça aux Espagnols : http://www.juandemariana.org/pdf/090327-employment-public-aid-renewable.pdf

Et en attendant mes preuves (qui n’arriveront pas) que baisser les impôts est nuisible, faisons un bond de 170 ans en arrière…

http://bastiat.org/fr/cpe.html

si a a fonctionné pour les anglais, pourquoi ça ne marcherait pas pour les autres pays en 2011?

Youlle, «Vous pourriez être plu précis M. Ares. Je ne sais pas trop où vous voulez en sortir.
J’ai plus de 60 ans et si vous voulez parler des régimes de pension comme la CARA auxquels ont droit certains, il faut tenir compte que cette pension a été retenue sur la paye de ces travailleurs dont je ne fait pas partie comme la majorité des Québécois de 50 et plus»

Les exemples sont nombreux mais bien sûr chacun n’en jugeras pas l’équité de la même façon selon sa propre position sur l’échiquier.

La CARA en est un des plus gros exemples. Très inéquitable et pas seulement sous l’aspect intergénérationnel.

Oui il y a des cotisations qui proviennent des bénéficiaires, cotisations que les employeurs/états doublent, ou plus. Mais c’est le principe même de rente à prestations déterminées qui reporte le poids des aléas de l’économie sur les autres citoyens qui est simplement odieux. D’autant plus que les dites cotisations sont basées sur les avantages du rendement du libre marché capitaliste mais sans les inconvénients qu’implique ce libre marché avec le résultat que le gouvernement se retrouve avec 66 milliards à ajouter a ces comptes de caisses que les titulaires disent privées. Et avec le résultat que le reste de la population doit subir non seulement ces aléas de l’économie mais se doit de fournir tout le fric nécessaire pour que des privilégiés n’en voient rien de ces aléas économiques. Comme portrait socialiste on peut imaginé mieux non ?

D’autres exemples vont être du type du partage des revenus des retraités. Quand le fédéral a fait ce changement tout est passé comme du beurre dans pôele, sans vraiment de questionnement sur l’équilibre d’une telle mesure.

Là les Conservateur viennent de proposer de faire de même avec les jeunes couples et oups là là il y a plein d’opposition à la chose.

Pourtant pas besoin de chercher longtemps pour trouver qui des deux groupes a le plus de besoin d’argent disponible pour combler ses besoins primaires !

Même iniquité incompréhensible avec les crédits d’impôt liés aux fonds de la FTQ et de la CSN. De 30 a 40% de crédits d’impôt pour des placements que l’on peut retirer en aussi peu de temps qu’après 24 mois… pour peu que l’on devienne prestataire d’une rentre de retraite ! Un biais énorme en faveur de ceux qui sont proche de la retraite et un biais qui ne fait aucun sens en regard de l’énorme crédit qui est accordé.

Et silence radio total sur ce sujet dans nos médias…

De façon générale on peut dire que les gens qui détiennent les pouvoirs décisionnels sont toujours dans le groupe de la tranche d’âge avancé et de ce fait ont toujours une immense compréhension pour les besoins des plus vieux…

« Et en attendant mes preuves (qui n’arriveront pas) que baisser les impôts est nuisible, faisons un bond de 170 ans en arrière… » (lemoutongris)

C’est à celui qui fait une affirmation d’en faire la preuve.

Les libertariens et la droite extrême prônent les baissent d’impôt.

Vous en faites autant. Alors faites la preuve que baisser les impôts n’affecte pas les finances publiques et créée des emplois. Le fardeau vous revient et pargnez-nous les antiquités d’avant l’aire industrielle.

Depuis Reagan on les à baissé pas à peu près les impôt et on peur voir le résultat aujourd’hui. Les États Unis sont dans la dèche et vous l’écrivez: » La dette de l’État va bientôt dépasser le PIB » et patati…

C’est ben pour dire hein, va falloir qui baissent encore les impôts, et quand il n’y aura plus d’impôts le gouvernement sera riche.

« C’est à celui qui fait une affirmation d’en faire la preuve. »

j’en ai amené, mais frustré que ça montrait le contraire de ce que tu voulais, tu as attaqué la source. Les sophismes ad hominem ne tiennent pas la route

.Alors faites la preuve que baisser les impôts n’affecte pas les finances publiques et créée des emplois. Le fardeau vous revient et pargnez-nous les antiquités d’avant l’aire industrielle. »

voir réponse précédente.

SI jamais je veux argumenter sur la pesanteur des corps, me reprocheras-tu de citer Archimède?

« Depuis Reagan on les à baissé pas à peu près les impôt et on peur voir le résultat aujourd’hui. Les États Unis sont dans la dèche et vous l’écrivez: ” La dette de l’État va bientôt dépasser le PIB” et patati »

et le fait que les dépenses augmentent toujours n’y est pour rien?

« et quand il n’y aura plus d’impôts le gouvernement sera riche. »

si les dépenses suivent à la baisse, oui

« “et quand il n’y aura plus d’impôts le gouvernement sera riche.”

si les dépenses suivent à la baisse, oui » (lemoutongris)

Et voilà pourquoi lemoutongris libertarien dépense tant d’énergie sur les blogues:

Abolir le gouvernement.

« Abolir le gouvernement. »

ou et quand ai-je dis ça? Je veux un état minimal, pas absent.

au fait, j’attends encore mes preuves que diminuer les impôts est mauvais pour l’économie

Les plus populaires