Bellemare trébuche, mais survit-il ? Voyez le film !

Ils sont trois — Me Ryan, Côté et Dugas — à vouloir faire obstacle à l’ex-ministre. Ont-ils accompli leur mission ?

En exclusivité ici même, notamment grâce à notre hélicoptère, le réseau On-n’est-pas-en-canot-eh?.ca a filmé la scène. On y voit Me Bellemare (joué ici par un acteur plus jeune et heureusement sans lunettes) aller d’une fière allure jusqu’à ce qu’il trébuche sur un obstacle. S’en tirera-t-il ? Voyez vous-mêmes:


https://www.youtube.com/watch?v=C5rTJkfBhbQ

Laisser un commentaire

Peut-être que cette commission causera l’implosion du parti libéral (alors que Bellemare y sauvera sa peau) mais, on connaît la chanson, le PLQ ressuscitera de ses cendres comme il l’a fait après la débâcle de 1976.

Au Québec, il est facile d’être libéral parce qu’il existe une force d’inertie en leur faveur, alors que les autres partis doivent constamment travailler à l’huile de bras. Au moindre relâchement, les Libéraux reviennent en force.

C’est ultra connu que ce phénomène.

Même chose côté leadership. Les Libéraux peuvent avoir un chef à la personnalité quelconque (peut-être intellectuellement brillant, cela se peut), alors que le PQ s’écroule sous Boisclair.

Même phénomène sur la scène fédéral. Jean Chrétien en est la preuve vivante.

Bellemare trébuche, mais survit-il, demandez-vous? Je ne crois pas encore qu’il a trébuché et il me semble capable de survivre.
L’insignifiance de plusieurs questions démontre une volonté de démolir le témoin bien plus que de chercher la vérité. Pourquoi? À mon avis, plus un procureur est au courant des faits, plus il va tenter de s’en prendre au témoin pour nous distraire de l’objectif présumé de la Commission… celui de voir s’il y a lieu de revoir la façon de nommer les juges.

Marc Bellemare est le grand gagnant face aux trois petits avocats qui ont l’air d’enfants d’école en ce qui concerne la politique. Cette commission Bastarache ne devrait pas exister et ce n’est qu’une mascarade à la Jean Charest. Le peuple du Québec doit plutôt exigé de Jean Charest qu’il convoque une commission d’enquête publique sur la construction et sur les dons faits au parti libéral.

Personnellement, je crois que la plupart des politiciens nous mentent (Bellemarre, Marois, etc…) à chaque jour d’où ma stupeur d’entendre les gauchistes réclamer encore plus de pouvoir pour ces bluffeurs…

Moi pas comprendre! Et vous?

La sortie de Me Dugas hier après son interrogatoire de Me Bellemarre est un « cheap shoot » comme celle de Me Ryan la veille. Quant à Me Coté elle était tout sauf neutre.

Ils ne sont pas capable de la jouer correctement.

Pas surprenant, ils défendent la collusion, la corruption.

Toute une belle gang de croches.

Le Québec est semblable à son environnement Nord-Américain : sous-éduqué et soumis aux influences indues des affairistes. L’enjeu est l’assainissement des moeurs et passe par une éducation de qualité. Mais l’anti-intellectualisme que l’on observe au Québec plombe les chances d’un développement attendu et pressant.

Il est long le chemin, puisqu’actuellement les planètes ne sont pas alignées.

Pauline en Mars…
Jean en Lune…
Les autres sur Pluton !

En voyant cette déboulade , je m’imaginais tout ce qui se passe au PLQ et que ce jeune homme a ramassé de traineries , d’ordures , de magouilleurs et de profiteurs et que les retours d’ascenseurs les a inscrit a la mamelle du gouvernement pour toutes ces années de pouvoir et d’abondance …..Maitre Dugas a raison de se plaindre sur ce mandat Bastarache limité mais une vraie enquête publique sur la construction et le financement des parties lui permettrait d’éclarcir cette échange d’argent comptant . A lui de parler a Jean Charest pour exiger cette enquête …..

Je trouve intéressante l’allégorie de la boule de neige. C’est bien l’impression que me donnent les audiences.

Effectivement je n’ai pas l’impression que le témoin Bellemarre soit déstabilisé. Les avocats cherchent des failles profondes, ils ne trouvent que de petites craquelures dans la chaussée. Et l’impression générale est que l’os qu’ils ont à ronger ce ne sont que sur des points de détail aux antipodes du sujet formel de la commission.

Le témoin devient participant après avoir subi le feu. C’est une habile stratégie. Il sait qu’ils n’ont rien de plus que des broutilles. Et son procureur pourra faire en sorte que les témoins appelés ne pourront dire n’importe quoi.

On aura tous remarqué le manque de classe du fils de Claude Ryan. Cela rappelle étrangement le discours hargneux de son père au référendum de 95.

Oui, la boule de neige entraînant tout sur son passage est en effet pertinente. Le désastre s’annonce, et ce n’est pas nécessairement celui que Charest espérait.

De deux chose, l’une: la commission Bastarache est fondée sur une mission.

Pas celle de dire lequel des deux individus ment a la population en ce moment pour préserver, dans un cas, son gouvernement de la vindicte populaire; et dans l’autre sauvegarder son honneur ou sa réputation ou son capital politique pour l’avenir.

Non, la commission se concentre sur un problème qui se résume très vite en un trait de crayon: puisque l’exécutif se marie avec le législatif dans un système politique comme celui que nous avons, est-il POSSIBLE que le PM, des bailleurs de fonds ou n’importe qui d’autres puissent influer sur le dernier pouvoir qui relève directement du système électif, le juridique.

Mieux encore, est-il probable ou plausible qu’une fusion de ses trois pouvoirs a travers la volonté du PM (actuel ou futur) puisse permettre, dans le cadre législatif actuel, déboucher sur un vice de procédure démocratique portant une grave atteinte aux droits de gouvernance de la population qui élit majoritairement un parti plutôt qu’un autre a l’assemblée Nationale?

En prenant en considération la loi de Murphy, et a la lumière des témoignages portant sur les us et coutumes du parlement ACTUEL, on doit bien se rendre compte que OUI, c’est le cas.

Continuer a personnaliser le débat a outrance ou chercher a connaître le sexe des anges ne résoudra rien.

Le processus de nomination des juges n’est pas parfait, contrairement a ce qu’on affirmait stupidement des le début de cette commission et les Québécois doivent en prendre acte.

Sinon, qu’ils assument être dirigé par un roi devant plaire a ses courtisans avant même de penser a servir les intérêts supérieurs de la Nation.

Ensuite, la deuxième chose qui compte: comment envisager l’avenir sans exiger d’un autre parti un menu législatif qui soit plus qu’un catalogue de promesses printemps/été.

@ François 1
Vous écrivez ; «Personnellement, je crois que la plupart des politiciens nous mentent (Bellemarre, Marois, etc…) à chaque jour d’où ma stupeur d’entendre les gauchistes réclamer encore plus de pouvoir pour ces bluffeurs…»

Toujours aussi fidèle à vos habitudes vous oubliez certains acteurs comme Charest, le NPD etc. pour vous attarder à vos habituels têtes de turc. Désolante votre malhonnêteté intellectuelle. 🙁
«Il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !»

=======

Mais soyons objectifs et en cela ce petit film en est une intéressante allégorie. Tous les partis politiques sont concernés, qu’ils soient plus à gauche, plus à droite et même au centre. Charest a déclenché une avalanche et il risque fort bien d’être l’un des premiers emportés. Il a ouvert une boîte de Pandore et il risque d’en payer le prix.

A une période aussi critique et triste, ce diaporama est mal à propos. Plutôt que de dire et montrer des sottises, il vaudrait mieux ne rien faire. Pourtant, M. Lisée vous êtes un homme sérieux… mais là vous dérapez…

Ça fait pitié d’entendre que le problème c’est qu’il y a « trop de gouvernement ». Le système de gouvernance est acheté par les plus puissants, qui le contrôle.Il faut une démocratie infiniment plus active, et surtout pas « moins de gouvernement ». Youhou, les droitristes… abandonner tout le pouvoir dans les mains des pires exploiteurs avides de profits, vraiment?
Il n’y aura jamais « trop de gouvernement » quand celui-ci représentera la volonté de la population, au lieu de la soumettre aux désirs des plus riches.