Beubye, 2014 ! Une dernière chance de rire de l’année qui s’achève

Histoire de rire (jaune ?) de cette année bien chargée qui se termine, voici un survol humoristique des événements marquants de 2014, gracieuseté du blogueur Mathieu Charlebois.

Politique[Comme il y a plus d’images qui bougent que de texte dans ce billet, je vous conseille de laisser la page se charger quelques instants avant de commencer votre lecture. En passant, à moins d’un crédit spécifique, les gifs de ce billet sont l’œuvre de la dynamique équipe du Tumblr GifduQuebec, auquel je participe. Bonne lecture !]

*   *   *

Quand 2014 a commencé, nous étions en plein débat sur la Charte des valeurs. Bernard Drainville était en mode écoute…

via Tou.tv

… même si on lui disait parfois de drôles de choses.

via LaMascotteDours

La charte est morte depuis, mais Bernard Drainville ne se laisse pas démonter : il compte proposer une nouvelle charte en 2015. Le Québec a vraiment hâte.

*   *   *

«Oh, je sais : je vais m’ouvrir une boutique de cigarettes électroniques !»
— À peu près tout le monde en 2014

*   *   *

En février, Pauline Marois est sortie de sa tanière, elle a vu l’ombre des bons sondages et elle a déclenché une élection.

«Personne n’aime le PLQ, j’ai Péladeau avec moi et j’ai la charte.
Je ne vois pas comment ça pourrait mal virer.»
— Pauline Marois, quelques minutes avant de déclencher l’élection

*   *   *

Même s’il n’a pas gagné, François Legault a mené «la campagne de [sa] vie».

Son slogan de campagne était funky

… il a engueulé une mascotte…

… et il a même imité Pauline Marois pendant un débat.

La campagne de sa vie, vraiment.

*   *   *

De son côté, Québec solidaire a réussi à convaincre assez d’électeurs de voter avec leur tête pour élire un troisième député.

«…»
— Québec Solidaire, depuis l’élection

*   *   *

Pierre Karl Péladeau a fait une entrée remarquée en politique, avec un poing dans les airs si spontané qu’il a pris la peine de garder la pose, le temps qu’on le prenne en photo.

Mais il s’est fait rapidement rappeler qu’il n’était pas (encore) chef du PQ.

*Lève les deux bras*
«Un pays! … Non.»
*Lève le bras gauche*
«Un pays! … Non, ce n’est pas ça non plus.»
*Lève la main*
«Un pays !… Ha, c’est presque ça. Peut-être avec un poing ?»
— Pierre Karl Péladeau, pratiquant un discours maintenant célèbre

***

Finalement, c’est le Parti libéral qui a gagné, en convainquant les Québécois qu’un référendum était imminent si on élisait le PQ…

via Punkcup

… et le parti de Pauline Marois a pris une moyenne débarque.

*   *   *

En arrivant au pouvoir, les libéraux de Philippe Couillard ont découvert un trou dans le budget qu’ils n’auraient JAMAIS pu prévoir.

Du coup, les promesses électorales…

via JeanneDum

«C’est la faute du PQ !»
— Le Parti libéral, au sujet du règne de Pauline Marois,

le gouvernement minoritaire le plus productif de tous les temps

Quant à la prime de 215 000 dollars d’Yves Bolduc, elle était tout à fait méritée, nous a-t-on expliqué. Et puis…

bouchard-bolduc

«Bolduc, je pense qu’il a déjà vu une école, en se promenant dans la rue.
Je vais le mettre à l’Éducation.»
— Philippe Couillard, composant son conseil des ministres

«Se mettre un pied dans la bouche, il n’y a jamais un ministre qui est mort de ça.
En tout cas, je n’ai jamais vu d’étude qui disait que ça avait un effet négatif.»
— Yves Bolduc, tentant de se rassurer

***

Pendant ce temps, la comission Charbonneau a continué d’entendre des témoins, dont quelques politiciens.

Sincèrement ? On ne se rappelle même pas c’est qui, cette dame.

Le rapport de la commission va sortir en 2015, et le PLQ va y être blâmé. Je sais, je sais, on est tous sous le choc.

*   *   *

«Si on fait plein d’argent avec le pétrole, on va pouvoir s’en acheter d’autres bélugas.
Et des neufs, en plus !»
— David Heurtel

*   *   *

«Mes muffins ne sont pas brûlés. Je ne peux pas brûler mes muffins, c’est impossible.»
— Lise Thibault, abusant encore un peu plus de l’idée que The Queen can do no wrong.(Ils étaient brûlés, ses muffins.)

*   *   *

«Nous appuyons Israël.»
— Stephen Harper, répondant à n’importe quelle question en juillet et en août.

*   *   *

Aux États-Unis comme au Québec, la police a continué à faire de l’excellent travail, et ses quelques rares débordements ont été sévèrement punis. Bravo, la police !

Les Appendices, via PosteCadeau

*   *   *

«Bouh !»
— Le virus Ebola, en débarquant au Texas

***

«On arrives-tu, là ? Et là ? C’est-tu encore loin ?»
— Le robot Philae à la sonde Rosetta, pendant 10 ans.

 

***

À la télé, Les jeunes loups jouait en même temps que Série noire. En regardant le premier, on a fait un peu cette face :

Mais en regardant l’autre, on avait envie de frencher ses auteurs.

via Éric Parazelli

Et malgré les coupures à Radio-Canada, une deuxième saison a été commandée. Ça tient du miracle, parce que, on le sait…

On est aussi allé au cinéma et on a pleuré.

via Folklore Atelier

Un oscar, SVP ?

*   *   *

2014, c’était aussi beaucoup d’autres choses, mais on est le 19 décembre et on a tous besoin d’une pause, alors on va se contenter de ça.

On se revoit de l’autre côté de l’année, et je vous quitte avec Stephen Harper, qui nous dit : «Rock on, 2015 !»

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web et ex-chroniqueur musique à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il a aussi participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut l’entendre régulièrement à La soirée est encore jeune, et le suivre sur Twitter : @OursMathieu

 

 

Laisser un commentaire

Pas mal bon ! Surtout quand Pauline pousse son ami capitaliste à l’os… Lui, y va remettre les péquistes sur la traque, puis les f… comme il faut. F pour fourvoyer…

super!! mais c’est pas parce qu’on rit que c’est drôle …vraiment la politique cette année ( et les autres années ..) on en a soupé

vraiment, mais vraiment de mauvais goût. indigne de L’Actualité. au cas où vous ne le sauriez pas, c’est le parti Libéral qui est au pouvoir, il fait assez de gaffes pour leur consacrer entièrement votre revue de l’année. certains ont besoin de vacances plus que d’autres !

Bon bon bon, ç’aurait été de meilleur goût si on n’avait ri que des libéraux? L’Actualité est-elle plus digne lorsqu’elle ne cible que le PLQ? Ils ont tous fait l’année 2014, si vous vous souvenez bien. Ce sont nous, honnêtes citoyens, qui avons besoin de vacances, alors détendez-vous un peu! Prenez un peu de recul et relisez le billet en sirotant un bon verre de vin, je suis certain que vous l’apprécierez davantage une fois détendue! 😉

Pardonnez-moi d’avoir parlé de tous les partis.
Ma faute est grande, car à part dire que le PLQ était une gang de corrompus incompétents qui font des fuck you aux électeurs, j’ai été très très soft avec eux.

🙁

Toute satire, caricature ou billet porte non seulement la griffe, mais aussi la vision du monde de son auteur.
Il est clair ici que même si le PLQ, qui a pourtant fournit largement matière au ridicule depuis le 8 avril, est à peine égratigné, le PQ pour sa part est outrageusement ridiculisé. Quel mépris pour Mme Marois en particulier, dans l’image et dans le ton. Çette femme ne mérite pas ca, surtout si on la compare aux imposteurs qui nous gouvernent actuellement. Mais il est toujours plus facile de tirer sur une cible déjà bien amochée que de faire une critique véritable des enjeux de l’heure, notamment de cette entreprise de démolition à laquelle nous assistons depuis plusieurs mois, étourdis que nous sommes par tant d’arrogance, de mépris et d’incompétence.
C’est bien sûr le privilège d’un blogueur de nous montrer une réalité sous un angle particulier, mais cette revue reste décevante, car elle ne donne qu’une vision étroite et dirigée de tout ce que nous avons connu en 2014. De grands pans de la véritable histoire, des événements qui seront déterminants pour le Quêbec des années futures y ont été totalement occultés. Oui, on est tombé dans la facilité.

Oh mes bons docteurs politiciens, opérez-nous au cerveau pour que nous puissions à jamais vous suivre dans les méandres de vos raisonnements….

Je suis un ardent libéral, avec un poster de Philippe Couillard dans ma chambre. <3
Me voilà démasqué.

Bon matin,en 2002 les elections auraient du etre sur la dette et faire des elections sur le budgets et avoir un vrais debat des chefs mais ou prennent-ils l’argent neuf en fonction de cette meme argent et ce faire elire sur la dette du Quebec et sonner l’alarme que depuis 1976 le Quebec en fonction de l’argent neuf $$$$$$$$$$$$$$$$depense plus que ce qui rente imaginer une election d’un gouvernement sur l’avenir des finances du Quebec avec un debats des chefs avec un compteur de la dette dans le haut de l’ecran et avec toute les depenses electorale mais il y a un mais le pire combien un gouvernement liberal et un gouvernement du parti Quebecois ont-ils $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$depenser depuis 2002 alors qu’ils auraient du crystaliser la dette du Quebec voila ,combien de personne a sonner l’alarme au derniere election, et combien de personne sont au courant de notre dette national en2014,
Lors des elections ce n’est pas de la charte,du grand nord,de la comission Bastarache,de la commission Charbonneau ,que les travailleurs veulent entendre mais avec un budget de stabilisation qui aurait du etre fait depuis 2002 et le controle de la dette,pour degager de l’argent pour nos institutions de services de base ,et la reparation de nos infrastructures de base et ensuite le developpement durable et des projets de developpement par ordre de priorite sur le bulletin vote.
1=electrification de notre transport en commun.
2=wawa autos construction electrique.
3= minier le developpement du grand nord.
4= Le Quebec est dans une federation de 10 provinces et trois-territoirres voulez-vous rester dans ce systeme federal pour ameliorer.
5= Le Quebec est dans une federation de 10 provinces et trois-territoirres et je voudrais etre un Etat mais par association mais dans le but
avoir 13 Etats membres.
6=Le Quebec est dans une federation de 10 provinces et de trois territoires et la constitution canadienne ne me convient plus et je
voudrais faire du Quebec un pays.
Le bulletin de vote devrais permettre de elire notre gouvernement et par les choix referendaires de 1 a 6 a titre exemple de permettre a nos representants les negociations a faire pour notre nation soit reconnus .

Joyeuse fete et attention $$$$$$$$ en prevision ou en fonction de l’argent net $$$$$$$$ si dure a trouver du aux impots et taxe de toute sorte en 2002 si il y aurait eu un vrais debat sur les finances publique et la dette combien d’argent net $$$$$ BACON $$$$$dans nos poches $50 $100 $125 2002 a 2014 12 ans plus tards, le Quebec a pour 8 ans la stabilisation de ses finances si tout va bien.
Bonne reflexion. Ecris avec un pointeur lazer alors pas d’accent.