Bouchard, Lemieux: message subliminal

« Lucien Bouchard à la rescousse » pour le dossier pourri des gaz de schiste. Diane Lemieux au combat, pour le dossier pourri de la construction. Cette coïncidence du calendrier porte un message subliminal.

Quand ça va mal, quand vous avez besoin de quelqu’un d’intègre et de compétent, tournez vous vers l’écurie péquiste.

Vous ne trouvez pas ? Ouvrons plus largement notre champ d’investigation. Un viaduc tombe, il faut une enquête. Appelons Pierre-Marc Johnson, ex-premier ministre péquiste. Il y a comme un vide de leadership au Québec et on veut le combler. Vers qui nous tournons-nous ? François Legault, ancien ministre péquiste.

Un peu plus loin dans le passé, le gouvernement libéral se cherche-t-il un candidat économique de qualité? Qui trouve-t-il ? L’ancien péquiste Raym0nd Bachand.

Il y a comme une tendance, là, non ?

Certes, il arrive que des membres de la mouvance libérale soient nommés, mais avec quels résultats ?

Daniel Johnson, ex-premier ministre, dans le dossier du CHUM. Charest lui en veut encore d’avoir torpillé son projet de CHUM à Outremont.

Et puis il y a Bastarache.Il n’a pas passé la rampe de l’opinion, loin s’en faut.

Que les péquistes énumérés plus haut soient d’ex-péquistes atténue le message subliminal, mais à peine. Petit à petit, il devient évident que l’intégrité et la compétence ont une marque de commerce. Et ce n’est pas la marque libérale.

Laisser un commentaire

~“Lucien Bouchard à la rescousse” pour le dossier pourri des gaz de schiste.~
Pas surprenant, apres tout c’est sous Bouchard qu’on a placé des lobbyistes du Petrole et du Gas (dont André Caillé justement) à la tete d’Hydro Quebec (et pas surprenant que ces arnaqueurs on tentés de nous vendre les central au gas du Suroit et Becancour, dont la derniere ne produit rien et coute plus d’une centaine de millions par année). Il faut etre d’une extreme naiveté pour croire que Bouchard ne va pas placer les interets de l’industrie du Gas au dela de celle du Quebec. Un Pequiste Vendu ne vaut pas plus cher la tonne qu’un Liberal Corrompu.

Il n’y a rien de subliminal là-dedans. Quand Alain Dubuc parle que les Québécois français n’ont pas un bon rapport avec l’argent, vieux vestige religieux, peut-être, il doit parler des péquistes.

J’ai déjà écrit à La Presse que je venais de découvrir que si les libéraux de Jean Lesage avaient montré la porte à René Lévesque, c’est probablement bien plus à cause de sa grande intégrité qu’à cause de son nationalisme.

Je me demande si M. Dubuc réalise aujourd’hui qu’il y a aussi des « de souche » qui ont des bons rapports avec l’argent. Cependant, s’ils gèrent bien leur portefeuille, ils ont maltraité le nôtre assez durement.

Salutations cordiales

Il ne manque plus que vous, M. Lisée, à titre d’ex-péquiste pour venir en aide au gouvernement ! Non ?

Alain

» Petit à petit, il devient évident que l’intégrité et la compétence a une marque de commerce. Et ce n’est pas la marque libérale. »

Vous avez drôlement la mémoire courte… Gaspésia, métro de Laval, Oxygène 9, fermetures d’hôpitaux, mise à la retraite massive d’infirmières….

Oui, je me souviens… de ce que je veux bien.

Monsieur Lisée
C’est une façon de voir la chose, mais moi je vois davantage un coup de jarnac à l’opposition qui réclamait une enquête publique pour le volet construction et un moratoire dans l’exploitation des gazs de schiste.

Et d’une pierre deux coups il fait faire la salle besogne par l’ex opposition.

Alors le message qu’il envoie à la population c’est pas seulement moi et le parti libérale.

C’est pour tenter de mieux museler, aux prochaines périodes de questions à notre Assemblée nationale, le PQ sur ces 2 sujets brûlants pour le PLQ Charest les a nommés.

Pour ce qui est d’intégrité, il y a une petite tache sur celle de M. Bouchard, l’affaire Michaud, pour laquelle il continue de refuser de s’excuser malgré les 51 députés péquistes qui l’ont fait correctement dans les dernières semaines.

Dans le cas de Mme Lemieux, elle semble avoir l’intégrité énergique et un petit peu enragée, ce qui devrait faire peur, même à tous les chefs-ouvriers à gros bras, de la construction.

Vous me faites sourire. Au contraire M Lisée. Je constate plutôt que le Parti libéral du Québec à la capacité d’attirer des gens (comme Raymond Bachand), de rallier, contrairement au PQ, qui repousse ses fidèles. Pensons à Diane Lemieux, André Boisclair, François Legault, Camile Bouchard, Louise Harel, Maxime Arsenault…

Et vous parliez de la tragique histoire du viaduc qui s’est effondré. Je ne suis pas spécialiste, mais on peut s’interroger sur le sous financement du gouvernement péquiste dans nos infrastructures. Le gouvernement libéral travaille sans relâche à réparer les pots cassés du PQ, comme en santé.

Vous parlez aussi de la construction. Penses-vous vraiment que sous le PQ, il n’y avait pas de collusion, ou de corruption? Allez un peu d’honnêteté intellectuelle M. Lisée.

Vous aurez au moins eu le mérite dans votre papier publicitaire, de me faire rire.

Je ne pense pas que Pauline va nommer un libéral pour présider l’enquête sur la construction et sur le financement interlope des partis politiques.

Comme quoi vous avez tout à fait raison; si vous cherchez la compétence et l’intégrité, le choix s’impose,l’écurie péquiste.

Curieux que les électeurs ne l’aient pas compris quand dans sa dernière entourloupette, JJC a déclenché les dernières élections…

ce n’est pas la marque libérale , pas plus que la péquiste, c’est celle des ex-péquistes ! Preuve que le PQ, plus que tout autre parti, perd ses meilleurs éléments ! Et M. Lisée voulait s’en prendre aux libéraux !

EX-péquistes, Monsieur Lisée. EX!

Vous savez fort bien que les péquisto-séparatistes (incluant le Bloc qui a préféré ne PAS inviter Lucien Bouchard, FODATEUR du Bloc québécois, au 25e, anniversaire de la création de ce même Bloc!!!) ont depuis longtemps répudié Lucien Bouchard. Il suffit de le nommer dans un article ou un blogue pour voir toute la nomenklatura séparatiste se déchaîner brutalement contre lui, comme une meute de chiens enragés.

Mme. Lemieux est en querelle constante et ouverte avec presque tous les péquistes, principalement avec Mmes. Marois (cheffe) et Harel (ex-ministtre senior) et elle a quitté le parti en claquant la porte. Encore péquiste? Pas sûr… Me fait penser à Jacques Brassard…

De plus, Jean Charet n’a PAS nommé Lucien Bouchard. Il l’a été par l’Association pétrolière et gazière du Québec, en remplacement d’André Caillé. Nuance!

Ça serait pas plutôt pour fermer la trappe des péquistes, en les empêchant de vomir sur tout ce que fait ce gouvernement. Mais on dirait bien aujourd’hui que les négatifs sont du côté gauche 😉

Charest répète depuis Avril 2003 que c’est la faute du PQ si ça va mal en santé,en éducation,le réseau routier etc… Mais pour se débourber ou il s’est enlisé il se doit de recruter du côte des souverainistes… Cela confirme la thèse qu’il n’y a plus de troupe et de relève fédéraliste ,mais qu’il n’en reste que des ruines,un peu comme la 6e armé de Paulus à Stalingrad

Bouchard n’aura pas de crédibilité dans le dossier des gaz parce que trôp près de l’establishment et possiblement de Desmarais.Encore une fois les libéraux tentent de berner les Québécois.Donc le message de Bouchard sera celui-ci:Au nom de la richesse massacrons la vallée du St Laurent et aussi les gens qui l’habitent.

Comparez les gouvernements libéraux et péquistes qui se sont succédés depuis 1970. Si on parle du niveau d’intégrité, la différence n’est pas difficile à faire entre les deux.

Lucien Bouchard est plutôt un Conservateur qui s’est déguisé en péquiste le temps d’un referendum.

Depuis qu’il a quitté la politique et est devenu le mercenaire grassement payé de Jean Charest, un autre Conservateur déguisé celui-la en Libéral, on a vu la vraie nature de « Lucide » Bouchard.

Il suit le chemin de l’argent comme on l’a vu dans l’affaire de l’Ilot Voyageur où, comme nous le rapporte le journaliste Jean-Philippe Pineault de Rue Frontenac.com :

« Embauché comme négociateur en mai 2007 par l’institution, l’ex-premier ministre a été chargé de tenter de libérer l’université du boulet que représente l’Îlot Voyageur, après avoir réalisé qu’elle allait engloutir des dizaines de millions de dollars de pertes sèches dans le projet.
la firme d’avocats qui l’emploie a facturé le gouvernement pour 1,9 millions pour l’année 2007/2008 seulement. »

Autrement dit pendant qu’il donne des leçons aux Québécois sur l’assainisseement des dépenses publiques, il empoche de l’autre côté.

http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/education/19062-lucien-bouchard-uqam-ilot-voyageur-davies-ward-phillips-vineberg

Après tout il a la recette. Durant son court passage comme chef du gouvernement québécois il a présidé au massacre à la tronçonneuse de notre système de santé, sans vouloir écouter Jacques Parizeau qui était presque le seul à dire à l’époque qu’il fallait y aller plus progressivement dans l’objectif d’atteinte du déficit zéro.

De toute façon vous pouvez en parler sûrement mieux que moi ,vous qui étiez un des principaux conseillers du P.M.Bouchard à l’époque si ma mémoire est bonne.

Pour moi qui suis tombé dans la potion alors que j’étais couvert d’acné, la politique a toujours été une passion.

Alors que dans les médias,on parle beaucoup du cynisme des gens en regard de la politique,je me demande dans quelle mesure une femme qui s’associe au maire de Montréal en travaillant d’arrache-pied à sa réélection, peut prétendre aujourd’hui, vouloir nettoyer les écuries.

Pour la famille libérale, elle demeure la femme de leurre.

Parlant de leurre, notre cher Lucien se fera payer en milliers dollars sonnants et trébuchants pour essayer de nous faire lâcher la proie pour l’ombre…

Mais dites-moi, en quoi sa personne pourrait-elle faire que l’exploitation des gaz de schistes devienne tout-à-coup sans aucun risque pour les citoyens du Québec?

La nature intrinsèque des gaz changera-t-elle soudainement. Les risques reliés à cette aventure, dans un contexte d’improvisation et d’insouciance totales, se volatiliseront-ils comme par enchantement?

La loi de la gravité en sera-t-elle modifiée? Le phénomène de la percolation des sols, cette pression qui s’exerce du creux de la terre vers la surface, possiblement en longitude et en lattitude, pouvant se manifester pour une durée s’étalant sur un sciècle, s’éclipsera-t-il?

Vous risquez de nous empoisonner, comprenez-vous ça, bande d’irresponsables. Personne ne sait ce qui peut se produire dans le sous-sol, après que les exploiteurs se seront sauvés avec l’argent, produit de l’exploitation de nos ressources, absolument personne, présentement, ne peut se prononcer avec certitude sur les risques reliés à ce procédé d’extraction.

J’entendais notre sommité nationale en gaz de vache, « venter » les compétences de celui que le « parrain » libéral qualifiait en 1995, du haut d’une tribune, criant à fendre l’air « Lucien Bouchard est un zéro en économie, un zéro! ».
Moi, je m’en souviens!…

Monsieur Bouchard, seriez-vous devenu amnésique?

Peut-être vous sentez-vous incapable de dire non à « mononc » Paul qui vous envoie à la rescousse de son poulin frisé, en panne de gaz?

Monsieur Bouchard, pourquoi être passé du côté des charognards, des tricheurs et des mafieux, je ne comprends pas?!

Vous dites que vous ne voyez pas venir le Québec souverain. Sachez que le Québec lui, sera témoin.

Ne savez-vous pas qu’un sursaut national est toujours possible, que tous les murs, un jour, finissent par tomber? Au moment où on s’en attend le moins…

Ça ne pourra pas toujours ne pas arriver! (Gaston Miron), vous connaissez?…

Les mauvaises langues disent que Jean Charest n’avait plus aucun libéral a nommer a ce poste car il les a tous nommé au sein de son gouvernement et d’organismes gouvernementaux dont l’association patronale des compagnies gazières dont le dernier fut Stéphane Gosselin …… Jean Charest ne pouvait trouver aussi une personne libérale avec suffisamment de crédibilité pour accéder a un poste ou des menteurs pathologiques avaient oeuvré , alors , il n’avait d’autres choix que de se tourner vers d’anciens ministres avec suffisamment de crédibilité pour tenter de sauver la face de ce gouvernement , si il en est encore possible …….

Bien vrai que l’étiquette péquiste a un aura de crédibilité que le parti libéral n’a pas.par contre,cela n’a pas empêché les montréalais d’élire M.Tremblay au détriment de Mme Harel,non plus que cela augmente la crédibilité de Mme Marois.
Bien vrai que nous sommes en manque d’élus crédibles qui sont prêt à faire le travail.Vraiment pas un travail facile,en période de coupures,où il faut gérer plutôt que dépenser.

Pour M.Bouchard,je lui souhaite de garder tout le capital de simpathie qu’il a accumulé.Bien drôle de défi qu’il a accepté de relever.J’ose croire que son plan stratégique est bien tracé et qu’il a toutes les assurances nécessaire au niveau des impacts sur l’envrionnement.

Pour la lionne de Bourget,disons qu’elle a trouvé ce qu’elle recherchait.Un défi à sa mesure où elle aura à questionner des pratiques bien établies dans l’industrie de la construction.Je lui suggère de ne pas trop bousculer mais d’écouter car la CCQ c’est un peu la cour d’école où s’affronte des groupes bien organisés..

Pour le parti libéral,c’est un bon coup alors que pour le PQ c’est un baume à peine utile.

La Vallée du Saint-Laurent est le « jardin » du Québec, notre terre fertile! Le milieu de vie de la majorité de nos compatriotes.

Êtes-vous stupides? Si vous détruisez cet écosystème, nous devrons acheter nos aliments ailleurs, les faire venir de l’extérieur, ce sera catastrophique pour toute la population du Québec. L’eau est la base de la vie, attention, DANGER!

Nous devons continuer à exiger la démission de ce gouvernement fantoche, totalement inféodé aux compagnies extractrices. Le gouvernement de la famille libérale est l’auteur, le responsable du vol du sciècle, le vol de tout le gaz et de tout le pétrole que recèle le sous-sol québécois. Jean Charest a cédé « gratuitement » nos droits d’extraction à des compagnies appartenant à ses copains. Il s’agit d’un vol, un vol de plusieurs milliards et ils disent que le Québec est pauvre…c’est ben certain! Nous nous faisons voler à coups de dizaine de milliards. Rappelez vous également, les milliards de la caisse de dépôts des travailleurs…la tempête parfaite! Parfaite oui, mais pour qui?!

Nous voler n’est pas assez, en plus, ils veulent nous empoisonner. Wow! assez c’est assez.

Citoyens/nes, nous devons les arrêter.

M. Charest est de toute évidence une personne sans aucune imagination (cf. le plan Grand Nord). Et justement, en ce qui concerne l’appel du pied à d’anciens péquistes, peut-être a-t-il pensé qu’il serait judicieux de faire comme son bon ami droitiste, le président Sarkozy, i.e. demander à des personnalités d’autres horizons politiques de participer à SON gouvernement, ne serait-ce qu’indirectement.

Soupir…

En ce qui concerne M. Lucien Bouchard, je n’aurais jamais cru qu’il tombe si bas. En effet, cela dépasse l’entendement que cet ancien premier ministre se mêle d’un dossier aussi « contaminé » sur le plan environnemental et économique (l’incroyable médiocre politique en matière de redevance et l’irresponsable cession de droit d’exploration pour un plan de lentilles).

Mais c’est le même premier ministre, si je ne m’abuse, qui a laissé aux grandes entreprises le droit de vendre commercialement notre eau, sans même s’assurer de redevances pour l’État.

Et c’est sans oublier sa « job de bras » dans le dossier Olymel.

Quand on parle de lucidité, Lucien est peut-être à côté de la plaque.

Je suis parfaitement d’accord avec votre point de vue M. Lisée.
D’ailleurs avant que je vous lises…j’ai écrit un billet ici…http://lumenlumen.blogspot.com/2011/01/les-loups-souverainistes-sont-dans-la.html

je crois qu’indirectement et sans ( bien évidemment) nous avoir consulté mutuellement…on a écrit des textes complémentaires…Il faut que les souverainistes plus à gauche..du centre et du centre droit, voient en ces actions…que l’on aura besoin de ces 2 alliés de grande pointure…pour la dernière bataille..Ne nous les mettons pas à dos…

Si je vous comprends bien Mr Lisée, selon vous les gouvernements doivent d’abord tenir compte de l’allégeance politique avant de faire des nominations. En effet, vous êtes train de nous dire qu’un Gouvernement doit toujours nommer des gens associés à son propre parti sinon il admet que les gens des autres partis sont plus compétents…

Intéressant…

Le parti libéral, naguère un parti où fusionnaient les idées, est devenu ESSENTIELLEMENT un parti de pouvoir.

Dans quelque temps, les Desmarais et associés vont,diplomatiquement, assigné Charest à une autre « fonction »….et préparé son remplacement.

Le PLQ n’est plus un parti où l’on brasse les idées:c’est un parti de pouvoir.

A-t-on vu des députés libéraux proposer une solution à l’impasse constitutionnelle?

Qu’il suffise de rappeler que,lors du départ de H.P. Rousseau de la Caisse de dépôt(où il a laissé « un trou » de presque 40 milliards de $$$),
ce dernier fut « ovationné » à un dîner de la Chmabre de Commerce de Montréal.Il a encaissé une généreuse prime de départ..avant de s’en aller chez Power Corp.

Bouchard n’a pas été engagé à titre de négociateur, d’arbitre entre le gouvernement, l’association et la population. Les médias semble néanmoins dépeindre son arrivée de cette façon, tout comme la perception de la population, à en lire les courriels au Club des Ex. Marois a raison de rappeler qu’il est engagé à titre de lobbyiste. Le gouvernement est de connivence avec son association, elle souhaite une exploitation de ces gaz le plus tôt possible. Si le gouvernement se réjouit de son arrivée, c’est bien parce qu’il sait qu’elle lui sera favorable. Bouchard obtient un salaire de cette association. Ce dernier était le plus fier représentant de l’aile droite du Parti Québécois. Nous ne devons pas nous attendre de lui un compromis, seulement une rhétorique plus habile.
Ce que nous demandons est pourtant clair, une attention particulière à l’environnement est une évidence dans ce dossier. Je ne vois même pas comment cela a pu être l’objet d’un débat. Qu’une entreprise exploite une ressource sans en détruire le milieu où elle le fait est juste normal. Ce que nous devons surtout exiger c’est notre juste part du gâteau. Il faut calculer le potentiel économique de ces ressources et exiger de ce montant, rien de moins que la moitié en redevances. Faut-il rappeler que ces ressources sont tirés à même notre patrimoine et qu’elles sont, de par leur nature, non-renouvelables. Une exploitation sans redevance acceptable serait du pur gaspillage et ne participerait d’aucune manière à l’enrichissement collectif de notre pays le Québec.

Nous avons tellement intégré l’idée que l’industrie du Gaz et le gouvernement Charest sont fusionnel qu’à lire les commentaires suivant sa nomination par l’association pétrolière, on croirait que Charest à nommé Bouchard comme négociateur entre lui et le peuple…

Et Bouchard qui auréolé de son passé, nous servira des arguments pro national alors qu’il représente, en fait, les intérêts privés de l’industrie.

Bouchard fait son entré au Ministère de la vérité nous seront tous convaincu que c’est dans notre meilleur intérêt.

L’autre option est que les péquistes sont plus facilement vendus à ceux qui a le pouvoir et l’argent. En ce moment, c’est le parti Libéral qui l’a. Et que le Parti Québécois n’a jamais eu une cohérente série de valeurs. Cela permet des péquistes de droite de défendre n’importe quoi.

Dans cette mouvance,le prochain geste du gouvernement serait de céder sa place aux compétances de l’opposition.

MÉLANGE DES GENRES MAIS DEMEURE DU CIRQUE
De 1
Bouchard est là comme avocat pour représenter l’industrie pétrolière. Donc pour le fric (lachez moi le bien collectif)
De 2
Lemieux a été nommé à ce poste par la clic à JJ Charest pour remerciement à une convertie qui a fait son chemin de croix avec Tremblay (son homme) et faire un show de boucanne éphémère pour embarasser le PQ dont personne de sensé n’est dupe.

C’est à ne plus en douter que le Québec est une société spécialisé dans l’industrie du cirque

Ce qui est frappant quand il est question de M.Bouchard,c’est de voir le grand paradoxe de ses admirateurs.À l’Assemblée nationale M. Charest ne se gêne pas pour dire que c’est la faute à Lucien s’il manque du personnel médical dans les hopitaux,parce qu’en 1998 il a mis à la retraite des milliers d’infirmières et de médecins.Et là,en acceptant la présidence de l’Association pétrolière et gazière il devient un allié bien commode de M.Charest qui désire l’exploitation des gaz de schiste.Alors,vous ne me verrez jamais être scandalisé par la teneur des débats parlementaires de la période des questions ,car tout ça est du théâtre,pour ne pas dire du grand guignol…

Ou peut-être qui plus aucun libéral qui veut s’associer au gouvernement Charest. Regardé le sort réservé dans le moment à M. Gignac et M. Daoust?

Remi

Crédibilité 101

Mme Lemieux n’a comme crédibilité que la revanche qui l’anime contre P.Marois, ce qui est très faible. J’écoute peu, je dois parler au singulier 24 heures en 60 minutes, émission de RDI sans crocs contre des politiciens méprisables. Seulement lorsque l’actualité est bouillante.
Au moment de l’élection municipale de Montréal en 2009, Mme Lemieux a justement mal paru dans un débat sur les enjeux de l’élection. S’étant alignée pour être candidate de G.Tremblay, maire déjà depuis 8 ans, elle est apparue très faible devant notamment le maire actuel du Plateau, Luc Ferrandez et à même réussi à faire sortir de ses gonds, l’animatrice journaliste M.A.Dussault!

L’itinéraire d’une personne dite publique est tout de même important, là celui de cette vraisemblable ex péquiste ne tient pas la route. Rejoindre le parti municipal d’un maire soupçonné de laxisme ou de corruption, se retrouver dans son bureau puis démissionner pour accepter un poste associé au gouvernement qu’elle combattait en tant que leader parlementaire. Son itinéraire n’est donc plus que celui d’une personne à la recherche désespéré de pouvoir, de semblant de reconnaissance sociale, d’importance imbue que l’on doit accorder à sa petite personne.

C’est ce genre d’itinéraire qui nourrit le cynisme politique, ce qui fait l’affaire des libéraux, étant donné que statistiquement prouvé, plus que les citoyens désertent les urnes, plus que le Quebec liberal party gouverne le Québec.
Pourtant lorsque nous écoutons principalement Bernard Drainville, Pierre Curzi, Amir Khadir, nous savons que les politiciens peuvent être pourvus de convictions, qu’ils sont pourvus d’un coeur. Cela signifie qu’il faut voter pour éviter de se faire gouverner par des escrocs.

Lucien Bouchard, lobbyiste

Une remarque courte qui dit l’essentiel. Lucien Bouchard est président d’un Lobby.
Il sera promoteur d’une nouvelle forme d’exploitation d’une ressource naturelle. L.Bouchard ne travaille pas pour le bien public, il défend une industrie dont les intentions et les conditions appréhendées sous l’ancien président Caillé sont irrecevables! L’ancien premier ministre est un lobbyiste, il est passé du bien public au bien privé point.

Comme le chantait Jacques Brel, M. Bouchard dit qu’il vient pour le gaz. Ayant pris acte de l’échec de la stratégie du messie Cayer genre col roulé, toute la classe politique et économique attend maintenant du nouveau messie Bouchard qu’il débarasse miraculeusement la baraque des odeurs disgracieuses accumulées dans ce dossier. Mais faut pas rêver! Ce remède de dernier recours témoigne plutôt d’une société en manque complet de relève en matière de leadership. La mauvaise nouvelle pour le parti québécois? Ses membres les plus en demande sont d’anciennes connaissances plutôt que des compagnons d’armes du présent.

« Et vous parliez de la tragique histoire du viaduc qui s’est effondré. Je ne suis pas spécialiste, mais on peut s’interroger sur le sous financement du gouvernement péquiste dans nos infrastructures. »

Vous faite bien de dire que vous n’êtes pas spécialiste mais vous ne l’êtes pas encore assez.

Le viaduc de la concorde à probablement été planifié par le gouvernement Johnson de l’Union Nationale. Il à été construit en 1970 sous les Libéraux de Bourrassa et le Parti Québécois à été élu pour la première fois six ans plus tard.

De la tite politique fédéraliste sans arguments.

Tout cela n’est que pure illusion et calcul politique. Lucien Bouchard et Diane Lemieux n’ont jamais été de véritables indépendantistes. Ce sont de purs carriéristes et opportunistes. Comme Raymond Bachand et son ami Pierre-Marc Johnson, qui profitent des largesses libérales, qui n’ont que deux noms : la corruption et l’argent$.
Pensez-vous que le PLQ nommerait des indépendantistes sincères et dévoués comme Jacques Parizeau et Bernard Landry à des postes importants?
Et croyez-vous que ces personnes accepteraient des mandats comme celui-là? Demandez donc à Bernard Landry et Jacques Parizeau pour connaitre leurs réponses? Voulez-vous que je le fasse à votre place?

Le grand guignol en chef, Lucide Bouchard est de retour. Le Dracula des contes pour enfant. On peut dire que comme démolisseur en règle, il n’a pas son pareil. Charest n’a rien réussit d’aussi percutant: refus de reprendre la bataille référendaire au moment le plus opportun de l’histoire du Québec, destruction du système de santé, à-genouillisme devant Wall Street sans précédent depuis Duplessis, provocation de la gauche souverainiste qui fait perdre systématiquement 10 % du vote au Parti Québécois à travers Québec Solidaire, promoteur autocrate et impénitent d’une motion de blâme diffamatoire à l’assemblée nationale envers un combattant de la première heure pour des soi-disants propos anti-sémites, tirage de ficelle médiatiques des lucides à travers les agendas néo-libéraux contre l’état québécois,intervention intempestive en faveur d’un multi-cultralisme à la québécoise dans le sens de la détestable commission Bouchard-Taylor: ne manquait plus à son CV que la défense de l’industrie de la destruction des nappes phréatiques. Dans la vraie vie politique des peuple normaux, un homme comme cela s’appelle une taupe (pour rester poli).

Mais soyons gentleman. Il a bien faillit conduire le Québec à l’indépendance avec Jacques Parizeau et on lui doit d’avoir accepté de cautionner le dossier des garderies à 5 $ défendu par Pauline Marois et l’aile gauche du parti.

Misère. Quel drôle de schizophrène…

Un vrai québécois !!!

Bonsoir,

Analyse évidente et combien éclairante !

@François 1 : réaction faible. Sans oublier l’indigne expresssion, « chiens enragés » !

Vous pouvez faire beaucoup mieux ! Voyons, faites un effort au moins !

Bonne soirée,

N.B. Je lis souvent mais écris rarement…

Plus le temps passe et plus on s’enlise dans les boues d’un marécage nauséabond sous la gouverne très incompétente des deux mains de notre charette qui se prend pour un english.

Ça fait maintenant 8 ans qu’on va de bond en rebond à base de mauvaises décisions, en passant par les polémiques, les crises jusqu’aux scandales, sans parler des tournages en rond et même de reculs.

Je me rappelle du Suroît, du Parc Provincial du Mont Orford, du CHUM ET reCHUM, la famille desmarais, du triumverra sarkozy-desmarais-charest, la gamic Molson-Habs, la réingénierie, le voyage rapide à NYC pour se montrer, les PPP, la 30 prolongée dans les terres arables, la dé-fusion pour les villes de l’ouest de MTL, la mafia dans la construction, les entreprises de génie-conseil et la corruption, la collusion dans les soumissions pour travaux de la voirie, l’Ilot Voyageur, la saga de la rue Notre-Dame, la perte de la Bourse de MTL, le flop de la fusion Hydro-Québec – Hydro-Nouveau-Brunswick, l’odieuse Commission Bastarache pour tromper la population concernant Charest aux frais des contribuables, l’imposition de conditions de type colonial pour l’exploitation dangereuse des gaz de schiste, les démissions de nombreux ministres, le privé dans la santé, les cafouillage en éducation., etc., etc., ad nauseam.

Il n’y a jamais eu de gouvernement aussi incompétent au Québec, un gouvernement de petite vertu qui ne peut pas s’améliorer même en s’adjoignant les meilleur(e)s parmi les meilleur(e)s. c’est le Premier Ministre qu’il faut changer. On en aurait encore pour 2 longues années. Misères !

P.S. Le vire-capot bouchard a opté pour les exploitateur-fossiles.

@ Jean-Renaud Dubois:

Lisez les commentaires des séparatistes qui ont suivi mon intervention # 10. Vous constaterez combien j’ai raison: comme une
meute de cheins enragés!!!

Bonjour,
Encore deux de plus qui seront considérés comme des parias, des renégats et des traîtres à la nation en venant rejoindre la multitude qui le sont devenus au yeux de la mouvance crypto intégriste de nos nationalistes québécois ! Et le bal est commencé tandis que Monsieur Pierre Curzi fustige Monsieur Lucien Bouchard, que madame Pauline Marois fait la même chose avec Madame Diane Lemieux tandis que le Sauveur Suprême du haut de la Colline d’Ottawa appuie et frappe des mains en se montrant d’accord avec ces nominations. Encore une fois, dans cette confusion toute nationaliste, la main gauche ignore totalement ce que fait la main droite…..Et dire que tout ce beau monde rêve d’un pays à son image et à sa ressemblance…….Au plaisir, John Bull.

Considérant que M. Bouchard est sûrement un homme
d’une intelligence supérieure, il ferait bien de
se désister le plut tôt possible de cet engagement
avant que sa réputation se ternisse autant que celle de M.Caillé.
Essayer d’endormir 75% de la population qui demande un
moratoire c’est manquer gravement de jugement et de respect
envers cette population. Serait-ce que les trois-quarts de cette
population serait considérée comme des ignares ?

Un conseil à ces grands hommes qui nous dirigent: dans une biographie, honneur, fierté et honnêteté valent bien mieux que dollars et avidité.

»Mais soyons gentleman. Il (bouchard)a bien faillit conduire le Québec à l’indépendance avec Jacques Parizeau (…). » – Jean-françois thibault

Moi j’ai de plus en plus l’impression que bouchard était une taupe envoyé spécialement au sein du Pq pour torpiller le projet indépendantiste en faisant toute sorte de coups bas contre Parizeau et la vrai gang de nationalistes.

IL ce dit indépendantiste alors qu’il a été reçus chez Desmarais a Sagard en compagnie de chrétien et bill clinton en 2003!!(http://acilr-cdril.com/CD_No1/A_Web/A_Web0/Everest/SheilaFraserRelation/1970_2003_PauldesmaraisCremalliere_Fr.htm)

il s’est empressé de faire dégonfler la balloune indépendantiste et de faire gonfler celle des Néolibérales.

Moi Bouchard je me méfie. À 72 ans son avenir est derrière lui….très intelligent mais son futur est hypothéqué.
Surtout que c’est familial. Son frère qu’on dit très intelligent s’est arrangé pour pour produire le rapport Bouchard/Taylor pour mettre au pas les revendications de la majorité francophone et les accomodements déraisonnables…..alors s’ils étaient très intelligents tout passerait.
Alors Lulu revient sur la scène publique….je compte sur lui pour démissionner parce cet apôtre des conditions gagnantes résiste très mal à la pression….il a démissionné comme premier ministre à cause de la pression, il va faire la même chose avec les gazs de shale. Il va tenter encore une fois de nous faire peur économiquement. Dans le fond c’est sa peur qu’il nous transmet. Une fois c’est assez.

N’avez-vous pas remarqué que l’on semble s’arranger pour faire durer la chicane péquiste dans l’opinion publique ? Dans l’ordre des sentiments confus, Marois qui critique Bouchard ou Lemieux, cela signifie quoi ?

Pauvre Lulu.
C’est de ce guerrier dont l’industrie avait besoin. Son salaire d’avocat chez Heenan- Blaikie ne devait pas suffire, peut-être a-t-il fait de mauvais placements, qui peut réellement savoir la situation financière de tout un chacun.
Quant à savoir s’il couche dans le même lit que la gang de Bildeberg, il y a un pas que j’hésite à franchir. Je crois qu’il bradera avec modération notre patrimoine énergétique. J’ai bien hâte de le voir au service des ¨bouledeschisteurs¨. À 72 ans il est encore capable de batailler ferme mais pour une petite cause celle-là. Ben pour dire quand on croit connaître quelqu’un.

Citation : »Considérant que M. Bouchard est sûrement un homme d’une intelligence supérieure, il ferait bien de se désister . . . »

Il y a des rumeurs, légendes urbaines, croyances, illusions, conditionnements et désinformations, etc.. Concernant l’intelligence en particulier, que de bêtises, un concept issu du »vedettariat » ne servant qu’à fanatiser les gens, à les aveuglés totalement, inconditionnellement.

L’intelligence n’est pourtant que le fruit d’un processus très ardu mettant en application des connaissances approfondies, une objectivité sans faille et enfin, une démonstration des plus complètes et logiques pour obtenir l’adhésion d’une très large majorité.

Ainsi, on ne peut pas asseoir un tel processus sur des idéologies religieuses, des croyances archaïques issues d’une période de noirceur absolue, d’ignorance »totale », sur des idéologies consacrant les hiérarchies sous un djeu introuvable, une consécration favorable aux riches et puissants faisant que le boss a toujours raison, même quand il a tort, une consécration d’un principe niant ceux à la base de la Vraie Démocratie, la Liberté de choix et l’Égalité des individus, les deux étant contraire au discours r’ligieux.

Nous vivons dans un monde décadent fait de conceptions mille fois niées par la modernité, à l’inverse du progrès humain, quelque chose de vraiment mais, vraiment pas »intelligent ».

L’humanité ne pourra »jamais » s’élever au-dessus de la bêtise pour accéder à la raison, pourtant elle, la »seule » caractéristique distinguant l’espèce humaine des autres.

Gland djeu ! À la retraite lucien ! Tu fais dur et vraiment pas intelligent. (h.h.h.)

Les plus populaires