Bravo Dany !

Congé de Bellemare et de Charest ce matin. Ce jeudi soir, j’étais à la cérémonie de remise des Prix internationaux du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM). Alors permettez-moi de mettre ma casquette CÉRIUM pour vous en dire quelques mots.

Photo Claude Dubé (SRC)
Photo Claude Dubé (SRC)

Dany Laferrière fut le lauréat pour le Prix de la personnalité ; Paul Gérin-Lajoie, pour la Contribution internationale en carrière ; enfin, notre collègue Martial Foucault, pour le Chercheur de l’année.

Dany Laferrière

Le Prix de la personnalité internationale de l’année est remis à un Québécois dont l’activité internationale a connu un bond qualitatif dans une période récente et qui fait une contribution remarquable, dans son domaine, pour le rayonnement du Québec dans le monde ou pour une meilleure compréhension du monde par les Québécois.

Le choix de Dany Laferrière, a ajouté Jean-François Lépine (animateur de l’émission « Une heure sur terre », partenaire du CÉRIUM), s’est imposé au jury.

« Après un roman renversant qui lui a valu une reconnaissance exceptionnelle culminant par l’obtention du prix Médicis, Dany Laferrière, par ses interventions au moment du tremblement de terre en Haïti, a su trouver les mots pour incarner la dignité du peuple haïtien dans l’épreuve. Il a appelé à la nécessaire solidarité québécoise, en la dépouillant de tout paternalisme ou fatalisme. »

L’auteur, actuellement à Port-au-Prince, a réagi par vidéo en ces termes :

« Je ne peux que remercier ces deux peuples, québécois et haïtiens, en apparence si dissemblables, – le feu et la glace, – mais si complémentaires, qui ont fait de moi ce que je suis, un pont entre deux cultures. »

Paul Gérin-Lajoie


Le Prix du CÉRIUM de la Contribution Internationale en carrière « honore une Personnalité québécoise dont l’action, tout au long de sa vie, a marqué de façon exceptionnelle l’internationalisation du Québec », a expliqué Karim Benyakhlef, directeur scientifique du CÉRIUM.

Le ministre des Relations internationales, Pierre Arcand, a rendu hommage au lauréat :

« M. Paul Gérin-Lajoie, l’avocat, l’homme politique et le philanthrope, par un dévouement sans mesure et une implication significative dans les domaines de l’éducation et des relations internationales, aura permis d’améliorer le sort de milliers d’étudiants et de citoyens, tant au Québec que dans le reste du monde. »

Recevant son prix devant un parterre de 200 chercheurs, journalistes, députés (dont Mme Louise Beaudoin) et membres de la société civile, M. Gérin-Lajoie s’est livré à une défense de l’institution québécoise des Cégeps, qu’il qualifie de « rotule » du système d’éducation et de « période de maturation » pour les jeunes. Il a également accepté le prix au nom de tous les enfants que la Fondation qui porte son nom a aidé en Haïti, en Afrique et ailleurs.

Les chanteurs Jamil et Paul Piché assuraient la portion musicale de cette soirée qui se répétera désormais à chaque année.

Dany Laferrière donnera une entrevue à Jean-François Lépine, de « Une heure sur terre » à la télévision de Radio-Canada, ce vendredi soir.

Laisser un commentaire

Un pont entre deux cultures, voilà le sens de la mixité culturelle. Un échange où tous sont gagnants. Dany Laferrière enrichit son pays d’adoption, le Québec, de son regard singulier et riche. Il contribue à la croissance culturelle et humaine par son talent à dire les choses humaines : il débusque nos travers et nous les donne en pâture d’une manière si adroite que nous en redemandons. La manière Laferrière est toute en délicatesse et en nuances. En cela il sait ouvrir les esprits et les coeurs aux changements nécessaires, à l’adaptation à la vie en société où tous les hommes sont valables, avec quelques corrections à effectuer…

Bravo à notre miroir de l’âme québécoise tarabiscotée !

C’est quoi un Québécois?
Quelqu’un qui vit au Québec?
Si oui, Céline Dion n’est pas québécoise.

Aucun commentaire. Quand il a écrit son livre «comment faire l’amour …..), il a émis des commentaires peu élogieux sur les Québécois. Je ne lui ai jamais pardonné. Des québécois le louangent. Il faut croire que faire avaler de la m….. à la petite cueillère, ça passe et on oublie le contenu de la cueillère.

Dany Laferrière est vraiment un grand écrivain et un grand intelectuel. il a enrichi le Québec d’un écrivain de renommé internationale en déçidant d’y immigrer.

C’est un exemple de l’apport inestimable de l’immigration qui ouvre le Québec à d’aures façons de voir la vie et à d’autre cultures.

Depuis le tremblement de terre en Haîti il est devenu nationaliste haîtien et il comprendra sûrement le nationalisme Québecois d’exister et nous permettra sûrement d’être contre sa gouverneuse générale sans dorénavant nous menaçer de guerre civile et raciale comme il fit dans son délire à la Michaelle Jean lors du brouhaha suite à sa nomination royaliste canadian de sa compatriote .
Comme penseur et observateur ses écris sont d’une richesse intellectuelle incontournable .
j’aprécie spécialement cette remarque dans son dernier livre = Tout tremblait et brisait autour de moi sauf les fleurs qui restèrent intactes .

Avec Michel G et Remidam, je ne peux que garder un souvenir soupçonneux de l’homme. Quand on le voit ainsi regarder dans ses sourcils, on imagine qu’il lui revient peut-être un léger remords pour ses impulsions « princières »…

Chapeau à Dany Laferrière et à Paul-Gérin Lajoie !

Continuez votre bon travail. Que dis-je? Votre oeuvre !!!

Monsieur Laferrière,

vous êtes ambassadeur de la francophonie. Ce que vous accomplissez, plume en main ou clavier sous les doigts, contribue à faire rejaillir sur l’humanité la suprématie de l’esprit, lumière étincelante parmi la pénombre.

Québec, Haïti, patries d’Amérique française, offrent au monde une Âme de souffrance et d’errance pétrie. Merci Haïti de nous partager parmi tes plus beaux et authentiques fruits.

Longue vie à vous, notre frère, Dany.

Monsieur Gérin-Lajoie,

votre contribution à la francophonie n’a d’égal que le rayonnement de votre action. Merci et bravo pour l’ensemble de votre oeuvre!

Mes pensées vont spécialement à Monsieur Paul Gérin-Lajoie qui a contribué énormément à la solidarité internationale par le biais de la fondation qui porte son nom. Étant originaire de l’Afrique de l’ouest, je suis sensible à sa contribution dans le développement international à travers des gestes concrets comme la construction d’écoles, la formation des formateurs ou encore l’entretien des institutions scolaires dans ces pays en développement.
Puisse ce prix du Cérium perdurer et honorer l’action qui mettra le Québec en lumière sur la scène internationale.Bravo Monsieur Lafferière.
Et au plaisir de rejoindre le pôle de recherche du Cérium.