Budget: Injustice canadienne ordinaire

Vous vous souvenez du dernier épisode des Invincibles ? Carlos y marie Lyne « la pas fine ».

Un gouvernement Carlos ?
Un gouvernement Carlos ?

Devant les invités réunis à l’église, le prêtre décrit Carlos en ces termes: « un bon gars, une bonne pâte ». On entend: un mou, un invertébré.

Quel rapport avec le budget ? On nous traite comme Carlos. On nous prend pour des mous. En 1997, j’étais au cabinet de Lucien Bouchard quand trois provinces atlantiques ont harmonisé leur taxe de vente avec la TPS, obtenant un gros chèque, ce que le Québec n’avait pas obtenu pour sa propre harmonisation.

Nous avons évidemment réclamé justice, 2,2 milliards. Mais c’était trop demander à Jean Chrétien, qui menait alors une guérilla économique et fiscale contre le Québec. Son objectif: démontrer que la séparation nuisait à l’économie du Québec. Il a échoué. Mais certaines des factures encore aujourd’hui impayées datent de cette époque.

Heureusement, on a eu Carlos Charest

Depuis 2003, le PLQ est au pouvoir à Québec. Ce qu’Ottawa refusait à des séparatistes, il aurait du le consentir à de bons fédéralistes, non ? Non! Les Carlos qui nous gouvernent à Québec ont non seulement échoué à obtenir un traitement similaire à ceux du Nouveau-Brunswick ou Terre-Neuve, mais les choses ont empiré.

Au printemps 2009, Ottawa a versé 4,6 milliards de dollars à l’Ontario pour sa propre harmonisation de taxe avec la TPS.

Cela signifie, non seulement que le Québec n’a jamais obtenu les 2,2 milliards réclamés depuis 1997.

Cela signifie que les Québécois, par leurs impôts, ont payé 20% de l’indemnisation payée aux Ontariens. Plus de 900 millions sont partis de nos poches pour aller dans le budget ontarien. Même Carlos aurait protesté.

Et c’est en plus d’avoir payé, en 2010, 20% du sauvetage de 6,6 milliards de l’industrie automobile ontarienne — la plus grande subvention de l’histoire du pays. *Au total, Ottawa a versé 9,7 milliards pour l’automobile. Près de deux  milliards de nos impôts a servi à l’emploi en Ontario. Même Carlos serait révolté.

Dans son budget pré-électoral, le ministre conservateur Flaherty n’avait rien à dire au sujet de l’injustice québécoise. « Les négociations vont bon train » disent les conservateurs. C’est ce qu’ils disaient en 2010. Et en 2009. Et en 2008. Et en 2007. Et en 2006. Et les libéraux de Paul Martin en 2005. Et en 2004.

C’est ce qu’ils disaient lorsqu’ils considéraient Jean Charest comme un allié. C’est ce qu’ils disent maintenant qu’ils le traitent comme un adversaire.

Quel est le coût politique de ce mépris, pour les conservateurs ? Il faut croire qu’ils le considèrent extrêmement faible. Il faut croire au contraire qu’ils estiment que le redressement de ce tort serait mal perçu, ailleurs dans notre beau grand pays. Qu’il serait au contraire perçu comme un aveu de faiblesse envers les Québécois, ces quêteux !

(*J’ai étoffé ce segment depuis sa première publication.)

Les commentaires sont fermés.

Journée déprimante à Ottawa, je me plonge dans le livre des citations de Coluche, nouvellement sorti…

Depuis longtemps, le mépris paie. Cela changera quand les électeurs auront retrouvé leur épine dorsale et le chemin des urnes. Pas avant.

Et on n’est pas encore souverain après ça?

J’en suis tellement révoltée que ça me rend malade.

Ottawa nous vole, le PLQ nous vole, c’est quoi l’idée, on aime ça se faire faire les poches? On dit : c’est pas grave, ils ne recommenceront plus…. ???????????????

Ottawa me pue au nez, c’est dégueulasse ce qu’ils nous font. Le terme est juste : c’est dégueulasse et écœurant.

Mais qu’est-ce qu’on attend pour donner 75 sièges au Bloc??? C’est le seul Parti à Ottawa qui travaille pour nous, on n’a pas de question à se poser!

Je suis découragée, le PCC ne pourra pas être majoritaire sans l’appui du Québec. Les gens de Québec vont-ils lire ce blogue? S’ils renouvellent le contrat du PCC après ça, ils sont mieux d’avoir plus qu’une bonne raison!

Quousque tandem abuteris patientia nostra …

En québécois: “Vous êtes pas écoeurés (de payer) … bandes de caves”.

Un jour le Québec aura son tour, et pour longtemps!

Quel beau pétrin que ce pays bancal qu’est le Canada, pays bancal où le Québec est enserré, enferré et enfermé dans la camisole de force de cette Constitution illégitime! Et dire qu’il y a des Québécois qui se vautrent dans ce fédéralisme étouffant! Quand donc les Québécois seront-ils maîtres chez eux et maîtres de leurs lois?

Il y a en réalité DEUX pays au nord du 45e parallèle. Deux langues, deux mentalités, deux pays. Vivement sortir le Canada du Québec!

Vive le Québec souverain! Et vive le Bloc!

Je ne vois qu’un élément positif à une victoire de Harper: une fois les alliancistes majoritaires, nous saurions exactement à qui nous avons affaire: des sans foi ni loi dont la mission est d’imposer leur volonté à tout prix – mensonge, hypocrisie, délation, tricherie, négation de la démocratie (qui, je le rappelle, exige des compromis sans compromission), autoritarisme, économisme sans âme, économie sans conscience. Une seule condition à ce choix: être prêt à en payer le prix, comme la classe moyenne et les délaissés des États-Unis. Oui, nous avons le choix…

Le gouvernement ontarien a accepté l’harmonisation parce qu’il entrevoit épargner de l’argent aux contribuables en laissant la collection de la taxe provinciale à l’Agence de Revenu du Canada. La somme obtenue par le fédéral a entièrement été remise aux citoyens, excluant les mieux nantis.

L’Ontario reste libre de fixer les taux de sa taxe de vente. On parle ici de collection, donc d’un travail strictement administratif.

Le fédéral paye le gouvernement du Québec depuis les années 90 ($150 millions par année, de mémoire) car contrairement au reste du Canada, au Québec c’est le gouvernement de la province qui collecte la TPS fédérale. Ceci est un cas unique.

Si le Québec accepte d’harmoniser sa taxe de vente selon les mêmes critères qu’ailleurs au Canada (que la TVQ soit collectée par le fédéral) je ne vois pas pourquoi on refuserait d’indemniser les Québécois. Mais si les critères sont différents, eh bien ils ne sont pas harmonisés, n’est-ce pas?

Il me semble que et temps de faire bagages et quitter ce beau grand champ de bataille pour nous retrouver aec les pouvoir que nous voulons CHEZ NOUS

OUblions le 2.2. mil, et gardons la cagnotte qui nous reste pour notre NATION

LUc Richer

On dit dans certains cercles que les Conservateurs vont faire de cette question une promesse électorale dans leur plateforme.

C’est parfaitement infantilisant : Votez pour nous et on va régler…

Hier j’ai reçu un appel téléphonique directement du parti conservateur. La question : Est-ce que vous considérez la possibilité de voter pour leparti conservateur au cours de la prochaine élection ?

Ma réponse : NON

Et comme le gars faisait semblant de parler français, j’ai ajouté pour qu’il comprenne: NEVER

Bye

Ici au Québec on a acquis l’intelligence politique. On s’imagine qu’il est plus payant d’être dans l’opposition qu’au pouvoir. Au lieu de voter pour le bloc, il faut se tenir et voter en bloc, pour gagner les élections. En votant solidairement pour un parti sur la scène fédérale d’un bout à l’autre du pays, on met au pouvoir des député et ministre qui vous avoir un poid politique.
On est pas des oubliés et des victimes dans ce budget, le budget pour le développement des énergies, des mines, l’aéroport et toutes les mesures sociales c’est ici que ça va retomber le plus.
C’est a nous de monter des projets rentable et comme un pont qui soit à la fois un infrastructure routière, énergie, bâtiment logement social(coop) en partie et commercial.
Le Trens-Québec outils indispensable au développement économique n’a pas fait parti des enjeux.
C’est terrible qu’on doivent encore payer pour des élections. Les élus ne tiennent pas compte de la démocratie. Ce sont les électeurs (pas majoritairement mais quand même démocratiquement qui ont décidé de la répartition des sièges). Le budget doit être fait par le parti au pouvoir et non par ceux de l’opposition. Il y a eu des consultations auprès des citoyens. C’est à nous de monter de gros projets porteurs pour le développement de notre économie et cesser de se croiser les bras et demander de l’argent pour payer notre épicerie. Si on le demandait pour construire des projets important en plus de demander la contribution pour ces projets(qui auront aussi d’autres sources de financement), on aurait beaucoup plus. Au moins cette fois votons dont intelligeament et mettons des gens d’ici au pouvoir pour nous faire prendre part au développement du Canada. Au lieu de faire chambre à part.
Cette fois mettons y notre poid, prenons le POUVOIR et VOTONS pour faire parti des gagnants. Participons, Prenons notre place dans le Canada et profitons de ce que nous avons, C’est a dire une place de choix sur la scène internationale pour développer et enrichir notre société.
Concernant l’armée. Nous avons un rôle a jouer dans la court mondiale. On ne peut être riche, fort et reconnu pour notre système démocratique et ne pas servir d’exemple et être en ambassadeur pour faire respecter la paix.
Nous sommes une grande puissance tranquille et devons être en avant scène, nous devons agir comme un procureur pour défendre les peuple victimes, car on est toujours à cause de notre plus grande autonomie économique, les plus indépendant par rapport aux intérêts économiques liés aux richesses du pays en cause. Notre participation est une responsabilité sociale. On doit en tant que pays riche, fort économiquement, reconnu pour sa démocratie et certainement l’un des plus indépendant économiquement, on doit, on a la responsabilité d’être à Lavant scçne pour le maintient de la paix, pour la protection de l’environnement et pour le développement des richesses pour les rendre accessible à des prix viable pour les autres économies.
Participons au pouvoir, mettons y tout notre poid politique en votant pour le pouvoir. C’est la place qu’on doit prendre dans l’économie canadienne. Il en va de notre intérêt. Voter libéral c’est voter pour le développement de l’état, encore et toujours plus de fonctionnaires. Nous voulons un pays qui se développe économiquement en tenant compte de nos gens en contribuant a développer nos richesses économiquement pour générer de la richesse. Pas une économie fermée sur elle-même qui pense pouvoir subsister en ne développant que son état.
Le conservatisme canadien est rentable économiquement en prenant soins de nos gens. Développons des partenariats pour le développement de nos richeses. Nationalisons nos ressources, investissons collectivement dans les infrastructure, mettant nos travailleurs parti prenant de la productivité en faisant les associant en coopérative de travail et donnant aux entreprises privés des contrats d,exploitation, de gestion. Nos partenaires, état, région(pour diversifier l’économie régionale qui a droit a des retombés directe de l,exploitation de ses ressources), travailleurs (coopérative de travail), entreprise privée (gestion), et les investisseurs (qui recevront des intérêts minimalement garanti par le gouvernement mais avec peut de cotrôle).
Votons pour la réingérie de notre société. Faissons la défférence, votons pour le pouvoir.

ils vont le passer dans le budget come amendement
avec un sous-article inaceptable par l’opposition
pour pouvoir s’en servir comme promesse électorale

Au lieu d’agit en marge, on mettra notre poid pour transformer ce pays en pays bilingue toutes les écoles d’une côte à l’autre français-anglais.
C’est dans l’intérêt de tout les canadiens, pour avoir une meilleure place à l’internationale
C’est a nous Québécois de rapatrier nos ponts en développant de grands projets viable économiquement et plus utile qu’un simple pont. Un bâtiment durable qui produit de l’énergie, habrite du logements social (coop), des entrerpises (condos-hotel), commerce, transport en commun (Trens-Québec 10-30Brossard jusqu’à Boisbriand). L’amphithéatre oui le fédéral y participera si on la participation du privé est plus importante, vendons des loges-condos, des condos-boutiques, des condos-restos. Au lieu d’essayer d’avoir des passent droits répondons aux critères des programmes. Faisons en un bâtiment autosuffisant qui produit de l’énergie verte, joignons y des condos-hotels avec une tour coopérative d’habitation logements supervisé dont un pourcentage des occupants pourront être individuellement admissibles a une subvention au logement, avec des condos-bureaux. Une logique de développement économique qui est rentable pour tous.
Avec l’aeroport international amélioré Québec aura des ailes pour prendre une place important sur la scène internationale.
Avec les conservateurs, on participera au développement du Canada d’une côte à l’autre, développons le trens-québec, trans-Canada, en prenant notre place en nous mettant en position de pouvoir sur la carte canadienne, sur la mapmonde.

Vous oubliez notre part dans les 500 millions du zéro hélico de Chrétien. Et dans les 800 millions des 4 sous-marins britanniques tout rouillés. Et notre part dans les 2 milliards du régistre des armes. Et notre part dans le milliard des JO de Vancouver (jeux volés à Québec). Et notre part dans le 1,3 milliard du G8 de Toronto.

Et notre part dans les 29 milliards des F35. On parle de la somme incroyable de 5 milliards pour des avions! C’est 5 fois l’autoroute des Bleuets. Avec ses 5 milliards on pourrait faire une autoroute de Chicoutimi à Québec, à Montréal, à Val-D’or!

Note: cette époque et non cet époque

Plus de dépenses militaires, plus de prisons, plus de mépris envers le Parlement et sa tradition démocratique, plus d’inéquités envers les provinces… plus de religion à Ottawa… la liste des inepties est longue.

Et il s’en trouvent pour voter pour ça et pour mépriser le Québec dans un même coup bête et méchant.

N’oublions pas égalent les provinces maritimes qui espèrent encore avoir des garanties d’Ottawa pour la construction d’une ligne de transport d’électricité. Ce que Hydro-Québec n’a jamais obtenu. Encore deux poids deux mesures. Rien ne change …

«Tolérance : c’est quand on connaît des cons et qu’on ne dit pas les noms.»
[Pierre Doris]

Oui a des prisons efficaces, pas des hotels de luxes, ni des camps de vacances. On en a assez des criminelles récidivices avec ou sans cravates. Les crimes causes un tord au citoyens et à la bonne marche d’une société démocratique qui doit préserver la sécurité de tous les citoyens.
On veut des prisons, qui obligent les individus a devenir des citoyens responsables respectueux de nos lois et de notre paix. Peut importe le type de crime, on doit s’assurer que les criminelles soient convertie physiquement et psychologiquement pour agir dans le respects des autres en sortant. Avec un suivi rigoureux une fois sorti, un controle pour assurer son intégration dans un mode de vie honnête et sain. En l’obligeant aussi a redonner a la société par sa contribution communautaire pour comprenser pour les coût qui ont étés encourus pour son traitement.
On ne doit plus être le paradis des groupes de criminelles qui aliènent nos institutions, nos entreprises, notre sécurité et nos ressources. Le conservatisme protège nos acquis et sera la meilleure avenu po.ur faire la réingénérie de notre société en assurant le respect de notre capacité de payer

Il est très possible qu’ils attendent d’être au milieu de la campagne électorale pour annoncer soudainement une entente avec Carlos (oup! pardon Charest) à ce sujet.
Les deux ami-ennemi seraient gagnants parce que cela porteait un coup à la campagne du Bloc (Charest a avantage d’affaiblir l’allié naturel du PQ).

S’ils s’y prennent bien, l’annonce sera faite, d’abord au Québec seulement, ensuite trop tard pour que le Bloc change de stratégie et que les analystes aient le temps de bien scruter le contenu de l’entente (ça permettrait de laisser des « chevaux de Troie » dans l’entente). Et aussi trop tard pour que la traduction se rende dans le RoC et en fasse le tour, minant la popularité de Harper parce qu’il aurait « céder » au « chialage » des Québécois.

Surtout si la campagne est bien lancée dans le RoC et que le PLC soit en recul.

Toujours la même rengaine..Presqu’un aire déjà connu..L’ouest du pays se défini à contrario sur notre dos.Et pendant ce temps là,nous ont avance un petit peu en espérant..Grace au bloc à Ottawa nous aurons un peu d’estime de nous-même car,devant tous les méchants,ont réussi à obtenir un peu.Une hyprocrisie qui nous rapetisse car on fait encore la preuve qu’on peut obtenir ce qu’on quémande,même si nous y croyons pas.

Papa,papa,je veux que tu continus à payer mon loyer(presqu’à vie)même si je suis parti de la maison.

Vite,vite la thérapie pour enfin s’assumer. Comment? Écouter le peuple et comprendre que ce qu’il veut s’est mieux s’administrer et se gérer.
Il faut aussi rebâtir nos solidarités autour d’enjeux nationaux.

En effet, les Conservateurs ne veulent pas être mal perçus par le reste du Canada. Encore pire, parfois j’ai l’impression, pour la même raison, que le gouvernement Harper montre un certain mépris, dédain, envers le Québec.

Autre chose, la cote du gouvernement Charest n’est pas très haute auprès de la population québécoise. Ça ne l’aide certainement pas dans ses intentions de régler ce dossier.

D’autre part, Charest est du genre à penser que Carlos, c’est la population du Québec. Charest est un Carlos pour moi, concernant les intérêts des groupes du privé qu’il défend, presque contre les intérêts du Québec. À mes yeux, il a plus les airs d’un politicien (entrepreneur) privé, que d’un homme public. Bref, il manque de culture!

Charest est aussi un Carlos, comme vous dites, aux yeux du gouvernement fédéral.

Les médias prévoient des élections prochainement au fédéral. Harper me semble un politicien sans conviction, mais très opportuniste. Il saute sur toutes les occasions pour se montrer en bon père de famille. Dans cette mesure un style, je crois, tout à fait conservateur.

Le gouvernement Charest est toute une pate molle et comme il ne revendique rien , pourquoi on lui en donnerait … Avez-vous constater une fois en 8 ans ou Jean Charest a élevé le ton ? C’est un gouvernement sans colonne …..

Le coût politique pour les Conservateurs est en effet extrêmement faible. Le Québec va voter Bloc en bloc et continuer ainsi à « bucker ».

Tut tut tut monsieur Lisée. Je vous trouve dur envers notre bon gouvernement canayen.

Ce n’est pourtant que le juste prix à payer pour demeurer au sein du plusss beau pays au monde. Et vous savez bien qu’Harper nous sortira son chèque d’harmonisation lorsque le timing électoral s’y prêtera.

Les Carlos, John Bull et autres pâtes molles aiment se comporter comme des quêteux parce qu’ils se complaisent dans ce rôle de loser qui leur va comme un gant.

Bonjour à tous,
Eh oui, on perpétue les injustices dans ce beau grand pays, on dort sur le statut quo constitutionnel et le Canada anglais aime ça, moi je pense que malheureusement, les Québéçois ont besoin d’un gouvernement conservateur majoritaire pour comprendre enfin qu’ils n’ont rien en commun avec le reste du Canada. C’est probablement le coup de pied au derrière qu’ils ont besoin pour sortir enfin de ce pays où l’on tourne en rond depuis des années.
Clément Marcotte, Ste-Marguerite-du-lac-Masson

M. Lisée,

Vous avez omis le litige qui concerne le remboursement de certains coût reliés à la crise du verglas, ça représente un autre montant d’argent appréciable que le gouvernement du Canada n’a pas encore remboursé au gouvernement du Québec. Un autre litige qui date de l’époque Chrétien versus Bouchard.

Pour tous ceux qui fustigent le Bloc québécois ou qui méprisent les québécois qui votent pour le Bloc. Posez-vous donc la question à savoir ce qui motive autant de québécois à expédier à Ottawa, élection après élection depuis 1990, bon an, mal an, environ le tiers de sa députation fédérale en provenance de ce parti.

Si les québécois ont décidé depuis plus de 20 ans déjà d’adopter collectivement la politique de la chaise vide au fédéral, ils doivent s’en rendre compte depuis le temps? Arrêtez de prendre ceux qui votent pour le Bloc pour des imbéciles!

Le Québec a dit oui au Canada à deux reprises en 15 ans (20 mai 1980 à 60% et le 30 octobre 1995 à 50,1%). Pendant ce temps, le Canada a dit non au Québec à deux reprises en une décennie (5 novembre 1981 et 23 juin 1990).

Depuis le référendum de 1995, qu’est-ce que le Canada a offert de concret au Québec afin de réintégrer le giron constitutionnel canadien? La déclaration de Calgary? Laissez moi rire!!! Si cette proposition était acceptable pour le Québec afin de remplacer un accord constitutionnel avorté, le Bloc québécois aurait disparu depuis.

Alors, messieurs-dames, tant et aussi longtemps que le Canada s’entêtera à vouloir faire entrer dans le rang le Québec sans proposition concrète, je pense que le règne du Bloc ne cessera pas de sitôt.

Ce n’est pas connaître la mentalité de la majorité des québécois que de vouloir acheter leurs votes à l’instar du parti Libéral du Canada (scandale des commandites) ou de leurs imposer le « canadian way » comme les conservateurs et les néo-démocrates le souhaitent. Alors, les québécois continueront de donner leur appui au parti qui semble refléter leurs aspirations…

Pour ma part, je vote pour l’individu dans mon comté qui me semble le plus apte à me représenter en faisant fi du parti. Mais force est d’admettre que ce qui n’est pas le cas de la plupart de mes compatriotes!!!

À bon entendeur salut.

Je trouve tellement futile se débat de chiffre, sachant que le Québec de tout temps, selon le parti au pouvoir ont fait des choix politiques et financiers qui parfois nous ont favorisés et d’autres ou l’on s’est tiré dans le pied face au fédéral. D’ailleurs, peu importe la province ou territoire, les iniquités avec le fédéral, sont le lot de tous et croire que seul le Québec en est victime n’est selon moi qu’une utopie souverainiste.

Comme si le fait que le Québec reçoive près de 60% de la péréquation ne faisait pas suer d’autres provinces et que pour eux, ceci est une injustice. Tenir de tel bilan n’est qu’un débat ou tous ont raison et tort à la fois, selon le côté de la médaille où il se situe.

Une belle boucle sans fin, ni gagnant 

@Lorraine King:
Flaherty a déjà déclaré devant témoins que qu’il ne s’opposait pas à ce que la collection et la gestion de la TVH demeure au Québec.

Donc, ce facteur n’est pas un obstacle à l’harmonisation. Malheureusement, on ne sait pas encore ce qui fait vraiment obstacle. Autant Bachand que Flaherty entretiennent un flou artistique autour de cette question.

Avec Harper et sans la menace souverainiste à l’horizon nous verrons ,enfin, le vrai visage du Canada et des Canadians soit un peuple conservateur et orangiste.

L’impression est que le Canada évolue constamment en s’éloignant du Québec par sa mentalité profonde.C’est ok ça ne peut qu’aider la souveraineté.

C’est parti mon Kiki. Sur la ligne ouverte de radio tralala ce midi on a entendu les premières salves de l’offensive anti Bloc.

Du scandale que représente la pension versée aux ex députés en passant par la haute stratégie et le vote utile, les cartouches abondent les fusils sont chargés à …bloc, contre le Bloc.

Les bonhommes sept heures qui craignent un gouvernement Conservateur majoritaire n’ont qu’à bien se tenir. Parce que de toutes façons ils vont l’avoir. Avec ou sans Bloc.

Le vote libéral est en perte de vitesse dans le ROC. Certains parlent de potentiel effondrement. Il faut dire qu’Ignatief est un soporifique de classe A gros.

Pensez-vous vraiment que je confierais mon avenir à Coderre, Marc Garneau ou ti pet Trudeau ? Vous pensez vraiment que ces gens et ce parti qui vont mettre les intérêts du Québec en tête de liste de leurs priorités politiques ? Moi non.

Quant au parti de Jack smiling Layton, il est en baisse dans plusieurs régions où il détenait des circonscritptions depuis de slustres. de vitesse

C’est clair que le résultat de la prochaine élection quoiqu’on en dise ne se jouera pas au Québec.

Mieux encore imaginez parce que vous l’aviez oublié, qu’il s’ajoutera quelques dizaine de nouvelles circonscriptions dans l’ouest qui seront activées après l’élection.

Ce qui fait qu’une fois Harper installé en gouvernement majoritaire, il le restera pour au moins une décennie.

C’est pourquoi je ne vois aucune raison valable de tourner le dos au parti, qui je le sais je le vois bien défends bec et ongles les intérêts du Québec.

La présence du Bloc est d’autant plus nécessaire à Ottawa que le gouvernement du Québec se pogne le beigne depuis maintenant 9 ans.

Faque on pourra toujours japper si on veut, mais le problème est insoluble, tant que le système politique dans on ensemble ne sera pas réformé en profondeur.

C’est pourquoi sans réserve et sans hésitation je vais voter Bloc dans ma circonscription au mois de mai prochain.

Je tiens à dire que je ne suis ni à l’emploi, ni en service commandé par un quelconque partipolitique. Ce que j’exprime ici est ma réflexion personnelle.

J’aime lire ceux qui donnent raison aux conservateurs et aux libéraux dans leurs choix de ne rien donner au québécois.

Ils donnent raison pour deux motifs:
1) Les québécois sont pleurnichards
2) Ils votent pour le Bloc

De ce fait, ils vont ainsi démontrer que:

a) Le Canada n’est plus un état de droit
b) Que la démocratie n’existe pas dans ce pays

J’appuie a) sur le fait que l’on peut nous refuser un droit sur une base totalement subjective malgré les lois et les précédents, ce qui est implicitement l’inverse de l’état de droit.

J’appuie b) sur le fait que si l’on doit voter du « bon bord » pour obtenir des choses de notre gouvernement, c’est que ce gouvernement n’est pas assujetti aux désirs du peuple (la définition même d’une démocratie) et agit en autocrate en fonction de ses propres intérêts (la définition même d’une dictature).

Bref, en justifiant le non-octroi de ce règlement aux Québécois, les dépendantistes ne font que démontrer à quel point le Canada est dysfonctionnel…

Bonjour!Bloguistes de JFL. Budget fédératif électoral 2011-2012? Pourquoi pas fêter la Fédération de nos 145 ans du vivre ensemble. Après tout,est-ce encore le temps de manifester notre humeur envers nos clans politiques actuels, virtuels ou futuristes? Gauche/NPD; Droite/PLC; Droite toute/PCC et le pâle Carbone/BQ+PQ. Doit-on voter pour le plus âgé comme Chef d’un parti fédératif: Gilles Duceppe/20 ans déjà. Pauvre Gilles, en Tunisie, le mot-clé comme déclic:
« dégage » et fais place à la relève Pierre A.P. ou à Daniel P.? Doit-on voter pour le plus jeune Chef fédératif libéral Michael Ignatieff, l’universitaire le plus chevronné depuis PET mais le plus fragile politiquement? S’il fait bonne figure peut-il s’allier au NPD de Jack Layton pour gouverner le Canada fédératif? Pour briser le cercle vicieux dans lequel nous a plongé le PCC Stephen Harper? Ou bien maintenir le statut quo dans lequel Stephen P. a grandi politiquement? Le PCC semble partir premier, toutefois. D’autant plus que le PCC a un accord de
principe à exhibé avec l’Échiquier Raymond Bachand du PQ/PLQ. Concernant le 20e aniversaire d’Harmonisation, et le 1er parmi le Reste du Canada,des taxes de vente. Un modeste pécule de 2,2G$, sans compter l’intérêt couru de 20 ans. La signature ontarienne de 2010, pour le même accord,
le Gouvernement du PCC de Stephen Harper a versé
la ridicule somme de 4,4G$, sans parler des millards – une vingtaine – uniquement pour l’industrie de l’automobile ontarienne. De quoi à assuer – peut-être – un fédératif Gouvernement bleu et majoritaine. À vous,Gens du Québec de choisir.
« À la prochaine fois », disait René-Lévesque en 1980.

La pertinence du bloc à Ottawa? Oui,ils nous représente,certes mais,d’un autre côté,la cause de la souveraineté avance-t-elle?J’en doute dans la mesure où le peuple est sécurisé.Comme un police d’assurance où nous montrons notre souci d’exprimer notre différence sans que cela change les règles du jeu.

Si je joue le jeu,cette élection est carrément inutile dans la mesure où nous savons tous que le parti conservateur sera ré élu.L’enjeu est à savoir s’il sera majoritaire ou non.

Espérons que l’environnement et les dépenses militaires seront des enjeux discutés.

Chaque fois que le Québec se fait voler il y a toujours une bonne partie de Québécois colonisés qui applaudissent ou d’ex Québécois qui disent bien bon vous aviez qu’à prendre votre trou.

Dans 5 semaines Harper sera possiblement premier ministre majoritaire du Canada. Les Québécois vont écoper.

Reste à savoir si les Québécois se contenteront de d’encaisser et de payer ou s’ils prendront le contrôle par le billet de la séparation.

L’ARGENT CANADIENNE? Le dollard canadien a plus de valeur que le dollard américain. Sans compter la confiance des investisseurs étrangers dans tout ce qui se transige de canadien a cause de nos performances économiques. Résultante justement d’une position géographique et d’une stabilité. Les américains ne rêvent que de nous voir se séparer pour avoir la chance de nous controler morceaux par morceaux comme ils le font avec tout les pays qui ont des richesses. On devrait plutôt profiter de la situation de notre dollard, et de la crise chez les autres pour proposer d’acheter l’Alaska et le groendland. Alors que la Russie, La Chine et le Brésil parmis les plus populeux nouent des alliences pour augmenter leur pouvoir d’achat et réduire leur dépendance envers les autres pays. Les illuminés québécois veulent se séparer. Pas vraiment pas voir loin devant soi et avoir des lunettes rose pour ne pas réaliser qu’on a un système beaucoup trop corrompu et qu’on a pas intérêt (la popuation a diminuer nos alliances au contraire on doit renforcir nos alliances au niveau du controle,(armée et lois criminelles) et montrer au monde qu’on peut être un pays politiquement fort et solide. Que notre dollard est une valeur sur. Le Canad ne dépend pas de nous, c’est une fédération qui peut être améliorée, mais qui avantage tout les territoires. Il n’y a pas un territoire qui est no1 dans tout. On devrait davantage faire des affaires avec les autres canadiens notre dollard commun et le fait d’être a l’Intérieur des même frontières frend plus facile la protection de notre territoire.Le dollard c’est ça l’équité qui nous permet d,emprunter pour payer l’épicerie en ce moment, gràce au performance de l’alberta et terre-neuve.
Vendons la maison et retournons a loyé avec la nouvelle france.
Les états ne sont pas un modèle a suivre regardez leur situation économique, leurs conditions de travail, le peut de controle en matière de normes environnementales et la pauvreté des gens. Vous voulez ça. Bien allez-y mais ne croyiez pas qu’on soit dupe et va vous suivre dans votre galère.

Ce midi, à Maisonneuve en direct, certains auditeurs ont parlé de vote stratégique. Ainsi, nous devrions, selon eux, voter pour le PLC afin de nous assurer de détrôner le PCC. Certains ajoutaient même que M. Ignatieff était certainement plus humain que Harper.

Plus Carlos que ça, tu meurs !

Rameuter la vieille garde libérale : non merci !

En bloc avec le BLOC!

Nous revoilà en élections rocanadians tous replongés dans l’orgie propagandiste fédo au Québec, une orgie de mièvreries laissant croire que les Québécois sont intelligents et sages de croire qu’Ottawa est un cadeau du ciel. On reconnaîtra encore les bons vieux trucs usés à la corde de vendeurs de « chars usagés », des « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil », des « ils vécurent heureux, se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », des fictions hollywoodiennes du nécessaire « happy end », etc, etc. Même après toutes les péripéties politiques vécues depuis des décennies dénonçant sous toutes ses facettes le régime colonialiste rocanadian le burlesque de fédocollabos recrutés par les partis nationaux rocanadians au Québec comme candidats carpettes de la House of commons du Rocanada perdure d’élections en élections. Colonie quand tu nous tiens!!! Et vogue le navire de la maison mère qui prélève annuellement 60$ milliards des revenus de sa succursale Kwibek, la moitié de ses revenus.

Monsieur Marcotte, vous faites honte à Riopelle qui osait, lui, chercher d’autres formes et couleurs que celles qui nous sont imposées par le fédéral : le rouge et le rouge…

La vie ne s’oppose pas au changement, puisque sa nature est le changement…

Mais changer pour le pire. Changer pour les anciennnes visions du monde ?

Non merci !

Bonsoir,
Le Bloc Québécois est une honte qui fait passer les québécois pour des éternels quêteux ! Et comme disait Monsieur Pierre Elliot Trudeau, soit des quêteux montés à cheval. Il est tout à fait gênant pour un canadien habitant au Québec de constater tant de fanfaronnades de ce parti dont le succès dépendait de la BRIÈVETÉ DE SON MANDAT et ce, d’après Monsieur Lucien Bouchard. Et le tout n’est pas près de changer avec nos nationalistes québécois qui voient dans ce parti un prix de consolation. De toute façon, depuis le début de la Fédération Canadienne, les nationalistes québécois repliés sur eux mêmes ont toujours voté pour un francophone pourvu que celui ci porte une large cravate bleue. Et ils n’en demandent pas plus, étant heureux de même !
Finalement, à l’instar de Monsieur Jacques Parizeau, face au résultat de l’élection, Monsieur Steven Harper pourra clamer le soir même : Au Québec, nous avons été battus ! Vous savez par quoi ? Par ceux qui n’ont pas d’argent et leur vote ethnique, une forme de tribalisme à la sauce nationaliste…… Au plaisir, John Bull.

Si tu veux avoir ta part il faut faire parti du groupe si tu veux bouder dans ton coin et ne pas contribuer au travail pour améliorer la vie de tout les canadiens, ne vient pas te plaindre de ne rien avoir. On récolte ce que l’on sème.
Je regardais les débats en chambres, la gang de braillard dans le coin qui ne font avancer rien au canada, des nombrilisme qui pleurniche par que ceux qui travaillent se sont partager le gâteau. On dirait des bébés gâtés incapable de travailler en équipe, les bras croisés dans le coin a attendre qu’on répondent a leurs demandes.
Et l’autre Ignasitev, écoutez-moi c,est moi qui parle, mettez la caméra ici. Moi je vais vous en faire des promesses des pormesses. Libéral ça n’est pas de droite c,est gauche. Ça instituionalise tout les problèmes en mettant des ministère et une peuplade de fonctionnaire pour tout et pour rien. Ça fini par être ingérable et couter une fortune. Et ne jamais rien règler.
LAyton lui il est sur d,avoir des chances de gagner les élections alors il ne veut pas participer au budget, il veut des élections. Et c’est un autre socialiste. Nos personnes âgées. Il ne réalise pas que si tu prend un hopital par exemple et tu fais une rencontre de tout les employés retraités et un autre rencontre pour les employés en poste. Ça prend une plus grosse salle pour recevoir les retraités car ils sont plus nombreux… et c’est pas fini. Je suis bien d,accord qu’ils ne vivent pas riche, et qu’il aurait fallu qu’ils économisent plus durant leur vie, qu’on doit construire des logements supervisés coop, économe en énergie, avec des services à la carte. Mais le problème c’est que la capacité de payer de ceux qui travaillent diminue. On a d’autres obligations et comme le nombre de retraité augmente toujours en plus grande proportion que de travailleur, si on est plus généreux, on ne pourra même plus assumer nos dépenses courantes à nous. On a les études des enfants, la maison, on essaie de prendre des vacances (peut-être qu’on en a de besoin). Ils ont eu leur vie, ne se sont pas occupés plus de leur parents, ils avaient les moyens d,économiser plus mais on préféré compter sur l’état. Pourquoi parce qu’on avait des gouvernements libéraaux qui institutionalisent tout les problèmes et paient pour tout. Les prisons oui ça en prend on ne va pas les mettre en liberté. Les infrastrutures oui on paie pour mais on doit donner a contrat aux entreprises privés ou coop pour gérer. On doit leur charger les frais. Comme on le fait pour les retraités qui vivent dans des résidences publiques. Ils peuvent avoir du bs et payer. Ça va couter beaucoup moins cher. Ils paieront pour leurs traitements, leurs thérapies et faisont les travailler. Ce sont des camps de vacances. C’est sur qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour y retourner, surtout avant l’hiver. On a des citoyen dans la rue et les criminelles gras dure en prison. Les équipements de l’armée sont désuets, on peut peut être réduire lr nombre d,appareils.
Ce qui ce passe en chambre est du sabottage, c’est contreproductif.

J’aime mieux ne rien dire que de me mettre à blasphèmer sur le compte de John James Charest et le reste du cadnas.

« Dans son budget pré-électoral, le ministre conservateur Flaherty n’avait rien à dire au sujet de l’injustice québécoise. “Les négociations vont bon train” disent les conservateurs. C’est ce qu’ils disaient en 2010. Et en 2009. Et en 2008. Et en 2007. Et en 2006. Et les libéraux de Paul Martin en 2005. Et en 2004. »

Pendant toutes ces années, le Bloc québécois était supposé « defendre nos intérêts à Ottawa »!!!

Faut croire qu’ils ont fait une job de bouffons là-bas…

Les bloquistes sont meilleurs pour retirer leurs chèques de paie, de dépenses et de pension que pour défendre nos intérêts dans la capitale nationale…

Mmmmm….

C’est intéressant de lire les fédéralistes qui explique que le Québec se peinture dans le coin avec le Bloc, qu’il faut faire partie de la « gang », que l’on ne récolte que ce que l’on sème…

Bref, ce qui est étrange, c’est qu’ils n’ont aucun exemple des gains (ou l’évitement des pertes) que le Québec a pu avoir en étant dans la « gang ».

Pourtant, je me rappelle de la constitution de 1982 (enfoncée dans la gorge) et de Meech (concrétisation de l’indifférence pour l’un des deux « peuple fondateur »). Pourtant, on était dans la « gang » et personne (ou si peu) de nos députés ne s’est levé pour noter l’injustice et leur présence n’a pas fait la différence. Alors l’argument de la « gang », ça me pue au nez.

Le Bloc est certainement destiné à l’opposition, mais mieux vaut une bonne opposition qu’un faux pouvoir!

Je me demande bien si Carlos va maintenant tenir compte de la décision du Fédéral de donner les droits de gestion du gisement Old Harry au Québec, plutôt qu’à Terre Neuve dans son bilan financier?
Personnellement, j’en doute, tellement il est aveuglé par sa fédératite aigüe ou il en fera l’omission en disant que c’est un cadeau électoral et que ça ne compte pas dans les circonstances.

Moi, pour un, j’aimerais bien comprendre ce que signifie le terme «harmonisation de la TVQ avec la TPS»… et comment on en vient à «réclamer notre buttin» de quelque 2G$, calcul sans doute calqué sur ce qui s’est produit dans les autres ‘provinces harmonisées’.

Je suis trop occupé pour le chercher dans le ouèbe…

Vous voulez règler la plupart des problèmes politiques et décisionnels du Canada ? Vous voulez réunir les deux grandes solitudes ? Pas de problème, il faut changer le système démocratique archaïque parlementaire britanniqe.

– Il faut officiellement séparer le législatif et l’éxécutif. On vote pour renouveller la chambre législative dans son ensemble et on vote pour un seul membre de l’éxécutif (le président) qui après crée son conseil avec les individus (espèrons-le) les plus compétents.

– On crée une vraie fédération représentative, où les provinces ont 90 % des pouvoirs et le fédéral seulement des pouvoirs réellement centraux (armée, poste, création de la monnaie). Évidemment la ligne de parti est élminée.

– Voter pour un parti politique plus marginal aurait enfin un sens et les idéologies politiques y seraient mieux représentées. N’oubliez pas que le système de démocratie parlementaire est fait pour du bipartisme et que le premier ministre du Canada est élu par une infime partie de la population. Un gouvernement majoritaire détient tous les pouvoirs dans notre système actuel et il ne peut être renversé à moins d’un terrible scandale, ce qui constitue une porte ouverte pour la corruption ou l’incompétence.

Je veux que mon gouvernement travaille pour les intérêts des citoyens et que l’opposition possède plus qu’un droit de chialage, mais aussi un certain pouvoir décisonnel, bref avoir un « check in balance ».

Ce système devrait évidemement être aussi appliqué aux provinces qui deviendraient officiellent des états.

Je veux un système décentralisé qui répond au régionalismes du Canada (politiquement notre pays n’est pas uni et ne le sera jamais dans le système actuel), réelllement représentatif et démocratique où les pouvoirs sont séparés.
Juste le fait que notre chef d’état ne soit pas élu au suffrage universel est une blague.

Je pense humblement que les citoyens seraient plus politisés dans un système du genre parce que leur vote aurait un plus grand sens. Finalement, nous cesserions de voter stratégique et enfin pour nos idéologies et nos convictions.

C’est amusant, voici ce que dit le communiqué de presse de la CSN:

« Plusieurs dossiers à incidence pécuniaire entre Québec et Ottawa demeurent irrésolus. C’est le cas de la compensation fédérale pour la quasi-harmonisation de la taxe de vente du Québec. »

http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/March2011/22/c5498.html

Quasi-harmonisation…

Donc c’est pas harmonisé mais les souverainistes, égalent à eux-mêmes, cherchent une nouvelle combine pour extorquer de l’argent d’Ottawa.

A Dupe, commentaire#38,
Je vois que vous signer d’un pseudonyme, un petit peu de courage et signer votre propre nom, pour que l’on sache qui est notre interlocuteur. Vous me dites que j’aurais peur du changement; je vois que vous ne me connaissez pas du tout pour affirmer cela. Quand je dis que nous avons besoin d’un gouvernement majoritaire conservateur (un genre de dinosaure)c’est pour mieux démontrer la différence de mentalité entre le Québec et le reste du Canada (le ROC). Peut-être qu’au Canada nous aimons cette ancienne vision du monde où l’on perpétue des guerres (achat d’avion F-35, guerre en Afghanistan) sans consulter la population. Des changements surviendront quand les citoyens en auront assez de ces dirigeants sans vision, se foutre de la population. Un citoyen qui croit au Québec et en un peuple responsable de son destin et capable de s’assumer entièrement.
Clément Marcotte, Ste-Marguerite.