Ça commence bien pour Charest

Je dédie cette citation politique à notre premier ministre:

« Cette semaine, le  gouvernement fait un sans faute; il est vrai que nous ne sommes que  mardi »

– François  Goulard, député français

Laisser un commentaire

C’est très facile pour Jean Charest de faire un sans faute. Il lui faut seulement éviter de prendre des décisions.

Salutations cordiales

A-t-il un autre voyage de promotion personnelle prévu dans les jours qui viennent ?

Ça va mieux quand il est absent…

« C’est très facile pour Jean Charest de faire un sans faute. Il lui faut seulement éviter de prendre des décisions. » (Jacques Faille)

Robert Bourrassa était dur à battre dans ce domaine.

De toute façon un politicien prend une décision et se fait entrer dedans ou il n’en prend pas et il aura droit à seulement que quelques commentaires.

Le choix est simple à prendre.

Bonsoir,

Et pour faire suite à cette citation d’un député de l’Hexagone concernant un sans faute depuis le début de la semaine, le Parti Libéral fort de tout son membership UNI pourrait bien enchaîner : Ce n’est qu’un début, continuons le combat….. Au plaisir, John Bull.

Plus ou mieux on connait qui est honoré, plus le prestige du prix baisse. Dommage pour le prix Woodrow Wilson et pour Wodrow wilson lui-même.

De fait il uscita la création de la Société de Nations, à laquelle son pays ne se joignit jamais.

Par analogie peut-on dire que l’omission est aussi le péché par excellence de John James Charest.

Après tout créer une comission d’enquête et oublier de la placer sous l’empire de la Loi générale régissant les Commission d’enquêtes n’est-ce pas un peu la même chose qu’oublier de se joindre comme les USA de Wilson, à ce qu’on a milité pour créer!

La semaine commence le mercredi, il vient de commencer à lire les cartes de Noel de l’an passé pour trouver d’autres clients à qui vendre les merveilleux échantillons supposés lui faire oublier le départ prochain d’une commission d’enquête lente mais interminable. Pour cela il instaurera la semaine commecânt seulement à toute les 2 semaines pour gagner du temps.

S’ils trouve les bon contacts, il pourra déménager sur la lune. M^me là ses clients vont le harceler, car les échantillons sont éclatants ! Il pourra lire le rapport Duchesneau et nous envoyer ses mémoires !

Les sans faute de Charest se font toujours quand il fait marche arrière.

«Pour voir qu’il fait noir, on n’a pas besoin d’être une lumière.» [Philippe Geluck]

@ Youlle (# 4):

« Robert Bourrassa était dur à battre dans ce domaine. » (sic)

Combien de premier ministre péquistes ont accompli un projet aussi grandiose que la Baie-James Youlle déjà?

La meilleure décision pour sauver l’honneur du Québec serait pour M.Charest de démissionner aujourd’hui!

Parce qu’il est maintenant indigne du poste qu’il occupe.

Alea jacta est! (le sort en est jeté!)

Un bon tir aux poignets entre la FTQ et le PLQ redonnerait du punch au PLQ, ce qui ferait oublier une bonne partie de ses erreurs d’enquêtes sur la construction afin de l’aider à se faire réélire pour une quatrième fois…en ligne.

Youlle (#4), compare Jean Charest à Robert Bourassa. La comparaison n’a rien de farfelue.

Je suggérerais à M Lisée de consulter le psychiatre qu’avaient consulté nos « Cyniques » sur les tiques de M. Bourassa.

Je parie que la conclusion pourrait être très semblable.

@ François 1

« Combien de premier ministre péquistes ont accompli un projet aussi grandiose que la Baie-James Youlle déjà? » (françois 1)

Bon encore en haut des échafauds de la tite politique.

La Baie James est la seule réalisation de Bourrassa parmi tous ses échecs.

Le gouvernement libéral de Lesage avec Lévesque et Pariseau, futurs péquisses suivit de Daniel Johnson de l’Union Nationnale d’autres péquisses barbus ont réalisés énormément plus que Bourrassa. Ils ont permis, en mettant le Québec au monde, la Manic et la Baie James de Bourrassa, le remplacement des entreprises américaines qui fermaient et bien d’autres.

Landry a réalisé ce qui s’en vient bientôt le centre du jeu vidéo de la planète et qui créera beaucoup plus d’emplois que Bourrassa n’en auras jamais créé.

De toutes façons M. François comme libertarien vous êtes le premier à critiquer et à pourfendre indirectement Bourrassa pour les emplois qu’il à créé dans la fonction publique.

@ Youlle (# 15):

Robert Bourassa = Élu QUATRE (4) fois par les Québécois et les Québécoises, Grand bâtisseur de la Baie James dont nous sommes TOUS fiers (le Parti québécois de René Lévesque et Jacques Parizeau favorisait, lui, le NUCLÉAIRE!!!), l’établissement de l’assurance-maladie (à l’encontre du lobby des médecins)et la Loi sur la langue officielle.

Bien sûr, en tant le disciple de la LIBERTÉ, je le trouve beaucoup trop à gauche et interventioniste mais de dire comme vous le faites que d’autres premiers ministres ont accompli « plus que Bourassa » est faire preuve d’une ignorance formidable…

Encore des guerres intestines avec vos vielles histoires des pays d’en haut. Il faut comprendre que les probléemes sont assez nombreux et qu’au lieu de se battre pour des idéologies gauche droite, des partis politiques, des intérêts particuliers, des religions, des cultures ont doit se mettre en mode solution et en mode collaboration. En intégration des citoyens pour travailler a résoudre pour l’ensemble des conditions viables pour l’ensemble.
Travailler sur nos besoins communs au lieu de mettre toutes ses énergies sur ce qui nous divise.
La »coopération citoyenne » devrait être fondé. Pas ben le choix si on ne veut pas attendre aux calandes grecs pour changer se qui doit l’être avant de rentrer dans le mur. Donc le parti »collaboration citoyenne » n’a pas d’idéologie autre que l’humanisme, la démocratie et la représention des intérêts de tout les citoyens. En mettant le citoyen a contribution. Pas seulement ceux qui sont membre du parti mais de tout ceux qui ont le droit de vote donc un acc`s au site du parti »collaboration citoyenne » pour voter sur toutes les propositions présenté en chambre. Donc les élus au lieu de se battre pour leur position personnelle devront voter selon la majorité des citoyens de leur conté qui auront voté sur le site. On évacu ainsi les intérêts des groupes de pressions, des intérêts privés et des partis politiques et du traffic d’influence. Tout les citoyens pourront échanger sur des blogues de discussions sur le site. Mais les élus représentants auront l’obligation de voter pour la position majoritaire de son conté.
Des représentants feront campagne aux élections mais ceux qui se présentent aux élections comme indépendants ou pour d’autres partis peuvent joindre le parti apr`s les élections. Au lieu en chambre d,avoir des partis qui prennent position pour un parti au moment de voter chacun devra le faire pour la postion élu dans son conté. ceux qui prétendent que c,est un processus lourd, c’est faux. Actuellement les stations des médias posent des questions chaque jours, les résultats sont instatanés et facilement gérable sur un site internet. Donc tout citoyens peut lancer des discussions, ce qui influenece les travaux de la chambre et toute les question voté en chambre seront soumise au vote sur le site. Et tout les citoyens électeurs y auront acc`s rapide, de leur ordinateurs, téléphones intelligents ou des centre d’acc`s internet disponible dans les biblioth`que, café internet et on pourrait en mettre aux boite postales(une tablette qui permet d’accéder seulement a ce site pour voter). Ce parti serait sur la scéne provinciale et sur la sc`ne fédérale. Le parti ‘coopération citoyenne » est un parti démocratique qui permet a tout le monde d’échanger sur son point de vue et surtout de voter démocratiquement pour faire valoir son point de vue sur chaque question voté en chambre. Je pense que ce parti serait tr`s populaire partout en province et au pays et permettrait de faire de la politique autrement de remettre le citoyen au pouvoir et de permettre aux élus de faire valoir les intérêts de la majorité des citoyens de leur conté.
Ce poid politique permettra de faire pencher la balance dans la prise de décision en faveur de la majorité des citoyen au lieu d’organisation et de groupes d’intérêts. Pnesez-y quel serait selon vous la décision adoptée en chambre sur le régistre des armes d’épaule, sur le placement de la main d’oeuvre, sur l’environnement, sur la construction de TGV-MONORAIL, sur la participation du gouvernement dans les entreprises d’exploitation et de transformation des ressources naturelles, sur la protection de l’eau, sur la santé, l’éducation. Celui des citoyens et non celui de parti ou de groupes d’intérêts. Alors il faut juste créer un parti politique »coopération citoyenne » et le reste se fera tout seul. On a pas besoin d’attendre les élections. Aussitôt que le parti est créer des représentants élus pourront le joindre et les cotoyens de son conté participeront aux décisions en s,exprimant et en votant sur son site. Je suis certaine qu’ils seront nombreux les élus a choisir de joindre le parti parce que la grande majorité des élus entre en politique pour représenter les intérêts des citoyens et non ceux d’un parti poltique. La balance du pouvoir pourrait changer et même influencer la gestion du pouvoir dans les partis déja en place. Parce que les élus insisteront pour représenter les intérêts des citoyens plutôt que ceux de congr`s de partis, de chefs politique ou de groupe de pression publiques ou privés. Redonner aux citoyens et a ses représentants le pouvoir de décider au jour le jour sur chaque questions.

@François 1

Pathétique votre obsession maladive sur le PQ.

Premièrement, le PQ a rien à voir au sujet, on parle d’un gag sur les Libéraux Mais il fallait encore que vous vous ridiculisiez avec votre haine sur le PQ.

Deuxièmement, incapable de reconnaître quoi que se soit de bon du PQ et de ses ténors alors que ceux-ci ont joué un rôle marquant dans l’avancement du Québec.

Vraiment pathétique.

À François 1

« Robert Bourassa = Élu QUATRE (4) fois par les Québécois et les Québécoises,”

C’est bien cela qui est le pire, et comme je le dis, sa seule réalisation est la Baie de James. Le reste sont des échecs ou rien. De plus il a été traité de mangeur de hot dogs par un personnage que vous admirez aussi.

Pour ce qui est de l’assurance maladie tous les jalons ont été posés par les gouvernements précédents c’est-à-dire entre autre la Régie de l’assurance maladie du Québec en 1969. Il a hérité d’un dossier d’un dossier presque clos. Bourrassa n’a pas monté et voté ce dossier si important en quelques semaines.

Pour ce qui est des langues officielles Bourrassa s’est cassé le gueule comme lui avait prédit personnellement Pierre Bourgault. Un échec qui lui a fait perdre ses élections, la population ne lui ayant pas pardonné.

« Bien sûr, en tant le disciple de la LIBERTÉ, je le trouve beaucoup trop à gauche et interventioniste”

Bien sûr, bien sûr. Tomme tous les autres libertariens du Québec tout ce qui vous entoure est à droite.

Une discussion avec un dogmatique est recevoir continuellement des affirmations gratuite et sans fondements ou partisanes contre lesquelles il faudrait se défendre.

Mais sa n’en vaut pas la peine.

Avec ses « flip-flops » en quelques 48 heures, à propos de sa commission « taillée sur mesure », Jean Carest nous a montré qu’il avait aussi son point G.

Comme dans Girouette.

@ Youlle (# 19):

Vous devriez vous agenouiller humblement devant le Grand Robert Bourassa car il a été le Premier Ministre qui a fait monter la cote du souverainisme à son apogée lors de son discours suite au rejet des Accords du Lac Meech

Souvenez-vous de: (« …le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. Merci. »)!!!

Les appuis à la souveraineté ont monté à près de 65% après ce discours historique.

Aucun, AUCUN chef péquiste n’a atteint ce sommet, même dans leurs rêves les plus fous.

Pourquoi? Simplement parce que Robert Bourassa était un personnage solide, équilibré et sensé et que les Québécoises et les Québécois étaient prêts à le suivre, LUI, à cause de son intelligence et de son sens inné des responsabilités, chose qu’ils n’ont JAMAIS voulu accorder à un séparatiste.

Monsieur Lisée, qui a toujours perdu ses combats politiques, a écrit un livre indigne sur ce grand personnage qui a su, LUI, gagner la plupart des débats auxquels il a pris part.

Le jour où Monsieur Lisée pourra alligner 2 victoires politiques d’importance de suite, on pourra alors lui accorder une crédibilité qui lui est actuellement absente.

Pour l’instant, il préfère demeurer confortablement sur les lignes de côté et jouer les pom-pom girls plutôt que de sauter sur le terrain, là où l’action se passe.

Nous n’avons pas encore notre commission d’enquête mais seulement un juge qui ne sait pas sur quel pied danser. La patente à … n’est pas une commission d’enquête et on attend encore que Charest nous donne ce qu’on demande. Mais on est patient… mais la rage gronde… On n’a même plus de ministre de la justice car il a menti au peuple.

François 1 :
octobre 28, 2011 à 5:27

Les appuis à la souveraineté ont monté à près de 65% après ce discours historique.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Mais comme tous les fédéraleux, il a chié sur le bacul et s’est assis sur le statu quo.

Où ses suiveux sont toujours assis.

@ François 1

« Souvenez-vous de: (“…le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. Merci.”)!!!

Les appuis à la souveraineté ont monté à près de 65% après ce discours historique. »

Comme je vous disais il n’a rien fait.

Les plus populaires