Ça s’est passé la semaine du 24 novembre

Un nouveau venu dans la course à la chefferie du PQ, un leader de plus en plus contesté, une réforme attendue mais reportée… retour sur l’actualité politique de la semaine en un coup d’oeil.

Andrew Scheer (photo : La Presse canadienne)

Au Québec

Sylvain Gaudreault se lance dans la course à la direction du PQ

Le député de Jonquière en a fait son annonce officielle lundi dans sa circonscription au Saguenay, devant une centaine de partisans, dont plusieurs anciens ministres et députés péquistes. Réélu sans interruption depuis 2007, l’aspirant chef a dit qu’il est rendu à l’étape « d’exporter la méthode Gaudreault ».

Il a affirmé haut et fort son credo indépendantiste en émettant le souhait que le Québec soit le premier pays au monde à faire son entrée à l’Organisation des Nations unies (ONU) avec une économie verte.

En savoir plus

***

La CAQ recule dans les sondages

Selon un sondage Léger-Le Journal de Montréal, la CAQ aurait perdu six points de pourcentage depuis le printemps. Cette baisse semble profiter à la fois au Parti libéral du Québec (PLQ) et au Parti québécois (PQ), qui voient leurs appuis augmenter de six points et de quatre points de pourcentage respectivement. Pendant ce temps, Québec solidaire (QS) chute de cinq points.

François Legault attribue la baisse de popularité de son gouvernement aux réformes qui « bousculent » les Québécois.

En savoir plus

***

Partielle dans Jean-Talon : 12,29 % des électeurs ont déjà voté

Alors que le scrutin de l’élection partielle n’est prévu que le 2 décembre, les partis politiques ne ménagent aucun effort pour tenter de remporter cette circonscription, qui comprend les secteurs de Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge. 

Château fort libéral, Jean-Talon pourrait cette fois tomber aux mains de la CAQ. Il semble que la lutte se fera principalement entre la libérale Gertrude Bourdon et la caquiste Joëlle Boutin. Du côté de Québec solidaire, on assure que le candidat Olivier Bolduc pourrait créer la surprise. Le Parti québécois présente Sylvain Barrette. 

En savoir plus

***

Québec dévoile son concept de ses «Maisons des aînés»

Le concept de «Maison des aînés» est un projet phare de la Coalition avenir Québec qui l’avait mis de l’avant en campagne électorale. En dévoilant le projet d’unités de 12 chambres, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a dit faire le pari de trouver le personnel nécessaire pour y travailler, malgré la pénurie actuelle d’effectifs.

Elle a confirmé la création de 2600 nouvelles places en Maisons des aînés ou en Maisons alternatives, ainsi que la rénovation ou la reconstruction de 2500 places en Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), pour une facture totale de plus de 2,6 milliards de dollars.

En savoir plus

***

La réforme de la Loi sur la santé et la sécurité du travail reportée

Attendue d’ici la fin de l’année, elle sera déposée plus tard, cet hiver. Cette réforme a été maintes fois promise par les précédents gouvernements, mais elle n’a jamais été menée à terme. La loi d’origine date de 1979.

Datant de 1979, la loi n’a jamais été appliquée à tous les secteurs d’activité et industries. La construction, par exemple, où il y a le plus d’accidents mortels, n’a pas accès au comité santé-sécurité et au représentant en prévention — deux des quatre mécanismes de prévention prévus par la loi.

En savoir plus


Au Canada


Progressistes et sociaux conservateurs se liguent contre Andrew Scheer

L’étau se resserre autour du leadership du chef conservateur, alors que des progressistes et des conservateurs sociaux espèrent le voir partir avant le vote de confiance en avril. S’il s’accroche, ils comptent se liguer pour qu’il perde son vote de confiance.

Scheer, de son côté, poursuit ses consultations. Lundi soir, il a tenu une rencontre à Montréal avec une partie de ses candidats du Québec. Les organisateurs de la campagne conservatrice au Québec étaient dans une pièce à part.

L’un d’eux a affirmé que la grande majorité des organisateurs québécois ne suivront pas M. Scheer s’il reste chef aux prochaines élections.

En savoir plus

***

Tête-à-tête entre Jason Kenney et Chrystia Freeland

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, et la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, se sont entretenus en tête-à-tête à Edmonton, lundi, pour tenter de trouver un terrain d’entente dans cette province qui ne compte plus un seul député libéral.

Chrystia Freeland, également nommée ministre des Affaires intergouvernementales dans le nouveau cabinet du premier ministre Justin Trudeau, a déclaré qu’elle cherche à se montrer à l’écoute et à trouver des solutions avec l’Alberta. Elle s’est également entretenue mardi avec le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe.

En savoir plus

***

Vers une augmentation de la taxe carbone d’ici 2030 ?

Le Canada devrait augmenter sa taxe fédérale sur le carbone jusqu’à 210 dollars la tonne d’ici 2030 — ce qui équivaut à 40 sous de plus par litre d’essence — s’il veut respecter ses propres cibles de réduction de gaz à effet de serre.

C’est la principale conclusion à laquelle arrive la Commission de l’écofiscalité du Canada, mandatée pour trouver les politiques climatiques les plus efficaces. Mise en place en 2014, la Commission est formée d’économistes de toutes les régions du Canada et de conseillers parmi lesquels se trouvent les ex-premiers ministres libéraux du Canada, Paul Martin, et du Québec, Jean Charest.

En savoir plus

***

Où est passé le ministre de la Francophonie ?

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, héritera aussi des dossiers de la Francophonie internationale. Mais l’absence d’un titre distinct soulève des questions.

Dans les faits, le gouvernement fédéral regroupe les organismes internationaux, dont l’Organisation internationale de la Francophonie, sous l’égide d’Affaires mondiales Canada.

Mais le titre de ministre de la Francophonie est parfois attribué à d’autres ministres. Lors du dernier mandat libéral, les ministres Marie-Claude Bibeau et Mélanie Joly ont été tour à tour ministres de la Francophonie.

En savoir plus

***

Fin de la grève au CN

Au terme d’une semaine ayant perturbé plusieurs industries en plus de provoquer un rationnement de propane au Québec, une entente de principe est intervenue mardi pour mettre fin au débrayage des quelque 3200 cheminots de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), mais cela n’a pas apaisé toutes les craintes.

En savoir plus

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire