Camp d’été pour députés

Chaque été, les différents partis réunissent leurs caucus pour préparer la session parlementaire à venir. Ces rencontres servent à projeter une image d’unité et de force et ont lieu, généralement, dans une région que le parti espère conquérir.

Les conservateurs sont toujours les premiers à se jeter à l’eau et c’est le cas encore cette année. Ils semblent cependant avoir perdu leurs visées conquérantes. L’an dernier, quand ils rêvaient encore du Québec, ils s’étaient réunis à Lévis. Cette fois, ils se contentent d’Ottawa. Y rester serait-elle leur seule ambition ?

Il faut croire que non, puisque les organisateurs et candidats à la prochaine élection se sont joints aux députés et sénateurs, hier, pour deux jours de formation électorale, dans un hôtel du centre-ville d’Ottawa. Les parlementaires resteront ce soir pour casser la croûte à la résidence d’été du premier ministre Stephen Harper et se réuniront, demain, au Parlement.

Cette fébrilité électorale n’est pas limitée aux conservateurs. Les libéraux ont accéléré la cadence pour choisir le plus grand nombre de candidats avant la fin de l’été. En Ontario, où ils espèrent faire des gains sur les conservateurs, les dirigeants du parti ont écrit à leurs associations locales pour qu’elles arrêtent leur choix d’ici septembre. Les libéraux ont aussi prévu tenir leur caucus préparatoire dans cette province, à Sudbury plus précisément, et comme à l’habitude, il aura lieu à la fin de l’été, soit du 30 août au 2 septembre.

Les néo-démocrates ne sont pas en reste. Le chef Jack Layton est à Edmonton aujourd’hui pour assister à deux assemblées de mise en nomination. Le caucus a aussi choisi cette ville pour sa réunion de septembre. Le choix d’Edmonton n’est pas anodin. Le parti y a fait une percée lors de la dernière élection et il compte bien conserver le seul siège arraché aux conservateurs en Alberta. Le NPD prendra aussi soin de son front « est » avec son congrès national, qui aura lieu à Halifax du 14 au 16 août.

Le Bloc québécois se fait plus discret. Ses députés continuent sans faire de vague leur tournée du Québec qui se terminera cette semaine. Le chef Gilles Duceppe prendra le relais, comme il le fait chaque année, durant tout le mois d’août. Puis, immédiatement après la fête du Travail, le caucus se réunira à Québec, une région où les bloquistes aimeraient bien reprendre quelques sièges passés aux mains des conservateurs en 2006.

Laisser un commentaire

Ce que les partis politiques feraient le mieux, c’est de nous laisser en paix et de cesser de nous emmerder avec leurs diverses visions de ce que nous devrions être. Plus ils agissent pour se faire valoir, plus ça nous coûte cher.

Le pouvoir doit revenir aux gens de la base, ceux que l’on consulte pour ainsi dire sur un programme vague à chaque quatre ou cinq ans et que ces politiciens traitent à l’exemple des fraudeurs qui font la manchette et qu’ils ont intérêt à mal informer de tous les enjeux. Les pires menteurs, vous les trouverez chez les «plus discrets», comme le Bloc québécois. De toutes façons, ils sont rendus au bout de la corde comme Ignatieff qui ces jours-ci défend le protectionnisme contre la vente de Nortel en faillite, pour RIM qui voulait la protection du gouvernement. Et qui était prête à payer une forte prime, comme on achète au Québec un quota de production laitière… aux dépens des consommateurs.

Yvon Dionne
http://www.yvondionne.org

Mme Cornellier,

Comment ne peut-on pas être atteint de la fébrilité électorale quand on est un gouvernement minoritaire et que les partis d’opposition ne cessent de vous menacer d’élections si vous ne faites pas selon leur bon vouloir ? Le problème des conservateurs, ce n’est pas qu’ils devraient avoir peur des libéraux, du NPD ou du Bloc, c’est qu’ils ont redirigé leur programme pour faire plaisir à la clientèle des libéraux et de tous les négationnistes du Canada et de ses valeurs fondamentales.

Yvon Dionne
http://www.yvondionne.org

Il faut empêcher les conservateurs de continuer leur destruction:
-Canadiens emprisonnés dans des pays où ils risquent la peine de mort ou enfant soldat torturé, et emprisonné sans procès. Nos dollars dépensés pour contester la décision de la cour de rapatrier le dit enfant-soldat;
-De premier rang que nous avions au dernier pour la protection de notre planète;
-De pays neutre que nous étions à pays en guerre où nos jeunes hommes servent de chair à canons( l’histoire se répète);
-Des lois qu’ils ont failli passer et que grâce à l’entente des trois partis d’opposition nous a mené à la dissolution du parlement, ouf!;
-Pour la désinformation que nous reçevons régulièrement par la poste et les publicités mensongères sur leurs opposants dont le chef du PLC; etc
Cette liste n’est évidemment pas complète et pourrait se prolonger.
« Que les aveugles voient »

Les plus populaires