Carré rouge et ministre de l’Inculture

Vous sentez-vous intimidé par cet artiste qui fait la promotion de la violence ?

C’est certain, on ne s’attend pas à beaucoup de hauteur de la part des membres du gouvernement Charest, surtout par les temps qui courent.

Mais on ne peut simplement pas passer sous silence la diatribe de la ministre de la Culture — de la Culture ! — contre un des plus remarquables talents que le Québec contemporain ait produits : Fred Pellerin.

En plus d’être conteur, poète et auteur de chansons, Pellerin a su mettre en images son imaginaire et exporter dans le reste de la Francophonie l’extrême singularité québécoise qu’il incarne. Il est, de plus, progressiste, écologiste et indépendantiste et a associé son nom et son renom à bon nombre de causes qui ont pour dénominateur commun d’être en porte-à-faux avec le gouvernement Charest.

C’est pourquoi il a indiqué, sans la moindre agressivité, qu’il préférait ne pas recevoir l’Ordre du Québec dans le climat actuel :

« J’ai été touché. Et on est dans le peu-dire. J’ai été viré à l’envers de fierté. […] J’en suis flatté, dans le sens du poil debout sur les bras. […] On allait me piquer à la veste un bout de brillance au nom du peuple québécois. Mon peuple. Mais il se trouve que ce peuple, à qui on me demande de faire honneur en tant que membre de l’Ordre, se trouve présentement plongé dans une crise sociale d’ampleur. Je m’en voudrais de célébrer et de trinquer à l’honneur de ce peuple dans le contexte actuel, où même notre démocratie se fait secouer par la base. »

Lorsqu’on reçoit cette lettre de quelqu’un qu’on veut honorer, on s’incline en silence, surtout si on a un peu de culture et de savoir-vivre. Mais voici la pique que Christine St-Pierre a servie au poète :

« Il a le droit de porter le carré rouge, on est dans la liberté d’expression, mais nous on sait ce que ça veut dire, le carré rouge, ça veut dire l’intimidation, la violence, ça veut dire aussi le fait qu’on empêche des gens d’aller étudier. Pour nous, c’est ce que ça veut dire et pour une grande, grande, grande partie des Québécois, c’est ce que ça veut dire. »

On aurait entendu le ministre de l’Agriculture ou de la Sécurité publique proférer de telles âneries, on aurait haussé les épaules. Mais que l’ancienne journaliste Saint-Pierre, qui a pour mandat d’accompagner les artisans québécois de la culture, donc de comprendre leur sensibilité — sans avoir à la partager —, donne une lecture aussi tronquée, limitée et pour tout dire bornée de la signification que revêt pour des centaines d’artistes et des centaines de milliers de Québécois ce carré rouge dépasse l’entendement.

Qu’elle ose mettre dans le même sac la gentille sensibilité de Fred Pellerin avec les mots « violence » et « intimidation » est une insulte à l’homme, à l’intelligence et à la fonction même de ministre de la Culture.

Au mot « inculture », le Larousse nous dit : Manque de culture intellectuelle.

Il serait donc opportun qu’un député propose ces jours prochains une motion de changement d’intitulé pour le ministère de Mme Saint-Pierre.

Laisser un commentaire

Ce soir 20h00, perron de l’église de Saint-Élie-de-Casserole. Nous répondrons à la ministre de l’inculture par la bouche de nos casseroles.

Bienvenue à tous, parents,enfants,grand-parents, tous pacifiques aux cotés de Fred.

Madame la ministre, vous aussi, vous êtes la bienvenue dans notre charmant village.

À ce soir,

HubertE

Le portefeuille du Ministère de l’Inculture détenu par la pimbêche d’une association de magouilleurs formant notre gouvernement depuis 9 ans. Qu’est-ce que le Québec a fait pour mériter un tel gâchis ? Les Québécois se sont abstenu de voter dans une mesure de près de 44% lors des dernières élections générales; allons-nous bientôt répéter la même erreur ?

On n’en est pas à une connerie près de la part de cette ministre, ni de la part du gouvernement. Malheureusement, les banlieusards ont peur et quand la peur rôde, l’intelligence ne semble plus peser très lourd dans la balance.

Le carré rouge symbolise la violence et l’intimidation. On l’a encore vu en fin de semaine. Quand ils se rassemblent la casse n’est jamais loin.

Très bien dit, Ministre de l’Inculture membre d’un gouvernement condescendant, et accompagné d’une Ministre de l’Ignorance, d’un Ministre de l’Injustice, d’un Ministre de l’Inégalité… Vers où peuvent-ils nous diriger? Je me le demande…

Hum! J’ai de la misère avec ce Fred Pellerin que j’aime bien par ailleurs.

D’un côté, il arbore fièrement le carré rouge, ce symbole de la lutte étudiante actuelle, avec toute la merde qui vient avec. (Remarquez, le carré rouge fait actuellement partie du bestiaire fétichiste du monde artistique québécois; donc on peut le comprendre, car c’est toujours moins compliqué de faire comme la masse de ses paires.)

D’autre part, M. Pellerin affirme sans rire et je le cite: «Je m’en voudrais de célébrer et de trinquer à l’honneur de ce peuple dans le contexte actuel, où même notre démocratie se fait secouer par la base.»

Voici mon problème. Que signifie ici le verbe «secouer»? Au moins deux interprétations sont possibles: (1) secouer = ébranler ou fragiliser; (2) secouer = éveiller ou fortifier.

Si c’est (1), alors puisque «la base» n’est certainement pas le gouvernement Charest mais plutôt le mouvement étudiant et par extension (disons), le peuple lui-même, alors M. Pellerin joue à souhait dans la double pensée et dit donc dans son bruit volontaire et haïssable qu’il est inquiet, qu’il voit en ce mouvement anarchique que personne ne contrôle (par définition) une menace contre la tradition démocratique séculaire de la société québécoise, etc. Si c’est le cas donc, il aurait pu le dire plus clairement.

Si c’est (2), alors les choses vont bien! La «base» (le peuple) se réveille, la démocratie est donc forte et elle sortira de cette lutte encore plus forte! je ne comprends alors pas pourquoi M. Fred Pellerin refuserait ce prix en cette période si prometteuse et pleine d’allégresse.

Mais je dois dire que la poésie n’a jamais été ma tasse de thé (traduction: mon fort).

Et tel était mon commentaire.;-)

« mais nous on sait ce que ça veut dire le carré rouge, ça veut dire l’intimidation, la violence »

La police a très bien compris le message:

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/352102/recit-d-un-petit-voyage-en-metro-avec-un-carre-rouge

Profilage politique.

Résultat sur la sécurité: nulle, bien sûr (si quelqu’un va commettre un méfait, il ne va pas porter un carré rouge devant les policiers).

Bref, porter un carré rouge, c’est effectivement c’est inciter à l’intimidation…de la part des policiers envers ceux qui le portent.

Préparez-vous, ce sera la principale ligne de presse du PLQ jusqu’à sa réélection à l’automne « carré rouge=intimidation+violence ». Madame la Ministre a simplement répété ce qu’on lui a dit de dire pour être réélue et garder sa job de Ministre. C’est à ce niveau que se pratique la politique au Québec en 2012.

Dans un seul et même article (JdM), plutôt court de surcroît, un Québécois qui, pour maintes raisons et à de nombreuses occasions, nous fait honneur, puis une ministre qui nous fait honte, mais vraiment honte en tenant ce genre de propos… 30 ans de journalisme et pas foutue d’évaluer le poids des mots, de juger correctement la teneur de ses propos… Rigueur, rigueur, rigueur!

Ce n’est pas la première gaffe de Madame St-Pierre. Radio-Canada l’a déjà supendue pour une autre gaffe pendant trois mois, je crois.

Pardonnez-leur car ils ne savent ce qu’ils font…
Ce gouvernement tire à sa fin et heureusement car on n’en peut plus…

Madame St-Pierre est une très digne représentante d’un gouvernement minable. Comment, après de tels propos, peut-elle encore être écoutée???

quand on a une ouverture d’esprit aussi limitée et qu’on ne comprend rien à la situation présente qui secoue le québec qu’on a aussi peu d’éloquence et de culture la meilleure chose à faire pour ne pas se mettre les pieds dans les plats c’est de se taire et d’attendre que la tempête passe même si celle-ci ne nous atteint pas et nous indiffère totalement

Un instant, n’est-ce pas ce gouverne-ment qui a annulé la session et qui a rendu caduque les injonctions? Je dis d’même… ô-Ô?

Quel malheureux et inapproprié choix de réponse de la part d’une ministre de la culture!! J’ai honte de ce propos à l’égard de l’homme visé que je connais personnellement et à l’égard des artistes de tous niveaux.. Il prend la peine de lui pondre une lettre « fine » dans tous les sens du terme et voilà rapidement les gros sabots incultes qui se pointent!
Bravo Mme la ministre inculte et qui ne sait pas vivre en plus! Vous venez de parfaire votre réputation..

Bravo à Fred Pellerin et bravo à son village élargi qui l’appuie fortement !

Nancy Blouin

Quelle bassesse de la part de la ministre de l' »INCULTURE » de s’attaquer ainsi a Fred. Il faut vraiment qu’elle manque de munition pour s’attaquer ainsi a un artiste tel que lui. Cette VOIX que nous avons besoin pour nous encourager a continuer le combat…Pour qu’un jour on puisse se lever et etre fier de notre pays le QUEBEC…Puisse Dieu me preter vie, pour qu’un jour je puisse etre avec vous pour CE moment tant desirer, et pour dire a ceux qui se battent:MERCI…MERCI a toi FRED…continuons le COMBAT…LOVE…

D’accord ou pas avec la hausse des frais scolaire, la cause du gel ou de la gratuité est une noble cause qui ne mérite pas de se faire diabolisé de la sorte par Christine Saint-Pierre pour quelques têtes brulés.

On y décèle une basse manœuvre préélectorale pour rallier un électorat préoccupé par l’ordre publique.

La voix de son maître, du haut du « nous, on sait », de sa fourberie et de son mépris, Mme Saint-Pierre est tombée bien bas. Fred lui donne la leçon: «Au-delà des honneurs, il y a des convictions».

Tout à fait dégueulasse, la sinistre ministre St-Pierre… !

Et incohérente : pourquoi veut-elle honorer des gens dont quelques «carrés rouges» parmi la liste des «honorés», quelques-uns que C. St-Pierre accuse d’être des apôtres de l’intimidation et de la violence… !

Quand la démagogie tient place de politique, de quelque bord qu’elle soit, on voit le dérapage.La ministre fait partie de l’équipe qui tient à garder son pouvoir, peu importent les arguments. Cependant à force de répéter les mêmes formules, les mêmes mensonges, on finit par mettre dans la tête des gens qui écoutent plus ou moins distraitement les propos en cours qu’au fond, même penser autrement devient, devient de la violence ou de l’intimidation.C’est simple finalement: on aime la démocratie… silencieuse!

Grandeur à Fred Pellerin . Honte à vous Madame St-Pierre . Des gens qui portent le carré rouge actuellement ont été victimes de profilage à cause de ça et interpeller par des policiers.Le gouvernement Charest est en état de disgrâce.

Inculture,pas certain… mais bien plutôt d’occulture. Cacher,magouiller,manipuler dans l’espoir d’assujettir nos consciences à leurs idéologie rapineuse. Triste ministre.

J’ai été tout aussi abasourdi par cette réplique à la question du député Curzi. Je connaissais madame St-Pierre comme une journaliste intègre, cultivée et sensible. J’avais été évidemment déçu de la voir se lancer en politique avec les libéraux mais il s’agissait de son droit le plus strict. Néanmoins, je reconnaissais l’intelligence de la dame.

Ça m’attriste énormément de la voir ainsi lobotomisée par les spin-doctors libéraux, surtout dans une langue aussi pauvre (« on est dans la liberté d’expression »).

Vous savez, il y a des gens comme cela, des personnes incolores, fades et surtout avides de pouvoir. Bien sûr, il est étonnant de voir une ancienne journaliste de RCA s’exprimer de cette manière. Peut-être qu’à l’époque de son embauche à RCA, cette dame s’est faufilée malencontreusement à travers un très mauvais processus de sélection. Enfin je m’interroge sur son comportement.
Comment se fait-il qu’une journaliste qui a fait carrière à RCA se comporte d’une telle manière?
Devrions-nous remettre en questions tout le travail journalistique que cette journaliste a produit par le passé?
Avons-nous toujours été biaisé par cette journaliste, enfin, sur le sens et la signification de ses reportages?
Bref, cette personne devrait démissionner de son poste de ministre et faire place à quelqu’un qui a la stature nécessaire pour occuper cette fonction.
Mme St-Pierre, vous nous faite déshonneur.
Jacques Lavoie

Ils sont « en mode » PPP…

Petite Politique Partisane.

Faut pas leur en vouloir, faut juste leur montrer la sortie.

Si on qualifie Fred Pellerin de violent il faudrait qualifier Jean Charest de Caligula.

Le mot culture associé au nom de cette »dame »est totalement inacceptable.En tant qu’historien,j’ai toujours enseigné et écrit que l’expression « grande noirceur »faisait référence a l’époque de Maurice Duplessis.Je vais devoir changer mon cours !

Ce que je vais dire n’implique Fred Pellerin d’aucune façon, c’est mon opinion de citoyen. Ce n’est pas Fred Pellerin qui a besoin d’une médaille du gouvernement, c’est les libéraux qui ont besoin de se pèter les bretelles pour changer la mal de place, faire ublier leurs conneries. Je suis content et fier de la réaction de Fred Pellerin qui n’a rien d’autre à voir là dedans que son immense talent.

Madame la ministre de la culture, des communications et de la condition féminine (le titre est parfois trop grand… trop trop grand pour la personne qui le porte),

Je n’ai pas souvent porté le carré rouge. Je crois que ce symbole facilite l’interpellation irrespectueuse de la part des citoyens ignorants qui m’entourent.
J’affirme ce que j’avance, car, sans même porter le carré rouge, j’ai eu à vivre des situations délicates dans des lieux publics tels des restaurants dans lesquels je me suis fait intimider par des clients très éloquents qui scandaient haut et fort leur fierté envers la loi 78.

Je préfère porter mes convictions. Ces convictions sont plus subtiles qu’un petit morceau de tissu. J’ai déjà porté mes convictions à vos côtés lors des soirées mondaines de danse contemporaine et de musique classique. Je garde en souvenir vos phrases toutes faites, prononcés juste après les spectacles, concernant le travail des artistes, des phrases soufflés à l’oreille par votre attachée politique de 24 ans qui apprend par cœur le nom des gens que vous allez croiser au courant de la soirée.

Soyez prudente madame la Ministre, et n’oubliez pas pour qui vous travaillez… vous ne travaillez pas pour les grands donateurs des salles symphoniques, vous ne travaillez pas pour les grands cocktails dinatoires, pour les grands directeurs des festivals, pour les grands entrepreneurs du loisir. Vous travaillez pour un rayonnement artistique et culturel qui se distingue et qui nous définit en tant que société Québécoise. Et soyez surtout prudente, car les convictions pèsent plus lourd qu’un carré rouge. Et nos convictions vous côtoient lors des soirées bénéfice. Lors des premières d’opéra et lorsque vous dormez pendant un concert de l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Ah ! J’oubliais, le 19 mai dernier, lors du dernier opéra de la saison 2011-2012 (Faust), j’ai vu, au parterre (signe d’ostentation et de pouvoir d’acquisition) maints spectateurs arborant le carré rouge, et parfois même le carré noir, rouge et blanc en signe de contestation envers les positions du gouvernement actuel. J’imagine qu’il s’agit d’un signe de violence et d’intimidation de la part des dits spectateurs. À votre place, je ferai passer un règlement strict, empêchant l’entrée de ces gens dangereux dans les salles de spectacle.

Cordialement,

Lucia Carballo

J’ai toujours aimé Fred, aimer, que dis-je adorer. Je l’aime encore plus. Quelle insulte de la part de la ministre de la culture. Christine St-Pierre, honte à vous!

Depuis longtemps, l’univers de Fred Pellerin a tissé des fils jusqu’à mon coeur. Ce poète-artiste-chanteur-philosophe fait partie de ces êtres entiers et authentiques qui laisseront plus de traces derrière eux qu’aucun sinistre ministre » à la triste figure » ne saura le faire.

Cette attitude n’est que le reflet du mépris qu’a le gouvernement pour tout ce qui n’entre pas dans le moule de l’idéologie libérale. Un point c’est tout. En ajouter ne donnerait que trop d’importance à l’arrogance de Mme. St-Pierre.(Pourquoi Mme. simplement parce que je ne me rabaisserai pas à son niveau qui ne convient pas à un québecois qui se respecte.

WOW! Je suis impressionné par ce gouvernement. Je n’ai jamais vu un gouvernement tout faire pour alimenter le feu. Les libéraux veulent vraiment avoir une crise sociale. C’est sûr. C’est leur plan. Au début je pensais qu’ils étaient incompétents. Ensuite, qu’ils n’avaient pas pris la chose au sérieux.

Mais maintenant c’est clair. Ils veulent créer la guerre pour gagner les élections. Et avec les commentaires de la ministre Saint-Pierre, c’est comme si tous les membres du parti libéral ont eu un lavage de cerveau. On dirait qu’il n’y a aucun membre pour ramener les autres sur terre. Ce parti est épeurant.

La ministre de l’Inculture (déficience de culture intellectuelle), par ses comportements explique à elle seule un problème qui est présent au Québec depuis que l’on a copié le modèle de ce ministère mit sur pied par André Malraux, suite à sa nomination par le général DeGaulle. Au Québec comme en France, on a fait l’erreur de confondre art et culture, si bien que le rôle de l’art, qui est d’analyser, de comprendre, de bien jouer son rôle de miroir sur l’ensemble de nos habitudes (notre culture)a été rendu inutile, très déficient en tout cas. La ministre St-Pierre en fait aujourd’hui la preuve éclatante malgré son manque de lumière. Nous nous sommes donné un mécanisme suicidaire qui aujourd’hui joue son rôle. Je suis un artiste…je ne m’attends pas à être entendu.

Qui crée la violence et maintient la crise actuelle ? L’escouade anti-émeute.

Jean Charest et son équipe espère que l’appel au droit et à l’ordre vont faire monter la côte du gouvernement Charest, le plus pourri de notre histoire contemporaine au Québec, comme jadis le fit Jean Drapeau en 1970.

Ce sont d’ailleurs les mêmes conseillers du premier ministre qu’à l’époque. Les mêmes cris contre les méchants communistes devenus anarchistes. Les mêmes enveloppes brunes…

Actuellement, le coût de la police pour permettre à M. Charest de crier à l’ordre a coûté plus cher en salaires de policiers que la réforme. C’est un faux problème.

Mais, certains Québécois sont habitués au tais-toi et fais ce qu’on te dit, sans même se demander si cet ordre respecte la dignité humaine.On est habitué de tout accepter les yeux fermés au nom de la loi et de l’ordre d’où la présente guerre des générations. Pas besoin d’un référendum pour se diviser…

De plus, Steven Harper vient de couper dans l’aide aux universités et à la recherche.On entend pas crier les ministres libéraux sur le sujet.

Mme St-Pierre peut bien jouer sur l’honneur, elle n’a jamais su protéger le français. Elle est incarnation de toutes les raisons d’avoir honte de maintenir en poste une ministre de la Culture aussi peu digne de son peuple.

Nous aussi, casserollerons ce soir pour appuyer Fref Pellerin ainsi que tous les artistes et citoyens fières de porter le carré rouge. Nous casserollerons contre les propos accusateurs de la ministre St-Pierre qui propage tant de haine et d’inconscience…

Monsieur Pellerin attend que «son» gouvernement (le PQ) soit au pouvoir pour aller chercher son prix. Je pense qu’il va attendre longtemps.

Mme St-Pierre, a l’image de son gouvernement, verse lamentablement dans la démagogie. Une façon de se tuer politiquement,peut-être?.Dommage pour cette ex-journaliste nommée a un poste aussi sensible que la Culture. Ses commentaires déplacés risquent de lui survivre longtemps après sa sortie prochaine(plus que probable) de la politique.

Peut-être le fait qu’on la croyait intelligente et sensée lorsqu’elle était journaliste… Parfois faut admettre nos erreurs de jugement!!!!!!! passée!

Je ne peux croire que de tels mots peuvent provenir de la bouche de la 1re personne ayant été nommée par le Peuple pour représenter la culture de ce même Peuple à l’échelle de la planète. Je ne sais pourquoi que, tout à coup j’ai honte d’être représenté par quelqu’un qui bafoue si aisément ce qui nous caractérise et identifie si profondément.

En lisant ce texte et rapport, quelque chose en moi vient de se briser. Ce qui me fait avoir encore plus hâte aux prochaines élections car peut-être, ce ne sera qu’à ce moment que, ce quelque chose reprendra sa place avec fierté d’être représenté par quelqu’un qui respectera haut et fort ce qui nous identifie en tant que Peuple et cluture.

Ceci est une métaphore, pas une incitation à la violence (il faut préciser tout depuis un bout de temps tellement la paranoïa a le dos large):

Si on frappait la ministre avec un cuillère de bois, elle fera le même son qu’une casserole. Et encore, la casserole peut résonner. La ministre, elle, même pas sûr qu’elle raisonne.

Affligeant de s’en prendre de la sorte à Fred Pellerin.

Plus personne ne peut désormais nier les liens entre la violence et les carrés rouges.

Pas après tout ce que nous avons vu depuis le mois de mars. Tentative d’occupation de Loto-Québec, blocage du port de Montréal, sac de brique dans le métro, attentat à la bombe fumigène dans le métro ou le complexe Desjardins, émeute à répétition, cocktail molotov, des gens qui veulent assister au Grand-Prix armé de briques et de couteaux… La liste est encore très (trop) longue.

On vit dans une province où des artistes qui sont pour la hausse ont peur de le dire pour ne pas ruiner leur carrière, où des chroniqueurs doivent être protéger par des garde du corps à cause des menaces de mort, où des personnalités publiques sont traînées dans la boue car elle sont en désaccords… Moi même, on a promis qu’on trouverait mon adresse pour régler mon cas avec des molotovs…

C’est ça le Québec créé par les carrés rouges depuis le mois de mars.

Et Lisée a honteusement fait la promotion de cette violence, de cette haine et de cette intimidation en mettant en ligne un vidéo, au plus fort des émeutes, dans lequel on disait:

« Quiconque vous dira qu’un acte de résistance, fut-il le fait de 10 hommes, ces 10 hommes fussent-ils armés de pierres, quiconque vous dira qu’un tel acte était prématuré, ou dangereux, celui-là mérite le mépris et les crachats. Car je vous le dis : un jour, quelque part, il faut bien que quelqu’un commence, et le premier acte de résistance sera toujours prématuré et dangereux »

Quand le « premier acte » dont parle ce texte sera commis et que quelqu’un perdra la vie, il y aura beaucoup de personnalités médiatiques québécoises qui auront du sang sur les mains.

Peuh, c’est rien, je suis surpris qu’ils n’aient pas envoyé l’escouade anti-émeute pour l’enfermer avec sa femme et son bébé.

Très représentatif de ce gouvernement qui n’accepte pas qu’on lui oppose un non.

Tellement imbu de leur personne, il méprise ceux qui ne veulent pas les suivre. Dehors libéraux.

Je pense qu’elle devrait démissionner elle ne mérite tout simplement pas un poste de ministre

Bravo ! Effectivement, cette grotesque, absurde, ubuesque, ahurissante. abracadabrantesque, funambulesque, abasourdissante, inconcevable, et confondante déclaration de la ministre dite de la culture, montre à quel point le gouvernement tout entier souffre du syndrome de Stockholm, lui qui s’est lui-même pris en otage pour forcer la privatisation de l’éducation nationale des Québécois,es, non sans nier le droit de grève des Québécois,es ni se permettre de légaliser cette négation au mépris de nos droits collectifs d’association.

Non sans arbitrairement faire primer le droit individuel à l’éducation au mépris des droits démocratiques fondamentaux collectifs des Québécois,es qui protègent nos droits collectifs d’association et de grève, voire même au mépris de la Constitution de l’État illégitime du Québec/Canada.

Non seulement cette légalité est illégitime, mais en plus, il faut que la minorité qui s’en réclame la foule aux pieds, faut le faire !

Aucune loi ne devrait être appliquée ni recevoir la sanction Royale qui lui donne force, quand sous bâillon sa constitutionnalité est remise en cause par une partie de la députation de l’ANQ, à moins d’invoquer la clause nonobstant, si elle s’applique.

De la part de la ministre Saint-Pierre, je ne suis pas surpris. Ce n’est pas la première fois que la dame dit des sottises semblables.

Je lis ça et je me dis que ce débat absurde est un autre exemple du délire collectif qui semble s’être emparé des Montréalais.

Qui à tort, qui a raison ? En fait, quelqu’un le sait-il ? Ça dérape de partout.

Exemples : la Classe qui déclare que la position du PQ est bien timide au sujet des droits de scolarité. Et Kadir qui se fait arrêté. Et le grand prix qui tourne. Et les poupounes de la rue Crescent qui se pavanent sous les yeux des manifestantes qui se font matraquées pour on ne sait trop quoi. Et puis les manufessestations; Bashar qui assassine son peuple; l’Europe sur le bord de l’implosion; et maintenant les lutins de Saint Elie…et quoi encore ?

Vous trouvez pas qu’on devrait tous se fermer la gueule pour un boutte, prendre un peu de vacances, de grandes respirations par le nez et attendre qu’un brin de sagesse vienne nous éclairer…

=

Il s’agit à la base d’une révolte qui n’a rien à voir avec les droits de scolarité. Plusieurs étudiants qui sont dans la rue font partie des classes démunies qui sont fauchées à perpétuité. Incapables de se loger, de se nourrir, ils en ont marre d’être dans la pauvreté.

Et pourquoi il n’y aurait que les diplômes qui permettent de s’en sortir ?

Il faut trouver des moyens de mieux répartir la richesse.

Un changement positif pour tous … pas seulement pour les étudiants.

En mai 1968 il y avait des pancartes en France qui proposaient :

TOUT, TOUT DE SUITE.

Bon, on se calme.

NOUS AURONS TOUT … MAIS PAS TOUT EN MÊME TEMPS

Fred! c’est ce genre d’intelligence et d’habilité des mots qui peut inspirer, faire réfléchir et changer les choses.

Pour ce qui est des casseroles (tout comme se promener à poil), c’est bon pour les épais qui savent pas quoi faire et rêve de s’approprier le mérite d’un changement sans avoir rien fait d’intelligent.

Manifestation? oui! Se battre contre cette situation d’injustice politique? Oui.
Casseroles et promenade nudiste? Non, je ne suis pas un abruti.

Il est totalement inconcevable que des membres d’un partie (aussi Libéraux soient-ils)aient des propos hors contexte aussi irréfléchis, sans avoir eu, je ne sais quoi,un certain lavage de cerveau, ou être sous la domination d’un gourou omnipotent. On ne sais plus.

La Saint-Pierre est étourdie de nouveau! Ses oeillères idéologiques ne lui font voir que le corridor des idées du parti libéral, aussi bien dire qu’elle n’a que les idées de ses intérêts …électoraux. Avec un socle d’anglophones et bon nombre de
députés assurés elle met en priorité la culture québécoise anglaise… comme le montre si bien son mépris du français. Alors son énormité su Pellerin la revêle sous son vrai jour!

C’est de la vengence de la part de Mme St-Pierre. C’est une ministre du gouvernement de Jean et du parti Libéral du Québec. Triste.

Bob ben… OK d’abord… tant qu’à y être, va pour inculte moi-même… je trouve que la ministre Saint-Pierre a parfaitement raison!

Vivement des élections pour que Lizette, Pierre, Jean-Marc, Amir, Pauline ou François nous règlent ça… j’attends avec impatience ce moment de délivrance!

Vive l’anarchie démocratique libre!

Qui sera notre prochain Gandhi, Martin Luther-King ou Nelson Mandela… vous peut-être, M. Lisée?

Fred Pellerin a le droit de refuser d’être honoré
par le gouvernement pour ses talents. Cependant, en se commettant, il devra dans le futur, continuer sa route artistique sans bénéficier les subventions directement et ou indirectement: pour ses spectacles et les dérivés comme les films réalisés d’après ses contes. C’est un conteur. Il ne faudrait pas en faire un drame. Combien d’artistes ont osé cette décision??? Il ne sera jamais ni le premier ni le dernier.

Madame Christine Saint-Pierre, ministre de la Culture, vous avez L’âme de laquais.

« Il y a un typo : « Au mont Inculture » mot*.

Depuis un certain temps Monsieur Lisée écrit plus vite qu’il ne réfléchit.
Ce qui explique ses fréquentes erreurs typographiques. Le mal est connu: il tire sa source de l’instantanéité des commentaires sur les différents réseaux auxquels ils se croit obligé de réagir comme s’ils étaient émis par les grands penseurs de notre temps.
Sa fulgurante intelligence le ramènera j’en suis certain, à plus de sérénité et à un peu plus de distanciation dans ses analyses…

Merci d’avoir écrit ce texte, que j’endosse complètement. Je suis jaloux de ne pas l’avoir écrit moi-même. Le cas échéant et si cela est possible, il aurait peut-être été encore plus sévère et plus cynique que le vôtre à l’endroit de « la » Saint-Pierre, comme on dit quand on veut exprimer le peu de considération qu’on a pour une personne. À sa place, j’irais me cacher!
M. Lisée, qu’attendez-vous pour vous lancer en politique? Le Québec n’a jamais autant eu besoin de quelqu’un comme vous. Merci encore!
Claude Verreault, professeur titulaire, Université Laval

La vérité choque

et la liberté d’Expression est seulement dans le sens que les socialistes lui donnent

Est-ce que nous sommes vraiment surpris ?
L’argent doit pleuvoir au PLQ pour réussir un pareil tour de force !!!

Je suis fier de porter le carré rouge et je le suis encore plus quand je vois ça…..

Mme St-Pierre, aussi ministre de la Condition féminine, a dit récemment en entrevue que voir une femme pas maquillée la dérangeait!!!

Mais bordel que faisait-elle à Radio-Canada ? Les artistes vont-ils continuer longtemps à lui manger dans la main comme le font maint humoristes avec Gilbert Rozon ? Au moins avec le conflit étudiant, nous savons à qui nous avons affaire et reconnaître les valets de l’establishment. À mon sens, plusieurs artistes et humoristes vont devoir se recycler dans le vaudeville, genre à la hauteur de leur talent.

Deux choses me frappent. D’abord ce que vous dites à propos de l’attitude de Fred « il a indiqué, sans la moindre agressivité, qu’il préférait ne pas recevoir l’Ordre du Québec dans le climat actuel». Sans la moindre agressivité…

Puis la réaction de Christine St-Pierre, «mais nous on sait ce que ça veut dire le carré rouge, ça veut dire l’intimidation, la violence, ça veut dire aussi le fait qu’on empêche des gens d’aller étudier.»

Nous on sait… Qui dont ces nous dont elle parle. Moi et vous, en sommes nous, et bien nous on sait qu’elle délire Christine St-Pierre

Je suis d’accord avec vous M. Lisée sauf sur un petit point. Lorsque vous dites: « … On aurait entendu le ministre de l’agriculture ou de la sécurité publique proférer de telles âneries,… » J’aimerais vous rappeler que M. Garon, qui a été lui-même Ministre de l’agriculture, a écrit de superbes lettres dans les journaux récemment, démontrant son intelligence, sa culture et sa grande ouverture d’esprit. Je voulais juste souligner ce petit passage qui m’a agacé 🙂

Merci,
AC

J’entend ça et je trouve de plus en plus difficile de dissocier les propos des conservateurs Can et ceux des libéraux Qc…
Ça se ressemble de plus en plus…
Sur plusieurs aspects…

@JSJ67

Typo: « il se croit obligé » et non « ils se croit obligé ».
Je vous recommande de lire les remarques de JSJ67 à propos des commentaires expéditifs, c’est plein de sagesse… ou pas.

Je porte fièrement le carré rouge avec mes 67 ans…et je vous jure que je n’ai rien d’un violent.

Madame Saint-Pierre, la VIOLENCE c’est votre infâme loi 78…je m’en souviendrai longtemps.

D’autre part, mes chers étudiants, j’ai passé la fin de semaine à Saint-Hyacinthe…où j’ai malheureusement constaté que lorsque vous faites une manif. Charest engrange quelques pourcentages…
Suggestion, couche couche pitou pour un certain temps…petit conseil de quelqu’un qui a vu Bourassa obtenir 102 députés sur 125.

Je suis outrée et déçue de la réponse de la ministre. Alors comme ça nous sommes des milliers d’intimidateurs, de violents, de «bloqueurs» d’études??? Je crois que nous sommes des milliers qui ne veulent plus être intimidés par des élus autoritaires sans ouverture. Des milliers qui ne veulent plus être violenté à coup de corruption. Et si nous bloquons à grand coup de carré rouge, couleur passion, couleur d’arrêt, l’enlisement dans lequel collectivement nous nous enfoncions, c’est pour que tous ensemble nous puissions revoir nos priorités.

De jour en jour on peut constater qu’il n’y a que deux sortes de ministres dans le gouvernement Charest: ceux qui ont démissionné et ceux qui devraient le faire.

Je suis déboussolée d’entendre ces mots de la bouche d’une femme qui ne m’avait encore jamais donné de raisons de ne pas la respecter. Ce carré rouge que je porte moi-même, dame aux cheveux blancs qui ne feraient pas de mal à une mouche.

Surtout que, personnellement, c’est mon idole, Fred Pellerin. Je m’enorgueillis de son inventivité, surtout au niveau de la langue.

Et en passant, monsieur Lisée, il est aussi chanteur (2 CD), pas que compositeur. En plus, il est co-scénariste pour deux films. Mais c’est surtout un homme de coeur et engagé de surcroit.

Je suis déçue et surprise du commentaire de la ministre st-Pierre. Grâce aux frais de scolarité peu élevés , j’ai eu la chance dans les années 80 de faire mes études en médecine et j’en suis très reconnaissante envers la société. Je paie mes impôts et je trouve ça bien correct . Ma fille qui est au CEGEP porte le carré rouge et l’a fait porté à mon petit dernier de 10 ans qui est allé jouer du violoncelle à la maison symphonique. Jamais on a cru encourager la violence. Moi qui vient de Shawinigan je suis bien fière du petit gars de St-Hélie!

Quelle Ministre ! cette Saint-Pierre…
Une femme au coeur de pierre.

Quel poète ! ce Pélerin
Un ange au pied d’érain.

» La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds »
Bertolt Brecht

La réalité de notre Beau Québec, c’est l’éveil de sa jeunesse, de ses artistes, de son Peuple qui se tient enfin debout, uni contre
l’injustice de cet état policier et arrogant.
Vivement les élections pour nous en débarrasser !

Merci à Christine Saint-Pierre grâce à qui on arbore désormais fièrement le carré rouge devant la maison.

Tout ce mépris dans les mots de Madame St-Pierre! Ah lala, honteux, gênant. Elle est vraiment rémunérée pour, oui, oui, ‘pour’ accumuler toutes ces réflexions bruyantes? My god! Elle a vraiment pris ça ‘personnel’. Comme cette clique est dérangeante!

Madame St-Pierre a été élue avec 13000 voix de majorité une première fois et 10 000 la deuxième fois. Elle sera réélue, et peut-être de nouveau ministre. Elle peut donc dire n’importe quoi et surtout n’importe quoi et restera peut-être ministre de la culture. Le Québec est ainsi. Les gens ont répondu des mois durant que leur niveau de confiance envers le gouvernement Charest ne dépassait pas 25%, ce gouvernement sera majoritaire à la prochaine élection. L’inculture (politique) n’est donc pas réservée à madame St-Pierre !.

bravo mme st-pierre……..n’en déplaise a certains et certaines….avec mon inculture….j’abonde dans le sens de cette dame……..a tous ceux et celles qui défient avec mépris et arrogance un premier ministre que je n’aime pas plus que vous…mais que je respecte pour une fois….qui se tient debout…..bravo…et a tous nos enfants gatées qui se promènent avec le cellu a 70.00 par mois ,qui se permettent des voyages en Europe,dans le Sud,des restos,de la bière régulièrement et qui ont ipod ,ipad,…alouette.qui montent de prix.(et pourtant,personne ne conteste).qui se targuent d,être respectueux…en empêchant leur confrère de classe ,de faire leur classe….je pose la question ….c’est quoi votre problème……regardez autour de vous,appréciez le pays ou l’on vit,la paix qui régnait….si vous aimez le grabuge ,il y a des pays qui semblent aimer cela…..déménagez si vous n’êtes pas heureux ici…..a bon entendeur …salut

Je crois qu’il est évident que cette déclaration de la ministre était en fait un message téléguidé venant de plus haut.

Ce message avait comme unique but de préparer le terrain à l’opération policière qui a débuté dès le lendemain matin, où le SPVM a commencé à intercepter, fouiller et détenir arbitrairement ceux arborant le carré rouge dans le métro de Montréal et au parc Jean-Drapeau.

Je pense qu’il faudrait inverser les rôles. Fred ferait un magnifique ambassadeur de la culture, tandis que l’autre là, c’est elle qui est violente de par la bêtise de ses propos qui heurtent le bon sens.

Voilà un bel exemple de l’utilité d’un chef d’état apolitique. Jamais un citoyen ne devrait être dans la position que décrit cet artiste. Le Québec ce n’est pas Jean Charest ou un groupe idéologique plus fort que l’autre.

Que Dieu protège la reine !

Les propos de la Ministre sont sans équivoques et nous la remerçions de nous rassurer en disant » Il a le droit de porter le carré rouge, on est dans la liberté d’expression » Car aujourd’hui dans le métro de Montréal, le SPVM faisait une raffle contre les personnes qui portaient le Carré Rouge. Cette nouvelle dérive des autorités policières est inquiétante. Le simple fait de porter ce petit carré rouge ouvre la porte a la négation des Droits Constitutionnels, tels les interpellations sans motifs, les fouilles abusives sinon illégales, les arrestations préventives. Et le ministre Bachand sur le site de la F-1 en entrevue à la SRC déclare que l’intimidation c’est la fin de la démocratie. On prend donc acte.

Mme Louisette Lachance

Encore une personne qui considère que les subventions sont une faveur d’un parti envers une personne. On n’a pas (du moins en théorie) à accorder des subventions en fonction de l’allégeance partisane ou personnelle.

Accepter une décoration d’un gouvernement dont on réprouve la politique n’a pas la même valeur que d’accepter une subvention.

Il n’est pas très vieux, Fred le Pèlerin. Pourtant, il a su exprimer avec une dignité qui l’honore. Mais, pour ce qui est de Ma’ame la Ministre, heu…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la culture est entre bonnes bonnes mains avec des Fred Pellerin, alors que ma’ame la Ministre a les mains pleines de pouces.

Sont pas très vieux, non plus, les leaders et porte-parole étudiants. pourtant, ils ont tous fait étalage d’un sens de la dignité qui échappe à tous les membres du cabinet. Individuellement, et « as a whole ». Collectivement, ils (les Ministres) sont plus démagogues que pédagogues.

Qu’un policier parle du « carré rouge » comme d’un symbole révolutionnaire, passe encore, bien que cette mentalité de confrontation explique bien des choses.

Que le premier-ministre et chacun de ses perroquets du cabinet en fassent autant, il y a de quoi être inquiets.

On vous paye pas pour répéter la même cassette ad nauseam; on vous paye pour RÉ-FLÉ-CHIR.

Alors faites, s’il vous plait!

Quand quelqu’un refuse un prix ou un honneur et qu’il prend la peine d’expliquer poliment les raisons de son geste, en retour, il ne mérite pas de rebuffade en aucune manière.

L’honneur n’a pas de prix.

Tout ce qui reste à ce gouvernement à véhiculer comme message est celui d’associer les jeunes qui portent le carré rouge à la violence.

C’est tout ce qu’ils ont pour aller en élection et tenter de faire oublier la corruption,l’argent de la mafia en plus de leur incompétence.

Tant qu’à St Pierre elle est à l’image de ce gouvernement. Je crois qu’elle a perdu toute crédibilité pour la suite de sa carrière .

À Louisette lachance
Pourquoi réagir comme Mme St-Pierre?
Pourquoi punir le talent qui ne pense pas comme nous?

« Le carré rouge symbolise la violence et l’intimidation. On l’a encore vu en fin de semaine. Quand ils se rassemblent la casse n’est jamais loin. »

Paroles sorties de la bouche de quelqu’un qui ne va visiblement pas dans les manifestations. Il n’y a rien de plus pacifique dans le port du carré rouge mon cher Monsieur Robert. Si vous ne vous basez que sur les images diffusées par les médias corrompus, qui ont pour but de mettre la population du côté du gouvernement, vous êtes très naïf!

Il faut lire le Devoir et regarder CUTV pour voir ce qu’il se passe réellement. Les gens qui ne sont pas étudiants qui portent le carré rouge le font par solidarité, parce qu’ils croient qu’on a le droit à notre démocratie et que les étudiants méritent d’avoir accès à une éducation. Qu’y a-t-il de violent là dedans??

Ne soyez pas si ignorant. Il a été prouvé d’ailleurs que plusieurs policiers étaient eux-même responsable de faire de la casse. C’est un beau coup orchestré par le gouvernement pour mettre la population contre le mouvement.

Afin de vous forger une opinion, venez dont faire un tour dans les manifestations au lieu de vous baser sur ce qui est écrit entre autre dans la Presse, qui, on le sait, est la plus corrompue (relation Desmarais-Charest). Réveillez-vous!

NOUS, le gouvernement ne parle que d’une seule voix. Ben quien! Le taureau libéral devient fou devant le carré rouge.

Meme si les péquisses ont créé ce mouvement avec les syndicats en prenants les étudiants comme chair a canon il nen demeure pas moins que la prétendue grève a été utilisée malgré leur pleine connaissance de son illégalité (le respect et le fondement des lois et force de l’ordre pour une société démocratique sont essentiel)pour immobiliser le québec contraindre le gouvernement a déclencher des élections. Jamais je ne me lierai a un groupe qui a pour objectif d’imposer par la force, la transgression des lois et surtout l’abnégation de la démocratie. La valeur du vote aux élections et le non respect des droits individuels. Les groupes qui veuelent s’approprier les droits des citoyens pour imposer leurs valeurs et s’approprier leur pouvoir. Pas pour moi. Cette atitude d’enfant gâté qu’on les péquisses a crier et faire de la casse pour imposer leur volonté contre la majorité des citoyens jamais je ne c`derai aux demandes de qui que ce soit faites dans le non respect les lois et le mépris de l’ordre. L,immaturité, le retard de développement dont ils font preuve ne mérite meme pas de s’assoir pour discuter. La majorité silencieuse commence a en avoir raz le bol de ces enfantillages et au lieu d’agir en irresponsable et de leur donner ce qu’ils veulent il faut au contraire les contraindre a respecter les r`gles s’ils veuelent pouvoir discuter. Réparez les tords causés après on verra s’il y a des discussions possible. Je r`glererait ça rapidement en faisant un référendum et en applicant au pied de la lettre la loi 78. Les profs qu’ils enseignent s’ils veulent être payé et les profs comme les étudiants qui veuelent faire du trouble DEHORS. Ça n’est pas en blocant l,accès aux cours que ça se règlera. C’est innacceptable. On a affaire a des primates qui pensent que l’utilisation de la force a préséance sur celle du débat des idées. Comme on l’a fait dans les écoles, le milieu de travail, la vie privée la violenceet l’utilisation n’est acceptable nul part.

Je trouve dommage que le PQ n’ait pas pris ses distances davantage vis-à-vis de la CLASSÉ.

A propos, j’irai vous serrer la pince, le 20 juin prochain, au meeting de Mme Hivon, la brillante députée de Joliette.

Lorsque le Québec devient totalitaire, on assiste à ce type de dérives d’extrême droite.

Je me demande s’il y a bien des gens qui trouvent Christine Saint-Pierre intelligente ? Même comme journaliste je l’ai trouvée fade, inodore, insignifiante. Ça n’a pas changé comme ministre.

Je ne porte pas le carré rouge. J’appuie le Gouvernement dans sa décision de hausser les droits de scolarité. Cependant, ça ne me permet pas de dire des âneries. L’opération suit l’être: Mme St-Pierre n’est pas du tout à sa place comme Ministre de la culture ni comme membre du Gouvernement.

Ça m’étonne peu de la part de Christine St-Pierre, qui a constamment déçu depuis son arrivée chez les libéraux. On dirait qu’elle a perdu d’un seul coup tout son esprit critique et sa capacité d’analyse dès qu’on l’a élue. Et on dirait que parce que les gens ont rapidement dit qu’elle était une politicienne «décevante», elle en a remis afin de se rendre intéressante aux yeux de son «cheuf» John James, car elle semble déterminée par-dessus tout à s’accrocher à son poste de «Ministre», même si cela semble lui avoir monté à la tête… Bref, ses propos à l’égard de Fred Pellerin, qui sont loin d’être sa première bourde politique, me semblent constituer la goutte qui devrait faire déborder le vase (ou la cruche)et l’inciter à réorienter sa carrière, car elle ne semble vraiment pas heureuse dans ce milieu politique et on ne la reconnaît plus, ni dans sa mentalité, ni même sur le plan physique, car son visage s’est métamorphosé, sa mine s’est rembrunie au fil des ans. Si certains ont critiqué l’emploi du «nous» de la part de Parizeau, j’estime que ce «nous» dans la bouche de Christine St-Pierre désigne les idéologues du PLQ qui ont une emprise malsaine sur son esprit critique et qui la rendent inapte à représenter l’identité culturelle du Québec.

@48
David :
juin 10, 2012 à 19:49
Plus personne ne peut désormais nier les liens entre la violence et les carrés rouges.
.sèche tes pleurs ,sèche tes pleurs,j’t’en pris sèche tes pleurs ,une petite boite de kleenex.a part la police je n’ai a peu pres pas vu de violence durant les manif,mais c’est sur que vu de ton village ça doit pas etre beau a voir.rendort -toi y’a pas de problème.

Mais qu’avez-vous à nous opposer les pro-Charest ? La bonne gestion des affaires de l’État. La probité dans l’attribution des contrats. La droiture morale. L’éthique ?

Vous amalgamez la casse et la vie démocratique pour des raisons opportunistes. Mais vous déviez d’une analyse rationnelle de la situation; lorsque la population descend dans la rue avec autant d’insistance depuis 45 jours, croyez-vous que vous aurez encore raison au prochain scrutin ?

Le coût de la mauvaise gestion du dossier des études s’élève à combien déjà ? 100 millions, 200 millions ? en frais de police et en manque à gagner des gens d’affaires.

Non, décidément, vos arguments sonnent creux !

Quoi de neuf dans les propos de cette piètre ministre de l’inculture et de l’assimilation, qui à chaque fois qu’il est question de protéger la langue française tente de nous expliquer pourquoi elle ne le fera pas.

St-Pierre et Courchesne sont les deux meilleures passeuses de moppe pour Charest l’intendant des Desmarais, qui leur confie des mandats pendant qu’il s’occupe de dilapider nos ressources naturelles au profit de ceux qui lui ont versé pendant dix ans un salaire parallèle et payée une maison à Westmount.

S’il leur dit la nouvelle ligne du parti est d’associer les étudiants et le carré rouge à la violence pour couvrir notre corruption et notre incompétence , elles le feront comme les bonnes moppeuses qu’elles sont…

Vu le traitement que le SPVM accorde à ceux qui portent un carré rouge, il y a en effet un lien direct entre en porter un et être une cible d’intimidation et une victime de violence..

En effet, le manque flagrant de dignité de la ministre contraste fortement avec la façon dont Fred Pellerin à décliné l’Ordre du Québec.

Mais doit-on se surprendre de ce genre de dérive verbale? Ce gouvernement et plus particulièrement les Bachand, Fournier, Courchesne, Charest et maintenant Saint-Pierre ont perdu toute forme de dignité. Ils n’ont plus rien à perdre et sont maintent prêts à tout pour gagner leur point.

L’intimidation et la violence on la retrouve dans les mots que ces ministres et le premier ministre emploient pour diviser et susciter la peur ainsi que la haine à l’égard du mouvement étudiant. La violence et l’intimidation, on la retrouve aussi dans la façon dont on utilise la police pour étouffer la contestation. Enfin, rappelons que la loi 78 a pour fonction d’intimider quiconque souhaite faire entendre sont désaccord avec la hausse des frais de scolarité.

Nous sommes en train de glisser dans un climat politique inquiétant… Notre gouvernement est un gouvernement violent et intimidateur.

Nous ne sommes pas encore prêt à l’admettre, mais si on s’arrête à la définition de ce qu’est une dictature ainsi qu’à ses critères, on se rend compte que notre gouvernement épouse très bien cette catégorie.

Mon gouvernement me fait peur.

« pu capabe »!!!
je n’en reviens pas de voir ces gens bien pensants accuser les artistes de porter le carré rouge parce qu’ils veulent faire partie de la masse suiveuse et tranquille qui serait la majorité!
la masse tranquille et suiveuse suit tranquillement le gouvernement charest dans l’absurde démocratique; tous les ministres le répètent ad nauseam que le carré rouge ne représente qu’une minorité! (ils ont tort, peut-être, mais ils le disent)
Au contraire, ça prend un certain courage, pour ne pas dire un courage certain, afin de s’afficher ouvertement avec un carré rouge risquant de déplaire à la majotité qui croient que tout va bien, qu’il n’y a rien à contester.

« pu capabe »
d’entendre ces gens dénoncer la violence des manifestants qui osent mettre leur crâne dans le chemin de la matraque joyeuse de ces policiers qui foncent et « vargent » dans le tas sans discrimantion et sans retenue… que les plociers envoeint à l’hopital des manifestants avec un oeil crevé, des fratures du crâne, il y en aura toujours pour dénoncer la violence des manifestants!

a-t-on encore le droit de dire qu’on s’oppose à la politique du gouvernement sans être associé à des casseurs? pour la ministre, il semble que non!

Cher monsieur Lisée,
Ôserais-je l’écrire en ces jours de folie collective qui frappe le Québec. Je suis de droite et de plus en plus irrité par la langue de bois utilisée par la go-gauche au pouvoir dans les médias. Même si vous m’irritez très souvent et que votre jupon indépendantiste dépasse constamment je ne peux m’empêcher de vous lire à cause de votre talent de polémiste et de pamphlétaire. Vous êtes le Bernard-Henri Lévy québécois.

Liberaux…
mettez donc dehors ce conservateur qu’Est Charest, c’Est une honte aux valeurs libérales!!
Levez vous et foutez le a la porte, il y a tellement de meilleuirs candidats libéraux… faite votre menage!!!

Christine St-Pierre a déjà affirmé que le JdeM était juste pour les péquistes. Elle est journaliste, alors elle savait très bien le virage libertarien et conservateur que Québécor a pris. Mais comme les nouvelles rapportées à l’époque lui déplaisait, elle a pondu cette niaiserie partisane.
Qu’elle en ponde une autre du même acabit ne me surprend pas du tout.
Comme dirait Voltaire: Mentez, mentez, il en reste toujours quelque chose…

@serge samson 9h33
je ne peux m’empêcher de vous lire à cause de votre talent de polémiste et de pamphlétaire. Vous êtes le Bernard-Henri Lévy québécois.
******

Pas sûr qu’il devrait prendre cette comparaison comme un compliment!

Monsieur Lisée,

Votre réputation d’honnête homme dépasse les frontières de notre bourgade. C’est maintenant le moment d’en jouer!

Que l’ignare mercenaire d’Ottawa ose entacher la réputation de toutes ses ministres dans les plus basses missions, c’est peut-être de la politique interne… Mais que l’obéissance aveugle de la ministre de l’inculture mène à des abus flagrants de la police politique, qu’elle se fasse ainsi la mère fouettard contre les porteurs de carré rouge, contre les jeunes, qu’on détient sans le moindre mandat… voilà qui mérite un regard extérieur! Le profilage politique, par couches d’âge, personne, dans le monde civilisé, ne peut tolérer ces abus aux vues et aux sus de tous les médias qui osent le montrer!

Monsieur Lisée, vous avez tous les contacts nécessaires, vous comme Louise Beaudoin ou qui sait d’autre, pour allerter la communauté internationale en vue d’un observation sur place des manoeuvres pré-électorale d’un parti déjà à sa date d’expiration puisque la corruption gangrène tout parti après 2 mandats.

Le pire, c’est qu’il est très peu probable qu’elle croit vraiment ce qu’elle dit. Probablement qu’elle comprend très bien ce que la plupart des gens qui portent le carré rouge revendiquent. En déclarant des choses du genre, elle démonise les gens qui défendent cette cause. Cette démonisation a pour effet de séparer encore plus les Québécois, et c’est ce qui attise vraiment la violence. Les policiers voient les carrés rouges comme de dangereux révolutionnaires violents, et les carré rouges voient les policiers comme leurs bourreau, quand dans les faits, les policiers font parti du peuple comme ceux qui porte le carré rouge et les deux groupes de gens vise la même chose: créer le meilleur Québec possible pour nos enfants… Il est déplorable que les gens aux pouvoirs divisent les Québécois et crée un climat de violence. Si c’est fait volontairement, dans le but de gagner du capital politique par exemple, je ne peux qu’exprimer à ces gens ma plus profonde déception, jumelée a un appel très naif: Mesdames et messieurs les politiciens, il n’est jamais trop tard pour bien agir…

Les ministres se font laver le cerveau dans leurs séances du conseil des ministres. Mme St-Pierre a très bien retenu la leçon et répété comme une machine ce qu’on lui impose comme discours depuis des mois. Dommage qu’elle ait perdu la faculté de réfléchir… comme plusieurs de ses collègues semble-t-il.

Charest se « harperissise » de plus en plus. C’est clair qu’il y a du calcul électoral derrière tout ça. La politique de la peur, de la loi et l’ordre, ça marche. Par contre, j’aimerais parfois que les leaders étudiants se distancient un peu plus des casseurs, qui, il me semble, ont de plus en plus le haut du pavé (sans jeu de mots)dans les manifestations. Le mouvement se tire dans le pied actuellement.

Nous parlons et nous écrivons, mais irons-nous voter le moment venu? je crains que ce gouvernement soit réélu parce que ses opposant-es seront restés à la maison le jour du scrutin.

@ David

« Plus personne ne peut désormais nier les liens entre la violence et les carrés rouges. »

Et quoi encore, tous les musulmans sont des terroristes?
Le carré rouge symbolise une cause, non pas les moyens de pression utilisés afin de soutenir la cause.

« C’est ça le Québec créé par les carrés rouges depuis le mois de mars. »

Le gouvernement a une grande part dans la création de ce Québec. Lorsqu’on a le pouvoir – gouvernement majoritaire de plus – , lorsqu’on est en position de force, les responsabilités doivent suivent.

Et les carrés verts qui auraient le monopole des menaces à leurs égards. N’importe quoi.

@ PourLibertéContreLeBruit

« Pour ce qui est des casseroles (tout comme se promener à poil), c’est bon pour les épais qui savent pas quoi faire et rêve de s’approprier le mérite d’un changement sans avoir rien fait d’intelligent. »

Tu aurais besoin de quelques notions de base en marketing!
C’est comme une chanson, c’est souvent le bout le plus nono qui reste en tête, et celui qui compose la chanson en est pleinement conscient.
Faire quelque chose de nono en apparence peut s’inscrire dans une démarche bien réfléchie et ainsi s’avérer stratégique.

Au lieu de pointer du doigt et de traiter les gens d’épais, dis donc les vrais choses : la nudité te rend mal à l’aise et le bruit t’incommode. Au moin tu ne perdrais pas ta crédibilité en dénonçant maladroitement la connerie.

Associé le carré rouge à la violence et à l’intimidation, ça fait partie de l’exercice de relation publique entreprise par le gouvernement Libéral de la province honnie du reste du Canada.

La propagande Libérale est fondée sur la lassitude de la population et la ligne de communication sur la base que lorsque l’on est dans l’incapacité de contrer un message, l’on tire sur le messager.

Le risque avec cette stratégie, c’est que notre gouvernement vise le noir mais tue le blanc…

Vote libéral = vote pour la corruption

Aux prochaines élections, votez pour celui qui est le plus proche de battre le député libéral.

Hors sujet: Je suis surpris qu’un politologue comme vous ne dit rien, ne fait aucune réflexion sur l’arrestation (avec menottes et détention) d’un député (avec 63 autres personnes) dans le but de lui coller une…contravention pour infraction mineure au code de la route pour avoir marché à côté de son vélo avec 200 personnes dans la rue plutôt que sur le trottoir.

Je suis juste surpris qu’une image aussi forte qu’un député menottes (en fait Tie-wrap) aux poignets dans un autobus n’ai suscité aucune réflexion de votre part.

Sag-Lac St-Jean: 64% des gens sont contre le carré rouge porté par le PQ. C’est pourtant une région forteresse pour le PQ.

Carré rouge rentrez-vous dans la tête que vous êtes une minorité bruyante.

Je suis fière de cette grandre sagesse de Fred. et je comprend le mal de son pays. Il y a parmi nos jeunes une relève inestimable. Vite engagez-vous afin de faire disparaitre la médiocrité, la suffisance, la démagogie crasse. En passant, je cours vite pour attacher mon carré rouge à ma boutonnière. Ce sont les propos violents de la désinformation de Madame Saint-Pierre qui m’ont allumé.

Des mensonges a tour de bras, on va vous l’organisez votre grand prix… juste distribuer des crrés rouge. Des bandits qui s’approprie le droit des étudiants de se prononcer sur les offres du gouvernement. Oui il a bougé sur les frais et sur bien d’autre chos la preuve est faite que la situation est beaucoup plus avantageuse a tout les point s de ves, pour le financement des universités, le niveau de vie des étudiants de classe moyenne et inférieur, meme pour ceux qui ont moins de 120,000$ par année. Alors lobjectif nest clairement pas l’intérêt des étudiants. Le nombre détudiants en boycott est 30% mais de celà quel est le pourcentage qui ont voté pour?????a peine 55% de ceux qui ont voté et on sait qu,avec l’intimidation et toutes les malversations ils sont très peu nombreux a avoir voté. Les représentants vous diraient que leurs méthodes sont démocratiques alors qu’ils représentent une quantité négligeable. En mettant le focus sur eux les médias essaient de donner l’impression qu’ils sont plus nombreux qu’ils ne sont. Un référendum sur la question et on en parle plus. Évidement ils seront contre et diront qu’ils n,accepteraient pas le résultat. Il ne faut pas se laisser intimider il faut le faire le référendum et faire respecter toutes les lois. Ils vont avec des gr4ands discours parler d’état policier, ils sont payé pour faire respecter les lois. Alors qu,eux se ventent de les défier quon les arrêtent. Ce sont les conséquences de leurs actions.

Christine Saint-Pierre a jete aux orties son passe de journaliste pour se vautrer dans la vase de la ligne de parti et defendre l indefendable !

Mme Saint Pierre solidaire de la loi sur les écoles passerelles qui permet d’acheter le droit d’envoyer ses enfants à l’école anglaise pour les familles immigrantes descendance compris dans un Québec français plutôt isolé sur le continent.

Tout le gouvernement libéral est mauvais, ses politiques, ses lois et ses ministres.

Fred Pellerin…il sera pourtant à genou et main tendu pour recevoir une subvention à même nos taxes quand il voudra réaliser n’importe quelle oeuvre…L’avis d’un quêteux n’a pas tant de valeur que ça.

Étant moi-même originaire de la Mauricie, je sais que la pupart des québécois des régions sont contre les étudiants et très violents parfois en paroles contre ces jeunes. Pourtant, s’ils faisaient partie de la réalité des étudiants montréalais à qui le gouvernement n’offre aucune solution sauf de s’endetter davantage en acceptant la hausse, ils comprendraient sans doute que nos jeunes n’ont que la rue pour s’exprimer. Les gens des régions ont besoin d’évoluer. Ils en sont à des années lumière.

@lagenteféminine

OUF! Prends un grand respire! Un peu de calme SVP. Ici on parle des propos d’une ministre envers un artiste qu’elle devait honorer.

Elle associe Fred Pellerin, un conteur intelligent, subtil et courtois… aux termes « violence » et « intimidation ».

Délires-tu au point d’affirmer, toi aussi, que Fred Pellerin est intimidant et violent??? Es-tu d’accord ou non pour dire que Fred Pellerin est violent et intimidant lorsqu’il porte le carré rouge?

C’est ça le sujet de la discussion.

(P.s. parmi les étudiants en classe, il y en a aussi qui étaient pour la grève, mais qui se sont ralliés au vote de la majorité, est-ce que tu les comptabilises? oups!)

***

Mme la Ministre, pour ma part, je ne trouve pas que Fred Pellerin est intimidant et violent… vous devriez avoir honte de l’absurdité de ces propos.

Madame la ministre devrait avoir la décence de se taire. Elle est à l’image de son gouvernement : indigne des ses responsabilités.

Ce gouvernement corrompu du parti libéral corrompt tout ce qu’il touche.

La ministre de la Culture devient la ministre de l’inculture;
Le ministre des Transports devient le ministre de wooo les transports;
La ministre de l’Éducation devint la ministre de l’ignorance;
Le ministre du Revenu devient le ministre que l’on ne reverra pas;
Le ministre de la Justice devient le ministre de l’injustice et de la propagande;
Et, le premier ministre devient le premier sinistre.

Dehors les libéraux corrompus!

Mille bravos monsieur Pellerin.

Vous méritez cent fois cette médaille, mais vous ne méritiez pas de vous la faire épingler par ce gouvernement corrompu du parti libéral.

Continuez d’éclairer la nation du Québec de vos belles paroles pleines de vérité.

Sachez que tous gouvernements corrompus ont horreur de la vérité. Le peuple, lui, en est assoiffé!

L’agentféminine, vous réalisez que vous opposez les tactiques d’un gropuscule aux scénarios obscènes d’un gouvernement corrompu ou vous confondez tout ?

Votre aveuglement n’a d’égal que la fourberie de Scarest et de sa lamentable distribution.

Si Fred Pellerin ne veut pas de la médaille du méchant gouvernement, j’espère qu’il va aussi retourner les subventions…

Une fois de plus la Ministre St-Pierre va dans le sens de ce gouvernement qui semble jurer de plus en plus que par le calcul électoral. Bien sûr que Fred Pellerin mérite amplement cet Ordre du Québec mais dans le contexte actuel des choses présentement au Québec, voulait-on quelque part chercher à museler celui-ci question de faire pâlir un peu son carré rouge ?…..

Fred Pellerin par son talent, par ses histoires, par ses poèmes qui nous racontent dans toute la francophonie, mérite ce prix…..ce n’est que partie remise Fred…..

@David: Souhaitez-vous revenir au temps de la grande noirceur de Duplessis, ce temps où il fallait dire comme les bleus et voter pour les bleus si on voulait garder sa job sur la voirie? Êtes-vous en train de dire que les subventions gouvernementales devraient être réservées à ceux qui disent et pensent comme Charest? M., les subventions gouvernementales, ce sont mes impôts et je refuse qu’ils soient utilisés à des fins partisanes. Les subventions vont aux meilleurs et non à ceux qui répètent et font la génuflexion devant le gouvernement en place, quelqu’il soit!

Cela m’attriste de voir que nous sommes rendus aussi bas. Le bon peuple en a marre de voir qu’on lui accorde aussi peu de respect et de valeur. Le respect du travail des hommes n’existe plus, il ne reste que l’esclavage moderne. Tout le monde avili à payer son hypothèque et ses meubles à crédit devant son petit écran à regarder de fausses vies pendant que dans la vraie vie notre façon d’être, notre identité s’amenuise à petit feu. Et qu’une personne commme Fred Pellerin s’en soit rendu compte avec autant de finesse, qu’il nous décrive avec autant d’amour prouve sa hauteur, mais c’est trop pour ceux qui cherchent à nous endormir. Je t’admire Fred.

Je suis inquiet.

Inquiet de voir la réaction à deux piastres de la ministre de l’inculture… C’est triste de voir le peu d’envergure de nos soi-disant leaders ! Petite ministre, va !

Bien plus inquiet des tractations qui se sont tramées avec Hydro Québec Gaz et Pétroles. Ce n’est pas possible que Québec ait dépossédé les Québécois d’autant de richesses !?! Inquiet de savoir si cette amputation est réversible !?!

Inquiet de voir un gouvernement cracher sur sa jeunesse et la traiter comme de vulgaires criminels, puis manipuler l’opinion publique par de la propagande télédiffusée et radiodiffusée abondamment.

Inquiet de voir un gouvernement qui relance les minières dans un déni le plus total de ce que ces compagnies ont pu faire dans le passé…

Bref, ça ne va pas bien au Québec.

Les gens ont noté avec quelle candeur, quelle dignité et quelle classe M. Pellerin a refusé son prix. Il l’a fait en respectant les opinions autres que les siennes et s’y est pris avec un ton d’une grande justesse.
Ce dont les gens commencent vraiment à avoir marre, ce sont tous ces pygmées intellectuels et faux messies de médias qui essaient encore et toujours d’associer « carré rouge » et « violence » même si l’énormité de cette association saute aux yeux.

Ce n’est pas la première fois que cette ancienne journaliste, promue au rang de ministre, nous déçoit par son étroitesse d’esprit. J’y vois une autre exemple parfait d’une personne qui a atteint son niveau d’incompétence, selon la théorie qui s’appelle «le principe de Peter». Elle est tout au plus devenue «politicailleuse» membre d’un parti politique avant tout, et aveuglément rangée derrière Jean Charest, le premier minus, comme disait Sol, un autre grand poète, comme Fred Pellerin.

Bien triste de constater l’extrémisme qu’il y a dans les prises d’oppositions.Il y a dérapage dans les deux camps ,il y a du vrai et du faux.Quelqu’un qui veut aller de l’avant regarde ce qui est positif au lieu de demoniser l’autre,réfléchissez avant de parler et d’écrire ,un peu de respect.On ne construit pas une société en une journée,un peu de retenue.

« M., les subventions gouvernementales, ce sont mes impôts et je refuse qu’ils soient utilisés à des fins partisanes »

Moi, je refuse que mes impôts soient données gratuitement

« Inquiet de voir un gouvernement cracher sur sa jeunesse et la traiter comme de vulgaires criminels »

casser des vitres, lancer des cocktails molotov et couvrir des menaces de mort sous le couvert de l’humour, c’est être un vulgaire criminel

@Mouton gris: «casser des vitres, lancer des cocktails molotov et couvrir des menaces de mort sous le couvert de l’humour, c’est être un vulgaire criminel»

Vous parlez des casseurs, j’imagine? Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les casseurs n’ont toujours pas été arrêtés après une aussi longue période? Si l’hélicoptère de TVA est capable d’aller chercher des gros plans sur ces personnes, ne venez pas me dire que la polisse est pas capable d’en faire autant. Ça fait l’affaire de qui, les casseurs…hein? Les casseurs…la violence…les méchants étudiants…les carrés rouges et un bon gouvernement qui va protéger le p’tit peuple avec la polisse. Ça ne serait pas une première. Qui, d’autres que le FLQ, mettaient des bombes dans les années 70? Je vous le donne en mille.

Et moi aussi, je ne veux pas que mes impôts soient donnés gratuitement. Comme je le disais, elles doivent aller aux plus méritants et non sur le seul critère de détenir une carte du parti libéral.

@le mouton gris

“casser des vitres, lancer des cocktails molotov et couvrir des menaces de mort sous le couvert de l’humour, c’est être un vulgaire criminel”

Jusqu’à preuve du contraire, la présomption d’innocence existe encore dans ce pays.

Où sont vos preuves indéniables que les casseurs et les vulgaires criminels que vous voulez dénoncer portait TOUS sans exceptions un carré rouge étaient tous des étudiants?

Où sont vos preuves irréfutables que des artistes comme Fred Pellerin et Pierre Lapointe sont des violents usant d’initmidation parce qu’ils portent un carré rouge?

Vos basses accusations inutiles et méprisantes sont bien plus dangereuses pour la liberté d’expression que les vulgaires crimes que représentent quelques vitrines fracassés, même si cela demeure des crimes.

Madame Christine Saint-Pierre est une ancienne de Radio-Canada. Elle a passé plus plus de 30 ans dans cette boite dès sa sortie du Bacc. en sciences sociales de l’Université de Moncton. De 1976 à 2007, elle ne connaitra qu’un seul employeur. À la lecture de son curriculum vitae, son autre contribution à la société est d’avoir été représentante syndicale dans les dernières années : un parcours plutôt mince.

Le 7 septembre 2006, dans une lettre d’opinion, elle appuie ouvertement l’intervention canadienne en Afghanistan. Elle, qui est à l’intérieur de Radio-Canada depuis tant d’années, sait qu’elle pose un acte qui va à l’encontre des us et coutumes de la boite. Elle connaît aussi la sanction d’un tel geste public. Dès le lendemain, les patrons de Radio-Canada la suspendent. Madame était courriériste parlementaire à Ottawa depuis 2005, après avoir été correspondante de Radio-Canada à Washington pendant 5 ans. Elle avait atteint son niveau d’incompétence. Est-ce que cette lettre envoyée aux médias était un acte manqué ou une intention bien réelle de quitter le journalisme pour la politique ? Je vous laisse juge.

Par « un pur hasard », elle quitte Radio-Canada au début de 2007 et se présente pour le Parti Libéral du Québec le 26 mars de la même année. Le PLQ lui offre un comté multi-ethnique sûr, l’Acadie. Elle est élue et devient ministre de la culture etc, en charge aussi du dossier de la langue. Après son élection, Christine Saint-Pierre dépose un grief contre Radio-Canada suite à sa mise à pied.

En plus d’être une simple opportuniste, madame est devenue une démagogue. Cette femme est insignifiante dans le sens du mot latin signum et de la conjonction in: sans signe distinctive.

@David

« Si Fred Pellerin ne veut pas de la médaille du méchant gouvernement, j’espère qu’il va aussi retourner les subventions… »

Si vous et tous les libertariens considérez que l’impôt c’est du vol, nous espérons que vous cesserez alors de circuler sur les routes et les trottoirs du Québec, payés à même les impôts. Logique et cohérent, n’est-il pas?

“Plus personne ne peut désormais nier les liens entre la violence et les carrés rouges.”

Venant de quelqu’un comme vous qui tenez un blogue ou vous et vos semblables défendez la liberté des individus de porter une arme à feu, nous avons beaucoup choses à apprendre de vous concernant votre philosophie personnelle sur le rétablissement de la paix sociale, et votre vision à long terme sur votre notion du pacifisme, pour en pas dire de la pacification.

Il ne faut pas un grand morceau de tissu rouge pour affoler les taureaux du gouvernement. Ils mugissent à qui mieux mieux, grattent le sol de leur sabots avec fracas, soulèvent la poussière et tentent d’encorner tout ce qui bouge. Mais réalisent-ils qu’ils sont dans l’arène publique sous le regard du peuple et que c’est rarement le taureau qui gagne?

» Logique et cohérent, n’est-il pas? »

Non, sophisme pur et simple.

On circulerait bien sur des routes 100% privées, mais il n’y en a qu’une, soit la 407 autour de Toronto

« défendez la liberté des individus de porter une arme à feu, nous avons beaucoup choses à apprendre de vous concernant votre philosophie personnelle sur le rétablissement de la paix sociale, et votre vision à long terme sur votre notion du pacifisme, pour en pas dire de la pacification. »

Allemagne dans les années 30: les Juifs ont été désarmés
début des années 90 : le groupe majoritaire au Rwanda (j’oublie toujours le nom) a été désarmé
durant l’esclavage : les Noirs étaient désarmés
jusque dans les années 60: les Noirs étaient désarmés dans le SUd

Je continue?

« Où sont vos preuves indéniables que les casseurs et les vulgaires criminels que vous voulez dénoncer portait TOUS sans exceptions un carré rouge étaient tous des étudiants? »

Ils étaient tous dans des manifs de carrés rouges

« que les vulgaires crimes que représentent quelques vitrines fracassés, »

Si ça venait de la droite, tu demanderais leur emprisonnement à vie

« Comme je le disais, elles doivent aller aux plus méritants et non sur le seul critère de détenir une carte du parti libéral. »

caractère tout aussi arbitraire. Si ça ne peut pas fonctionner sans impôt, alors ça ne mérite pas de fonctionner (sauf les tâches régaliennes, naturellement)

@ Le Loup Blanc

Pour protester contre les impôts je présume qu’on peut faire comme Khadir i.e désobéir à la loi en prétendant que nous faisons ce que MLK ou Ghandi aurait fait…

Mais cela n’arrivera pas car les libertariens sont des gens civilisées qui ont accepté les institutions et le processus démocratique.

En ce qui me concerne, quand on porte volontairement un symbole qui a été depuis longtemps tâché par de très nombreux geste de violence, on se retrouve à cautionner implicitement ou explicitement cette même violence.

@ David
«Pour protester contre les impôts je présume qu’on peut faire comme Khadir i.e désobéir à la loi en prétendant que nous faisons ce que MLK ou Ghandi aurait fait…». Lisez le devoir de philo du Devoir(
http://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo/352031/a-propos-de-la-desobeissance-civile)c’est justement ce que Henry David Thoreau a fait.

«En ce qui me concerne, quand on porte volontairement un symbole qui a été depuis longtemps tâché par de très nombreux geste de violence, on se retrouve à cautionner implicitement ou explicitement cette même violence.» Vous faites allusion sans doute au sigle SPVM sur les chemises bleus de nos admirables policiers.

«les libertariens sont des gens civilisées qui ont accepté les institutions». Ne serait-ce pas plutôt l’absence d’institutions ?

@ mouton gris: «caractère tout aussi arbitraire ( programme de mérite versus carte du libéral). Si ça ne peut pas fonctionner sans impôt, alors ça ne mérite pas de fonctionner »
Avoir une subvention parce qu’on détient une carte du parti libéral,…c’est du patronage et de l’ingérence politique dans des programmes administratifs normés. Mais comme vous le savez les Libéraux connaissent bien cela, particulièrement Courchesne qui a une bonne moyenne au bâton avec les programmes d’infrastructures sportives et les garderies. Un programme d’évaluation du mérite est loin d’être arbitraire car géré par des règles et des normes…quant à votre idée que tout doit fonctionner sans impôt, avec votre méthode, on aurait pas le Cirque du Soleil, Robert Lepage, etc..et ce serait bien dommage!

Que les niaiseries partisanes proviennent de petits blogueux de site de propagande financée à droite, passe encore. Mais quand on paie pour se faire informer, et qu’on se fait rabâcher de la pub de parti, ça ne passe plus du tout. Ça fait plusieurs « crises » où nos grandes chaînes de médias pondent des rivières de vomissures éditoriales en abandonnant toute responsabilité éthique, que ce soit par des nouvelles tronquées pour salir leurs opposants ou par des « analyses » qui n’ont d’autre but que de faire avaler les couleuvres partisanes qui font leur affaire.
Par exemple, on peut se demander si la crise des accommodements ne visait pas qu’à promouvoir l’ADQ pour diviser le vote le temps que le PLQ survive à une élection. Remarquez le pattern: crise « imprévisible », délire de médias à grand renfort de démagogie, nouvelles insignifiantes en première page pour leur côté « choc »…
La similitude avec la situation actuelle me semble trop évidente pour être l’effet du hasard. Sauf que cette fois-ci, j’ai la conviction que les gens n’ont pas envie d’être leurs pions.
Et comme on l’a vu dans Argenteuil, y’en a qui vont être déçus.

Moi c’est le logo, le serpent à sonettes, à côté du nom de David Gagnon qui me fait peur car c’est le même que celui du terroriste Libertarien Timothy Mcveigh qui a tué 168 personnes avec sa bombe en 1995.T’en rappelle tu David?

vous connaissez la dernière blague en circulation chez les libéraux,c’est l’histoire d’un gars du spvm qui voit un manifestant qui se fait tabasser par 8 polices ,tout a coup il arrête sa voiture sort de celle-ci et je vous jure qu’a 9 y’en sont finalement venu a bout.(sic)bon vu que je ne suis pas un libertarien a la solde de quelqu’un d’autre ,je vais aller travailler.lol

@le mouton gris

« Non, sophisme pur et simple.

On circulerait bien sur des routes 100% privées, mais il n’y en a qu’une, soit la 407 autour de Toronto »

Merci de me confirmer que le raisonnement logique libertarien en entier est du sophisme pur et simple.

Et à cause du droit à la propriété privée que vous défendez, on paye comment pour rouler sur ces routes entièrement privés et quel montant?? On paye à chaque propriétaire de propriété pour traverser son territoire?

Et votre affirmation: « On circuelrait bien sur des routes 1005 privées » ça repose sur quoi? la pensée magique? Où sont les analyses détaillées et rationnelles qui le prouvent.

« 1-Allemagne dans les années 30: les Juifs ont été désarmés
2-début des années 90 : le groupe majoritaire au Rwanda (j’oublie toujours le nom) a été désarmé
3-durant l’esclavage : les Noirs étaient désarmés
jusque dans les années 60: les Noirs étaient désarmés dans le SUd »

1-Selon le blogue libertarien du sieur David, l’Allemagne des années trente vivait sous une dictature SOCIALISTE, puisque ce mot se trouvait dans le nom du partie Nationale-Socialiste. En somme, vous raisonnez comme si le droit de porter des armes à feu n’appartenait qu’à un organe du pouvoir pour assurer sa domination.

Sauf que les États-Unis ont un taux de crime 4 fois plus élevé qu’au Canada qui a des lois sur le contrôle des armes à feu. Cette liberté de porter des armes à feu n’est à mon sens, pas un critère de société pacifique, loin de là.

2-Ce désarmement n’a pas empêché le génocide rwandais, ni mis fin à la guerre civile. Rien de bien pacifique encore.

3-Les Blancs ayant chacun le droit de porter une arme, droit interdit aux Noirs; on comprend mieux alors pourquoi l’esclavage et l’exploitation des gens de couleur de peau différente s’est maintenu. En défendant ce rapport de force, vous sous-entendez défendre l’esclavage qui est immorale et inhumain.

Une société pacifique, c’est une société sans armes, et sans exceptions, point! Vous pouvez continuer tant que voulez, vous vous calez!

« Ils étaient tous dans des manifs de carrés rouges »

Réponse absurde où il n’y a toujours pa s l’ombre de preuves. Ce n’est pas parce qu’ils étaient dans des manifs de carrés rouges qu’ils en portaient, ni qu’ils étaient tous étudiants. Même la police, pourtant peu portée sur les nuances a plusieurs fois affirmée que les casseurs n’avaient rien à voir directement avec la CLASSE ou à des gens portant le carré rouge dans les manifs.

Et ne quoi porter le carré rouge fait de Fred Pellerin et de Pierre Lapointe des êtres violents et intimidants? Vous n’avez pas répondu à ça.

« Si ça venait de la droite, tu demanderais leur emprisonnement à vie »

Déclaration hypothétique gratuite! Accusation sans fondement envers ma personne qui relève plus du mépris émotif, mais qui n’a rien de rationnel car elle ne repose sur rien. Et je n’ai jamais dit que le vandalisme n’était pas un crime dans ma phrase.

Votre idole Réjean Breton a littéralement fait appel à la violence pour chasser Gabriel Nadeau-Dubois de Québec à la radio poubelle. Le maire de Huntingdon Stéphane Gendron écrit et tient régulièrement des propos insultants à caractère violent contre les étudiants en grève. Est-ce que j’ai demandé à ce qu’il soient emprisonnés pour ça? Non, je me contente de critiquer rationnellement leur propos haineux peu rationnels.

Moi, je m’attaque à votre idéologie car je suis ouvertmement contre les idéologies, pas à votre petite personne. Si vous le prenez personnel quand même, c’est que vous manquez d’arguments pour appuyer vos thèses libertariennes.

@David

« En ce qui me concerne, quand on porte volontairement un symbole qui a été depuis longtemps tâché par de très nombreux geste de violence, on se retrouve à cautionner implicitement ou explicitement cette même violence. »

Et en ce qui me concerne, quand on est responsable d’un blogue qui défend le port d’armes à feu, soutient en réalité des États dans ce qu’ils ont de plus guerrier et d’impérialiste, qui tient des propos méprisants, intimidants, parfois insultants, contre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, ou qui les bloquent, et qui lancent des accusations gratuites régulièrement sur tous ceux qui ne pensent pas comme lui, on se retrouve à cautionner implicitement ou explicitement cette même violence, et on devrait donc s’abstenir de donner des leçons de pacifisme aux autres.

Quand on habite comme vous une maison de verre, on s’abstient de lancer pierres aux gens de l’extérieur pour ensuite se plaindre que ces derniers vous les renvoient. C.Q.F.D.

La + grande violence de toute, c’est l’entêtement du gouvernement et son irresponsabilité face à cette crise. Cette ministre de la culture est petite, très petite, manque totalement d’envergure, d’inspiration et d’ouverture.
Libérez-nous des L…et vite!

Christine Saint-Pierre est ETRIQUÉE, i.-e.,d’esprit étroit, mesquine…et que dire de plus des Libéraux de ti-Jean!

« Et à cause du droit à la propriété privée que vous défendez, on paye comment pour rouler sur ces routes entièrement privés et quel montant?? On paye à chaque propriétaire de propriété pour traverser son territoire? »

Dans le libre-marché, tout est ouvert à la négociation de gré à gré

« Sauf que les États-Unis ont un taux de crime 4 fois plus élevé qu’au Canada qui a des lois sur le contrôle des armes à feu »

Sophisme post hoc. Les ÉU mènent une « lutte » sans merci à la drogue. Et sans doute une pure coïncidence : chaque fois qu’aux ÉU ont permet au gens de mieux s’armer, les crimes violents diminuent

« 2-Ce désarmement n’a pas empêché le génocide rwandais, ni mis fin à la guerre civile. »

C’est justement ce qui a permis son déroulement. Un groupe sans arme est une proie facile

« Une société pacifique, c’est une société sans armes, et sans exceptions, point »

Ni même pour le gouvernement?

« Votre idole Réjean Breton a littéralement fait appel à la violence pour chasser Gabriel Nadeau-Dubois de Québec à la radio poubelle »

Il s’est excusé, contrairement aux « leaders » étudiants

» Ce n’est pas parce qu’ils étaient dans des manifs de carrés rouges qu’ils en portaient, ni qu’ils étaient tous étudiants. »

ABSOLUMENT AUCUNE casse ne s’est produite, à ma connaissance, dans les manifs « de droite » pour les droits individuels. COmment expliques-tu ça?

On aura tous remarquez que quand vient le temps d’accepter l’argent d’un gouvernement corrompu et illégitime (subventions), les artistes sont pas mal moins regardant…

@ David

C’est pas l’argent du gouvernement, c’est notre argent. Le gouvernement ne fait que redistribuer l’argent de nos impôts et de nos taxes. Il n’y a pas de honte à donner à soi-même.

@ lemoutongris

Vous seriez plus brillant en restant silencieux. Vos moutonnades sont de plus en plus ridicules.

« Il n’y a pas de honte à donner à soi-même. »

sauf à la pointe d’un fusil

« Vos moutonnades sont de plus en plus ridicules. »

Ah, j’oubliais : je n’ai pas l’immunité socialiste, alors je dois me taire. Pas de chance, malheureusement

@le mouton gris

« Dans le libre-marché, tout est ouvert à la négociation de gré à gré »

Avec toutes les propriétaires avec qui il faudra négocier pour chaque personne qui devra passer sur chaqua propriété, on n’aura pas fini de négocier, et l’économie sera paralysé pendant ce temps-là.

Elle est belle la pensée magique à la libertarienne.

« Sophisme post hoc. Les ÉU mènent une “lutte” sans merci à la drogue. Et sans doute une pure coïncidence : chaque fois qu’aux ÉU ont permet au gens de mieux s’armer, les crimes violents diminuent »

Contrairement aux libertariens, je préfère m’en tenir aux faits qu’aux coïncidences. Ce qui fait que votre affirmation disant que les crimes violents diminuent aux États-Unis parce que les gens s’arment mieux est non seulement un sophisme que vous n’avez pas la capacité intellectuelle de prouver, mais un big epic fail. Je tiens à vous rappeler que je ne parlais pas non plus de crimes violents, mais de criminalité tout court. Et les faits le disent: il y a quatre fois plus de criminalité aux USA qu’au Canada.

« C’est justement ce qui a permis son déroulement. Un groupe sans arme est une proie facile »

Ce qui vient contredire votre affirmation de tantôt sur la violence aux États-Unis.

Ce qui prouve également mon point: pour que la paix et le pacifisme puisse exister, personne sans exceptions ne devraient être armé. Personne.

« Ni même pour le gouvernement? »

Où ai-je dit que le gouvernement devait être armé dans mes commentaires?

Par ailleurs, c’est votre gourou David qui légitime la violence de l’État dans son point de vue sur la crise sociale actuelle. C’est à lui qu’il faudrait poser la question.

« Il s’est excusé, contrairement aux “leaders” étudiants »

Stéphane Gendron ne s’est toujours pas excusé.

Et pourquoi les leaders étudiants devraient s’excuser pour quelque chose qu’ils n’ont jamais fait, ni implicitement soutenu? Ont-ils faits des meances personnels à autrui devant les caméras et les médias? Vous avez des preuves? De plus, ils ont condamner la violence à plusieurs reprises, mais jamais la police ni le gouvernement ne l’a fait encore, ni même présenter des excuses.

Même les personnes qui ont foutu la casse dans le métro ont été identifiés comme étant des radicaux qui trouvaient les leaders étudiants, incluant GND et la CLASSE, bien trop sages et pacifiques.

« ABSOLUMENT AUCUNE casse ne s’est produite, à ma connaissance, dans les manifs “de droite” pour les droits individuels. COmment expliques-tu ça? »

J’expliqe ça par l’absence de faits pour étayer votre connaissance. Où sont vos preuves d’une telle affirmation? Et laisser tomber vos pirouettes sophistiques pour une fois.

Par ailleurs, la violence peut tout autant être le fait de la droite que de la gauche. Un exemple tout récent s’est produit en Grèce où un député du parti d’extrême-droite s’est attaqué à deux femmes élues de parties de gauche en les giflant en direct en pleine télévision. Et il a refusé de s’excuser de son geste lui.

L’agression physique est tout autant de la violence que la casse de vitrines, comme il peut être le fait de gens de guache et de droite. Personne n’en a le monopole.

Si vous laissiez tomber vos jugements personnels et vos affirmations gratuites afin de sortir du carcan de votre idéologie libertarienne qui vous y enferme, et que vous aviez à la place des arguments rationnels avérés et réfléchis, vous seriez capables de comprendre les nuances et de faire la part des choses dans cette crise sociale. À moins bien sûr que cela soit trop vous demander.

Vu de France où je séjourne pendant quelques jours pour des réunions avec des universitaires, l’augmentation des frais de scolarité universitaire est parfaitement rétrograde, tout autant que le gouvernement Charest, dont on connaît bien les côtés corruption.

Et au vu de toutes ces arrestations d’étudiants plus de 2000, des arrestations préventives même, ça c’est le bouquet, on se demande si au Québec, dont on entend peu parler, n’est pas devenu comme ces anciens pays de l’Europe centrale avant la chute du mur…

On sent mauvais.

» parce que les gens s’arment mieux est non seulement un sophisme que vous n’avez pas la capacité intellectuelle de prouver, »

voyons voir…

http://www.press.uchicago.edu/Misc/Chicago/493636.html
http://www.squidoo.com/moregunsequalslesscrime

et question de logique (même si tu en es incapable): si un violeur sait que plusieurs femmes sont armées, va-t-il prendre le risque de commettre son crime?

« Et les faits le disent: il y a quatre fois plus de criminalité aux USA qu’au Canada. »

à cause de la guerre à la drogue

« Ce qui vient contredire votre affirmation de tantôt sur la violence aux États-Unis. »

non, ça le confirme

« Et pourquoi les leaders étudiants devraient s’excuser pour quelque chose qu’ils n’ont jamais fait, ni implicitement soutenu? »

la CLASSE n’a JAMAIS condamné le vandalisme, et qui ne dit mot consent

« J’expliqe ça par l’absence de faits pour étayer votre connaissance. »

Tea Parties : 0 casse, arrestations qui se comptent sur les doigts d’une main
mouvement d’occupation : arrestations par millier, casse, attentant terroriste, indécence, viol, etc

I rest my case

« Un exemple tout récent s’est produit en Grèce où un député du parti d’extrême-droite »

extrême-droite = étatisme à l’Extrême = pas pour les droits individuels

« Si vous laissiez tomber vos jugements personnels et vos affirmations gratuites »

à quand remonte ton dernier argument?

En effet M. Lisée Le carré rouge c’est aussi le symbole de tous les »crottés » qui ont intimidé dans les institutions scolaires et ailleurs ce printemps, c’est aussi le symbole de tous les casseurs qui ont saccagé dans les rues et ailleurs, c,est aussi le symbole de tous les méfaits commis au nom d’une solidarité contre le bien commun de l’ensemble de la Population du Qc et ce, au nom de la revendication de faire payer les autres à leur place… oui vous avez raison c’est de l’inculture que que de brosser un topo tout rose comme vous le faites… mais après tout n’êtes-vous pas le Tricheur que vous dénonciez jadis? Alors, votre mauvaise foi s’explique! 🙂