Ce que l’humanité offre de mieux

Le gag de 15h15 est présenté par l’alertinernaute Alex:

Si le Québec est ce que le monde a de mieux à nous offrir, bien je suis un peu déçu…

Un sentiment que je partage, même si j’adore le Québec. J’ose croire qu’on peut trouver encore mieux. Je suis peut-être idéaliste, mais je veux garder cette illusion.


Laisser un commentaire

Ce que le monde a de meilleur à nous offrir c’est la solidarité et la vision de partage d’un idéal lébérateur. En sociologie, on oppose libération et oppression. À vous de choisir votre camp. Tous partis confondus, au Québec et au Plus Meilleur Pays Au Monde…

La liberté c’est accepter les contraintes et composer avec elles. Ce n’est pas vendre le Québec aux affairistes en faisant illusion de développement au profit de tous.

L’enquête sur la corruption fait peur à Jean Charest. Moi aussi j’ai peur du cancer ! Il est logique.

Oh! Allons M. Lisée, faisons ce syllogisme ensemble.

Je suis Québécois.
Or, le Québec est ce que l’humanité a de mieux à offrir.
Donc, je suis ce que l’humanité a de mieux à offrir!

On peut facilement repousser ce syllogisme en soulignant à grands traits que Jean Charest est aussi un Québécois…

Désolé mais je fais parti de la moitié des gens qui voit le verre à moitié plein et les possibilités pour le remplir. Au lieu de le voir à moitié vide et de ne rien voir de ce qu’on a. Pour ceux qui se désole, quand on se compare on se console. La sécurité, la nourriture, un toit sur la tête, l’éducation, un environnement encore assez sain, des richesses en abondance. Des opportunités, des programmes de soutient, non rien n’est parfait on travail à améliorer les choses, mais quand on mobilise nos energies dans un plan d’action visionaire qui préserve notre envrionnement, nos acquis sociaux et développe durablement, conciencieusement (transports électrique, gaz de shiste d’une manière sécuritaire sinon ça ne se fera pas, moyens concrets en éducation, investissement dans le fond des génération, redevences sur l’exploitation des richesses, on ne laissera pas aux étrangers le développement de notre grand-nord, mesures anti-corruption) et j’en passe. Il y en a pour qui ne pas avoir leur séparation aveugle sur tout le reste. La pensée magique qu’il vont se réveillé le compte banque rempli au lendemain d’une séparation. Irréalistes. Au dernier référendum je vivais à Ottawa, il y avait dans les jours qui l’Ont précédé un nombre incalculable de fourgons de transports des valeurs qui ont transféré des argents de l’outaouais jusqu’à Ottawa. Ça n’était pas une mise en scène les médias ne s’en sont même pas rendu compte. Combien de sièges sociaux avons nous perdu. Combien d,entreprises on déménagé leur pénates, combien d’entreprises ont depuis été racheté, fermée, démentelé. Quelle est la proportion d’emplois au Québec sous le contrôle et dont les profits restent au Québec. On doit redévellopper notre économie. Sans égart au chiffre d’affaires brasssé ici, ou vont les profits. Ils doivent demeurer ici et ce sans détruire notre environnement. Je trouve qu’il était temps qu’un gouvernement voit plus loin et mettre la priorité sur une prise en charge responsable de notre développement. Non je ne suis pas libéral, en fait il n’y avait pas un parti qui partage suffisament ma vision du développement pour avoir une allégence politique. Mais ils sont au pouvoir, on un excellent plan de math et au lieu de jouer au sabotteur je veux contribuer à faire avancer les choses dans ce sens.
Si pour Alex le verre est à moitié vide, je dirais que peut-être qu’il n’a pas mangé assez de misère dans la vie pour voir ce qu’il y a dedans. Et que ça n,est pas avec ce genre d’attitude qu’on bâti l’avenir. L’artisan de son avenir a une vision d’ou il s’en va regarde la matière qu’il a et la travail jusqu’à ce qu’il ait le résultat voulu.
La capacité d’adaptation aux changements, de trouver sa nourriture chaque jour dans son environnement est ce qui a parmi à chaque espèce de survivre.
Ils sont de plus en plus nombreux à mourir de faim sur cette planète et ici les gens se plaigne le ventre plein.
»Tu pleures, sur tous tes rêves d’enfant qui se sont évanouis avec les années, tu pleures, sur ton amour-propre meurtri par l’échec, tu pleures, sur ton potentiel que tu as sacrifié pour ta sécurité, tu pleures, sur ton individualité que la foule a piétiné, tu pleures sur tous tes talents gaspillés parce qu’ils n’ont pas été utilisés ».Og Mandino

En 2004, Jean Charest prévoyait que le Québec pourrait «Briller parmi les meilleurs»

Sept ans plus tard, on est rendu au dessus des meilleurs, la crème de l’humanité.

Je me demande quel superlatif chapeautera le prochain discours inaugural; il faudra bien sortir du système solaire pour nous trouver un comparable! La difficulté à le trouver sera sans doute un motif de démission du scrpteur ou du lecteur.

Ça me fait penser au discours de Ti-Jean Chrétien et de son plus meilleur pays au monde. L’père Gédéon disait lui : c’est s’qui y a de mieux dans le « mon dentier ».

Cher Monsieur Lisée,

Pour constater que le Québec est ce que l’Humanité (avec un grand « ash ») offre de mieux il vous suffit de prendre la même médication que celle qui a « inspiré » le discours inaugural de John James Charest…

Mon inquiétude, c’est plutôt de ce qu’on a fait du Québec et de toutes ses possibilités mal exploitées.

Mes amis,

je suis saoul ce qui est exceptionnel pour moi un soir de semaine (départ dans mon équipe au travail), je fais habituellement des analyses réfléchies, laisser répondre à cette phrase avec passion et empressement

le Québec a un mérite pour sa volonté et sa détermination à la survie et la réussite d’un peuple francophone en Amérique du Nord

j’ai été dans les dernières années de ma jeune vie adulte un membre du Parti Québécois, avec l’accord des idées sous-jacentes:
-souveraineté du Québec
-justice et solidarité sociale importante

je crois comprendre que depuis 1867, ceux qui travaillaient dans la vision d’un Québec dans le Canada ont été déçus du Canada
et ceux qui ont voulu l’émancipation des Québécois dans un pays souverain ont été déçus des Québécois

peut-être le groupe de François Legault est-il ce dont le Québec a besoin à l’heure actuelle ?

il faut toutefois être capabable de choisir « le drapeau » qui nous représente, et de faire les choix cohérents, n’en déplaise à mes amis québécois fédéralistes qui sont des nationalistes québécois, il faudra sinon un jour dire aux aux Québécois à combien de dollars de péréquation par année nous vendons notre appuie indéfectible au Canada

Bonjour,
Le Parti Québécois et Madame Pauline Marois ne voudront sûrement pas rester en reste avec ce Québec si mirobolant au yeux de Monsieur Jean Charest. En ne voulant pas se faire damer le pion dans leur carré de sable, ce qui est leur chasse-gardée nationaliste, nos péquistes à nous se chargeront bien de mettre toutes les cerises disponibles sur le sundae……. Au plaisir, John Bull.

« Il est incontestable que le Québec est parmi ce que l’humanité a de mieux à offrir » Dit Jean Charest.

Que vont dire tout les pisses-vinaigre québécois qui crachent constamment sur le Québec.

Je ne dirais pas tout à fait comme John James, mais il fait bon de vivre au Québec.

Le Monde ne peut être qu’une offre infinie de diversité. Que le Québec en fasse partie est certainement pour moi et pour d’autres un idéal à viser…