Ces réfugiés que les conservateurs n’ont pas vus venir

Les conservateurs n’avaient pas prévu l’élan de solidarité des provinces, des villes, des groupes religieux et communautaires et des citoyens, ni que celui-ci ne s’essoufflerait pas. 

edito1
La moitié de cette longue course électorale est derrière nous et il semble que le pari du premier ministre sortant Stephen Harper soit en train de se retourner contre lui. Depuis le début, les tuiles s’accumulent. Il n’a pas eu droit à une seule bonne semaine.

La dernière fut sûrement la pire, et tout cela à cause d’un tout petit garçon de trois ans, Aylan Kurdi, trouvé mort sur une plage turque. Après des semaines d’images de réfugiés et migrants affluant sur les côtes européennes, l’image a eu l’effet d’un électrochoc. C’en était fini de l’indifférence.

À cause d’un lien entre le Canada et la famille élargie du petit, M. Harper s’est retrouvé sur la sellette. Alors que les autres chefs de parti demandaient d’une seule voix que le Canada fasse davantage et plus vite pour les réfugiés syriens, le chef conservateur, lui, est d’abord resté sur ses positions. Il a rappelé avoir pris l’engagement en début de campagne de recevoir 10 000 réfugiés syriens de plus d’ici 2019. Il a insisté sur le fait que la solution à cette crise humanitaire passait par une aide sur place, ce que le Canada a fait, et par une participation à la lutte contre la raison de cet exode, le groupe armé État islamique.

Dans les jours qui ont suivi, il a invoqué la sécurité du Canada pour expliquer sa prudence initiale et son refus, et je le cite, «d’ouvrir les vannes». Cela lui a valu une volée de bois vert de la part des chefs des autres partis. MM. Mulcair, Trudeau et Duceppe l’ont accusé de se servir de la sécurité comme excuse.

De toute évidence, les conservateurs n’avaient pas prévu l’élan de solidarité des provinces, des villes, des groupes religieux et communautaires et des citoyens, ni que celui-ci ne s’essoufflerait pas. Le ressac a été ressenti par plusieurs de leurs candidats lors de leur porte-à-porte.

Mais, il faut le dire, M. Harper était et est au diapason d’une bonne partie de sa base. Selon un sondage Ekos, seulement 12 % des partisans conservateurs voudraient que le Canada accueille davantage de réfugiés syriens, 54 % estiment qu’on en reçoit assez et 34 %, trop.

Malgré tout, le Parti conservateur a fléchi dans les sondages et cette crise serait une des causes, ont dit plusieurs sondeurs. De plus, l’indignation des autres Canadiens qui souhaitent en faire plus ne se dément pas.

Tout ceci explique sûrement que M. Harper ait dit jeudi que son gouvernement annoncerait très bientôt, peut-être même ce week-end, des mesures pour accélérer l’accueil des réfugiés et pour canaliser la générosité des Canadiens. Au moment d’écrire ces lignes, on ne savait toujours pas si cela se traduira par davantage de réfugiés admis ou le déploiement de personnel en Turquie, au Liban et en Jordanie. Le gouvernement ne compte toutefois pas offrir un pont aérien comme l’a suggéré le chef néodémocrate Thomas Mulcair.

M. Harper a aussi ressenti le besoin de remettre sa campagne qui bat de l’aile sur les rails et de calmer le mécontentement de certains. Sa directrice de campagne, Jenni Byrne, qui suivait M. Harper dans sa tournée, est retournée au quartier général pour essayer de redresser le navire.

Il lui accorde toute sa confiance, mais elle a fait l’objet de critiques. Plusieurs la jugent responsable de nombreux faux pas, en particulier d’avoir laissé passé certaines candidatures problématiques alors qu’elle était responsable de filtrer les cancres. On lui reproche aussi l’incapacité du parti à faire passer le message à travers les remous qui se multiplient : un procès Duffy plus dommageable que prévu, les mauvaises nouvelles économiques et, finalement. cette crise des migrants, certainement l’aspect le plus mal géré de cette campagne. Mais dans ce cas, M. Harper porte une grande part de la responsabilité parce que c’est lui qui peut décider d’assouplir ou non la politique canadienne.

Bien qu’il ne désavoue par Mme Byrne, M. Harper a jugé la situation assez sérieuse pour appeler en renfort un stratège australien réputé et controversé. Lynton Crosby, surnommé le Magicien d’Oz, a été l’architecte de la dernière victoire du conservateur britannique David Cameron.

Cela suffira-t-il à renverser la tendance ? Une équipe de campagne se met normalement en place des mois avant la course et l’arrivée tardive de ce stratège, étranger en plus, ne garantit pas, loin de là, qu’il saura mieux lire l’état d’esprit des Canadiens.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

19 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Quoi? « Ces réfugiés que les conservateurs n’ont pas vus venir »? Je rêve! Les conservateurs ont annoncé bien avant tout le monde et, disons-le, dans l’indifférence des partis d’opposition et d’une bonne partie de la presse, qu’il allait doubler le nombre réfugiés accueillis au Canada! Et là, le décès tragique (et médiatique) du petit Aylan, là on nous dit que le Canada n’e fait pas assez. Il y a beaucoup beaucoup d’hypocrisie dans cette histoire et elle n’est pas juste politique. Selon les données des Nations Unies au 12 juin 2015, il y aurait eu 370 000 réfugiés et de ce nombre 2800 se serait noyés. Donc, le gouvernement a une pensée avant tout le monde pour les 2799 autres décès pour agir. Est-ce que l’opposition a eu ce même réflexe et dans le terme opposition, j’ajouterais les principaux médias.
http://data.unhcr.org/mediterranean/regional.html

Maintenant comparons notre action à des comparables, disons les États-Unis, ce sont nos voisins et nous partageons de nombreuses valeurs et une géographie commune. Et bien John Kerry nous annonçait cette semaine que les États-Unis allait augmenter leur nombre de réfugier à …5000! Donc 4 fois moins que le Canada (10,000 déjà annoncés et les 10,000 supplémentaires promis en campagne) pour une population 10 fois plus nombreuse que le Canada.

Par ailleurs, l’aide canadienne n’est pas juste militaire, un reportage de Radio-Canada, qui, nous le savons, n’est pas l’organe officiel du PCC, et bien l’aide canadienne est l’une des plus généreuse dans le monde.
http://ici.radio-canada.ca/sujet/elections-canada-2015/2015/09/02/013-stephen-harper-irak-syrie-immigrants-aide-humanitaire-epreuve-des-faits.shtml

Finalement, l’argument sécuritaire, et bien ailleurs dans le monde, des journalistes font leur travail et on apprend que l’histoire du petit Aylan n’est pas aussi limpide que l’on voudrait nous le faire croire. Son père serait un « passeur » donc un individu qui s’enrichit sur la misère des pauvres gens. Le Canada est un pays généreux et il s’est construit sur l’immigration et l’accueil de miliers de personnes qui fuyaient une situation difficile pour se bâtir un meilleur avenir, mais il ne faudrait pas être naïf et ouvrir systématiquement les bras à tous ceux qui semblent avoir une histoire triste et qui veulent au fond abuser de notre confiance.
http://www.lepoint.fr/monde/le-pere-d-aylan-accuse-d-etre-un-passeur-12-09-2015-1964151_24.php

VOUS AVEZ PARFAITEMENT RAISON,,,,,MONSIEUR BEAULIEU,,ET J,ESPERE QUE TOUS NOS POLITICIENS VONT LIRE ET RELIRE
VOTRE COMMENTAIRES ET VÉRITÉ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Un nouveau sondage ekos met les conservateurs en tête. Meilleure chance la prochaine fois. Les déconnectés ne sont peut-être pas ceux que vous pensez..

@Martin Beaulieu

Bravo! C’est ce qui s’appelle mettre les points sur les i et les barres sur les t. Dans le mille!

Les banque alimentaires sont vides, ont ne prend même pas soin de nos pauvres, vous voulez en rajouter, j’aime mieux croire Harper que les médias !

C’est normal qu’ils n’aient rien vu venir, Ils n’écoutent personnes et se foutent de tout ce qui se passe autour d’eux. ce n’est pas parce qu’ils redressent les finances publiques que nous devons tomber à genoux devant eux. Il a d’autres choses qui se passe sur notre grosse boule la terre. Ça ils le savent mais ils ne voient pas plus loin que le bout de leu nez. Alors que la solution pour eux c’est d’envoyer des bombes au lieu de leur procurer de l’aide. et comme dit le proverbe:

Pendant que le sage pointait le ciel, l’idiot regardait le bout de son doigt.

Bonne campagne électorale

@ M. Renald Vallée, « Si la présence de l’EI est l’une des principales entraves à l’accès, cela fait cependant plusieurs années que l’insécurité empêche les travailleurs humanitaires étrangers et leurs organisations de se rendre dans de vastes zones d’Irak. » C’est plate, mais il semble qu’il faut des bombes d’abord et après de l’aide humanitaire, sinon l’aide se rend très difficilement ou pas du tout.

http://www.irinnews.org/fr/report/101050/l-aide-humanitaire-et-l-%C3%89tat-islamique

Prenons soin de nos gens en premier. L’Allemagne qui va acceuillir 15,000 migrants a estiméle coût à 15 miiliards de $. Avons-nous ce genre d’argent en période de récession. Arrêtez de rêver et soyez réaliste.

Wow! @Reynald.Vallée votre commentaire est songé! Le problème des réfugiés commence où? Enlevez vos lunettes roses et essayez de réfléchir un peu! Ses pays sont envahis par des demis-civilisés qui assasinent la population et qui vide le pays de tout ce qui n’ est pas musulman intégristes!! Où avez-vous la tête? Faut-il acceuillir tous ces réfugiés et laissez la gang de clonws intégristes se farcir les richesses de ces pays et noircir la planète de leurs idéologie morbide? Non il faut commencer par le commencement et le commencement c’ est d’ enrayer ce fléau au plus sacrant!!

Étrange car il semble que pour la masse c’est l’inverse! Bien des gens reconsidèrent à nouveau le parti conservateur comme un choix! La réalité dépasse l’image, il me semble.

A entendre certains chef de parti ; le canada n,en fait jamais trop; tres facile de faire des promesses avec l,argent des autres,,,,,,,,,,,
ils sont prés a accepter des milliers comme ça,,,,,pas d,enquête, , rien a vérifier, on en prend 25000 milles,, pas de problèmes,, mais après ???

le canada doit-t-il prendre tout les réfugies et tout les enfants abandonne de Syrie, ne pas oublier que ce sont des musulmans et que seul le coran est leur idéal pour la majorité,

aller voir sur Google,,,la déclaration de l, archevêque de Mossoul,,et après vous me dire combien on en prends de réfugies avec leur coran,???

bonne santé, on vas en avoir besoin pour payer nos impots et taxes, en plus,,,,,,,,,

on doit dires a nos politiciens ;;qu,ils doivent plutot investire;;; dans les soins en santé,,et l,éducation de nos enfants,

,,,,,,,,,,,,,,,,,CHARITÉ BIEN ORDONNE COMMENCE PAR SOIT MÊME,,,,,,,,,,,,,BONNE JOURNÉE,

Bravo M. Harper ne vous laissez pas impressionner par les critiques, je crois que le Canada fait plus que sa part pour les réfugiés autant àl’acceuil (6e au monde c’est très bien) et premier pour l’aide humanitaire. Qui dit mieux?

Je crois que monsieur Harper a entièrement raison. Il faut que le Canada s’assure de la sécurité des citoyens avant de recevoir des migrants de la Syrie.

À mon avis, les terroristes vont s’infiltrer parmis eux.

L’Allemagne n’est pas sortie du bois. Je prévoyais aller à Munich en octobre. Je vais faire un x sur ce projet de voyage.

L’avenir donnera raison à monsieur Harper

Pour les élections, je vais avoir à choisir entre Harper et Trudeau

Malgré tous les tords dont on l’accuse, on ne peut demander à l’occident de régler un conflit interreligieux qui perdure depuis 1,400 ans, parce que finalement la base de du conflit qui embrase tout le Moyen-Orient provient essentiellement des antagonismes entre chiites et sunnites. Je ne vois vraiment pas par quel coup de baguette magique l’occident pourrait mettre un terme à cette rivalité millénaire. Jamais ce conflit idéologique entre les deux grandes communautés musulmanes ne prendra fin. La blessure est trop profonde et trop de sang a été versé pour pouvoir un jour envisager une grande réconciliation.

Nonobstant ce qu’en pense les bien-pensants et les donneurs de leçon, malgré la photo crève-cœur du petit Aylan, je fais appel au premier ministre canadien, M. Harper, de garder des règles sévères d’admissibilité des réfugiés du Moyen-Orient, afin de préserver le Canada de ce conflit interreligieux qui pourrait se transporter ici et menacer la paix sociale. À voir ce qui se passe en Europe, notre gouvernement n’a pas d’autre choix que de mettre l’émotion de côté et revenir à la raison.
Jacques Leclerc de Montréal

Il semble que le temps de l’angélisme est déjà passé en Allemagne et que la chancelière est en train de revenir à une position plus « harperienne ». La raison a encore ses droits!

http://www.lapresse.ca/international/crise-migratoire/201509/14/01-4900353-angela-merkel-critiquee-apres-sa-volte-face-sur-les-refugies.php

Très bon lien merci. Une leçon a tiré de cette épisode, un politique étrangère qui aura une incidence nationale et internationale pour cinq ou dis ans ne peut pas se décider sur le coup de l’émotion. Il faut un peu de sang-froid. Plus haut, je citais les statistiques de l’ONU sur les 2800 noyades de réfugiés. Pourquoi les 2799 ont laissé le monde indifférent et là une photo nous fait complètement… chavirer. Le drame était présent avant! En passant, les hommes décapités et les femmes violées en Syrie et en Irak, ce sont aussi des drames!

Ces réfugiés ne trouvent pas au Moyen-Orient la possibilité d’être accueillis par leurs co-religionnaires tels que ceux des pays riches du golfe qui, au lieu de les aider, gaspillent l’argent du pétrole à leurs profits personnels et qui se bâtissent des cités-pharaoniques (Dubaï). Il ne faut pas oublier que l’Arabie Saoudite et sûrement d’autres subventionnent le terroriste islamique. Mais je me demande si ce phénomène n’est pas voulu pour propager l’Islam à travers le monde occidental. Ne soyons pas dupes.

je trouve aberrant de lire >> l’élan de solidarité des provinces….>>ces mêmes provinces qui ne veulent même pas admettre que les premières nations vivent sous le seuil de pauvreté et étaient réfractaire à la commission de vérité..
Moi je crois fermement qu’un pays qui prends soin de ses citoyens en premier, à tout le loisir par la suite d’accueillir nombre de migrants ou réfugiés…Je tiens juste a vous rappeler que ceci est un fait historique…>> Chaque grande vague de migration s’est soldé par un conflit armé mondial …….