« Chaos in Canada! » — notre crise politique n’impressionne pas!

On se moque de nous. Oui, oui. Entre le Printemps arabe et les radiations japonaises, la crise politique canadienne ne fait pas le poids.

En tout cas elle a fait les frais de Stephen Colbert lundi soir. Allez faire un tour. Après devoir subir deux pubs, il faut avancer à 2’10 »:

"Regime change in Canada!"
"Regime change in Canada!"

Laisser un commentaire

juste une correction, le passage où Colbert parle du Canada n’est pas à 9:27 mais à 2:30 dans le premier quart de l’émission et c’est vraiment très amusant…

Stephen Harper’s minority government ! Le message de Harper est tellement confus, c’est pas surprenant qu’on s’y méprend.

La patente fédérale, une maladie insidieuse comme le cancer. Les dommages se font de l’intérieur…

Le corps en décomposition donne des signes de dysfonctionnement.

Assez triste en effet, comme une interminable agonie.

Conservateurs, fossoyeurs de la démocratie, le mensonge érigé en système.

lol Colbert!

Il nous faut un show comme ça ici avec Pierre Brassard comme ancre.
:/

De toutes les avenues…

Si l’éternité est plus longue vers la fin ! Dans le cas du Colbert report, je l’ai apprécié jusqu’à la dernière goutte. Très apprécié, le genre d’humour à ne pas manquer !

Pauvre Duceppe, lui qui voulait en faire une crise nationale…

Parle…parle…jase…jase!!!

Il n’y a pas à en douter, Stephen Colbert a des bons recherchistes. Qu’un Américain qui ne manque pas de sujets à traiter, ait découvert que le Parlement canadien existe, est surprenant.

Je trouve aussi assez subtil qu’il utilise un reportage de la BBC avec un commentateur très British…

Que l’opposition ait décidé d’aller en élections parce que le gouvernement aurait menti, n’a attiré aucun commentaire de sa part… juste une mimique qui en disait long.

Aller en élection parce que des parlementaires auraient menti à la Chambre semblent amuser Colbert… et moi aussi.

Et dire qu’au Québec, il y en a qui croient que c’est la faute à Duceppe. Et si on se flagellait un peu maintenant.

Salutations cordiales