Chômage: le Québec fait toujours mieux que l’Ontario et les USA

Nous interrompons (pour un onzième mois consécutif) le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite apprenant que le taux de chômage est moins élevé au Québec
Commentateur de droite apprenant que le taux de chômage est moins élevé au Québec qu'aux USA.

Taux de chômage en août2010 :

Canada : 8,1 %
Québec  : 8,2 %
Ontario : 8,8 %
États-Unis : 9,6 %
Union européenne : 9,6% (juin)

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

Note en petits caractères :

Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.
Laisser un commentaire

Mais est-ce que le gouvernement libéral de Jean Charest et ses investissements de plus de 40 milliards $ en infrastructures pour contrer la crise économique y est pour quelque chose ?

Moi je pense que oui..!

Je vois un 2e article pour « les détracteurs du modèle québécois ». Un sondage Angus Reid/Opinion publique qui considère que les Québécois percoivent, beaucoup plus que le ROC, l’immigration de façon positive. Comme quoi le racisme n’est pas plus commun ici qu’ailleur.

Il va ben faloir casser cette association fierté identitaire/racisme un jour.

En passant, je ne sais pas pourquoi vous dites que la droite est surpris que le taux de chômage soit supérieur aux USA.

Avec les politiques destructrice d’Obama c’est une conséquence facile à prévoir. Le taux de chômage aux USA ne reviendra jamais à son niveau d’avant récession tant que les démocrates seront au pouvoir.

Mais pourquoi ne pas faire un billet sur le modèle albertain ? Parce qu’avant d’être anti modèle québécois, je suis d’abord et avant to pro modèle albertain.

Le modèle albertain? Quel modèle albertain? Celui de l’exploitation à outrance du pétrole qui est une bombe qui attend juste le bon moment pour exploser! Les Albertains rient aujourd’hui et dépensent comme des soûlons mais la fin de la récréation s’en vient. On n’a qu’à regarder ce qui se passe tranquillement au sud de la frontière… Même les Américains dénoncent cette exploitation outrancière des ressources naturelles au prix du saccage de l’environnement… D’ailleurs Mme Pelosi en sait quelque chose. Aussi la ville de Bellingham, dans l’état de Washington, qui vient d’annuler tous ses contrats de pétrole avec l’Alberta.

Le modèle albertain c’est probablement l’absence de modèle, genre de « free for all » et ça risque de mal finir. Alors le modèle québécois n’est pas si mal si on les compare…

@David

Nonobstant que le modèle albertain est un modèle a ne pas suivre, on ne peut même pas le suivre, on n’a pas de pétrole.

Pour les politiques destructives d’Obama, il y a un erreur sur le président, c’est plutôt Bush. Obama ne fait qu’essayer de ramasser les pots cassés depuis une douzaine d’année…

@ Benton

On n’a pas de pétrole mais on a du gaz. Mais contrairement aux albertains, on semble être trop bête pour en profiter.

Et explique moi comment Obama espère-t-il réparer les pots cassé de Bush en appliquant exactement les mêmes politiques que Bush ?

De plus, Obama savait à quoi s’en tenir quand il a voulu devenir président. Les Américains n’ont pas élu un président pour que celui-ci puisse pleurnicher sur l’héritage de ses prédécesseurs, ils ont élu un type pour corriger la situation.

Obama n’était pas obliger de poser sa candidature pour devenir président. S’il trouve l’héritage de Bush trop lourd à porter, qu’il donne sa démission pour laisser sa place à une personne qui fera autre chose que se plaindre.

Mon pauvre David, Obama ne se plaint pas de Bush, il l’a même encensé récemment.

Ce que je dis, et ce n’est pas Obama qui le dit ou se plaint, c’est que 30 ans d’administration républicaine (Clinton était menotté par le sénat majoritairement républicaine) a sclérosé complètement l’administration américaine.

Pour ce qui est du gaz, s’il était si facile a extraire au Québec, il y a belle lurette que cela aurait été fait…

Le modèle américain, ce sont les centrales thermiques par centaines. Alors le pseudo boycottage du pétrole albertain, c’est pour les hypocrites.