Chômage: Québec performe toujours

Nous interrompons (pour un seizième mois consécutif) le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite apprenant que le taux de chômage est moins élevé au Québec
Commentateur de droite apprenant que le chômage est toujours moins élevé au Québec qu'en Ontario.

Taux de chômage en janvier 2011 :

Canada : 7,8 %
Québec  : 7,9%
Ontario : 8,1 %
États-Unis :  9,0%
Union européenne : 9,6% (décembre)

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

Note en petits caractères :

Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.
Laisser un commentaire

M. Lisée,

Vous avez beau avoir été succinct et le plus concis possible dans votre présent billet, je suis persuadé qu’il va y avoir encore des complexés ayant un sentiment d’infériorité par rapport aux Canadiens-Anglais qui vont nous remâcher que nous sommes les BS du Canada, que si le Canada n’existait pas nous ne serions pas dans cette position ou que ces chiffres ont été trafiqués par les séparatistes.

Tant et aussi longtemps que nous aurons cette attitude de penser que nous ne pouvons nous prendre en main et que nous devons dépendre des autres, l’immobilisme chronique demeurera.

Au Canada, l’union fait la force de l’assimilation.

Et c’est parti!!! (Une invitation à tous les John Bull de ce monde de venir déblatérer, casser du sucre sur le dos des québécois et nous faire part de leurs élucubrations).

Nous interrompons, comme chaque vendredi, le lancinant commentaire pro-modèle québécois des plumes illettrées économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public Cherry picking free.

Taux d’emploi des 15-64 ans (norme OCDE)pour le mois de janvier 2011

Québec: 69,6%

Ontario: 70,2%

Alberta: 75,6%

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

http://cansim2.statcan.gc.ca/cgi-win/cnsmcgi.pgm#TFtn

1er Manitoba: 5%
2e Saskatchewan: 5,4%
3e Alberta: 5,9%
4e Québec: 7,9%

Eh oui, la pauvre petite province de Québec a le 4e plus bas taux de chomage en Amérique du Nord, juste derrière les Prairies, gonglées aux ressources.
Imaginez M. Lisée, la journée où le Québec va se mettre à exploiter ses gaz de chiste, son pétrole (2 milliards de baril dans le Old Harry), son uranimum à Sept-Iles et en Gaspésie, ses diamants dans le nord, son vent partout.

Le Québec va devenir, au cours des prochaines années, l’un des États les plus riches au monde.

A quand une chronique « Modèle Québécois » sur le modèle syndical québécois? J’attends fébrilement…

Je suis surtout d’accord avec l’idée qu’il faut nuancer les critiques du modèle québécois. La vigueur du discours anti-immobiliste de certains donne parfois l’impression qu’on vit dans un pays dysfonctionnel, arriéré, qui ne se résume qu’à une administration pléthorique.

Il faut se calmer un peu le pompon. Ces critiques ressemblent d’ailleurs beaucoup à celle qui fusent sur le système éducatif, où les enfants ne connaitraient plus rien et auraient oublié de savoir avant d’être compétents.

Tant de bébés filent avec l’eau du bain chez nous, c’est exaspérant.

@Rod pourquoi toujours demain? Parce que nourrir des rêves ça demande plus d’énergie que de les réaliser maintenant? Après bien sur s’être approprié les droits quand a leur exploitation. Les étrangers peuvent investir dans des fonds qui financent ces industries et recevoir des intérêts. Mais les droits de propriétés et d,exploitation doivent demeurer ici, aux résidents. Entreprises, coopératives, résidents et ce pour tout ce qui sort du sol, forêts, mines, agriculture, pêches on doit pouvoir contrôler les conditions et bénéficiers des profits de l’exploitation de nos ressources. Toujours avec l’obligation de contribuer a un fond de développement régional pour qu’un partie des profits soit réinvestie dans la région.
n.b. Les gros profits se retrouve dans la transformation. On ne devrait jamais permettre que nos matières soient vendus brutes. Vous voulez les acheter pas de problèmes pour en faire quoi? d’accord on va vous le transformer et vous vendre le produit transformé, les pièces, les matériaux, les plats et vous pourrez les distribuer dans votre marché.
Changer les normes de construction et cesser de construire des maisons en carton, bois et plastique. Le béton, l’acier, le verre ça résiste mieux aux intempérils au temps. Construire en usine automatisées augmentera la qualité et la productivité pour répondre efficacement a nos besoins et pouvoir exporter des produits finis.

@Martin

Votre lien ne fonctionne pas.

Le taux d’emploi sont pour le 15-64 ans (La norme OCDE)
Par contre pour le taux chômage, statistique Canada y va avec la tranche d’âge la plus active, 35-54 ans.

Autre différence, au Québec, le taux d’emploi des 55 ans et plus est à 50% contre 70% en Alberta.
On peut l’expliquer que les Québécois prennent leurs retraites plus jeune.
Il y a trois possibilité pour une retraite plus jeune, soit on a les moyens, (sans doute jusqu’à aujourd’hui!) soit la vie coûte moins chère ici, soit c’est un peu des deux….

Moins de jeunes, plus de retraites = moins de chômage.

Faudra voir dans la durée ce qui adviendra…

Pour le moment la démographie est favorable au Québec, avec l’arrivée massive des retraites ça changera peut-être.

Taux d’emploi (taux d’activité/chômage):

Du plus bas au plus haut (Statcan)( 4 Fév. 2011);

1) Terre-Neuve 53.1
2) Nouveau-Brunswick 57.1
3) Nouvelle-Écosse 58.3
4) Île-des-patates 59.7
5) Colombie-Britannique 59.9 !!!
6) Québec 60.5
7) Ontario 61.6
8) Manitoba 65.9
9) Saskatchewan 66.1
10) Alberta 68.8

Récemment, le Québec a dépassé la Colombie-Britannique!

Et ce, sans le domaine de l’auto, de la finance, et l’industrie secondaire liée à l’automobile; industries qui furent implantées suite à la décision politique nommée: « pacte de l’auto ». ( Ontario)

Sans le pétrole des prairies ( Alberta, Saskatchewan, Manitoba).

On en a fait du chemin depuis le fameux: « Québec,40% des chômeurs du Canada » (1970).

Comme le dit « Rod »; c’est de bonne augure!

@ Martin

Le taux d’emploi des 15-64 ans peut être trompeur.

Un ado de 16 ans qui décroche pour un emploi à 10$ de l’heure; est-ce meilleur ou pire pour l’économie qu’un étudiant de 20 ans à l’université?

De même, un retraîté de l’Alcan ou Hydro-Québec de 63 ans; est-ce meilleur ou pire pour l’économie qu’une personne de 63 ans qui travaille au Wal-Mart à 10$ de l’heure pour arrondir ses fins de mois?

Le taux d’emploi chez les 25-54 ans serait plus pertinent selon moi.

Rod, dans son commentaire, oublie de mentionner notre plus grande richesse: l’eau douce…
et SensCommunRugueux a raison: il y aura tjrs des québécois pour se dénigrer…

Le taux de chômage est une mesure pas mal bidon. Un chômeur est quelqu’un qui reçoit des prestations d’assurances chômage. Quand vos prestation cessent, vous ne faites plus parti du calcul, et ainsi aider à faire baisser le taux de chômage. Quoique vous ne recevez plus de prestations, cela ne veut pas dire que vous êtes retourné sur le marché de l’emploi. Loin s’en faut!

En Janvier, aux É-U, ils n’ont créés qu’un nombre infime d’emplois, et pourtant leur taux de chômage a baissé 0.5%, ce qui est énorme!

Alors, interpréter le taux de chômage comme un indice de prospérité peut être fort trompeur.

Rod a raison en écrivant: « Le Québec va devenir, au cours des prochaines années, l’un des États les plus riches au monde. »

C’est pour cela que le ROC nous aime tant et veut nous garder sous sa coupe.

Le jour où une majorité de Québécois réaliseront cela, ils sortiront le Canada du Québec. Ce Canada sclérosé dans sa Constitution-camisole-de-force, qui réunit deux peuples ( le ROC et le Québec) aux aspirations différentes sinon divergentes; et le Québec enserré et étouffé dans les griffes de ce Canada qui nous aime tant …

Le Canada n’est pas UN vrai pays, il y a en réalité DEUX pays au nord du 45e parallèle. Deux langues, deux mentalités, deux pays

En 2006, le PIB du Québec s’élèvait à 230,6 milliards de $ US PPA, soit 19,7 % du PIB canadien. En 2006, l’État du Québec se situait ainsi au 22e rang dans monde quant à son produit intérieur brut (PIB) par habitant de 30 143 $ US, derrière Singapour et la France, mais devant l’Italie et l’Espagne. Sur le plan de la superficie de son territoire (1 667 441 km2), le Québec souverain se placerait au 18e rang dans le monde et, en regard de la population (7 651 531 habitants), il se situerait au 94e rang. Dans le même peloton que plusieurs pays européens de taille comparable (Norvège, Danemark, Suède, Suisse, Irlande, etc). Cela malgré le fait que nous n’ayons pas le plein contrôle de nos impôts, et malgré l’histoire séculaire d’un Québec rapetissé par les politiciens fédéraux.

Malgré les entraves d’Ottawa, nous avons réussi à nous imposer dans plusieurs domaines dans le monde. Il est temps que le Québec soit le maître de son avenir.

80 % des nouvelles sont de la propagande ou de la publicité ! Des reprortages sur les vaccins, les médicamments, des entrevues commandités pour imbéciles ! La reprise n’est qu’une démolition contrôlée, du sabotage de nos institutions. Lire les chiffres à l’envers et si vous n’êtes pas trop sûr dites-vous que c’est le contraire de ce qu’ils vous disent !

« A quand une chronique “Modèle Québécois” sur le modèle syndical québécois? J’attends fébrilement… »(honorable)

Justement le modèle syndical en Amérique du nord est un parfait exemple de game de pouvoir exactement comme le font les grandes entreprises.

Les dretteux sont très fiers de se faire avoir par la grande entreprise et très insultés parce qu’une partie du peuple a fait la même chose.

De toute façon, peu importe les plus grandes performances du Québec ils vont se plaindre comme des martyrs.

Que voulez-vous la propagande anti-Québec oblige.

Nous interrompons, comme chaque vendredi, le lancinant commentaire pro-modèle québécois des plumes illettrées économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public Cherry picking free. (Martin)

Cherry picking free mon oeil!

Ontario et Québec,= 20,977, 000 d’habitants.

Alberta = 3 512 000

Une petite place quelque part ou un torchon dans un journal pour approuver leurs dires.

Voilà le vrai Cherry picking free des dretteux.

@agentefeminine

Oubliez la transformation de nos ressources au Québec. Ce n’est jamais arrivé (à part le papier)et ca n’arrivera pas. La transformation va se faire en Asie où le cout de la main-d’oeuvre est bas et où 3 milliards d’êtres humains vont se construire de vraies maisons, vont s’acheter des poêles et des laveuses, des autos et des motos au cours des années 10 et 20 comme on l’a fait ici en Amérique dans les années 50 et 60 lors du babyboom.

Notre argent va se faire dans le prix qu’on va avoir à la sortie du pays, au moment où le minerai va se retrouver dans le bateau.

Vous avez vu le prix du cuivre qui vient d’atteindre un nouveau sommet? Et le fer? Et l’or? L’or qui valait 300$ l’once en 2001, en vaut 1400$ aujourd’hui.

Mais pour retirer le maximum de nos richesses, faut les exploiter. Ne pas les laisser dans les mains des étrangers qui les pillent, ne nous laissant que les miettes.

Toute l’exploitation de nos richesses doit être revue. Au lieu de perdre notre temps dans les scandales, à savoir qui dit vrai selon le juge Bastarache, il faut complètement revoir notre politique des mines.

Faut augmenter les redevances, augmenter les normes environnementales et surtout, surtout, participer à l’exploitation via les différents bras de l’État.

@ Gaston

« Un chômeur est quelqu’un qui reçoit des prestations d’assurances chômage. »

Non Monsieur, ce n’est pas ça.

Est considéré au Canada comme chômeur celui qui se cherche « une job ».

Les autres ne font pas partie du taux de chômage.

Que l’on me corrige.

On remarquera que le Canada fait encore mieux que le Québec mais surtout, JF Lisée a enfin décidé de ne plus dire que le Québec se classait 2e. Il était temps.

Mais voici ce que JF Lisée n’a pas dit sur les derniers chiffres…

L’évolution du taux de chômage en janvier…
USA: -0,4 pt
Ontario: ± 0,0 pt
Québec: +0,4pt

Vive le modèle québecois !!!

@ Benton

Est-ce que c’est supposé être une fierté de voir que les gens de 55 ans et + ne travaille pas au Québec ?

Moi j’y vois une confirmation des propos de Lucien Bouchard: les Québécois sont paresseux. On veut tout avoir gratis sans faire d’effort.

Autre point capital, en janvier le Québec a perdu 11 700 jobs à temps plein !!! L’Ontario en a créé 20 300.

Maudit que ça va bien.

C’est incroyable tous les efforts que peuvent faire les éteignoirs du Québec pour le mépriser.

Il est à remarquer qu’ils sont presque tous fédéralistes.

« …je suis persuadé qu’il va y avoir encore des complexés ayant un sentiment d’infériorité par rapport aux Canadiens-Anglais… » (SensCommunRugueux)

Voyez comme SensCommunRugueux à bien raison.

Ils sont très prévisibles et ils lèchent les orteils des conquérants de père en fils depuis 260 ans.

Les ennemis du Québec sont au Québec.

@Youlle:

« Est considéré au Canada comme chômeur celui qui se cherche “une job”.

Les autres ne font pas partie du taux de chômage. »

Effectivement, tu as raison. Merci de me corriger. Mais, ce n’est pas tout.

« Le taux de chômage est le calcul en pourcentage du nombre de chômeurs par rapport à la population active. La population active étant le nombre de personnes parmi la population de plus de 15 ans qui sont à l’emploi, le chômeur est ici un sans-emploi se cherchant activement un travail. »

Donc, la personne sans emploi, qui ne se cherche plus un emploi, ne fait pas parti du calcul. Ni au numérateur, ni au dénominateur.

Je caricature, mais supposons que 50% de la population est sans emploi, et ne cherche plus d’emploi, on pourrait donc continuer à afficher un taux de chômage de 7.9%.

Voilà en quoi le taux de chômage peut être trompeur. Si on veut déterminer un indice de prospérité, il faut considérer plein d’autres facteurs.

@David

Taux d’activité au Québec: 65,6%

Taux d’activité aux USA
«Le taux d’activité s’élevait 64,2% en janvier, le plus faible depuis mars 1984.»

Les Américains sont en plein déclin mon Dave!
On rit pu, c’est rendu que les Québécois travaillent plus que les Zamaricains!

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/canada/201102/04/01-4367159-canada-et-etats-unis-deux-marches-du-travail-aux-antipodes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO4_la_2343_accueil_POS2

M. Lisée: pourriez-vous faire suivre ce message auprès de M. Bouchard?

Source de grande fierté,

nos compatriotes de 55 ans et plus sont, pour une grande part, très actifs dans leur communauté.

Ce n’est pas parce qu’une personne n’est pas compilée dans une statistique qu’elle cesse de vivre et de contribuer au projet social.

Souvent, ce sont les personnes les plus impliquées, en commençant par leur famille et ensuite dans toutes sortes d’organismes sociaux.

Le Québec est immensément riche de son monde, de tous les milieux, de toutes origines, tous les âges. Une multitude de compétences vouées au service de la collectivité, bénévolement!

Quand on connaît le moindrement l’âme québécoise, on est conscient de cette réalité.

@ Gaston # 21

« Voilà en quoi le taux de chômage peut être trompeur. Si on veut déterminer un indice de prospérité, il faut considérer plein d’autres facteurs. »

Alors pourquoi vous écrivez:

« Un chômeur est quelqu’un qui reçoit des prestations d’assurances chômage. »

C’est vous qui l’avez écrit.

« Est-ce que c’est supposé être une fierté de voir que les gens de 55 ans et + ne travaille pas au Québec ? »

Bien sûr Monsieur David que c’est une fierté.

Je comprends très bien que vous aimeriez que les Québécois travaille jusqu’à 78 ans, mais personne n’est de votre avis.

Si plusieurs Québécois peuvent se permettre d’arrêter de travailler à 55 ans et que le Québec demeure un endroit, pour ne pas dire un pays semblable à tout le reste du Canada tout en demeurant un des endroits avec un des plus haut niveau de vie sur la planète, il y a de quoi à en être très fier.

Évidemment les religieux très dévots et les dogmatiques admirent ceux qui travaillent intensément sans se divertir jusqu’à la mort. pour eux, la retraite est de la paresse.

En avez-vous parlé à lulu dernièrement?

@ rod

Merci de ta réponse, c’est exactement celle que j’avais prévu recevoir (et que je souhaitais recevoir).

Merci parce que tu te ranges derrière moi en disant que le taux de chômage n’est pas la mesure pertinente pour faire des comparaisons. Je dis exactement la même chose à JF Lisée depuis longtemps déjà.

Et je sais que les USA sont en plein déclin, c’est normal quand on a Obama comme président. On ne pouvait pas s’attendre à autre chose.

P.-S.

Taux d’activité au Québec: 65,6%
Taux d’activité en Ontario: 67,1%
Taux d’activité au Manitoba: 69,3%
Taux d’activité en Saskatchewan: 69,9%
Taux d’activité en Alberta: 73,2%

😉

@Rod, premièrement, c’est le taux d’emploi le seul indicateur crédible (même un gauchiste comme Alain Dubuc approuve ça).

Deuxièment, arrête de comparer un pays avec une simple province. Ton Québec séparé sera tellement endetté qu’il devra mettre des fonctionnaires à la porte. Le taux de chômage et de BS grimpera en flèches et le taux d’emploi baissera de manière significative (plusieurs fonfons sont de purs incompétents qui se ramasseront sur le BS).

Compare donc le Qc avec le New Hampshire ou le Vermont juste pour voir 😛

En terminant, si je voulais faire du cherry picking comme certains, je donnerai le taux d’emploi des 15 ans et plus pour le Qc (désastreux) mais je me contente du 15-64 ans (le même que l’OCDE).

Ce billet illustre bien le problème du Québec.

Au lieu de viser le top, on se flatte la bédaine parce que certains sont pire que nous. On se compare aux médiocres au lieu de se comparer aux meilleurs. On se trouve bon de ne pas être dernier alors qu’on devrait être insatisfait de ne pas être premier.

@Martin

Si Alain Dubuc est gauchiste, Maxime Bernier doit être centriste!

Il faut relativisé avec le taux d’emploi de 15 a 64 ans. Lorsque les plus vieux travaillent et prennent leurs retraites plus tard cela peut démontrer une société socialement moins avancé de même que ceux de 15 à 24 ans travaillent, une scolarité moindre ou moins accessible.
C’est relatif de ce que l’on veut comme société.

On peut rechercher le bonheur dans le travail ou bien le travail comme un moyen pour atteindre le bonheur.
Personnellement, bien que j’aime mon travail, le fait d’être payé implique une forme de prostitution quelque part. Difficile de trouver le bonheur dans la prostitution.
(Et je comprends que celui qui paie retire… un certain bonheur!)

@David

Wow, le déclin des américains a commencé avec Obama!

@ Youlle (# 25):

Tous les Québécois de 55 ans et plus qui se « pognent le beigne » peuvent remercier les Canadiens des autres provinces, et plus particulièrmenet les généreux Albertains, pour leur permettent d’être si fainéants…

À $ 8 Milliards de BS PAR ANNÉE, le Québec a de quoi être fier!

@David

Le Québec a dépassé la Colombie-Britannique (65,2%) et chauffe le Manitoba (65,9%), une province qui reçoit deux fois plus de péréquation per capita que le Québec! lol

http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/110204/t110204a4-fra.htm

@Fermi
Sur quelle planète vivez-vous? On se compare avec le reste du continent! Pas avec le Bengladesh, avec l’Ontario, le Canada et les États-Unis
On n’arrête pas de nous dire qu’on est derniers dans tout (Alain Dubuc a écrit un livre là-dessus). Qu’on est un petit peuple, pas tellement brillant, pas tellement travailleur (foi de Lulu!), dominé par la CSN (parlez-en à Joseph), qui vit sur le bras de l’Alberta (dixit André Pratte). Alors, avec qui vous voulez qu’on se compare?

Le modèle québécois sort grand gagnant de la crise actuelle. Si parfois il nous empêche d’atteindre les sommets (oui,il a ses faiblesses), en période de crise, il nous empêche d’atteindre les bas-fonds. C’est ce que nous enseigne la crise actuelle.

CorrigéEt Jean Charest de sourire de satisfaction à chaque “message d’intérêt public” du vendredi de JF Lisée. Charest pourra dire: j’étais au pouvoir pendant ces 16 mois où, selon JF Lisée, beaucoup de choses allaient bien… suffisamment, en tout cas pour faire environ 70 chroniques hebdomadaires sur l’excellente position socio-économique et éducationnelle du Québec.

A la prochaine campagne électorale, le parti libéral devrait songer à un site web intitulé: « Tout va bien sous l’administration libérale–c’est JF Lisée qui le dit », avec comme preuves les chroniques du vendredi de JF Lisée!

Pauvre M. Lisee et pauvres autruches qui le suivent.
Encore une fois montrez nous donc le taux de chomage depuis les TRENTE (30) dernieres annees, en comparaison avec le ROC.
Vous allez voir que le modele Quebecois est perdant tres clairement.

Ce n est pas une question d etre eteignoir , c est une question d etre REALISTE!

Ce billet illustre bien le problème qu’on a au Québec. Peu importe nos réalisations, il se trouvera toujours des gens pour dire que ce n’est pas encore bon.
Eh oui! On peut toujours virer quelque chose à l’envers…

Un travailleur est celui qui contribue à la société par la richesse de ses efforts ? Le taux de rémunération ainsi que le titre accordé n’est pas toujours en lien avec la contribution. Beaucoup de gens contribuent à la société sans recevoir de rémunération, ils sont actifs. La plupart des gens sont actifs, certains le sont doublement ou triplement. Il n’y a pas de un pour un ! Tous les billets passent ou ont passés par la banque ! Mais la contribution réelle est difficile à mesurer.

@ François 1

Ce sont justement les Québécois et Ontariens de 55 ans et plus qui ont travaillé pour financer et faire vivre et à grand frais avec leur porte-feuille les provinces de l’Ouest et surtout l’Alberta.

L’Ontario et l’Alberta représentent environ 75% de l’économie canadienne.

L’Alberta environ 12%.

Nous les avons toujours fait vivre. Ils ne seraient absolument rien aujourd’hui sans notre fric.

On constate que vous semblez appréciez grandement d’être sur le supposé BS canadien. Vous nous arrêtez pas d’en parler à chaque jours. Vous vous voulez absolument rester dans le Canada pour recevoir ce BS.

C’est d’ailleurs de la très grande majorité des fédéralistes, fédéralistes qui ne savent même pas pourquoi ils le sont contrairement aux séparatistes.

@polq

Préférer le modèle québécois n’est pas faire l’éloge de Charest.

La nuance vous échappe.

@polq

Qui fait l’éloge de Charest? On fait l’éloge d’un modèle. Le modèle québécois. Un modèle différent du reste du continent. Un modèle qui ne favorise pas autant les riches que le reste du continent, mais qui favorise plutot les pauvres. Résultat, oui, on a moins de riches, mais on a aussi moins de pauvres.

Charest n’y est pour rien dans la réussite actuelle du Québec,hormis peut-être son programme d’infrastructure qu’il a mis en place avant le reste du continent. Mais s’il a fait, c’est pas génie politique mais simplement à cause du drame de le Concorde.

@ Youlle (# 36):

FAUX!!!

Le Québec vit aux crochets du reste du Canada depuis plus de 40 ans et ne subsiste dans son état actuel que grâce à la généreuse péréquation canadienne de laquelle il tire plus de $ 8 Milliards PAR ANNÉE. Cette charitable obole venant du reste du Canada est utilisée par le Québec pour, entre autres, payer une partie du RRQ qui est accessible à compter de 60 ans.

Trop difficile à comprendre Youlle?

François 1 # 40 a entièrement raison.

Pôvre petit Québecois qui ne vit que par la « charitable obole » du Canada anglais. Ils sont gentils eux n’est-ce pas les Canadiens? Il doit donc bien nous aimer le ROC pour endurer cela…

Bon, il y en a un qui vient de perdre le peu de crédibilité qui y restait.

Si ce que dit François est vrai: Séparons-nous au plus sacrant pour arrêter d’être sur le BS… c’est une question de Respect de soi, vous connaissez ça le respect François? Au pire vous pourrez toujours émigrer dans le ROC et vivre tranquillement votre retraite à compter de 40 ans car il n’y aura plus de Québec pour mendier.

Si ce que vous dites est faux, suivez le bon conseil de Patrick Huard et « ….. », vous n’apportez rien au débat.

@François 1

C’est donc pour ça que les fédéralistes souhaitent le statu quo : continuer de vivre sur le « BS » canadien !

@Francois

On a expliqué au moins 100 fois que le Québec ne recevait pas une cenne du Canada. Oui il reçoit 8 milliards de péréquation (l’Ontario en recoit 3,2 milliards et le Manitoba 2 milliards) mais le Québec ne recoit que 15% du budget de la Défense (20G), 11% du budget de l’Agriculture (7G), 9% du budget des Indiens (7G), 11% du budget des pêches (4G). En bout de ligne on s’est fait voler 66G entre 2000 et 2007. Alors, svp, cessez de répandre des faussetés sur la péréquation.

On n’entend jamais les Canadiens des autres provinces qui reçoivent de la péréquation se décrier, se rapetisser, se ratatiner comme nos dretteux fédéraleux québécois qui blâment tous les Québécois, sauf eux-mêmes !

Pourqoi ?

@François 1 – Faux! La péréquation ne vient pas du ‘reste’ du Canada, elle vient du Canada, dont le Québec est une province et les Québécois des contribuables canadiens.

Les Québécois devraient plutôt regarder combien ils paient en impôt au gouvernement du Québec comparativement aux citoyens des autres provinces à leur gouvernement respectif.

http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/fq/txrts-fra.html

Encore pour François 1 – un exemple…
– Vous payez 16 % d’impôt sur vos revenus au gouvernement du Québec pour des revenus allant jusqu’à 38,570 $

– Un Ontarien paie 5,05% au gouvernement provincial sur des revenus allant jusqu’à 37,774 $

Un Québécois pauvre paye donc trois fois plus d’impôt à son gouvernement qu’un Ontarien pauvre.
Et c’est pire pour les mieux nantis.

Le problème que je vois au Québec c’est que le gouvernement provincial dépense tellement qu’il n’a plus de marge de manoeuvre, il ne peut plus augmenter les impôts. Il devra couper dans les dépenses.

Si c’est vrai que le Canada est déficitaire dans sa relation avec le Québec quelqu’un peut-il me dire pourquoi ils veulent nous garder à tout prix ?

Ah oui, bien sûr, j’avais oublié, c’est parce qu’ils nous aiment, évidemment !

@Francois 1

C’est donc surprenant que Canada fait autant d’effort pour garder le boulet qu’est le Québec!

Portant, l’Angleterre a fait beaucoup d’effort à l’époque pour se débarrasser de Terre-Neuve, qui elle, ne se sentait pas canadien. Ils ont jusque que donné une partie du Québec, le Labrador, pour qu’ils se sentent « attachés » au Canada!

Pour le reste, refait tes calcules à partir des données fédérales entre le transfert d’argent « provincial/fédérale » pour 2010…

Bien oui, il faut être pauvre selon François 1 pour recevoir de la péréquation.

Selon lui l’Alberta, et la C.B. qui sont les provinces qui ne reçoivent pas de péréquation et qui feraient vivre, tous les autres Canadiens qui en reçoivent.

L’Alberta et la C.B. ensemble n’ont même pas les moyens financiers de donner 8 milliards au Québec.

ENCORE MOINS de PAYER les dollars en péréquation payés à l’Ontario, au Manitoba, au Québec, à l’ÎPE, à la Nouvelle Écosse, au Nouveau Brunswick, en plus de faire vivre le Nunavut, le Nunavit et le Youkon à grands frais.

Quant à Terre Neuve, avec ses 470 k d’habitants, très pauvres, qui n’en reçois pas, c’est moins que la ville de Québec.

Mais selon lui ces deux petites provinces (l’Alberta et la Colombie Britanique) supporteraient l’économie de l’ensemble de tout le Canada et le BS sur la presque totalité de son territoire.

Le FAUX de François premier est simplement faux et absolument tout faux.

De plus il nous parle du RRQ qui serait financé principalement par l’Alberta, que le Québec a toujours fait vivre à grands frais.

Moi depuis 1979 j’ai toujours payé à toutes les semaines mon Régime de Rentes du Québec.

Ce n’est pas l’Alberta qui l’a payée, MAIS MOI et seulement MOI MÊME et je ne pense pas être l’exception au Québec.

Que François 1 nous donne des données précises qui confirme des dires, des chiffres, ce dont il nous à jamais donné. Les seules référence qu’il nous donnent proviennent d’un site gazeux très douteux.

P.S. Les libertariens ne savent plus quoi dire pour faire la propagande de leur dogme.

« Les Québécois devraient plutôt regarder combien ils paient en impôt au gouvernement du Québec comparativement aux citoyens des autres provinces à leur gouvernement respectif. » (Loraine King)

Bien sûr que les Québécois payent un peu plus d’impôts, mais ils ont les services en conséquence et surtout à très bon marché.

Mais pour les entreprises qui ont des revenus de un demi million, c’est le Québec qui est le moins cher en Amérique. Les entreprises profitent de cette situation, sachant que leurs employés auront des conditions supérieures à tout ce qui se fait en Occident.

C’est ce qui fait le malheur des dretteux, des fédéraleux, et des libertariens canadiens qui tiennent absolument à rabaisser la population québécoise.

@ rod

On chauffe le Manitoba ?

Pour ton information, si le Québec voudrait avoir le même taux d’activité que le Manitoba (69,3%), le Québec devrait ajouter 240 233 personnes à sa population active. C’est du monde !

Mais comme la stats la plus intéressante est le taux d’emploi.

Le taux d’emploi en Ontario: 61,6%. Pour le Québec 60,5%. Tu va peut-être t’imaginer que cette différence est minime.

Sache que si le Québec voulait avoir le même taux d’emploi que l’Ontario, on devrait créer 77 455 emplois. C’est du monde !

@ Loraine King

Tu dis que le Québec ne reçoit pas sa péréquation du ROC mais du « Canada ».

D’accord.

Alors faisons le petit exercice suivant.

Imaginons que toutes les provinces de l’ouest se sépare du Canada pour former un pays indépendant.

Selon toi que va-t-il arriver aux paiement de péréquation.

a)ils vont augmenter
b)ils vont rester les même
c)ils vont diminuer.

Question complémentaire.

Si la péréquation ne vient pas du ROC mais du « Canada », pourquoi la péréquation du Québec a augmenté quand le fédéral a décidé d’inclure dans la formule les revenus pétroliers des provinces ?

@Gaston :

Si le taux de chômage est fort trompeur, il l’est pour tout le monde, alors la comparaison de M. Lisée sur des taux forts trompeurs démontre que le Québec fait bien.

@Raymond Campagna :

« On n’entend jamais les Canadiens des autres provinces qui reçoivent de la péréquation se décrier, se rapetisser, se ratatiner comme nos dretteux fédéraleux québécois qui blâment tous les Québécois, sauf eux-mêmes !

Pourqoi ? »

À question courte, réponse courte : tout simplement parce qu’ils ne sont pas une foutue bande de colonisés.

@ Linda Hart (# 54):

Le Québec fait bien? Pas si sûr!

Tel que mentionné par David, le taux d’activité de la main d’oeuvre est beaucoup plus précis et moins trompeur que le taux de chômage car il reflète l’activité, la vraie, d’un endroit (une province ou un pays).

Le taux de chômage est influencé par divers facteurs comme le vrai nombre de chômeurs qui cherchent de l’emploi, le nombre de sans emplois qui ont décidé de cesser de chercher de l’emploi (ils sont exclus des statistiques) ou celui des nouveaux chercheurs d’emplois (qui augmente le taux de chômage mais que certains utilisent comme une bonne nouvelle car encourageante). Le taux de chômage est insidieux et plus encore s’il est comparé avec d’autres pays qui n’ont pas du tout la même méthode pour le calculer.

Enfin bref, pour ce qui est des statistiques objectives, le Québec est loin de faire bonne figure sur le plan du taux d’activité d’où l’entêtement de Monsieur Lisée de se limiter au taux de chômage. On le comprend un peu… Que voulez-vous, il doit absolument trouver une brindille de statistique positive pour le Québec et ce, à toutes les semaines. Pas facile!!!

S’il vivait ailleurs dans le Canada, il aurait plus de marge pour en trouver mais ici, au Québec, il doit se rabattre sur ce qui lui apparaît comme de bonnes nouvelles et il doit de surplus continuer à alimenter ses disciples aveuglés par ce genre de fanatisme…

@David – Si une province ou des se retireraient de la confédération, c’est évident que le Canada actuel ne serait plus le même. Je ne joue pas avec des hypothèses. Concrètement, le fait demeure que les Québécois sont des contribuables canadiens.

@ Loraine King :

« Concrètement, le fait demeure que les Québécois sont des contribuables canadiens… » (sic)

…qui retirent beaucoup plus de la fédération canadienne qu’ils n’y contribuent.

Bon…voilà! Votre phrase est maintenant complète.

Le problême du faible taux de productivité des Québecois est facilement identifiable.Ceux-ci ,surtout les gauchiste,passent leur temps sur leur clavier d’ordinateur a bloguer.Ce n’est pas très productif n’est-ce-pas David,Honorable François 1 .

Cher jean-François

Les Québécois agonisent financièrement étranglés par l’État du Québec et ses programmes et structures aussi coûteuses que largement inutiles ou inefficientes. 50 cents de chaque piastre gagnée durement va à l’État, plus des taxes de vente et indirectes (essence) indécentes plus des tarifs d’hydro et des cotisations RRQ et CARRA en croissance alors comment osez-vous applaudir le taux de chômage largement expliqué par la vigueur économique de la région de la Capitale nationale et Chaudières Appalalches pendant que Montréal se meurt…bref la modération semble indiquée vous ne croyez pas ?

@David
Les données de votre lien statistique ne correspondent pas à vos données de l’année 2008!

Il manque des explications…

@Francois
Le taux de chômage a ses faiblesse tout comme le taux d’emploi.
Pour le taux d’emploi, sa principale faiblesse est l’âge, de 15 à 64 ans. Dans un société plus avancée socialement, les jeunes vont plus longtemps à l’école et les plus âge prennent leurs retraites plus jeune.

La péréquation est un programme parmi l’ensemble des programmes du fédéral. Tous les canadiens y contribuent, les Québécois aussi.

Ceux qui cherchent à isoler la péréquation ou d’autres programmes de différents ministères font fausse route. Le Québec ne reçoit que 11% du budget de l’agriculture, ok, mais il reçoit plus dans d’autres secteurs. C’est pareil partout, quel pourcentage du budget de la garde cotière canadienne reçoit la Sasketchawan? et le Québec avec sa voie maritime?

Ce qui compte c’est le total. Selon l’institut de la statistique du Québec, pour l’année 2008, total des revenus fédéraux prélevés au Québec: 41,6G, total des dépenses fédérales au Québec: 53,9G (oups!)

Les comparaisons à la pièce, tant la péréquation que les autres programmes n’est pas vraiment significative puisqu’on pourra toujours choisir des programmes pour soutenir la conclusion voulue, dans un sens comme dans l’autre.

@François 1 – il semble que la taxation des sociétés vous intéresse… Vous aimerez sans doute ce tableau de Bloomberg

http://www.bloomberg.com/insight/global-corporate-taxes/index.html

Pitonnez sur les ‘sort by’, et sur Overall Rank vous verrez que la Canada est en 10e position.
Ce qui est rigolo c’est de voir en quelle compagnie nous nous retrouvons, tant pour le « overall rank » que le ‘total tax rate’.

PS votre phrase ne me semblait pas complète, je vais donc la compléter en disant que nous bénificions tous de vivre au Canada.

@Youlle qui m’écrit « Bien sûr que les Québécois payent un peu plus d’impôts, mais ils ont les services en conséquence et surtout à très bon marché. »

Un peu plus??? Trois fois plus (16% v 5%) c’est « un peu plus » dans votre tête seulement. La grande majorité des gens sensés savent que c’est beaucoup, beaucoup plus. Quant aux services, disons que c’est dommage qu’au Québec tous les ruminants deviennent des vaches sacrées.

Voici les chiffres de 2007.

Le federal a percue de la province de Quebec 45.7milliards.
Le federal a donne en retoure 50.5milliards.

Alberta 2007

Le fed a percue 83.1 milliards.
Le fed a donne 51.7milliards.

Pour moi c’est clair et net que l’Alberta finance en tres grande parti des provinces pauvres comme le Quebec.

Quel difference enorme pour une population pres de moitier moins. Je crois que ca s’explique en grande partie a cause des salaires qui sont tellements plus eleve en Alberta. La morale de tout ca. Mais a quoi ca sert d’avoir un taux de chomage bas, lorsque laplupart de ta population travaille au salaire minimum.

@David
Canada: 34 millions d’habitants

Ontario: 13,2 millions; elle reçoit de la péréquation
Québec: 7,9 millions; elle reçoit de la péréquation
Manitoba: 1,2 million; elle reçoit de la péréquation
Nouveau-Brunswick: 750,000; il reçoit de la péréquation
Nouvelle-Écosse: 950,000; elle reçoit de la péréquation
IPE: 142,000; elle reçoit de la péréquation.

La question qui tue: si 24 millions de Canadiens reçoivent de la péréquation, qui la paie?

Réponse: les 34 millions de Canadiens

À Mme King. Il est faux de prétendre que le Québec retire plus de la confédération qu’il n’en donne.

Visionnez le site « www.alliancequebeccanada.com », à NOUVELLES, vous verrez que si le Québec gérait la totalité de ses taxes et impôts, payant Ottawa pour les services rendus à la province à l’international,pour l’armée,etc… il en sortirait gagnant.

Document budgétaire année 2007-08 regroupant le buget du fédéral et du Québec, préparé par Denis Couture comptable agréé.

Tout en respectant votre opinion sans l’endosser, bien à vous

Denis Couture

Comme si le débat sur la souveraineté se résumait à sa valeur marchande et à la «péréquation». Mais voyons?…

À l’origine il s’agit d’un débat sur la préservation d’une culture francophone dite en «péril».

La question : Est-ce que la souveraineté est le moyen ultime pour la préserver ?

Si on croit que c’est le seul moyen (est-ce si certain ?) il faut persuader les québécois de deux choses :

1- Il y aura des avantages marquants pour prendre ce virage. Ce nouveau Québec sera un pays extraordinaire à bien des points de vue. Rien de moins.

2- Ce nouveau Québec sera composé majoritairement de québécois «pure laine» et de ceux qui se sont assimilés à ce groupe.

Si on croit que dans ce futur Québec il y aura des tas de problèmes et bien ça passera pas.

Si, en plus, on nous dit que sa population sera un melting pot de n’importe qui… et bien…«c’est déjà le cas au Canada et en Amérique».

… pourquoi se donner tout ce trouble… pour arriver à la même chose ?

De l’avis d’une très grande majorité d’analystes dans le monde, le Canada est possiblement le pays, ou l’un des meilleurs, à avoir le mieux géré la crise économique des 2 dernières années. À l’intérieur de ce pays méritant…le Québec sort avec le meilleur bilan d’emplois préservés et crééQ, entre autres ces 3 derniers mois au pays.
Phénomène déroutant: Au québec les 2 politiciens les plus détestés sont le Premier ministre du Canada et celui du Québec!!!

@ Loraine King (# 63):

Il y en a qui en « bénéficient » plus que d’autres…mais il ont un mal fou à le reconnaître.

@ Youlle:

Le Québec paie BEAUCOUP plus d’impôts que toute autre province canadienne mais retirerait en contrepartie de bien meilleurs services et à moindre coût???

Si ceci était vrai, nous roulerions sur les meilleures routes en Amérique du Nord, nous aurions le meilleur système d’éducation en Amérique du Nord, nous aurions le meilleur système de santé en Amérique du Nord, nous serions l’endroit le moins corrompu en Amérique du Nord!!!

Or, c’est parfaitement le contraire qui se passe.

Réveillez-vous pardieu!

@Paul Pieter Kruijmer
Le Québec n’a jamais reçu le 50,5G puisque 7,3G sont allés au financement de la dette du Canada.
Les Québécois, en argent réel, en vrai bacon, n’ont reçu que 43,3G. Ils se sont donc fait voler 2,5G en 2007. C’est plus qu’un CHUM payés cash qu’on nous a volé. Pis on a le culot de nous dire qu’on est pauvres pis qu’on vit sur les 8G de l’Alberta!

@Monsieur Couture, je n’ai jamais prétendu que le Québec retire plus qu’il ne donne au Canada, financièrement parlant, ou même l’inverse. On peut regarder ces chiffres aujourd’hui, mais il faudrait regarder ces données sur plus de cent ans, et projetter dans l’avenir sur plus de cent ans, et même à cela on aurait qu’une évaluation incomplète.

Je ne dirais jamais à un contribuable qui gagne 40,000 $ par année qu’il est moins Canadien que celui dont les revenus dépassent 500,000 $, qu’il fait moins pour son pays parce qu’il génère moins de revenus. Nous n’avons pas tous les yeux bleus, les cheveux blonds, nous ne mesurons pas tous 6 pieds, nous n’avons pas tous les mêmes talents. Le monde est fait de choses inégales, le Canada et les Canadiens aussi. Nous sommes cependant égaux devant la loi, nous avons tous en tant qu’individu les mêmes droits, un des grands avantages du Canada.

Vous êtes comptable agréé, je travaille quant à moi dans le domaine de la recherche en investissement. On nous présente souvent des compagnies qui ont un bilan financier remarquable, mais si la compagnie est située en Afrique du Sud, disons que c’est un moins sur notre évaluation des risques. J’ai assez voyagé dans ma vie, par affaire et pour mon plaisir, pour savoir que quand je rentre au Canada je rentre dans un pays privilégié, un privilège qui est un bénéfice pour tous les citoyens. Si un jour le Québec devient un pays, il sera coincé entre le Canada à l’est, et le Canada à l’ouest, ce qui est bien plus intéressant que de se retrouver coincé entre deux Pakistans.

En fait, je partage plutôt l’opinion de Robert. Les Québécois ont une histoire et une langue différentes de celles de leurs voisins et ce sont ces raisons qui poussent les peuples à fonder un pays.

@Rod je veux bien croire que Quebec est une societe distincte mais au point de ne pas etre oubliger de payer ses interets du. C’est quoi cette histoire. Et de toute facon!les 2.5G donc le Quebec c’est fait voler d’apres vous, a ete reajuste par les paiements de perequations qui etait surrement plus que le double de 2.5G en 2007. Le voila votre CHUM.

@jeff b
On ne les oublie pas mais qu’on ne vienne pas nous dire qu’on nous fait la charité alors qu’en fait on nous en prend plus qu’on nous en donne
Y’a des limites à nous faire croire qu’on nous donne 8 milliards alors qu’en fait on nous en vole deux.

@Francois
On vit 3 ans de plus que les Américains et nous élèves sont 4e au monde dans les tests PISA, loin devant les Américains.
Ben sur les routes sont pas terribles. Mais là ce serait trop long à expliquer. Et je ne suis pas sûr que vous pourriez comprendre

@ rod (# 73):

Ne vous reste plus qu’à convainccre le Parti québécois au grand complet de la véracité de vos propos car si c’étaitvrai, il le saurait!

Mais au contraire, leur « Budget de l’an 1 » se fait toujours attendre…

Allez…bonne chance rod!

@Rod – vous comparaison est fautive – les Québécois ne vivent pas trois ans de plus que les autres Canadiens. Mais les plus pauvres des Québécois payent trois fois plus d’impôt que les plus pauvres Ontariens.

Je n’ai pas offert de comparaison entre la taxation du Québec v celle des USA – nous comparions les taux entre les provinces canadiennes.

Les Québécois sont surtaxés.

@Rod sachez qu’au Quebec le taux de chomage ce compare assez bien a la moyenne canadienne. Mais ce sont surtout les salaires qui sont beaucoup plus bas que la moyenne canadienne au Quebec. Par exemple le salarie en Alberta gagne environ 75% de plus qu’un salarie quebecois. De plus la province de Quebec c’est la province qui donne le plus de subventions au entreprises et, de loin. Pourtant ca ne donne pas grand chosse. Vraiment pathetique!

@kriejmer

« Par exemple le salarie en Alberta gagne environ 75% de plus qu’un salarie québecois. »

Salaire horaire médian au Québec = 17,00$
salaire horaire québécois + 75% = 29,75 $
salaire médian albertain = 19,67$

http://www.statcan.gc.ca/pub/71-222-x/2008001/sectionj/j-wages-salaires-fra.htm

Consumer Price Index by province (2002=100)
Québec = 115,8 (dec. 2010)
Alberta – 122,9 (idem)
http://www.statcan.gc.ca/subjects-sujets/cpi-ipc/t110125a2-eng.htm

Il y en qui mente par ignorance (menteur ignare) et d’autres par intérêt (menteur vicieux). Vous vous situez où kriejmer ?

@ Benton (# 82):

Mais elles sont 90% moins chères au Zimbabwe…

N’importe quoi!

Si les maisons sont plus chères dans un endroit qu’un autre, c’est parce que c’est là que les gens veulent vivre!

@Koldo

La preuve que j’ai raison. Voici pour 2008

Quebec salaires totale 162 milliards pour 8 millions de population.
Alberta salaires totale 128 milliards pour 4 millions de population.

Les plus grandes pétrolières du monde sont en Alberta. Et donc la plus grosse Shell qui vient de mon pays. Les pétrolières paient des salaires très elevés, je crois que Shell dans l’est de Montréal paie des salaires de 80,000$ par année à des gens pas trop scolarisé en passant. Par ce fait, je ne crois pas trop a vos statistiques. La seule logique qui peut appuyer vos données c’est que les albertains travaillent beaucoup plus d’heures que les québecois.Mais la, vraiment beaucoup plus!

Moi aussi ça vient de statistique Canada.http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2009002/tab-fra.htm#al

Mon cher Kruijmer

Vous semblez du type « menteur ignare » puisque de toute évidence vous n’avez pas bien saisi le concept de PIB en termes de revenus.

http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2009002/meth-fra.htm#concepts

Voici les chiffres de janvier 2011:
Salaire horaire moyen Québec = 21,60$
Salaire horaire moyen + 75% = 37,80$
Salaire horaire moyen Alberta = 25,38$

http://www40.statcan.ca/l02/cst01/labr69f-fra.htm
http://www40.statcan.ca/l02/cst01/labr69j-fra.htm