Chomage: Québec toujours sur le podium

Nous interrompons le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes économiques locales, comme souvent le vendredi, pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite horrifié d'apprendre que le Québec est toujours sur le podium.

Après avoir quitté pendant quelques mois le podium du plus bas taux de chômage auprès de nos économies diversifiées de référence (Ontario-Canada-USA-UE) qu’il occupait depuis plus de deux ans, le Québec a repris le bronze il y a deux mois et le garde ce mois-ci.

Taux de chômage en avril 2012 :

Canada : 7,3%
Ontario : 7,8 %
Québec : 8,0 %
États-Unis : 8,1%
Union européenne : 10,2% (mars)

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

 Note en petits caractères :
 Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle  québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en  faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue,  des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des  importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série  permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à  noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez  bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.
Laisser un commentaire

Merci à MM Charest et surtout à Raymond »$urveillez-nous » Bachand. Le gentil Monsieur qui disait que lui et son gouvernement allaient faire 62% de l’effort budgétaire. Bordel! C’est NOUS le gouvernement!

Jean Bottari
Montréal

Un peu comme le PIB est devenu un indicateur passe-partout, mais souvent trompeur, est-ce que
le taux de chômage est un indicateur valide?

On sait qu’il y bien plus que 8% de la population au Québec qui ne travaille pas.

Le truc est dans la définition de ce que l’on nomme « chômeur ». Est-ce que cette définition est la même partout?

Un taux d’emploi ne serait-il pas un meilleur indicateur?

Encore là, il faudrait s’entendre sur ce qu’est un emploi. Est-ce 35 hrs/sem ou 40 hrs/sem, ou…

Quand on fait des comparaisons entre les pays, il faut être excessivement prudent. Le diable se cache souvent dans les détails.

Vos chiffres proviennent sans doute de l’OCDE. C’est probablement ce qu’il a de plus fiable, quoiqu’il faut demeurer prudent.

Est-ce que l’OCDE publie un taux d’emploi? Si oui, pourquoi choisi-t-on de ne parler que du taux de chômage?

Pis avec le plan Nord, on va fracasser des records!

(On se fait assez laver le cerceau avec les promesses et le slogan du plan Nord qu’on peut rien qu’attendre que ça se produise – l’avenir est dans l’mur à Fermont)

Je note un léger problème de display dans la page HTML, commençant par « Note en petits caractères ».

comme toujours, une rectification sans lunette rose s’impose

taux de chômage : 6e place
taux d’activité : 6e place, une amélioration
taux d’emploi : 7e place, battu par l’IPÉ

« auprès de nos économies diversifiées de référence »

how convenient.

on est bon au moins dans quelque chose.

Ah j’allais oublié on l est aussi dans la corruption

Certainement pas grâce aux citoyens de Montréal. Ville de québec=plein d’emploi Taux =5%
Montréal = ville inactive

Les emplois à temps plein sont remplacés par des emplois à temps partiel (ce qui est préférable dans un sens pour ne pas être inclus dans la cohorte des saignés à blanc fiscalement). Source: Les Affaires.

c’est vrai que 3ieme sur 5,c’est excellent pour les gauchistes ,mais ce serait mieux 5ieme sur 5 pour avoir un nivellement par le bas complet.

Un demi-million de gens qui ont été enlevés des STATS du chômage américain. Il a suffi de les effacer, et hop, youpi, le chômage paraît correct… « People Not In Labor Force Soar by 522.000… « . Ils sont où? Pas là… Ni là… A la retraite plus ou moins forcée ou retournés à faire des études… Dingue. Et dans la même série, seuls 155.000 emplois ont été créés en avril. Même le NYT a écrit que si le chômage a baissé, c’est parce que les gens sont sortis des stats pour dépassement de période. voir l’article ici:

http://www.nytimes.com/2012/05/05/business/economy/us-added-only-115000-jobs-in-april-rate-is-8-1.html

Croyez-vous que ça se passe juste au USA??? lol

Malheureusement, la méthodologie relève plutôt de la rhétorique que de la rigueur. Selon mon humble avis de non expert, vous manipulez la compétition. Il s’agit d’un combat à 5 où le but est d’être parmi les 3 premiers. Être sur le podium dans une compétition à 5 n’est pas nécessairement très glorieux. Ce choix de 5 «comparatifs» est parfaitement arbitraire par ailleurs. Pourquoi considérer l’union européenne comme une seule entité? Évidemment, cela facilite l’atteinte du podium. Si on inclut tous les pays européens dans la compétition, il faudra bien abandonner le podium, car il faudra mettre bien des pays avant le Québec,la moyenne Européenne étant handicapée par les pays ayant un taux de chômage extrême comme la Grèce et l’Espagne.

LOL. Lâche pas mon Lisée, ce genre de billet est utile il aide la droite a ridiculiser la gauche.

C’est facile de faire dire aux chiffres n’importe quoi. Si vous placer les provinces dans ce classement, on est loin du podium. Ah, c’est vrai, dans votre tête, le Québec n’est pas une province mais un pays… Aucun chiffre non plus sur la qualité des emplois et la tendance (US monte, Québec baisse).

@ GastonDeGatineau

Il y a bien du vrai dans ce que vous écrivez, mais c’est aussi valable pour tous le pays.

Quant au taux d’emploi, avec mon humble expérience de ces dernières années il est tout aussi trompeur que le taux de chômage. Et encore pour la qualité des emplois vous avez raison, il faut se méfier.

Mais le Québec dans certaines régions manque de main d’oeuvre. on s’arrache la main d’oeuvre. C’est la guerre et ce n’est pas le cas des USA.

Trois Rivières veut aller chercher de la main d’oeuvre à Montréal. On manque de main d’oeuvre par ici.

Prenez la peine de visionner et de lire:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/troisrivieres/archives/2012/05/20120504-064156.html

Comme je l’ai déjà dit dans le passé, je suis d’accord avec plusieurs autres participants qui font remarquer que vous semblez choisir la compétition de manière, disons, plutôt libérale. Mais bon.

Ceci étant dit… vous allez aimer ce qui suit: ce matin Statistiques Canada a aussi sorti un taux de chômage « ajusté » qui prend en compte les différences de méthodologie entre le Canada et les É-U. Donc, si on devait définir le taux de chômage chez nous de la même façon que chez nos voisins du sud, il serait de… 6,4% au lieu de 7,2%! Pas certain ce que ça donnerait au Québec, et ça ne changerait probablement pas notre classement (3ème sur 5! wouhou!), mais je crois que c’est bon à savoir.

Je trouve très peu objectif de n’inclure dans les chiffres sur le chômage que les gens qui ont été licenciés et non ceux qui n’ont jamais retrouvé de travail ainsi que les gens contraints au temps partiel.

Il faut multiplier ce chiffre au moins par 2.

Le taux de chômage ne représente pas la réalité. On devrait se servir plutôt du taux d`emploi. Le chômage au US a baisser de quelques dixièmes de pourcentage mais le taux d`emploi a baissé aussi. Moins de gens en âge de travailler travail :

http://data.bls.gov/timeseries/LNS11300000

Et le taux d`emploi du Québec est médiocre comparé à plusieurs provinces canadiennes.

Quant aux villes canadiennes, Québec (5%) remporte la médaille d’argent ex aequo avec Victoria derrière Regina (3.8) qui décroche l’or. Calgary (5.1) et Edmonton (5.3%) suivent derrières.

Les plus populaires