Chômage: Seulement du bronze pour le Québec!

Nous interrompons le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite (trouvé par l'alertinternaute Julien) rageant de voir le Québec toujours sur le podium!

Taux de chômage en novembre 2011 :

Canada : 7,4%
Ontario : 7,9 %
Québec : 8,0 %
États-Unis : 8,6%
Union européenne : 9,8% (octobre)

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.
Note en petits caractères :
Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.

Les commentaires sont fermés.

Il faut le dire, M. Kourchner était davantage expressif. Tellement parfait en fait, il me manque déjà.

Bon ça signifie qu’il y a des opportunités à saisir pour améliorer notre participation au développement de notre économie. Pourquoi pas des coop? Construction de coopérative de logements supervisés, bachelor, hoteliers, spécialisés, développer des transports en commun pourquoi pas des autobus express 2 étages coop, des services de garde coop, ceux qui viennent de perdre leurs emplois pour cause de fermeture, racheter une franchise, ou développer une autre entreprise dans le même domaine en coopérative, des centrales marémotrices, la construction de bâtiments autonomes, la transformation de produits mines etc etc

Sous la photo dans ce billet la légende devrait plutôt être: « commentateur de gauche ne sachant plus comment spinner les chiffres ».

C’est toujours rafraîchissant de voir les commentateurs de droite confrontés à un discours cohérent, solide et surtout contraire aux leurs. Il y a en trop peu. Merci Monsieur Lisée (et content que la photo du nouveau commentateur convienne!)

Regardons les statistiques de plus près…

taux d’activité : maintenant en 7e place avec la CB

taux d’emploi : aussi en 7e place

taux de chômage : 6e position

C’est ÇA un modèle qui marche?

Ça va sûrement allez mieux dans les prochains mois avec des augmentations de taxes municipales(surtout pour payer des fonds de pension de gras dur) et une augmentation de la TVQ le 1er janvier.

Moi je dis que le Québec à la médaille d’or.

Car si on enlève le Canada et l’Ontario, on est premier !

Mais ne le dite pas à personne. Ça va tellement bien au Québec que si le ROC venait à l’apprendre, ils pourrait exiger que l’on paye de la péréquation.

Regardons les statistique de plus près:

– 17e plus grande économie mondiale par habitant

– 5e meilleur système d’éducation mondial (et gratuit!!!)

– Montréal: 22e meilleur niveau de qualité de vie au monde

– Niveau de vie au Québec: 16e rang mondial

– 2e plus bas taux de criminalité au Canada

– Plus bas taux relatif de pauvreté au Canada

– Société la moins inégalitaire du continent

– 4e au Canada pour la moyenne de revenu annuel

– Taux de chômage, taux d’emploi et taux d’activité légèrement plus bas que la moyenne des autres pays.

Et ce, malgré la crise économique, malgré que 85% de nos échanges commerciaux se font avec un pays moribond (É.U), malgré qu’on envoie la moitié de nos impôts (55 milliard) au Canada, malgré l’hiver, malgré que l’on parte de loin, malgré que l’on n’est pas de pétrole, le Québec pète des scores!

Définitivement, certains pays devraient prendre exemple sur le Québec.

Le modèle Québécois marche aussi bien que les autres à ce que je vois. Mieux que l’Europe, mieux que les USA, à peu près comme l’Ontario qui, il y a une dizaine d’années, était régulièrement en avance par beaucoup.
On peut surement faire mieux mais il y a eu beaucoup de rattrapage de fait depuis 40 ans. Ça explique aussi pourquoi la droite n’arrive pas à nous faire croire que ça va mal.
Ils blastent le modèle de la révolution tranquille, comme si c’était mieux avant!

Bonjour,

Imaginons nous un seul instant où serait le taux de sans emploi au Québec si le gouvernement libéral du Québec n’avait pas décidé en 2008 de mettre la province au travail en rénovant les infrastructures québécoises qui tombaient littéralement en ruines. Car sur ce plan, le Québec devint un immense chantier à ciel ouvert, soit du jamais vu dans la province……. Au plaisir, John Bull.

L’un trouve toujours plus de dépenses sans en avoir les moyens, l’autre coupe toujours les dépenses pour réduire ses obligations, le juste milieu l’équilibre c’est de ne pas s’offrir ce qui n’est pas nécessaire et de trouver les moyens d’augmenter ses revenus pour les assumer.

Malheureusement je crois que la montée du chômage ne fait que commencer. La fin des programmes d’infrastructure en est la première cause; l’incertitude économique la seconde et le marasme chez nos voisins du sud probablement la troisième.

Avoir ce gouvernement au fédéral et un gouvernement usé, corrompu et en panne générale d’imagination à Québec n’est pas pour arranger les choses. Notre position est précaire. Vivement des élections!

» Société la moins inégalitaire du continent »

quoi, on est déjà plus communiste que Cuba? J’en ai perdu des bouts…

« 17e plus grande économie mondiale par habitant »

indice trompeur, considérant 1) la présence de pétro-théocraties et 2) l’inclusion des dépenses gouvernementales dans le calcul du PIB, ce qui fait croire que leur augmentation est bonne…

« 5e meilleur système d’éducation mondial »

certes, mais qui produit un nombre anormalement élevé de décrocheurs

Ensuite, au niveau nord-américain, nous sommes à peine devant l’IPÉ et la NÉ quant aux libertés économiques. pas un modèle à suivre…

À lire les plaintes des libertariens de salon, on a l’impression qu’ils ne travaillent plus depuis des années.

Et quand ils travaillent, ils se plaignent de vivre en société.

En supportant le développement de coopératives on développe notre économie, améliore les conditions de travail et s’approprie nos richesses.
Il faut encore développer la culture du consommer local, investissons local et être fiers de contribuer et de se réapproprier notre pouvoir sur nos ressources tant financières, naturelles que transformées.
J’aimerais ça pouvoir ouvrir mon réfrigérateur, mon garde-manger, mes gardes-robes, et constaté que tout y ait fabriqué québec ou canada et qu’il en soit de même d’un bout à l’autre du pays.
Il y a tant de choses qu’on achète d’ailleurs parce que les gens pensent que si c’est moins cher ils sont gagnants. On est tous perdant quand on achète d’ailleurs. Moi je ne vais pas magasiner de l’autre côté des lignes, ni virtuellement. Chaque fois que j’en ai le choix j’achète d’ici. J’aimerais voir plus de vêtements, plus de produits, plus de biens fabriqué avec fierté, bien fait et durable ici, avec nos produits.
Développer une chaine de commerce qui ne vend que des produits d’ici et bien identifié, qu’il y ait un focus sur la région et qu’on y retrouve les produits du terroire de toutes les régions. Des souvenirs touristiques fabriqué en chine ça n’a pas sa place. Vaut mieux repartir avec un pull, une cravate, un porte feuille fabriqué dans la régions et quelques produits d’ici incluant musiques, films tout doit être bien identifié pour qu’on puisse l’affiché clairement.
Pourqoi on ne trouve pas les vins d’ici, les fourrure d’ici, les meubles de nos artisans sous un même toit dans chaque région? Pourquoi on ne développe pas davantage la transformation? Pourquoi on aurait pas une franchise de restauration avec les tables régionales au menu, des plats traiteurs et des produits d’ici pour ramener chez-soi que ce soit en voyage ou au quotidien. Pourquoi on sait qu’on produit plein de canneberge et que je ne trouve pas de jus de canneberge fabriqué ici chez mon épicier? Pourquoi je dois acheter de la mayonnaise d’ailleurs si je ne prend pas le temps de la faire moi-même? Pourquoi on ne met pas une longue fin de semaine par mois (mettons toujours la première) pour tout les calendriers scolaires pour que l’industrie touristique développe des activités dans chaque régions chaque mois?
Pourquoi on organise pas des tour inter-régional cette fin de semaine avec transport en train a prix réduit, incluant le transport en visite guidé rendu sur place avec au choix des activités sportives, culturelles et écotourisme. On peut développer des produits touristiques, les annoncer ailleurs, mais si on se donne les moyens de les promouvoir et développer la clientèle inter-régionale, ces organisations seront plus viables. On a de plus en plus de gens disponibles pour voyager de jeunes retraités. Il peut y avoir une première fin de semaine par mois dans chaque région mais si c’est strcuturé 10 jours, certains profiteront du 10 jours, d’autres de la longue fin de semaine et d’autres des jour suivant la longue fin de semaine. La troisième fin de semaine il peut y avoir des activités qui visent un marché plus local et régional. Encore une fois s’il y a du succès ça peut se prolonger le reste de la semaine pour les retraités, les écoles, garderies et familles qui ont plus de flexibilité dans leurs horaires.

P

@lemoutongris

« quoi, on est déjà plus communiste que Cuba? J’en ai perdu des bouts… »

Je parlais de l’Amérique du Nord (Mexique, les États américains et les provinces canadiennes).

« Indice trompeur, considérant 1) la présence de pétro-théocraties et 2) l’inclusion des dépenses gouvernementales dans le calcul du PIB, ce qui fait croire que leur augmentation est bonne… »

1) Donc, il faudrait revoir le Québec à la hausse! Merci de nous donner des arguments de plus!

2) En quoi les dépenses publiques déforment le PIB?

« certes, mais qui produit un nombre anormalement élevé de décrocheurs »

Notre système éducatif gratuit fait parti des meilleurs au monde, mais c’est ça compte pas parce qu’il exclut trop de gens (les décrocheurs).

Mais lorsque l’on dit que la hausse des frais de scolarité réduira l’accès à celle-ci (équivalent au décrochage), ce n’est pas grave parce que l’enseignement sera meilleur!

L’illogisme libertarien à son meilleur!

De toutes façons, le problème du décrochage se passe surtout en-dehors de l’école avec les enfants-roi qui ne veulent pas faire le moindre effort, les parents qui s’en foutent et notre société qui ne valorise pas l’éducation.

« Ensuite, au niveau nord-américain, nous sommes à peine devant l’IPÉ et la NÉ quant aux libertés économiques. pas un modèle à suivre… »

J’oubliais, dans l’univers libertarien où rien n’est plus important que l’argent et la consommation, il n’y a que les libertés économiques qui comptent.

Les libertés collectives? Les libertés civiles, la liberté de mouvement? La liberté d’étudier ce que l’on veut? La liberté de se faire soigner lorsqu’on en a besoin? La liberté d’élever notre famille comme bon nous le semble?

LA liberté!

S’arrêter aux libertés économiques pour définir ce qu’est un modèle de société réussi ou non démontre tout votre petitesse.

@ Julien, «confrontés à un discours cohérent, solide»

Je cherche ou ça ici un discours cohérent et solide puisque que le blogueur J.F.Lisée y est plutôt sans mots.

Ce qui n’est vraiment pas dans ses habitudes…

« 2) En quoi les dépenses publiques déforment le PIB? »

Les théorie néo-libérale et soit-disant libertarienne ont comme dogme de base que les dépenses de l’État ne participent à l’économie qu’en tant que « gaspillage ». Ainsi, Hydro-Québec ne « produit » rien et ne vaut rien pour l’économie puisque c’est « public ».
Un enseignant est une dépense nette pour l’économie, étant payé par les impôts « volés » aux contribuables et son travail est « inutile », puisqu’étant payé par l’État.
Un médecin du service public est aussi une « perte nette » pour l’économie, alors qu’un médecin du privé, lui, offre un service « productif » et « créateur de richesse ».

Vous voyez où ce genre de dogme peut nous conduire.

C’est comme les « indices économiques » qu’utilisent à tours de bras les économistes, surtout néo-libéraux, sans nous expliquer ce qu’ils mesurent vraiment.
Ainsi, le PIB mesure la valeur marchande des biens et services « produits » dans un pays.
Ainsi, un bénévole, offrant un service gratuit, ne participe pas au PIB et peut même lui nuire si son travail pourrait être offert par une entreprise à but lucratif ou s’il pouvait faire payer lui-même le « bénéficiaire ».
De même, une part importante du PIB per capita (PIB divisé par le nombre d’habitants) supérieur des États-Unis provient du fait que leurs services de santé (entièrement privés) « coûtent » environ le double de ce que leurs équivalents coûtent ici (tenant compte de l’argent versé par l’état, les assurances et les patients).
De même, le PIB du Québec s’améliore à chaque fois qu’Hydro augmente ses tarifs d’électricité, parce qu’on paie plus cher notre électricité.
Curieusement, l’argent pigé par les impôts (pourtant progressifs) sont considérés comme non « productifs » pour le PIB, mais quand on pige dans nos poches par des tarifs (électricité, tickets-modérateurs, stationnement des cliniques, transport en commun, etc.), ça fait monter le PIB.

Comme quoi, il faut toujours se méfier de ce qu’on veut nous faire croire et prendre la peine de réfléchir et de s’informer pour porter un jugement sain.

Bronze?

Il faudra bien qu’un jour que M. Lizée nous explique son processus de classement. La plupart des provinces ont un taux de chômage en deçà des 8%. Il doit s’agir de sa propension à ”légèrement” manipuler les chiffres pour la cause…

“17e plus grande économie mondiale par habitant”

indice trompeur, considérant 1) la présence de pétro-théocraties et 2) l’inclusion des dépenses gouvernementales dans le calcul du PIB, ce qui fait croire que leur augmentation est bonne…

Bien sûr que les comparaisons entre pays qui bénéficient de la manne pétrolière et ceux qui en sont privés sont injustes. Est-ce à dire que les commentateurs libertariens de ce blogue vont cesser de comparer l’Alberta et le Québec?

Un patient passe un test de résonance magnétique dans une clinique médicale. S’agit-il là de production de bien ou de service? Apparemment, selon les libertariens, ça dépend. Ça dépend de qui paye. Si c’est une assurance collective privée, oui. Si c’est une assurance collective publique, c’est non. La théologie libertarienne semble pleine de ces distinguos subtils (vivement une bonne discussion sur la grâce nécessaire vs la grâce suffisante!)

.Mais lorsque l’on dit que la hausse des frais de scolarité réduira l’accès à celle-ci (équivalent au décrochage), ce n’est pas grave parce que l’enseignement sera meilleur! »

faux : http://www.iedm.org/fr/36725-pancartes-et-slogans-pour-une-education-de-second-rang

« Les libertés collectives? »

illusoire. les libertés sont individuelles

» Les libertés civiles, la liberté de mouvement? »

ça en fait partie

« La liberté d’étudier ce que l’on veut? »

rien ne t’en empêche. par contre, n’espère par que la société te supporte si tu ne trouves pas d’emploi après ton bac en étude féministes lesbiennes unijambistes borgne

« La liberté de se faire soigner lorsqu’on en a besoin? »

rien ne t’en empêche. par contre, ce n’est pas la responsabilité de la société de re soigner

« De toutes façons, le problème du décrochage se passe surtout en-dehors de l’école avec les enfants-roi qui ne veulent pas faire le moindre effort, les parents qui s’en foutent et notre société qui ne valorise pas l’éducation. »

oui, très juste

« Est-ce à dire que les commentateurs libertariens de ce blogue vont cesser de comparer l’Alberta et le Québec? »

je parlais bien de pétro-THÉOCRATIE, là ou les femmes valent moins que les chameaux et ou on peut se faire amputer pour un vol à l’étalage. On ne peut comparer ce système politique au nôtre. Par contre, la politique en Alberta est à peu près comme la nôtre; d’ailleurs, le pétrole leur a tellement monté à la tête qu’ils ont fait exploser les dépenses, eux aussi

» les dépenses de l’État ne participent à l’économie qu’en tant que “gaspillage”. »

les dépenses de l’État (sauf pour ses tâches régaliennes) créent un effet d’éviction. Elles proviennent de taxes et impôts, i.e. d’argent pris de force à d’autres. Ces gens n’ont donc plus l’argent pour le dépenser/l’investir ou ils jugent que c’est le mieux

Quand on nous dit qu’avoir le 5e système d’éducation mondial est une mauvaise nouvelle, ça démontre bien à quel point nos libertariens tiennent absolument à faire paraitre tout ce qui se fait au Québec sous son pire jour. On pourrait même se demander si ce serait possible d’avoir un seul, oui UN libertarien qui pourrait défendre sa vision de l’état sans agir en troll. Il y en a même un qui se dit monarchiste si on est contre, pro-banque nationale si on la désapprouve, anti loi 101 si le sujet est son renforcement… Bref: un troll.
Cette mauvaise foi manifeste est enrageante mais, il faut bien le dire, elle est nettement plus efficace pour discréditer ses auteurs que tous les arguments qu’on ne pourra jamais leur apporter.

@Luc

Comme le Canada est à 7.4% et le Québec à 8% (et l’Ontario à 7.9%), c’est d’une simplicité enfantine de comprendre que la majorité des provinces canadiennes ont moins de 8% de chômage!

Il n’ a pas de manipulation quelconque de M. Lisée. On ne peut pas en dire autant votre propension a « interpréter » des choses que M. Lisée n’a jamais dit…

Pour le reste, en temps normal, le Québec avait facilement 2 points de plus en chômage que le Canada. En temps de crise, il n’a que .6 points de plus.
Comme quoi que le modèle québécois est assez solide dans la tempête!

S’il n’y a pas assez de travail pour tout le monde alors qu’on a bien des besoins à combler et des secteurs à développer, on doit supporter le développement.
Oui au développement du privé en médecine comme en éducation, en différentes formes d,entreprises coopératives ou autres mais comme on le fait avec les écoles privées, les services sont en grande parti assumé par les usagers et non payés à 100% par le gouvernement. On y trouve d’autres services complémentaires à 100% au frais des usagers. Le publique pourrait le faire aussi. Pourqoi ne pas donner des cours après les classes, du tutorat et des cours d’été payant au publique aussi. Idem pour les services de santé, qu’on y trouve des chirurgies esthétiques etc dans les établissements publiques mais qui doivent être payés à 100% par les usagers. Peut-être qu’on pourrait ainsi rentabiliser les installations et les équipements. En prolongeant les heures d’utilisation des équipements. Comme on le fait au privé. Les garderies et services de garde c’est pareil, les services publiques pourraient donner des ateliers et activités après ou avant les heures normalespayés à 100% par les usagers pour rentabiliser installations. Pour les garderies privés l’état ne devrait pas payer à 100%, il devrait donner une subvention par individu et plus substancielle quand les parents n’ont pas les moyens de les assumer eux-mêmes. Inciter le développement de coopérative en santé et en éducation pour alléger les responsabilités financières du gouvernement et permettre le développement d’offre de services plus accessible aux usagers.

@Benton

Ben voilà. Un parfait exemple du Québécoise moyen. Habituellement, on est loin derrière mais pendant la crise on était un peu moins dans la m… que les autres. That’s it. Pas besoin de plus pour être heureux. Ça nous en prend bien peu pour être satisfait et même pour être fier. Voilà pourquoi nous ne sommes pas compétitifs, pourquoi nous vivons au dessus de nos moyens et pourquoi nous ne sommes pas très loin derrière les Grecs et les Italiens.

« faux : http://www.iedm.org/fr/36725-pancartes-et-slogans-pour-une-education-de-second-rang »

Ah! Ah! J’étais sûr que l’IEDM allait faire être aussi malhonnête dans leur comparaison.

L’IEDM compare la fréquentation dans les universités canadiennes à la fréquentation des universités québécoises sans prendre en compte l’existence unique des Cégeps qui réduit la population des universités.

Voici une VRAIE étude: http://www.youtube.com/watch?v=RbtOSexa1yg&feature=related

« illusoire. les libertés sont individuelles »

Êtes-vous capable d’argumenter? Lancez des slogans simplistes démontre que vous ne connaissez rien à rien.

« rien ne t’en empêche. par contre, n’espère par que la société te supporte si tu ne trouves pas d’emploi après ton bac en étude féministes lesbiennes unijambistes borgne »

Les bons vieux clichés de vieux mononcles. Vous n’avez pas peur du ridicule. Par ailleurs, le vidéo auquel je vous renvoie démontre très bien comment votre vision de société réduit le droit à l’éducation de millier de gens.

« rien ne t’en empêche. par contre, ce n’est pas la responsabilité de la société de re soigner »

Va dire ça aux milliers d’Américains ne pouvant se faire soigné parce qu’ils en ont pas les moyens.

Vivez-vous dans le même monde que nous?

« je parlais bien de pétro-THÉOCRATIE, là ou les femmes valent moins que les chameaux et ou on peut se faire amputer pour un vol à l’étalage. On ne peut comparer ce système politique au nôtre. »

Donc, on doit les supprimer du classement des meilleurs économies mondiales???

Hey bien, les amis, le Québec passe du 17e rang au 14 ou 15e rang.

Merci lemoutongris pour cette mise au point.

« les dépenses de l’État (sauf pour ses tâches régaliennes) créent un effet d’éviction. »

L’effet d’éviction n’est qu’une théorie non-prouvée qui ne peut avoir lieu que s’il y a endettement de l’État, ce qui n’est pas nécessairement le cas.

Il faudra faire mieux M. lemoutongris.

@ Kevin

Faux. Les chiffres viennent de Stats can qui prennent en comptent l’existence des CÉGEP.

@ Benton

Quelle incroyable réalisation que le modèle québécois ! En échange de taux de chômage avantageux pendant quelques mois tous les 30 ans, les gens ont droit à un taux de chômage chroniquement élevé le reste du temps ! Quelle bonne affaire !

« Le Manitoba et l’Alberta »

ces provinces ont d’énormes populations autochtones, et ces dernières ont malheureusement tendance à faire descendre leur province dans les statistiques. je suis d’ailleurs surpris de la Saskatchewan n’est pas dans l’énumération

» sans prendre en compte l’existence unique des Cégeps qui réduit la population des universités. »

les provinces anglo ont des « cépet »; est-ce que ça influence?

« Lancez des slogans simplistes démontre que vous ne connaissez rien à rien. »

simplistes parce que dans la mentalité socialiste, il n’y a que la masse. On voit ce que donner des droits à la masse a fait au Canada (autochtones) et au Québec avec la loi 101

« Voici une VRAIE étude »

tu me reproches mes sources, et tu en prends des encore plus discutables…

OK, la fréquentation est p-e plus élevée… qu’en est-il de la diplomation?

« Va dire ça aux milliers d’Américains ne pouvant se faire soigné parce qu’ils en ont pas les moyens »

en grande partie à cause 1) de la balkanisation des compagnies d’assurance et 2) à cause du corporatisme des professions médicales, encore une gracieuseté du gouvernement.

« Donc, on doit les supprimer du classement des meilleurs économies mondiales »

non, ça montre qu’utiliser uniquement le PIB est trompeur

« L’effet d’éviction n’est qu’une théorie non-prouvée qui ne peut avoir lieu que s’il y a endettement de l’État »

oui, il n’y a aucune preuve : http://web.uconn.edu/cunningham/econ309/crowding.pdf

http://mercatus.org/publication/long-run-we-re-all-crowded-out

http://www4.ncsu.edu/~njtraum/CrowdingOut.pdf

il faudra faire mieux…

#8
Kevin :
Regardons les statistique de plus près:

– 17e plus grande économie mondiale par habitant

#13
lemoutongris :
“17e plus grande économie mondiale par habitant”

indice trompeur, considérant la présence de pétro-théocraties

#20
Léon Blanc-Sec :

Bien sûr que les comparaisons entre pays qui bénéficient de la manne pétrolière et ceux qui en sont privés sont injustes. Est-ce à dire que les commentateurs libertariens de ce blogue vont cesser de comparer l’Alberta et le Québec?

#21
lemoutongris :

je parlais bien de pétro-THÉOCRATIE, là ou les femmes valent moins que les chameaux et ou on peut se faire amputer pour un vol à l’étalage. On ne peut comparer ce système politique au nôtre

Qu’est-ce qu’une théocratie? Tentons un critère: 9 pays musulmans prévoient la peine de mort pour blasphème: Afghanistan, Bahrain, Iran, Mauritanie, Oman, Pakistan, Yémen, Arabie Saoudite et Gaza. Personne pour battre le Québec. Des mutilations pour vol? Arabie Saoudite, Iran, peut-être Somalie, Yémen, Nigéria. Idem. D’un autre côté, 4 pays musulmans (4 petits pays exportateurs de pétrole) ont un PIB/capita probablement >= celui du Québec: Qatar, Brunei (un pays d’Asie), les Émirats et le Koweït. Pas des extrémistes. Bref, il n’y a pas vraiment de pétro-théocraties-à-chameau qui dépassent le Québec. Par contre, nul doute qu’une théocratie avec pétrole est beaucoup mieux classée que sans: cf Arabie Saoudite vs Yémen. De même, une non-théocratie avec pétrole (Alberta, Norvège) est beaucoup mieux classée qu’une non-théocratie sans pétrole (Québec, Finlande).

Est-ce que les commentateurs libertariens de ce blogue vont cesser les classements économiques de l’Alberta et du Québec? […criquets…]

Jamais vu, entendu ou lu un libertarien, de salon ou de champ de bataille, de quelque pays, être heureux de vivre.

Guère attirant comme philosophie du bonheur.

Le modèle québécois n’est peut être pas le plus éclatant le plus souvent. Par contre il est basé sur une plus grande variété économique.

De plus la plus grande présence de l’état le met aussi plus à l’abri des grandes variations économique mondiales en permettant à plus de personnes de demeurer à l’emploi lors des grands creux économiques.

Plus l’état pourra exercer le contrôle de ses ressources en faveur des citoyens, plus nous serons à l’abri des crises économiques causées par la spéculation. Il faut laisser l’entreprise privée agir selon son modèle et le gouvernement doit utiliser son modèle. Les deux ne peuvent être les mêmes car ils n’ont pas les mêmes objectifs.

« Guère attirant comme philosophie du bonheur. »

si le but est d,être heureux, c’est SÛR que le libertarianisme n’est pas pour toi. Se prendre en main soi-même est très difficile

« De plus la plus grande présence de l’état le met aussi plus à l’abri des grandes variations économique mondiales en permettant à plus de personnes de demeurer à l’emploi lors des grands creux économiques.

Plus l’état pourra exercer le contrôle de ses ressources en faveur des citoyens, plus nous serons à l’abri des crises économiques causées par la spéculation »

Si on exclut toutes les preuves historiques du contraire, oui, un plus grand contrôle de l’État est bénéfique…

lemoutongris :
décembre 6, 2011 à 12:50
“Guère attirant comme philosophie du bonheur.”

si le but est d,être heureux, c’est SÛR que le libertarianisme n’est pas pour toi. Se prendre en main soi-même est très difficile
– – – – – – – – – – – – – – – –

C’est sûr qu’un libertarien se soigne lui-même, répare sa voiture lui-même, construit lui-même ses routes, bâtit son école et paie des professeurs privés pour l’éducation de ses enfants, de la maternelle au doctorat.

Il se paie un centre d’enfouissement de déchets pour lui-même, va les enfouir lui-même, sur la route qu’il s’est lui-même construite et que les autres n’utilisent pas.

Il n’est pas heureux, mais il se prend lui-même en main !

À quoi donc cela lui sert-il alors s’il est encore malheureux ?

lemoutongris :
décembre 6, 2011 à 12:50

Si on exclut toutes les preuves historiques du contraire, oui, un plus grand contrôle de l’État est bénéfique…
– – – – – – – – – – –

Fournissez vos preuves historiques.

@Luc (et David)

Vous m’avez mal compris. (ou compris ce que vous voulez comprendre)

Ce que je dis, c’est qu’en temps de crise, l’on s’en sort mieux que la grande majorité des pays occidentaux. Bizarrement, les seuls pays qui font mieux que nous depuis 3 ans sont des pays…. avec de meilleurs mesures sociales qu’ici!

Je n’affirme pas qu’il faut s’asseoir sur notre derrière et de se contenter de se que l’on a, mais j’affirme que l’on est dans la bonne direction et que nous avons tout intérêt a continuer dans le modèle scandinave. (c’est ce qu’il y a le plus proche du modèle québécois)

« les provinces anglo ont des “cépet”; est-ce que ça influence? »

Pas autant que les Cégeps au Québec. Vraiment pas.

« simplistes parce que dans la mentalité socialiste, il n’y a que la masse. On voit ce que donner des droits à la masse a fait au Canada (autochtones) et au Québec avec la loi 101 »

Non! Simpliste parce que sans fondement, sans argumentation, sans exemple. Point barre.

« tu me reproches mes sources, et tu en prends des encore plus discutables… »

En quoi est-ce PLUS discutables??? Expliquez.

« en grande partie à cause 1) de la balkanisation des compagnies d’assurance et 2) à cause du corporatisme des professions médicales, encore une gracieuseté du gouvernement. »

Non. Uniquement parce que les soins de santé aux États-Unis sont privés, que les hôpitaux et cliniques fonctionnent afin des satisfaire des intérêts économiques privés. Un réseau de santé universel et gratuit élimine la balkanisation des compagnies d’assurance et le corporatisme des professions médicales.

« non, ça montre qu’utiliser uniquement le PIB est trompeur »

C’est drôle. Je vous ai vu à plusieurs reprises défendre la fiabilité, la scientificité et la valeur universel du PIB.

Évidemment lorsque cela va à l’encontre de votre haine maladif envers le Québec, tout cela ne tien plus.

« oui, il n’y a aucune preuve »

Les liens que vous me proposer ne reste que dans le cadre théorique. Au Québec, où est l’effet d’éviction des dépenses gouvernementales? Où cette éviction se fait-elle sentir et comment?

« C’est sûr qu’un libertarien se soigne lui-même, répare sa voiture lui-même, construit lui-même ses routes, bâtit son école et paie des professeurs privés pour l’éducation de ses enfants, de la maternelle au doctorat. »

wow, tu ne comprends strictement rien au libertarianisme

ce qu’on veut, c’est que le gouvernement ne s’occupe que de ses tâches régaliennes. Le capitalisme, c’est un échange volontaire qui bénéfice à deux ou plusieurs parties. pas de bénéfice = pas d’échange

« Fournissez vos preuves historiques. »

la Dépression, la stagflation, la bulle technologique, la crise immobilière…

« Simpliste parce que sans fondement, sans argumentation, sans exemple »

bien. alors donne-moi des exemples de droits collectifs qui ne violent pas des droits individuels

« Uniquement parce que les soins de santé aux États-Unis sont privés »

Medicare et Medicaid ont été privatisés?

» Un réseau de santé universel et gratuit élimine la balkanisation des compagnies d’assurance et le corporatisme des professions médicales. »

Corporatisme : Déformation qui consiste pour une personne ou pour un groupement à ne considérer que les intérêts étroits d’une catégorie professionnelle au détriment de ceux des autres ou de l’ensemble de la société.

ça correspond très bien à la définition du collège des médecins et des autres ordres médicaux. Et la balkanisation des cies d’assurances n’aurait pas lieu sans l’intervention des gouvernements

« votre haine maladif envers le Québec »

si ne pas regarder le Québec avec des lunettes roses comme le fait si bien JF Lisée, alors soit

« Au Québec, où est l’effet d’éviction des dépenses gouvernementales? »

ici : http://cansim2.statcan.gc.ca/cgi-win/cnsmcgi.pgm?regtkt=&C2Sub=&ARRAYID=320002&C2DB=PRD&VEC=&LANG=F&SrchVer=&ChunkSize=&SDDSLOC=&ROOTDIR=CII/&RESULTTEMPLATE=CII/CII_PICK&ARRAY_PICK=1&SDDSID=&SDDSDESC=

@ Raymond Campagna

Libertarianisme = coopération volontaire entre individues…

Toi tu parle de l’autarcie. Pas pareil pantoute.

@ Benton

En temps de crise on fait mieux ?

Tu veux les chiffres du chômage au Québec durant la récession de 81 et 91 ?

@David

Ce que vous n’avez pas compris, c’est que je parle de la crise actuelle.

Comme quoi on ne fait pas du surplace et qu’on s’améliorent au fil des ans…

« bien. alors donne-moi des exemples de droits collectifs qui ne violent pas des droits individuels »

Et donne-moi des exemples de droits individuels qui ne violent pas de droits individuels. Ça peut se jouer à deux ce jeu de réponse à la con. Vous dites qu’il n’existe qu’une seule forme de droit, soit les droits individuelles. À vous de le prouver.

« Medicare et Medicaid ont été privatisés? »

Ne saviez-vous donc pas qu’il n’y a qu’une minorité d’Américains qui ont droit à ses services et que l’accessibilité n’a de cesse de réduire? Pour la majorité de la classe moyenne, se casser un bras correspond à une nouvelle dette de 800$. Quel beau modèle de société qui à cœur les intérêts de tous.

« Corporatisme: » et bla bla bla.

Je nie pas le trop grand pouvoir du Collège des médecins, mais au moins au Québec, 100% des Québécois peuvent se faire soigner.

« si ne pas regarder le Québec avec des lunettes roses comme le fait si bien JF Lisée, alors soit »

Nul part je n’ai vu JF Lisée dire que le Québec était parfait. Preuve: ce billet nous dit que le chômage au Québec est en bas de la moyenne canadienne avec 8%.

Tandis qu’avec vous, tous ce que les Québécois font c’est mauvais. Tous. C’est à croire qui si le Québec était un modèle d’État minimaliste vous seriez communiste. Juste pour être contre.

Parce qu’à voir votre définition de ce qu’est le libertarianisme, on voit très bien qu’en fait vous en savez rien à rien.

@ Benton

Donc tu conclus a la supériorité en faisant fit de plus de 30 ans de statistique pour uniquement considéré la crise actuelle.

La définition même du cherry-picking.

@ Kevin

Drôle que tu parle du medicare…

Aux États-Unis, dans 53% des cas, les programmes d’assurances santé étatiques Medicare & CHIP refusent de défrayer la totalité des coûts de consultation lorsqu’un enfant a besoin de voir un médecin spécialiste. Dans le secteur privé, ce taux n’est que de 22%.

Toujours à propos du régime d’assurance étatique, seulement 16% des enfants ont facilement accès à un médecin spécialiste. Chez les enfants assurés par le privé, cette proportion est de 75%.

« Et donne-moi des exemples de droits individuels qui ne violent pas de droits individuels. Ça peut se jouer à deux ce jeu de réponse à la con. »

surtout si tu n’as aucun argument. Tu m,accuses de n,avoir aucune base pour dire que les droits collectifs sont illusoires; alors prouve-le

« mais au moins au Québec, 100% des Québécois peuvent se faire soigner. »

pourtant, tu disais qu’il n’y avait pas de corporatisme avec l’intervention de l’État.

100% des gens se font soigner? il n’y a pas de liste d’attente?

« on voit très bien qu’en fait vous en savez rien à rien. »

alors étale-moi tes connaissances. tu ne fais qu’attaquer

Monsieur David, quand vous donnez des chiffres, nommez vos sources svp. Car au contraire, les principaux témoignages de mauvais soins (ou pas de soins du tout suite au refus de l’assureur) que l’on peut constater aux USA, sont principalement liés à des contextes où l’assureur est privé. Il vous incombe donc de mentionner vos sources car votre propos va à l’encontre des perceptions (devant des faits) à ce jours. Merci.