Citation du jour: la santé des Nazis

Ceux d’entre vous qui suivent le débat américain sur le système de santé savent que la frange radicale des Républicains compare parfois Obama à Hitler, à cause de…. euh.

Argument choc contre la réforme de la santé !
Argument choc contre la réforme de la santé !

À cause qu’ils sont idiots ! Reste qu’ils le font beaucoup, y compris avec cette image de camps de concentration déployée pendant une manif républicaine — en présence de sénateurs et de représentants républicains — devant le congrès.

D’où cette savoureuse citation de Jim Hansen, un internaute commentant un des billets de Paul Krugman :

«Avec toutes les comparaisons faites à Hitler et aux Nazis, les jeunes Américains vont finir par croire que les alliées se sont battues contre les Nazis parce que l’Allemagne avait trop de soins de santé!»

Laisser un commentaire

Il ne faudrait certainement pas commencer à rapporter toutes les choses que les Américains du GOP disent contre Obama… On en aurait pour des heures…!
Les républicains se cherchent et ce sont les conservateurs radicaux et frustrés qui ont pris les choses en mains. Leur stratégie ? Faire peur aux Américains… Obama, est un socialiste Nazis, sans parler des commentaires racistes qui fusent de partout. En tout cas, ils ont décidé de caractériser leur opposant et leur stratégie fonctionne.

Je pense que ses supporteurs l’appuient toujours… Mais la passion de ceux qui détestent Obama dépasse maintenant la passion de ceux qui le supporte.

Tout cela devrait faire des «midterms» très intéressants en 2010!
Ca donne le goût de participer 😉

Une autre bonne raison qui explique la nécessité de miser su l’éducation afin d’avoir une démocratie en santé. Cela s’adresse aux confrères américains mais aussi, et surtout, à nous.

Les USA ont armés Hitler contre les Bolchévistes et contre l’Europe catholique et suite aux désastres qu’ils ont causés de 1933 à 1943 en laissant massacrer 54 millions d’êtres humains ils ont récupérés leurs nazis saxons en les cachant aux États Unis de Bush grand père Bush père à Bush fils, de ces trois têtes de mort . Skoll and ….
Et devant leurs désastres économiques ils recommencent leurs chasses aux socialistes et ensuite ils rêveront de récupérer encore une fois les nazis massacreurs qu’ils auront fabriqués
Leur tactique est toujours la même: ils installent des dictateurs massacreurs nazis dans tous les pays à déposséder , les incitent à massacrer les pays voisins , puis les éliminent en se faisant passer pour les bons les sauveurs les libérateurs et les gardiens de la démocratie .
Pauvre Canada , pauvre Obama , pauvre Mexicana , pauvre El Quaida , etcete-rat
Avec les USA tout ce que Hitler avait rêvé s’est réalisé ( à lire absolument les Libres propos d’Adolf Hitler chez Flammarion , en 2 tomes et des millier de citations des propos nazis )
MichelG

…et Palin devient de plus en plus populaire…
est-ce la renaissance de l’ADQ aux USA…?
Non…l’ADQ est à l’extrême gauche de Mrs Paulin..
just imagine, my dear…

Il y a une différence entre prendre ses informations au sujet des radicaux républicains chez leurs opposants et de les prendre directement chez ces radicaux.

Les radicaux républicains ne comparent pas Obama à Hitler, mais à Mandela, Martin Luther King ou Roosevelt. À des radicaux communistes.

Ils sont bien conscients que la querre d’Hitler était contre le communisme et non pas contre l’occident libre.

Il est bon de varier ses sources pour ne pas finir en Bobardie.

Cette image a vraiment fait le tour des médias depuis un bon moment déjà. Mais bon, toutes personnes qui comparent quoi et qui que ce soit au nazisme… se trompent habituellement.

La gauche comme la droite font la même chose. Sauf que la gauche a plus tendance à traiter tous ceux qui sont en désagrément avec eux comme des fascistes. Alors que la droite aime mieux l’image des staliniens. Pour Glenn Beck, c’est encore les méchants communistes ou marxistes ou sodomites, enfin, tout ce qui n’est pas Glenn Beck est méchant.

Pour mémoire… cette mode de nommer l’opposant un fasciste, un nazi, ça part de Staline. C’est son idée. Donc, on s’associe par défaut au stalinisme en nommant quelqu’un ou quelque chose du nazisme ou du fascisme. En bref, c’est un argument d’esprit étroit.

Rappelons que les comparaisons avec les nazis ont débuté quand Bush était au pouvoir. À cette époque, les médias n’ont pas ne juger important de condamner cette rétorque.

Wow, ce qu’on peut lire. Hitler combattait les communistes c’est absolument vrai. Mais ce n’était pas son seul but. Il était aussi « expansionniste ». Sa politique de Lebensraum est bien détaillée dans Mein Kampf. La race supérieure allemande avait besoin de plus d’espace et de plus de ressources qu’il irait chercher dans les pays de l’Est. Les nazis avaient une politique d’extermination, de déportation et de germanisation de la Pologne, de la Russie et autres populations slaves qu’ils considéraient comme étant des races inférieures. Les nazis entendaient repeupler ces territoires avec une race pure.

Associer Obama à Hitler et au nazisme de quelque manière que ce soit est pas seulement faux, c’est dégoûtant.

Ce qu’on aime ici, ce sont d’abord les préjugés rapportés.

Oui, dans une manifestation, il y a toujours une minorité de personnes épaisses qui vont brandir un « Telle personne = Hitler ».

Discutez sur Internet, il y aura toujours des individus à se récolter des points Godwin.

Or, on a même connu ça au Québec. Je crois que c’était en 2007 dans la manif des artistes pour plus de subventions dans leurs poches. Un beau « Harper = Hitler ».

Dieu merci, les médias partisans furent capables de dire que c’était le fait d’une ou des personnes isolées, pour ne pas nuire à la manifestation pour laquelle ils étaient d’accord.
Ils l’ont dit: tous ne sont pas dans le coup à penser ça.

Aux États-Unis, pour les opposants à l’étatisme, ils ne méritent pas cette nuance. Tous sont associés à la minorité déconnectée dans le groupe. Nos médias nous les ficellent ensemble.

Et ça nous plaît. Autant qu’à CNN ou MSNBC, une majorité des téléspectateurs d’ici se sont habitués à voir, à croire puis à vouloir une information soit nationaliste, soit socialiste.

La majorité a donc été formatée à appuyer un camp et à ne pas adorer avoir toute la vérité. Elle adore vivre avec les ombres perçus (les quelques images bien sélectionnées jouant en boucle pour appuyer le préjugé transmis comme information) et que des gens nous interprètent, sans chercher à voir au-delà, pour y trouver de la nuance et un plus grand sens de réel.

Sachez tous et chacun qu’ici même au Québec, un journalsite anglais avait comparé Lucien Bouchard et Jacques Parizeau justement à des nazis.
Les recours aux tribunaux leur fut favorables et l’auteur et son patron évidemment des anglais furent condamner à un montant.
Les journaux le rapportèrent mais sans plus …un article, pas de sous-titres, presque laconique.
En fait ce fut là toute l’expression démocratique des anglais en qualifiant des chefs nationalistes francophones de nazis….cependant on ne souligna jamais le profond mépris culturel des anglais envers les québécois.
Et quelle belle occasion de rappeler le livre (Nègres blancs d’Amérique)…..aux usa ils sont plus cinglants….mais à la décharge du GOP, faut-il se rappeler que lors de la création et de la prise du pouvoir du GOP, ses plus ardents supporteurs s’étaient ralliés sous la banière des « Know nothing »…..on dirait qu’autant chez les « gopistes » que chez les « redneckistes » la banière des « know nothing » est toujours présente.

Ceci est un gag !

Les américains sont tellement en mauvaise santé
qu’un système publique de santé ferait litérallement imploser les Usa sur le plan économique.

Ceci est la fin du gag !

La droite Us est peut être imbécile et composée
très majoritairement de débiles légers mais elle a compris cette réalité et préfère que les pauvres aux Usa crèvent plutôt que de faire sauter l’économie des Usa, d’où la campagne
anti Obama actuelle sur les services de santé.

Mathieu

«Or, on a même connu ça au Québec. Je crois que c’était en 2007 dans la manif des artistes pour plus de subventions dans leurs poches. Un beau “Harper = Hitler”.»

Je n’avais que 2-3 ans, mais j’ai vu des documents d’archive qui montraient des manifestations ici même à Montréal qui comparait René Lévesque à Hitler. Ce qui l’avait énormément blessé, selon la biographie que j’ai lu de lui.

Pour mémoire, il avait commencé sa carrière de journaliste pendant la deuxième guerre comme correspondant.

Comme j’ai dit, les comparaisons avec le nazisme sont toujours le fruit d’une minorité d’urluberlus ignorant.

Mais c’est aussi utilisé à toutes les sauces, comme par exemple, les sceptiques du réchauffement climatique. Comment on les nommes? Des négationnistes, avec toute la connotation qu’on sait que cela peut avoir.

L’extrême-gauche américaine, du type Naomi Wolf, écrit même des livres complets de foutaises pour comparer l’administration Bush au nazisme. Ce qui n’est pas moins une aberration, avec toutes les explications partielles et vaines pour démontrer son point.

Glenn Beck de son côté considère que le «Parti National-Socialiste» est du socialisme, donc du communisme, donc Marxiste, donc vilain, malin, le logique de son raisonnement est hallucinant… et malgré tout, il vend des livres par millions. Pour lui, la nazisme est une idéologie de gauche. Donc, s’entend, toute la gauche est nazi. C’est dialectique comme argument, non?

D’ailleurs, c’est triste, mais pour bien des gens, l’histoire se résume ainsi. Au début, il y avait Jésus, après les américains ont fait la révolution, il ont tué Hitler et Elvis a eu une carrière internationale. The end. Ce que j’entends, c’est qu’on ne considère plus rien comme significatif sinon que pour cette putain de guerre et 70 ans plus tard, c’est le seul argument. C’est enrageant. Et quand ça ne fait pas l’affaire, on compare Obama à Osama.

L’aile droite ultra conservatrice américaine croît pouvoir berner indéfiniment son peuple pour assouvir sa soif de pouvoir.
L’instrumentalisation et le manichéisme, deux armes de destruction massives savamment utilisées
pour arriver à ses fins. J’espère que cette fois-ci les représentants du sénat sauront relever le défi en votant cette réforme de la santé.C’est la seule voie de sagesse à mon humble avis.
Il est inadmissible qu’une nation industrialisée, première puissance mondiale (pour combien de temps encore?)trouvent les moyens et l’argent (des centaines de milliards de $)pour aller faire des guerres aux fondements douteuses à l’exterieur mais sans pouvoir assurer sur son sol un système de santé digne des grandes puissances occidentales pour sa population.

Amadou Diallo

C’est le cas : selon un sondage, 40 % des étudiants US sont convaincus actuellement que leur pays était allié du 3° reich pendant la seconde guerre mondiale !…

Fameux révisionnisme, mais à tout prendre, quoi de surprenant dans un « pays » où on est convaincu qu’on est « sous Dieu » quoique laïque, que les écoliers doivent saluer leur drapeau tous les matins et que l’ Univers a été créé en 6 jours !!!…