Comment James Bond a sauvé l’Angleterre

Le personnage de fiction, James Bond, a-t-il permis à l’empire britannique de mieux vivre son déclin ? C’est la thèse discutée à Planète Terre par deux politologues de l’Université de Montréal, Éléonore Lépinard et Frédéric Mérand.

Pendant les vacances, je vous offre des entrevues de Planète Terre qui vous ont peut-être échappé.

 

Ce que Londres doit à Bond !
Laisser un commentaire

À « suire »,

Si James Bond a freiné le déclin de l’empire britannique, est-ce que Starbuck freinera ou accélérera prochainement dans une ex-colonie sous vos pieds le déclin démographique engagé sans débat préalable national majoritaire important depuis sa révolution tranquille ?

Starbuck est produit par André Rouleau, réalisé par Ken Scott, scénarisé aussi par Martin Petit; il est incarné principalement par Patrick Huard, Antoine Bertrand et Julie Le Breton.

Bientôt dans un cinéma près de chez-vous.

Effectivement, le Québec souffre de ne pas avoir de héros en qui s’identifier!…À force de matraquer les hommes!…Peut-être le bonhomme Carnaval?

[img]http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/569×379/201009/24/202449-magazine-macleans.jpg[/img]

@ François premier

« On a trouvé quelque chose de vraiment utile pour occuper nos lo-logues! »

Et oui les libertarienologues sont comblés pendant les vacances

Avec un commentaire comme celui de francois 1, on serait tenté de penser que, pour le populisme libertarien, toute éducation est suspecte. « Je connais rien de leur job mais ce sont jusse des lologues ».
Révélateur.

À part vaguement supputer sur les « véritables intentions » d’un politicien et tenter nébuleusement de déviner le futur, comme des cartomanciennes, quelqu’un peut nous faire savoir à quoi sont VRAIMENT utiles nos « lologues »?

Sont bons pour « deviner » le PASSÉ… Mais n’ont même pas été capables de voir venir la vague orange au Québec!!! Alors…

En plus, sont payés par NOS taxes.

Pourraient faire une job vraiment nécessaire et utile non?

S’il sortait de nos universités autant d’économistes que de « lologues », nous vivrions dans une société sans dette et exemplaire plutôt que de devoir nous traîner à Otttawa à chaque année pour soutirer au ROC notre subsistance.

@Francois 1:

« S’il sortait de nos universités autant d’économistes que de “lologues”, nous vivrions dans une société sans dette et exemplaire plutôt que de devoir nous traîner à Otttawa à chaque année pour soutirer au ROC notre subsistance. »

Euh… Les économistes sont juste bon pour deviner le passé. Même pas vu venir la dernière crise! Ni les autres avant, d’ailleurs.

Pis ils n’ont pas vu venir la vague orange eux non plus!

Ah que le monde est mal fait!