Comment sont payés les médecins au Québec ?

Rémunération à l’acte, par capitation ou mixte… Mathieu Charlebois et Mathilde Roy passent au rayon X le salaire des médecins.

[brightcove videoID=4133624634001 playerID=636457847001 height=509 width=600]

On a beaucoup parlé du salaire des médecins, mais peu de la manière dont ils sont rémunérés.

Au Québec, 70 % des médecins omnipraticiens et spécialistes sont payés principalement à l’acte, c’est-à-dire qu’ils tirent la plus grande part de leurs revenus en chargeant à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) chaque soin posé.

Pourquoi privilégier ce mode de rétribution ? À combien se détaille chacun de ces actes ? Qu’est-ce qui fait qu’une consultation médicale peut coûter 38,40 $ ou 100,15 $ ?

Les réponses dans cette vidéo.

 

À voir aussi :

Dépenses publiques : le problème, c’est la santé ! >>
Médecine familiale : évitons la régression >>
La simplicité volontaire du ministre Gaétan Barrette >>
Et si le docteur Barrette ne savait pas qu’il était devenu ministre ? >>
Cessez-le-feu chez les médecins >>
Le remède Barrette >>
«Gaétan Barrette n’a rien inventé et ne suggère rien de nouveau» >>
«La médecine n’a rien d’une chaîne de production» >>
Les vidéos L’actualité 101 >>

 

Laisser un commentaire

En plus d’occasionner des coûts qu’on ne soupçonnait même pas mais qui nous sont certainement refilés:
– composition et mise à jour des catalogues de facturation
– la facturation faite à la RAMQ pour les médecins par des entreprises privées

Cette méthode de rémunération à l’acte, j’imagine, consacre en même temps que seuls les médecins sont habiletés à exécuter les actes qui apparaissent dans ce catalogue, personne d’autre.

À partir du moment où on peut démontrer que contrairement aux attentes la rémunération des médecins à l’acte n’a pas avec le temps aidé à l’amélioration de leur productivité ( c’est ce que j’ai entendu à la Commission parlementaire ) il faudrait la remettre en question.

La société de services de Santé privée Kaiser Permanente des USA est selon notre ministre de la Santé un modèle à suivre en terme d’efficacité, or Kaiser attribue son succès à trois facteurs principaux:
– ils ont des médecins et des infirmières qui travaillent en étroite collaboration (partage efficace des tâches)
– les médecins sont à salaire (pas de rémunération à l’acte)
– les dossiers de leurs clients sont informatisés

Curieusement, aucun de ces 3 facteurs semble avoir été retenu comme priorité à réaliser par le ministre Barrette dans ses projets de loi 10, 20 et ses autres plans d’action pour améliorer l’efficacité du système de Santé du Québec.

Si même le plus coriace de nos ministres de Santé n’est pas en mesure d’orienter le système dans la bonne direction / pas en mesure de changer les paradigmes dans lesquels il est enlisé, on ne peut que conclure qu’on tourne en rond.

Pour être équitable avec le ministre Barette, l’informatisation des dossiers est en branle depuis longtemps. Ce n’est pas un projet de loi qui est nécessaire à ce point-ci.

Et je ne vois pas comment rémunérer les médecins à salaire pourrait améliorer l’efficience du système. Efficacité peut-être, les résultats seront là peut-on arguer, mais à quel coût?

Très bon court métrage que d’expliquer cet imbroglio en 2:53 minutes. C’est de rendre le très compliqué en si simple. Bravo.

Intéressant! Serait-il alors possible que la rémunération à l’acte explique, en partie bien sûr, des salaires particulièrement élevés de certains médecins spécialistes, notamment. Plusieurs chirurgies qui se font en quelques minutes aujourd’hui en prenaient le double, voire le triple, au moment d’établir les tarifs à l’acte par le ministre de la santé. Je pense entre autres, à l’orthopédie, à l’ophtalmologie. N’y aurait-il pas là quelques réflexions à faire de ce côté?

Très bonne façon d’exposer le probleme. Court, simple et clair. A l’inverse du processus de facturation. Le message est clair. Qui paient pour le travail des 200firmes de facturation… C’est de l’argent en moins pour les besoins des clients ou patients
ou bénéficiaires selon la culture du MSSS et des corporations professionnelles

Une petite suggestion à la production,

svp réduire le son de la musique pour que l’on entende mieux et que l »on porte notre attention sur les infos à retenir.

merci,

C’est comme quand on attend au téléphone, on se croirait dans une disco, forcés à écouter de la musique qu’on n’aime pas. Mais à part ça, l’explication et très bonne. À quand la rémunération à l’acte pour tout le monde, efficace ou non ?

exactement, ce que je voulais dire,enfin….écrire. De façon générale, moi qui ais perdu de l’acuité auditive, je souhaite que l’on supprime toute musique de fond.

Et vous ne parlez que des manuels de facturation!
Mais il y a aussi les ententes particulières, les lettres d’entente, les accord-cadre, les addendum, les innombrables annexes, et j’en passe. Et chacun contient des modifications ou des ajouts aux manuels.
Si les médecins faisaient eux-mêmes leur facturation, ils auraient besoin d’une autre journée de travail pour cela, après leur journée à voir des patients. Et ce n’est pas sûr qu’ils le feraient bien. Car pour maîtriser toutes ces innombrables règles, il faut faire ça à temps plein. Et encore! Il y a de gros pourcentages d’erreurs, qui doivent être examinées une à une, des contestations de refus de paiement, des appels auprès de la FMOQ et de la FMSQ, et on ne parle même pas des dentistes, des denturologistes et des optométristes, qui chacun ont leurs ententes et leurs manuels de facturation respectifs.
Comme vous voyez, vous n’avez fait qu’effleurer le sujet! Mais quand même très bien!! 🙂

Ajout:
Si vous voulez vous rendre compte de tout ça de visu, allez sur le site internet de la RAMQ, section Professionnels, tout ça est public (bonne chance pour vous y retrouver cependant!)

Petite correction: Le video parle des médecins en CHSLD qui sont payés à salaire. Je crois plutôt qu’on voulait dire «les médecins dans les CLSC»

Très intéressantes vos courtes vidéos et surtout très instructives et enfin l’heure juste sur la rémunération des MD.

Mais de grâce svp. enlevez cette petite musique de fond agaçante qui est trop forte et qui nous distrait de votre propos. Il faut prêter l’oreille et faire un effort pour bien vous entendre….C’est dommage car ça distrait inutilement.