Compressions fédérales: bel et bien 11 milliards par année, à terme.

Je l’écris depuis des mois. Le directeur parlementaire du budget, Kevin Page, le confirme dans un rapport récent sur le Suivi des dépenses pour le troisième trimestre de 2011-12 (voir l’encadré 1-1 à la page 2 qui reprend des données du ministère des Finances dont je faisais état dans ma chronique sur le budget parue dans le Devoir). Ça prenait ça pour qu’enfin le message trouve écho ailleurs, un message qui mérite d’être répété.

Les compressions annoncées dans le dernier budget ne sont qu’une partie du décor. Le gouvernement ne compte pas sur 5,2 milliards $ d’économies récurrentes annuelles d’ici 2014-15, mais bien de 11 milliards $. C’est au-delà de 10 % des dépenses de programmes.

Le gouvernement ne le rappelle à personne, mais les compressions du dernier budget s’ajoutent à d’autres, celles imposées lors d’examens ciblés des dépenses, effectués au cours des dernières années, et celles découlant du gel des dépenses de fonctionnement des ministères.

Laisser un commentaire

Le Québec baisse son déficit en taxant, le fédéral veut procéder autrement… heureusement pour le 50% de contribuables du Québec.

Donc les coupures ont déjà commencé et la lèpre ne s’est pas répandue dans le pays. Étrange? C’est drôle, moi je me dis que l’on a dépensé ces milliards pour rien pendant des années…

On voit que certains pensent que Harper fait de la magie, pour leur petit bien à eux. Les autres attendent de voir ce que cela représentera. Cependant, étant donné l’envergure de ces coupures, faite par une équipe de grande incompétence, on peut prédire en tout bon sens que les résultats en seront mauvais.

Les plus populaires