Compressions fédérales : entretenir le secret

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, a-t-il réalisé l’ironie de la situation? Lors d’une conférence téléphonique organisée pour parler du gouvernement ouvert (un concept connu en anglais sous le nom d’Open data), il a affirmé que les Canadiens pourraient attendre des mois, peut-être même jusqu’à l’an prochain, avant de connaître le détail des services, programmes et emplois affectés par les compressions imposées dans le dernier budget. Il pourrait même en manquer des bouts puisqu’il reviendra à chaque ministère et agence de décider ce qui sera rendu public et comment et quand cela sera fait. Le ministre a soutenu qu’il ne pouvait faire mieux à cause de règles légales et parlementaires. De la foutaise!

En 2005, lorsque le gouvernement de Paul Martin a annoncé des économies d’un milliard de dollars, un tableau a été rapidement mis en ligne avec la liste des programmes affectés et des montants en jeu (cliquez sur le lien, puis celui menant au tableau 6). Plus ironique encore, les conservateurs eux-mêmes ont rapidement fourni, en 2006, la liste des programmes touchés par un autre milliard de compressions (vous la trouverez en cliquant sur le lien, puis une des rubriques en caractères gris).

Ce ne sont pas les règles administratives qui menottent le gouvernement, mais sa détermination à ne pas offrir un portrait d’ensemble. En laissant l’information sortir goutte-à-goutte, il alimente une certaine confusion, rend presque impossible de faire des liens, d’identifier des tendances et surtout un biais idéologique qui expliquerait mieux le sort de certains programmes et emplois.

Laisser un commentaire

Ils n’alimentent pas la confusion, ils mettent la population devant des faits accomplis.

Ça ne laisse pas de temps de réaction pour organiser la contestation.

Donc, ils peuvent continuer à affirmer qu’ils ont un mandat clair et que la population est favorable.

Ça simplifie l’exercice démocratique.

Encore une fois, la comparaison avec les gouvernements précédents fait ressortir l’incompétence du cabinet Harper…

Les plus populaires