Concours de la publicité la plus sexiste

Je croyais avoir trouvé récemment la publicité la plus sexiste. La voici:

Traduction: La première télécommande
Traduction: La première télécommande

Mais j’ai découvert en fin de semaine cette publicité-ci:

Alors j’hésite. Laquelle est la plus sexiste ? D’après vous ?

Les commentaires sont fermés.

Malheureusement, les 2 sont sexistes ET vrais. Mais contrairement à la pub d’Orange qui est légère et drôle, celle de Natan est simplement insultante pour les femmes.

Heureusement, il y a l’humour! L’humour est l’antidote de la « bien-pensance » parfois trop guindée.
D’ailleurs, j’aimerais renverser la question de notre blogueur vedette. Plutôt que de demander laquelle des deux est la plus sexiste – question qui nous conduit à faire le constat que le sexisme n’est pas à sens unique et que, parfois, les hommes en sont aussi les « victimes » (bien légères faut dire)- ma question serait plutôt: ces publicités sont-elles sexistes?
À l’évidence, ces publicités se veulent humoristiques. Or l’humour, me semble-t-il, s’adresse à l’intelligence. C’est parce qu’on sait bien que les choses ne sont pas aussi simples que ces deux publicités sont drôles. Car si les choses étaient effectivement aussi simples, elles n’auraient rien de drôle.
Comme l’ironie, qui consiste à dire le contraire de ce qu’on veut dire tout en sachant que l’interlocuteur comprendra le message, ces publicités mettent en évidence par l’humour que nous partageons, en société, des simplismes qui peuvent être blessants. Mais en font-elles pour autant une promotion indécente?

Ouf…. Vraiment pas facile de choisir. J’aurais tendance à dire que la deuxième l’est davantage que la première. En fait, la première, bien que sexiste et pouvant difficilement être considérée de bon goût, a l’avantage d’être amusante. De l’humour noir certes, mais elle m’a tout de même fait sourire. La seconde est désolante. Non seulement, elle tombe à plat, mais elle m’apparait encore plus dégradante que la première (Le fait que je sois un homme y joue peut-être quelque chose). Non seulement on y présente un homme complètement con, mais on y représente aussi une femme tout aussi connne, qui considère que c’est normal pour un homme de regarder le micro-ondes pendant qu’il chauffe et qui veut un produit complètement inutile…

Bref, la seconde m’apparaît plus sexiste que la première, parce qu’elle est encore plus décourageante pour le genre humain…

Le sexisme est normal car les sexes existent
Ce qui est inacceptable c’est la mode actuelle des publicistes qui présentent les hommes comme des lavettes et les femmes comme des torchons
L’image que les publicités donnent des hommes Québecois est déplorable, minable, effroyable, castrante, pédante et rapetissante .

La publicité de la télécommande est « implicite » [Qui est contenu dans une proposition sans être exprimé en termes précis ; qui est la conséquence nécessaire : Clause, condition implicite]et muette mais son interprétation par les hommes en général réfère explicitement au sexe alors que pour la majorité des femmes, ce geste n’a probablement aucune intention sexuelle évidente…
La deuxième publicité est « explicite » [(lat. explicitus).
1. Qui est énoncé complètement et ne peut prêter à aucune contestation : Clause explicite.
2. Clair, qui ne prête à aucune contestation : Réponse explicite. Explicitement adv.
En termes clairs, sans équivoque.]
Les définitions entre […] sont extraites de Copyright © LAROUSSE – VUEF 2001 multimédia.

Il est vrai que les hommes sont uni-tâches et les femmes multi-tâches parce qu’elles utilisent les 2 côtés de leur cerveau, élément plus rare chez les hommes « spécialisés & concentrés ».
C’est pourquoi la complémentarité des sexes est nécessaire en ce bas-monde.

Pourtant la publicité « implicite » serait plus efficace puisqu’elle s’adresse au subconscient des 2 et dans la deuxième, l’homme discriminé et rabaissé au départ finit par adopter un outil qui lui permettra de développer ses 2 cerveaux… le lent et le vite :-))

Le joyeux retraité de Mazatlán

La première, la télécommande, a un petit quelque chose de porno (client-fournisseur/l’offre et la demande) , mais réaliste.

La deuxième est stupide. Qu’est-ce qu’elle fait avec ce mec et lui avec cette gonzesse ?

À tout prendre je préfère la première …

Moi ce qui m’horripile c’est le BY du Tabbie BY Orange.

Ah le snobisme …

ERRATUM: Pourtant la publicité “implicite” serait plus efficace puisqu’elle s’adresse au subconscient des 2 SEXES et dans la deuxième…
Excusez-la !

En résumé si tu as des belles jambes tu peux exiger de lui mettre la corde avant d’ouvrir tes jambes… pas si sexiste que ça:-)))

La deuxième est trop réaliste pour être drôle, c,est une scène de la vie quotidienne. Les hommes ne comprennent pas qu,une femme puisse se mettre du mascara, rouge a lèvre parler au téléphone, boire sont café, et consulter une carte routière tout en conduisant une voiture manuelle. Les compétences des femmes décuple au moment ou elles vivent une grossesse. Travailler, et fonctionner normalement tout en contruisant un bébé qui nous donne des coups de pieds, des fringales, des nausées ou tout simplement se revire complètement a l’envers dans un ventre qui parfois peut prendre des proportions franchement déséquilibrante. (impression qu’on va plonger en avant, doit se pencher vers l,arrière et marcher comme un pingouin pour maintenir l’équilibre, malgré qu’on ne peut plus voir ses prpore pieds. gestion de priorité et des besoins dificile de battre celles qui ont porté et élevé des enfants. Pas surprenant que les femmes qui ont eu une douzaine d’enfants au sciècle dernier se soit transformer en germaine, c’est toute une entreprise a gérer 24 sur 24 7 jours semaines à fendre du bois, fabriquer les vêtements, cultiver le jardin, tirer la vache, faire la créme, tisser la laine, tenir maison et tout et tout… c’est inscrit dans nos gènes et ça se met en marche quand l’oeuf est fécondé.

J’ai peine à croire le commentaire que je viens de lire. Bref, pour ma part les deux publicités sont extrêmement sexistes. Le problème avec les féministes « extrémistes », c’est qu’elles ne cherchent pas l’égalité entre les hommes et les femmes, mais elles veulent plutôt réduire les hommes à de simples hommes de cromagnon qui ne savent pas changer le rouleau de papier de toilette (référence à une publicité télévisée). Elles en sont rendus à dénigrer les hommes pour se valoriser. Moi, j’ai fait des études universitaires, militer au sein d’un parti politique, etc. Ma place je la fais où que je sois et je n’ai pas besoin qu’on me prenne par la main. Et je n’ai pas non plus besoin « d’ouvrir les jambes » pour obtenir quoique ce soit. Et savez-vous quoi? Je cuisine aussi et je fais la lessive… Eh oui, tout comme mon copain. On est bizarre hein….En plus on se respecte mutuellement et on s’accepte dans nos ressemblances comme dans nos différences.

Ces deux publicités ont certainement du succès. Ce sont des experts de la psy et du comportement individuel et social qui les font.

La première reflète le fait qu’une femme devient très d’adon face à l’argent.

Est-ce vrai?

Levez la main ceux qui ont des doutes.

La deuxième pub.

La deuxième pub est beaucoup plus claire et vous remarquerez qu’elle est francophone.

Elle nous démontre que la femme est très en contrôle sur son homme. Dans un deuxième temps, cette femme nous démontre qu’elle est un experte en gadget et tous les domaines où l’homme est simplement un pleutre.

Bien sûr il est très reconnu que ce sont les femmes qui s’intéressent à la technologie et aux nouveaux gadgets pas les hommes. Elles courent après tout ce qu’il y a de nouvelle technologie et insistent pour que leurs chums s’y intéresse afin qu’ils achètent.

Vu qu’il sont seulement capables de conduire et de ne faire rien d’autre qu’une tâche à la fois, ils sont absolument incapables de percevoir le moindre cling clang ou un tic tic tap quand ils conduisent. Il revient alors aux dames la tâche d’identifier un problème sur la voiture et de le communiquer au mécanicien avec précision.

Il en est de même pour l’informatique. Quand survient un bogue la femme renvoie l’homme surveiller le four micro-ondes pendant que la femme règle les dédales des bits et codes, absolument incompréhensibles pour les hommes qui eux, incapables d’avoir en tête en même temps deux règles qui s’accordent, sont totalement impuissants face au monstre à l’écran.

Que dire de la fâmeuse tondeuse? Y a t’il plus impuissant qu’un homme tenant le manche derrière la tondeuse. Si la foutue tondeuse ne démarre pas, la femme doit encore une fois lâcher ses recettes pour le souper, le téléphône ou internet pour courir vers le sauvetage du mâle impuissant derrière la tondeuse donnée en cadeau par la très bonne et excellente femme de ce dernier.

Jamais autant de vérité que dans cette pub.

Taby by orange. Ça se peut tu! Sont pas drôles, sont comiques.

Mais dans la catégorie équivoque, vous auriez pu citer la publicité de la norriture pour chat où l’on voit le chat personnifié par un homme, froler sa «maîtresse» sur le sofa, en lui demandant ….des protéines.

Ça, d’après moi c’est pire, parce que les autres…

La deuxième est certes sexiste, condescendante et stupide, mais la première doit tout de même emporter la palme à mon avis. Elle combine des évocations de la femme comme objet sexuel avide d’argent et de bijouterie qui est qu’il est quand même dur de battre.

Ni une ni l’autre.

Au contraire, ces deux publicités sont étonnament éducatives et devraient même servir dans les écoles.

La première démontre le succès d’une campagne publicitaire agressive durant les années 50 (après guerre), par l’industrie diamantaire, qui avait pour but de conditionner les femmes occidentales (surtout américaines) à identifier le diamant comme le symbole du (mariage durable) et donc de l’incorporer à la tradition chrétienne. Il identifiait le bonheur, selon la « grosseur » du diamant, que la femme pouvait s’attendre du « donneur ». Elle conserve toujours le record de la plus longue et dispendieuse campagne publicitaire dans le monde. Hollywood fut réquisitionné à coups de millions pour ce conditionnement. Le film « Diamonds are a girl best friend »(avec Marilyn Monroe) en fut l’apothéose. Le conditionnement se transporte alors autant chez le mâle qui doit pourvoir le plus « gros » diamant pour que la femme de ses rêves lui « ouvre » son « coeur ».

La deuxième publicité n’est pas plus sexiste car les particularités des genres qu’elle met en lumière sont scientifiquement démontrées. Majoritairement, les hommes sont portés « naturellement » (la publicité insiste là dessus)
à ne se concentrer que sur une seule tâche à la fois (spécialisation) tandis que les femmes ont la cappacité d’exécuter plusieurs tâches à la fois. Si ces particularités réciproques sont le fruit de centaines de milliers d’années d’exécution de rôles spécifiques (hommes-chasse, guerre, exploration, découvertes) (femmes-cuisine, agriculture, enfants, maison, habillement, communication, socialisation, etc…), il est évident qu’en ces temps modernes, où la chasse a perdu sa fonction indispensable et la science a peine à gratter pour découvrir des particules plus élémentaires de l’univers, la femme est l’être le plus utile et performant, le plus adapté et compétent pour donner un sens et une direction à ce monde complex dans lequel l’homme se perd.

Ces deux pubs ont des buts essentiellement commerciaux et non pas d’éducation. Mais leur désir de choquer les esprits pour y « imprimer » de nouvelles relations symboliques sur d’autres périmées en font des documents précieux pour éduquer ceux qui viennent sur les rouages et contortions, manipulations, dont sont cappables des « spécialistes » dans la chasse aux clients !

Bein, franchement, je donne mon « Prix du blogeur mainstream » à Jean-François Lisée pour son billet sur deux publicités qu’on ne verra jamais ici au Québec !

Le trophée consiste en une petite cuillère en or portée par une main en bronze, signifiant la détermination surhumaine de celui qui creuse son tunel vers la liberté.

Un pouce à la fois.

Scritch, scritch, scritch….

Je ne suis pas choqué par la publicité Tabee, l’opinion que j’ai de moi-même est assé bonne pour que je n’y vois qu’une plaisanterie banale.
Je ne me sens pas visé, car je n’arrive pas à m’identifer à ce demeuré.

En ce qui concerne la première elle énonce une certaine vérité. Les femmes sont plus attirés par la richesse que les hommes. Comme exemple voir les nombreuses aventures extra-conjugales de Tiger Woods. Hé! il ne pouvait pas toujours dire non à ces beautées impressionnées par sa richesse.

———————————————

« Cette campagne de pub (sur internet) de Burger King est assez déplorable:

http://www.burgerking.co.uk/showercam »

Belle fille mais je comprends pas pourquoi elle prends sa douche en bikini. En ce qui concerne ça prestation vocale je lui accorde 1/10.

P.S. Si ça c’est une publicité je la trouve simplement ridicule.

Même si la première avec la bague est plus banale, et la seconde franchement dénigrante; mais honnêtement, les deux sont sexistes et choquantes. Qu’on banalise le sexisme, n’est-ce pas déjà choquant ?

Moi je n’ai pas dit qu’elle se fait acheter avec UNE bague, justement elle attend de voir si c,est LA bague… celle de l’engagement voyons donc, elle ne ferait jamais ça sans intention formelle du type de l’épouser pour la VIE.
:-0

Définition de sexisme:
Processus discriminatoire par lequel on associe des caractéristiques personnelles et des rôles sociaux spécifiques, de façon arbitraire, rigide, restrictive et répétée, à l’endroit d’un sexe et non de l’autre.
OU
différence de traitement et de considération entre des personnes à cause de leur sexe réel ou supposé.

Donc! À toutes les personnes qui ont dit: »Oui, mais c’est vrai que les hommes-femmes sont comme ça… »: Bravo! Vous venez de nous confirmer que les publicités sont sexistes et, par le fait même, que vous considérez tout à fait correct de promouvoir des valeurs sexistes. Vous pouvez dire que le sexisme ne vous dérange pas, mais je ne comprends même pas qu’on tente de remettre en question que ces publicités soient sexistes.

Deuxièmement, merci à la personne qui nous dit que c’est à cause des féministes et que les féministes veulent que les femmes dominent les hommes. C’est fascinant de voir comment certaines personnes parlent des féministes sans même connaître la définition de cette idéologie:
« Le féminisme est une doctrine ou une attitude politique, philosophique et sociale, fondée sur l’égalité des sexes »; juste pour que ce soit claire, les femmes qui souhaitent dominer les hommes (oui il y en a), ne devrait pas être associées au féminisme, car c’est en fait un ANTONYME.

Finalement, ce qui me dérange dans ces deux publicités, c’est l’attitude du donneurs de diamant (1er pub) et celle de la femme dans la deuxième. Il ne s’agit pas de savoir si c’est tiré de faits réels ou non, si la constitution du cerveau est réellement celle qui est décrite, etc.
J’en ai mare qu’on mette tout sur le dos de l’humour; c’est trop facile.
L’attitude de ces deux personnages est méprisante Le premier donne un diamant pour coucher avec la fille et la deuxième co-habite avec un homme qu’elle traite moins bien qu’un caniche. Personnellement, ça ne me fait pas rire, ça me donne plutôt le goût de pleurer; non pas que je ne comprenne pas que le but est de faire rire, mais je trouve ça pathétique

Je considère que le seul fait d’avoir fait un billet pour donner de l’importance à ces publicité est déjà trop. Le but des publicitaires est de faire parler de leur produit. Non seulement ça marche, mais plusieurs personnes ont ajoutées d’autres publicités aux principales.

Nous sommes tous et toutes tombé(e)s dans le panneau…

http://sophiesexologue.blogspot.com/2009/08/ceci-nest-pas-un-discours-antifeministe.html

Les pires sexistes sont les féministes car les hommes et les femmes féministes nient les dimensions différentes des deux sexes et dans leur utopie égalitariste ils nient la complémentarité nécessaire et incontournable entre les hommes et les femmes .

L’égalité des sexes entre femmes et hommes une évidence (Cf Groucho Marx : « les hommes sont des femmes comme les autres »). Mais personne ne parle ici d’égalité des sexes entre les hommes. Je connais quelques Africains, très inégaux en la matière.

@michelg Pas d’accord se battre pour la cause des femmes, contre le sexisme, contre le racisme, l’homophobie, l’exclusion des handicapé de toute sorte… c’est TOUJOURS exiger l’acceptation des gens de leur entité sans étiquette et de leur donner les mêmes droits. Comme dans la vie il faut s,accepter et savoir rire de soi, au lieu de nier et dénigrer les différences pourquoi ne pas en rire. Il me semble que c,est faire preuve de maturité au lieu d’hypocrisie.

Sexizme? Oui.. la 1ere laisse a pace à VOTRE imagination.. Vous pouvez aller à la ‘solution’ simpliste et remplir le pointillé selon votre réaction courante et en rester là.. peut-être ajouter un peu de ‘bitchage stérile’.. bof..

La 2ème est plutôt primaire.. Epoque récente?? Fait penser à du matériel qu’on aurait pu voir ici il y a 20 ans++ Pas brillant, très bête.. Est-ce le reflet de la clientèle visée??? Tu veux influencer, boycotte les produits qui utilisent une telle attitude vraiment bête.. Simple non?

Vous/on pourrait se demander POURQUOI on réagit à ce genre de choses qui oublient un peu de causer à notre esprit (au sens large), au lien de commenter à plus finir.. et SANS IMPACT!!

Sur ce, je retourne vivre ma vie et m’intéresser à des gens/choses intéressant(e)s et stimulant(e)s.

Je crois qu’on est dominé quand on accepte d’être dominé et qu’on réunit les conditions pour l’être…
La pratique du respect des autres et de soi-même est une bonne façon de s’en sortir sans dégâts.

C’est ce que ne pratiquent malheureusement pas nos amis Français qui sont les auteurs de ce « Tabbee by Orange » dans la 2e vidéo…:-((
Plus soumis que ça, tu meurs…

Le mâle blanc d’âge moyen est supposé représenter la «majorité». Comme il est impossible de rire des minorités, des femmes et des vieillards sans se ramasser avec des plaintes ou des poursuites, alors on «bash» sur la dite «majorité».
Personnellement, je trouve la publicité avec ma bague bcp moins méprisante que la deuxième.
Et puis on sait que l’argent(pouvoir, notoriété) est le plus grand aphrodisiaque de la femme…

Y a-t-il un psychologue qui pourrait nous dire quel pourcentage d’ hommes et de femmes vont prendre prendre la deuxième publicité au premier degré?

Il n’y a pas toujours que de l’anodin dans les farces.

À force de répéter que les hommes sont des minus, à mon avis de plus de plus en plus de gens vont le croire …

La première publicité avec le cadeau et les jambes écartées est un reliquat d’anthropologie.

« L’Homme est un … raisonnable. » (Et la Femme aussi !)

Enfin quelqu’un qui dénonce le sexisme à l’égard des hommes. Même si je suis une femme, je déplore le genre de publicité qui abaisse soit le genre masculin ou le féminin, peu importe. J’ai deux fils et deux filles et je veux un monde égalitaire pour eux. Je ne veux pas du féminisme qui abaisse les hommes pas plus que je ne veux du machisme.

Il est plus que temps que les hommes dénoncent la ridiculisation dont ils sont les victimes.

Les deux pubs sont géniales. C’est vrai que la vérité fait peur. Les humains sont comme ça. Sur ma planète, on s’en fout que les mâles fassent des blagues sur les femelles et vice versa. Une blague est une blague, qu’elle soit de mauvais goût ou non. Rions ensemble, car le reste est plutôt désolant : Copenhague,le terrorisme, l’intégrisme… oups, ça glisse !

Bien voyons les amis, les hommes ne font qu’une chose à la fois et c’est très bien ainsi.
J’essaie depuis quelques années de faire comme eux c’est à dire une chose à la fois et je vous dirais que c’est le secret du bonheur. J’ai beaucoup moins de stress qu’avant, je vis mon moment présent. Alors imitons-les….c’est eux qui ont raison. La pub est très désagréable à voir, aucun sexe n’est supérieur ou inférieur à l’autre. Bonne année 2010

La première est un peu sexiste, mais drôle tout de même.

La deuxième est carrément drôle. Comme le dit Pierre Simard: « Rions ensemble ». Cessons de se prendre trop au sérieux, rire est est mieux pour la santé que d’être fâché.

Joyeuses fêtes à tous.

la deuxième va être interdite par le jury de déontologie publicitaire. Plusieurs plaintes pour misandrie ont été reçu.
A croire que les hommes sont suceptibles et décidés se battre pour leur image.