Congrès NPD: l’heure du choix, prise 4

Brian Topp a des appuis solides au sein de l’establishment du parti et le support de certaines icônes lui permet de faire vibrer quelques cordes sensibles. La fille de Tommy Douglas, le père de l’assurance-maladie, n’y a pas manqué. Et c’était pour mieux rappeler l’attachement de son candidat aux traditions du parti. «Nous avons été portés ici par ce que nous sommes et par ce en quoi nous croyons. Nous pouvons gagner en étant des néo-démocrates», a lancé Shirley Douglas. Une vidéo résumant la trajectoire de Topp, rappelant ses racines québécoises et son parcours professionnel, mettant en valeur ses appuis de prestige, a précédé un discours reprenant le grand thème de sa campagne, celui de l’égalité sociale et économique. Et, enfin, le français n’avait pas que la portion congrue. L’autre volet de son message reprenait sans surprise celui de Mme Douglas. «Je suis néo-démocrate et je ne m’en excuse pas. […] Si nous nous battons comme des socio-démocrates, non seulememnt allons-nous gagner, non seulement allons-nous battre Stephen Harper, mais em plus, mes amis, cela aura valu le coup», a-t-il lancé, les yeux rivés sur ses télésouffleurs.

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires