Cours de prononciation ethnique pour le maire Jean Tremblay

Leçon 1:

 

Laisser un commentaire

Mille fois bravos !!! L’intelligence d’une enfant est plus grande que celle d’un maire.

Probablement une régression prématurée des facultés mentales du petit maire.

Mais moins que quatre ans c’est quand même inquiétant.

S’il n’est pas capable de prononcer Benhabib, il est aussi incapable de dire: « j’aime ben la bible! »

Je suis tellement contre l’Instrumentalisation des enfants … encore plus à des fins politiques …

Cette belle enfant est très sûrement intelligente… elle le sera tout autant à l’âge que vous avez déjà atteint, cher M. Tremblay

De toute façon, ne vous y trompez pas : « le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con… on est con », l’a si efficacement dit le poète.

Osons croire que les citoyens de Trois-Rivières saisiront cette chance historique de faire de Djemila Benhabib leur représentante à l’Assemblée nationale le 4 septembre prochain.

Par ailleurs, le crucifix n’a pas sa place à l’Assemblée nationale depuis au moins 40 ans. Il devrait être remisé au Musée du Québec de la civilisation et remplacé par cette devise: JE ME SOUVIENS! LIBERTÉ, ÉGALITÉ, SOLIDARITÉ.

L’Assemblée nationale du Québec est la principale institution de notre régime démocratique laïc, celle de tous les Québécois de toutes origines et d’obédiences religieuses diverses. Pour n’en citer que deux, les théocraties islamique et juive de l’Iran et d’Israël arborent le Croissant islamique pour l’une et l’Étoile de David pour l’autre en leur Assemblée nationale. Le Québec n’a pas et n’aura jamais un régime démocratique théocratique, “Que Dieu nous en préserve !”

Quant au maire, Jean Tremblay, de la ville de Saguenay, liberull notoire, fédéraliste à tous crins, adepte de la domination politique du Rocanada sur le Québec, voila un exemple manifeste de xénophobe et d’esprit fermé chez cet apôtre du crucifix en toute osmose avec le sacerdoce du multiculturalisme exacerbé anglo-saxon (idéologie pouvant se pratiquer qu’en anglais, of course). Chez ces fédos nous n’en sommes pas à une contradiction près en leur pays rocambolesque de l’imaginaire “canadian”.

En toute logique, est-il surprenant de la part de canayens-franças confinant le peuple québécois à un statut politique colonial-provincial en vue de sauvegarder la place prépondérante du crucifix dans nos institutions publiques québécoises ? Il n’est pas plus surprenant chez ces fédos de vouloir maintenir l’exclusion du Québec des tables internationales du concert des nations (ONU) pour l’isoler du reste du monde, le tenir enfermé dans les ornières d’un carcan fédéral rocanadian soi-disant “canadian”; comment peut-on concevoir autrement chez les fédéralistes du Québec dans le pays québécois indépendant qu’un exemple de repli sur soi ? Le repli sur soi, ils en sont l’incarnation même dans leur renoncement à une pleine émancipation de leur peuple en une ouverture du Québec sur plus de 200 nations indépendantes dans le monde.

En parlant de La!La! Tremblay, feue ma mère (Que Dieu ait son âme !) aurait dit : «Une chance qu’il est instruit parce que maudit qu’il serait niaiseux!»

«C’est un iceberg, celui-là, sept [neuf] fois plus « con » que ce qu’on voit.»
[Jean-Marie Gourio]

Il est tout-à-fait clair que Madame Djamila Benhabib et que Monsieur Amir Kadhir sont des personnes qui se battent pour la liberté et la dignité humaine et contre l’exploitation, et l’asservissement des individus. Madame Benhabib a beaucoup souffert de l’esclavagisme religieux et c’est pour cette raison qu’elle combat avec tant d’ardeur à défendre la laïcité de l’espace publique.

On le voit à sa façon sur-affirmée de prononcer qu’il s’agit d’une personne autoritaire et extrême. Cependant, il est super malhabile pour Madame Marois d’avoir sorti son histoire de Charte de la laïcité en pleine campagne électorale. C’est un sujet très contre-versé qui risque de lui faire perdre beaucoup plus de votes que de lui en faire gagner. Encore plus malhabile, de placer Madame Benhabib derrière elle, et lui avoir permis de faire sa déclaration intempestive.

Qui conseille Madame Marois sur les sujets qu’elle doit aborder devant les caméras ? Est-ce qu’elle suit leurs conseils ? Si oui, il lui faudrait changer de conseillers. Si non, elle devrait les écouter davantage.

Cette immense bourde sur les symboles religieux va sûrement revenir dans le débat des chefs. Jean Charest ne manquera pas de la lui remettre sur le nez. Et Madame Marois serait mieux d’avoir la réponse qui tue et non de se confondre en excuses. Autrement, elle risque de perdre beaucoup de votes. Les églises sont presque vides, mais le majorité des gens restent fortement imprégnés de la mentalité chrétienne de notre civilisation occidentale à laquelle nous appartenons. Les gens tiennent aussi à la séparation des pouvoirs politiques, religieux, judiciaires, etc.

Monsieur le maire tremblay est certainement d’un autre âge, voire du du moyen âge. Il est impensable d, afficher des idées aussi stupides aujourd’hui, La relidion n,a plus sa place en société sauh pour assujétir de pauvre idiots pa

Les plus populaires