Course à la direction du PQ: Pierre Karl Péladeau se lancera à la fin du mois

MONTRÉAL – Le député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, a pris sa décision et il annoncera à son tour son désir de devenir chef du Parti québécois, selon les informations obtenues par la Société Radio-Canada, lundi.

La société d’État rapporte que l’annonce pourrait bien avoir lieu le 23 novembre. L’ex premier-ministre Bernard Landry lui accorderait son appui.

L’événement de lancement de campagne pourrait se dérouler dans la circonscription de Saint-Jérôme.

Lorsqu’il confirmera son intérêt pour la direction du Parti québécois, le député deviendra le sixième candidat à se lancer dans la course. Au cours des dernières semaines, Martine Ouellet, Bernard Drainville, Pierre Céré, Jean-François Lisée et Alexandre Cloutier ont tous été cherché leur formulaire de candidature.

La possibilité que l’actionnaire de contrôle de Québecor se lance dans la course à la chefferie du Parti québécois a provoqué bon nombre de vagues à Québec depuis la rentrée parlementaire.

À la mi-octobre, une motion de la Coalition avenir Québec a notamment été adoptée visant à interdire qu’un député, un ministre, un chef de parti ou un membre de sa famille immédiate puissent détenir la majorité des actions ou une position de contrôle dans une entreprise médiatique.

Même au sein du Parti québécois, des tiraillements ont été observés. Le député de Rosemont, Jean-François Lisée, a enjoint Pierre Karl Péladeau a vendre une partie des actions qu’il détient dans Québecor.

Le prochain chef du Parti québécois sera connu le 15 mai, ou le 22 mai si un deuxième tour s’avère nécessaire.

Les commentaires sont fermés.

Tannés de jouer le jeu de l’enfant prodige du Québec? Le mot est faible.. une écoeurantite aiguë devant la couverture que lui réservent les médias traditionnels participant à la baisse de niveau du débat public.. Le déclin assuré d’une société quand politique et Star system se confondent..

Il sera interessant de voir combien de squelettes dans le placard que les journalistes vont sortir. Les rumeurs vont bon train sur la rue St-Jacques a savoir que plusieurs vont en profiter pour regler des comptes. Face a PKP les journalistes seront sans pitie et la vision qu’ il tente de projeter pourrait bien tourner au vinaigre aux yeux des nombreux incredules