Oeil et décolleté: Enfin la vérité sur les motivations masculines

Jamais vu la chose aussi bien expliquée.

https://www.youtube.com/watch?v=ZZH4NnTA3gs

Maintenant, j’ai très hâte de lire vos commentaires. Et, oui, ça veut dire toi aussi Françoise D. !

(Un très gros merci à l’alertinternaute
Sylvain Goulet pour ce signalement.)

Les commentaires sont fermés.

Bonjour,

Tout en étant conscient que Madame Françoise David, cette femme de gauche saura bien accueillir mes propos.

Et bravo à ce mec ! Avec sa logique froide et son réalisme…….

En lâchez pas Madame Françoise David, votre ouverture vous honore ainsi que quelques féministes du Québec qui en font autant.

En terminant, en martelant encore une fois une sorte de désinvolture, une femme maghrébine m’honore par le port de son voile ou bien de son hijab. Je la salue poliment tout en lui faisant un clin d’oeil complice. Sa réponse est immédiate, celle ci m’en fait un à son tour, tout à fait au parfum de mon ouverture d’esprit face à elle. Et bien souvent, cette femme s’arrête et nous épiloguons sur les travers du consumérisme, des diktats de la mode occidentale qui vise à faire de toute femme une FEMME OBJET, qui se croit libre mais tout à fait enchaînée aux orientations de la pseudo mode occidentale.

En conclusion, je préfère de très loin une femme maghrébine habillée sobrement et portant voile et hijab plutôt qu’une grosse pure laine de 150 livres grimpée sur des échasses, talons hauts pour le profane, en mini jupe et chandail bedaine avec un piercing dans le nombril. Come on, tu m’as tu vu, mon cher ! Cette pauvre fille assoiffée de regards, vivant un grand manque d’amour de soi se cherche dans les dédales de la soi disant mode qui l’enchaîne en l’emprisonnant dans son triste rôle de FEMME OBJET. Captive qu’elle est, pourtant elle se croit libérée tout en étant un prototype de l’avilissement et de la soumission totale…. Et ne lâchez pas, Madame Françoise David avec votre ouverture qui faire pourtant frémir bien des pure laine qui à tort, se croient féministes….. Au plaisir, John Bull.

Jamais, depuis le Moyen-Âge, les seins n’auront autant été portés si haut perchés. Sont-ce les échos des Star Académie et autres Lofts qui nous rejoignent ? Phénomène historique ou de mode, les seins seraient-ils là pour rester et satisfaire notre bon plaisir à tous ? Ou pour se faire rabrouer par la première féministe venue : cachez ce sein que mon oeil saurait voir…

Dans une société conservatrice qui cultive son fond puritain, les seins sont commme la forture : il ne saurait être question d’en faire ostentation.

Nous en serions rendus là dans le Québec dominé par l’esprit de la droite. Parmi le peloton de tête de la richesse mondiale, mais incapables d’en faire la démonstration…

Rien de neuf…franchement, sors un peu! Quand tu te lèves les yeux et que tu regardes autre chose que ton petit nombril Québécois (du moins j’epère que tu te regardes le bon orifice), tu découres tout un monde! Mais t’es en retard!

@John Bull
Je ne suis pas sûr de vous suivre dans votre sexisme un peu idiot. Permettez que je vous cite et vous questionne un peu ?

Vous dites ici que vous préférez une femme voilée qui vous « honore » de son voile à « une grosse pure laine de 150 livres grimpée sur des échasses ».

Déjà, on pourrait se demander si une femme de 150 livre est « grosse ».
On pourrait ensuite vous dire qu’une personne n’a pas à honorer personne d’autre qu’elle-même lorsqu’elle s’habille.
On pourrait alors se demander en quoi les vêtements librement choisis par une autre personne sont de vos affaires et méritent votre jugement.
Et on pourrait finalement citer cette anecdote que vous nous rapportez juste là : http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/une-pub-de-biere-qui-a-de-limpact/11538/#comments

« Vu de mes yeux vu au Parc Laurier l’été dernier en passant sur la Piste Cyclable côtoyant Brébeuf un dimanche après midi de canicule, trois jolies ontariennes dans la trentaine se faire bronzer les seins nus dans un endroit du parc pas trop achalandé. »
Vous trouvez déplorable qu’un québécois trop conservateur ait appelé les autorités.

Doit-on en comprendre que vous êtes machiste et arriéré au point de ne respecter la liberté que des femmes qui plaisent à votre regard, réclamant qu’on enferme les « laides » dans des vêtements qui le tiendront loin de vos rétines ?

Doit-on comprendre que vous exécrez cette société de consommation qui enferme la femme « dans son triste rôle de FEMME OBJET »… à mois que ladite femme ait le bon goût de titiller votre entrejambe ?

Ou doit-on plutôt comprendre que, plus simplement, vous oubliez souvent de réfléchir avant d’écrire ?

Les féministes que vous félicitez et encouragez seraient probablement bien contentes de ne plus avoir à lire des idioties comme les vôtres.

Dommage que le texte de la blonde soit tres exagéré, mais la réponse est tout ce qu’il y a de plus logique! Quelqu’un peut m’expliquer la réaction de Mathieu K! Je ne comprends meme pas de quoi il parle!!! Nous n’avons aucuns droit de dire comment les femmes doivent s’habiller, si elle sont belle et provocante, elle doivent etre assez fiere pour s’assumer….. Si elle veulent absoluement etre le plus discrete possible, elles portent un voile…. et puis? Il est ou le probleme?

Franchement, Jean-François, vous faites dans le nul ascendant tarte.

Une fille se promène les seins avenants; elle aborde un mec; le type la regarde et bande parce qu’elle lui rappelle sa mère; la fille est ravie qu’il la prenne pour sa mère; elle plante son propre mec et va prendre un café avec l’autre. Vraiment? C’est ce que vous avez de mieux à nous dire en ce beau dimanche matin? Cliché mille fois rebattu et confortable niaiserie relayée par YouTube à l’infini?

Allez! Je sors prendre le soleil en attendant mieux de votre part. Peut-être vais-je croiser un beau jeune homme dans la trentaine aux muscles avantageux. Et s’il avait quelque chose d’un peu étonnant à me dire, d’un peu différent de la bouillie usée de cette vidéo, ce serait vraiment le bonheur.

Sans rancune aucune,Jean-François…

Bon dimanche! Allez donc prendre un peu l’air. 🙂

Cette gonzesse se sert de sa poitrine pour tester les mâles. Elle la met bien en évidence et quand un mâle y jette un oeil, elle essaie de le castrer. Comme, cette fois, le mâle ne s’en laisse pas imposer (ce qui, aux yeux de la fille, doit être signe qu’il s’agit d’un mâle alpha – donc, avec qui elle pourrait s’accoupler et se reproduire), la voilà prête à laisser tomber son nouveau petit copain pour suivre l’autre.

Stratégie plutôt primitive (et pathétique) qu’on pourrait peut-être appeler « le jeu de boules ». Mais pour y jouer, il faut de la « substance » — d’où sans doute la popularité actuelle des implants mammaires.

Sauf que, si c’est tout ce que cette gonzesse a à offrir, une fois que son mâle alpha se sera bien amusé, il la jettera pour une fille avec un peu moins de poitrine et un peu plus de cervelle afin d’avoir des enfants plus futés – donc, mieux adaptés pour la survie (darwinisme oblige).

Bonjour,

En réplique à ce pauvre Mathieu K, ne vous échiner surtout pas sur mon CAS. Vous allez vous éreinter tout simplement. Vous sautez vite aux conclusions intempestives qui démontrent une certaine limite intellectuelle. Moi qui dévora maladivement du Arthur Schopenhauer et Emile Cioran dans mon autre vie tout en continuant à me délecter de Bakounine et de Proudhon. Je préfère passer ma vie incompris que de la passer à me justifier. Surtout faire attention de ne pas se casser le dents, mon ami.

En terminant pour la compréhension du monsieur, les tétons n’ont surtout pas le don de me faire sourciller. Ne buvant jamais au grand jamais une seule goutte d’alcool depuis des lunes, je suis tout à fait convaincu de ne pas être un ATTARDÉ DU STADE ORAL. Peut être bien que je suis ASOCIAL, nobody knows ! Et je vais vous faire un dessin pour que vous me compreniez bien. Je SUIS tout à fait DOPÉ AUX EXPRESSOS. Voilà mon problème ! Car l’EXPRESSO est la DOPE la plus ASOCIALE QUI SOIT ! La quantité que je peux ingurgiter en un seul jour fait que j’évite les SENTIERS BATTUS car je suis tout à fait conscient que les gens ne PENSENT PAS ASSEZ VITE POUR MOI. Voilà les dangers de ce puissant expédient, la solitude en devenir hors de la pensée unique et des sinistres sentiers battus, hope you kappish man…. Avec plaisir, John Bull.

Ma blonde en a de gros et s’en sert, disons qu’elle conduit un peu vite. En cas d’interception, elle écarte juste assez les pans de son manteau ou veste et demeure bien assise très à sa place… donc en contrebas du con stable..
-Pis c’est une policière?
-Bin, je paie mon ticket!

Bravo!
Une bonne présence d’esprit et une habilité à exprimer clairement…sans doute le fruit d’une longue pratique de yoga et de sa discipline.
«Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire, viennent aisément»

Je dirais : «poetically correct!»

Les origines primitives chez certains sont ici toujours très présentes. Bidonnons-nous de lire les rioux de ce monde plutôt que de les vilipender. Cependant ne nous méprenons pas, les bull sur ce blogue sont virtuels et ne méritent pas l’importance que trop souvent nous leur accordons puisque trop gros pour être vrais.

Quand Margot dégrafait son corsa-age, pour donner la gougoûte à son chat…tous les gars, tous les gars du villa-age, étaient là la la la, la la la…

Rien de plus beau, de plus tendre et de plus doux.

Voici que l’ivresse s’empare de mon être, fièvre qui brûle, mes interdits, dévoyés.

Je n’aurai de cesse, je dois l’avouer, jusqu’à ce que ma bouche se gave de miel, aux interstices de tes lèvres offertes, corolle déployée,

oui moi, mon corps, par-delà le temps, rutile en toi, tant que tu m’accueilleras, pour s’y noyer.

Tendre naufrage…

Il y a longtemps que je ne veux plus lire les idées arrêtées de John Bull, ce qui explique d’ailleurs pourquoi je participe moins souvent à la discussion.

Pour le sujet en cours, cette vidéo « arrangée avec le gars des vues » me rappelle que tout dépend du point-de-vue et qu’il n’est pas inutile de continuer à y réfléchir sous donc plusieurs autres angles et de prendre le risque d’évoluer:

http://www.liberation.fr/vous/01012386394-des-bustes-en-forte-croissance

,et:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ration_des_seins

Merci!

@Pierre terrail, un cadeau a moitié emballé ça ne fait jamais bonne impression. Vive l’imagination et les découvertes à l’aveugle. 😉

En regardant « une pub de bière qui a de l’impact », je me suis sérieusement demandé si vous vouliez susciter un tollé de femmes-tannées-devant-tant-de-conneries.

Ce n’est pas la première fois que je me pose la question suite à certaines vidéos que vous nous présentez.

Aujourd’hui, je suis arrivée à une conclusion: votre blogue ne me semble pas un endroit approprié pour cet humour d’adolescent.

Haha. Vive les explications biologiques! Il y a des limites à vouloir faire muter la nature humaine 🙂

Je ne veux pas jeter d’huile sur le feu, mais je crois que John Bull (homonyme de l’«Oncle Sam» britannique, ou encore d’un excellent compositeur du même pays) se paie notre tête et qu’il aime bien lire nos réactions à ses commentaires dithyrambiques.

Je vous recommande fortement la distrayante lecture du livre d’Allan et Barbara Pease : « Pourquoi les hommes ne pleurent jamais et les femmes en savent pas lire les cartes routières », dans lequel on explique les comportements immémoriaux des hommes et des femmes, de ce qui a peu générer autant de différences entre les sexes, entre autre du fait que les hommes ont un héritage de chasseurs silencieux vs les femmes qui en ont un de cueilleuses vivant en groupe. Des milliers d’années d’évolution ont laissé des traces. Avec cette théorie, on comprend mieux pourquoi un homme a davantage de difficulté a repérer la mayonnaise dans le frigo (programmé pour voir des cibles au loin en mouvement) tandis que la femme la trouve sans problème (programmée pour repérer des petits fruits dans un fouillis d’herbage). Tout ceci étant bien sûr une question de survie à cette lointaine époque.

De fil en aiguille, ce livre vient à mentionner la propension (toute masculine ??) que ces monsieurs ont à reluquer les autres femmes. On expose qu’en fait, les femmes sont tout autant portées à regarder les autres hommes, avec davantage de discrétion dans leur cas. Il faut être bien naïfs pour penser que nous, les femmes, serions chastes et pures à ce point, nous sommes simplement plus discrètes !

Et tant qu’à y être, j’en rajoute une couche, sentant que je me ferai lapider par certains. Bien humblement, j’aime me sentir jolie et apprécie un regard appréciateur de ma personne (respectueux, il va sans dire). Parce qu’on n’est pas obligé de n’être qu’une tête, pas plus qu’un simple corps. Vive l’équilibre ! J’aime qu’on remarque mon esprit ET le joli popotin qui vient avec ! Légère et frivole ? Surtout assumée, en harmonie et heureuse d’être ce que je suis.

Le comportement de la fille est de nature schyzophrénique : je te les mets dans la face, mais si tu oses les regarder, tu es un con fini !
Et lorsqu’elle rencontre enfin un mec qui assume alors là, elle trouve l’écho chaleureux de son exhibition et succombe. Tant qu’elle rencontrait des soumis à son dictat stupide, elle dominait la relation mais se privait de l’égalité : condition incontournable du sentiment amoureux.

John Bull : le Dalton qui tire sur tout ce qui bouge…

Les féministes ne sont pas toutes schyzo au départ…

L’humour ici est pratiqué avec intelligence et sens de l’à-propos. Il allège un contenu qui risquerait à la longue de devenir lourd comme une enclume.

Le simple bon sens, il me semble. Si une femme ne veut pas qu’on regarde ses seins, qu’elle les couvre.

En tout cas, si le bonhomme a été pris de court, il s’est vite repris… Et il a du répondant! 🙂

Je suis estomaqué de voir tant de personnes fréquentant ce blog et qui n’ont visiblement aucun sens de l’humour. Je trouve cette video
très drôle et comme a dit si justement l’autre intervenant: « poetically correct »!

Je vais probablement regretter ce commentaire (« Don’t feed the troll! » comme disait l’autre), mais sachez, cher John Bull, que l’entièreté de votre argumentaire ici est basé sur un jugement de valeur. Autrement dit: il est nul et non avenu. Mes sympathies pour votre crédibilité. Et cessez donc de vous gargariser de votre propre importance.

Quant à la vidéo, bah… Comme il fut dit, la fille est plutôt niaise, et si le gars semble brillant, il a surtout l’avantage de bien présenter son discours remâché et pas particulièrement nouveau. Remarque qu’à quelque
part il a quand même raison: mesdames, si vous ne voulez pas qu’on les voit, ne les montrez pas.

Je suis entièrement d’accord avec Lise Bergeron. Ce vidéo est totalement impertinent et:

1- le « t’as juste à pas porter de décolleté si tu veux pas que je te regarde les seins » est exactement le même raisonnement que les violeurs utilisent pour justifier et banaliser leur crime: elle le méritait vu ce qu’elle portait. SVP lire cette excellente étude et passez le test à savoir si les commentaires sexistes proviennent de magazines masculins ou de violeurs : http://jezebel.com/5866602/can-you-tell-the-difference-between-a-mens-magazine-and-a-rapist

2- l’argument biologique est complètement absurde. Nos espaces publiques sont envahis par des images très sexuelles (pour les hommes et homoérotiques pour les femmes) de femmes ce qui, nécessairement, stimule l’imaginaire sexuel des hommes parce que ces publicités et autres images s’adressent directement à eux. D’autres part, le corps des femmes est constamment érotisé, peu importe le domaine et le contexte, alors que ce n’est pratiquement jamais le cas pour celui des hommes. VOIR le récent (et excellent!) documentaire Miss Representation à propos de l’image et la place des femmes dans les médias http://www.missrepresentation.org/the-film/

3- Encore une fois, les seins sont, soit liés au plaisir sexuel des hommes, soit liés à la maternité, les deux rôles traditionnellement féminins… C’est évidemment impossible qu’une femme porte un décolleté simplement parce qu’elle a envie de le faire pour elle même. On pense inévitablement qu’elle le fait pour attirer l’attention masculine et beaucoup d’hommes croient sincèrement que ça leur est destiné. À ce sujet, autre article super intéressant sur la cruise: http://www.blogher.com/i-just-want-go-walk

N’importe quoi! c’est quoi cette niaiserie…?

Le même argument pourrait être tenu par n’importe quel mâle en rute après avoir agressé ou violé une femme. C’est bien connu dans le gargon réactionnaire, c’est toujours de la faute des femmes qui provoquent l’agression par leur tenue vestimentaire provocante.

Bisard de post pour un homme qui se dit de «gauche»…

Sérieusement arrêter moi cette montée de lait là, je supporte le fait que si vous ne voulez pas que l’on regarde votre poitrine cacher la. Je possède beaucoup d’amie (oui oui avec un »e ») et elle font autant de commentaire a propos du physique des hommes que nous pour les femmes.

Ben moi, je le trouve plutôt rigolo et bien tourné, son argument, au mec. Je ne connais aucun homme normalement constitué et hétéro qui détournera le regard devant une femme qui dévoile ses attributs, que ce soit discrètement ou pas (de la part de l’un ou l’autre, s’entend). Come on, girls, ya pas de quoi brûler son soutien-gorge!

PS. bravo Stéphanie, j’abonde. Quand on sera trop vieilles et décaties pour attirer les regards, ce sera bien triste…

En plus des propos pertinents de ce gars parfaitement respecteux, j’ajouterais que je ne comprends pas très bien ce qu’il y a de si offensant à regarder une partie du corps qui est belle (et qui est montrée avec évidence), si ce n’est que furtivement, tout en discutant d’être humain à être humain. Les fleurs devraient-elles s’offenser qu’on les regarde?

Les femmes qui ne se font plus regarder, regrettent généralement le temps où elles sentaient qu’elles plaisaient. Pourquoi ne pas en profiter, pendant que la beauté est là?

Bonjour,

Allez y, les femmes québécoizzzzes qui dorment au gaz en se croyant féministes, tout en n’ayant pas la grande ouverture de Madame Françoise David concernant le port du hijab et du voile dans l’Agora. Veillez au grain, cessez de dormir au gaz. ZZZZZZZZZZZZ…… Tout comme Madame Françoise David, il est important d’avoir cette ouverture d’esprit à GAUCHE pour toutes ces femmes maghrébines qui se REFUSENT d’être la femme objet que la société occidentale attend d’elle.

En conclusion, ces femmes maghrébines ont fait le choix en s’habillant sobrement tout en portant le voile de ne pas se FAIRE HARCELER par des sifflements, par des CRIS DE GORGE HURLANT : KOSSÉ qu’tu manges pour être belle de même.

Et pour vous toutes, les femmes dévorées par leur nationalisme étroit, ce que vos mères et grand mères pouvaient avoir l’esprit OUVERT si nous comparons avec aujourd’hui ! Par le folklore, utilisez votre Je Me Souviens et chantez :

C’était une jeune fille, ( bis )
Qui n’avait pas quinze ans, ( bis )
Son voile qui volait, qui volait,
Son voile qui volait au VENT…..

Ce qu’il pouvait avoir de l’ouverture dans le bon vieux temps et non pas la droite d’aujourd’hui….Avec plaisir, John Bull.

voici ce que j’ai répondu à quelqu’un qui m’a transféré cette vidéo, vous pouvez prendre cette réponse pour vous monsieur Lisée.

tu veux vraiment mon opinion sur la vidéo ?
ok
d’abord, regard global, c’est pas l’affaire la plus intelligente que Lisée met sur son blogue, je suis même surprise qu’il ait mis ce vidéo. bizarrement, c’est la première fois que tu me transfères un de ses posts.
disons que j’apprécie davantage quand Lisée parle des 15 bonnes raisons de « boucher » les arguments de la droite, il me semble plus dans son élément.

2 : arguments patriarcaux et macho sur la descendance…
3 : arguments puérils sur l’enfant « intérieur » qui vit toujours en lui (à lire Foglia aujourd’hui)
4 : y’aurait dû dire la vérité : je suis macho, con et je bande en voyant des beaux seins parce que chu trop con pour contrôler mes désirs.
5. pi c’est pas de sa faute : Yé programmer de même. maintenant demande toi « techno man » d’où vient le programme en question…
6. parce que tous ses arguments peuvent aussi être invoqués en cas d’agression sexuelle. me semblait qu’on avait réglé ça la façon de s’habiller des femmes : dans le temps des flleurs on était tous tout nu pi y avait personne de bandé, personne dont les yeux dérapaient. la nudité était moins « sexy » que la brassière paddée ?
ah oui, pi elle est complètement colonisée. comme beaucoup d’entre-nous malheureusement.

bon vous avez lu jusque là j’aurai pas perdu mon temps… ; ))
péesse – ici la féminisation s’impose : )
-je vais me servir de tout ceci dans mon travail et auprès du premier salop qui dira ce type de conneries à mes petites filles 😉

John Bull : Laissez Françoise David et sa gauche en paix, compte-tenu que vous faites instrumentalisation de tout et de son contraire.
Quand aux femmes qui désirent se vêtir légèrement, assumez-en les conséquences heureuses. Les femmes Françaises se plaignent des Québécois qui n’osent pas trop draguer. Lorsqu’on leur parle des années 80 et de La Vie en Rose en contexte de délire féministe, elles comprennent mieux le retrait masculin de la zone dangereuse…
Allez un peu de décontraction et d’humour font davantage que coercision et castration.

Je lis les commentaires vite vite pour le plaisir et je tombe sur cette femme indignée: « C’est évidemment impossible qu’une femme porte un décolleté simplement parce qu’elle a envie de le faire pour elle même. »

Et je ris et je ris!

Bin non, on le sait que vous faîtes ça pour votre épanouissement personnel!

C’est bien évident que tout ce qui a trait à notre image, n’a rien à voir avec le regard des autres.

Bonjour,

En réplique à Monsieur dupe, ne parlez pas au travers de votre chapeau. Vous semblez lancer en l’air un fatras de faussetés pour vous faire une belle jambe et rien de plus en vous trompant d’une décennie. Ayant quelques fois collaboré avec mon ami de l’époque sur des textes dans La Vie en Rose du temps de la Mère Michel, soit Monsieur Léo Kalinda alors étudiant en communication. Dans les années 1980, La Vie en Rose avait déjà disparu de l’écran radar……… Au plaisir, John Bull.

Est-ce que y a vraiment des femmes offusquées qu’on regarde subtilement quand même, ce n’était qu’un coup d’œil, leur décolleté?

Évidemment, dans la vidéo c’est un jeune de son age plutôt beau garçon… mais changeons pour un vieux monsieur qui fixe dans le métro le même décolleté… pas la même dynamique!! Imaginé qu’une fille vous fixe le pénis pendant 5 minutes dans le métro, il va y avoir un malaise… Ajouter à ca la peur d’une agression sexuelle encore trop fréquente pour la femme et voilà une situation ou on peut s’offusquer quand même.

Il y a cependant un problème de sexisme dans la vidéo… Encore une fille qui se fait « mansplaining (man + explaining) » la vie par un homme… Une chance qu’il était la pour lui faire comprendre!!! *sarcasme*

John Bull encore dans le champ droit : La vie en Rose disparue depuis belle lurette durant les années 80 ! Ça c’est la meilleure.
Prenez un autre café. Côté crédibilité vous faites fort de café oui.

Bonjour,

En écrivant d’un seul jet et très souvent sans prendre la peine de me relire, je me suis trompé d’une décennie, soit 90 au lieu de 80. Et mes humbles salutations à Madame Françoise Guénette pour son implication……. Au plaisir, John Bull.

Et de s’auto-excuser sans présenter d’excuse aucune pour les propos méprisants et dont le billet 42 devait être l’objet. Mais l’orgueil aura prévalu encore une fois.
Des excuses finalement qui sont de la même tenue que celle du sénateur Boisvenu qui s’excusait d’avoir raison d’être appuyé par 600 personnes qui pensent comme lui…
On connaît notre homme va.

Nous avons dans ce vidéo-clip un bien piètre discours…

« Avoir téter le sein de sa mère pendant 18 mois » ? Nous aussi, en tant que femmes, avons passé par là…

Le fait d’être « programmé » pour chercher et regarder les seins? Les êtres humains, femmes et hommes, sont programmés pour bien des choses: chasser, se reproduire le plus tôt et le plus souvent possible, etc. Pourtant, est-ce une raison pour faire de tels comportements tous les jours, en public, contre la volonté des autres, etc.? Non. Et une chance!

Il est évident que la femme du vidéo exagère après cette micro-seconde passée par l’homme à regarder ses seins. Ceci dit, l’argumentaire du mec est pauvre et inefficace… Cela valait-il vraiment un billet de votre part M. Lisée? Je préfère quand vous parlez politique.

Les plus populaires