De l’obésité d’un ministre de la Santé

L’obésité d’un ou d’une ministre de la Santé peut-elle nuire à la crédibilité de son message ?

[Crédit] De Block : AFP / Getty Images ; Barrette : La Presse Canadienne
[Crédit] De Block : AFP / Getty Images ; Barrette : La Presse Canadienne

Une personne illettrée peut-elle être obtenir le portefeuille de l’Éducation ? Ne pas recycler est-il rédhibitoire pour accéder au poste de ministre de l’Environnement ? L’obésité d’un ou d’une ministre de la Santé peut-elle nuire à la crédibilité de son message ?

La réponse à la dernière question est sans aucun doute « Oui », si l’on se fie aux commentaires accompagnant, sur la page Facebook de L’actualité, toute nouvelle concernant Gaétan Barrette, le ministre québécois en la matière. Railleries, invectives, comparaisons peu flatteuses… La surcharge pondérale de Gaétan Barrette déclenche même des réactions de dégoût.

Le quatrième pouvoir n’est pas blanc comme neige dans cette histoire. Un quotidien montréalais n’avait pas hésité à titrer « Gras dur » un article sur la prime de départ du docteur Barrette de la Fédération des médecins spécialistes.

Un débat de société de la même teneur a frappé la Belgique, au cours des derniers jours. Au sein du gouvernement qui a prêté serment devant le roi, le 11 octobre dernier, figure la libérale flamande Maggie De Block, nouvelle ministre de la Santé, qui est également en surpoids.

Tel que rapporté par Courrier international, le pavé dans la mare a été jeté par Tom Van de Veghe, correspondant aux États-Unis de la chaîne flamande VRT. Parlant du débat américain autour de la candidature à la présidence de Chris Christie, l’imposant gouverneur du New Jersey, le journaliste avait rebondi sur la situation au « plat pays » dans un tweet : « La Belgique a une ministre de la Santé publique obèse. Cette critique sera jugée inopportune, mais qu’en est-il de sa crédibilité ? »

Tom Van de Weghe n’a reçu que de timides soutiens. « Un ministre garde une fonction d’exemple. Si on nommait un ministre de l’Intégration qui ne parle pas le néerlandais, le pays exploserait ! » a commenté De Morgen.

L’indignation a prévalu, d’autant que l’obésité de Maggie De Block est due à une maladie chronique, comme l’a relevé De Sandaard. Médecin, tout comme Gaétan Barrette, elle est, au contraire du ministre québécois, une personnalité très populaire en Belgique.

Au Québec, Gaétan Barrette s’est fait dire que sa fonction exigeait d’être « exemplaire ». Mais en Belgique, l’inverse a été envisagé par De Morgen, qui a fait un lien avec un autre débat : celui des standards de beauté chez les femmes.

« Peut-être Maggie De Block a-t-elle une autre “fonction d’exemple”. Dans une époque de dictature des apparences, elle est un exemple fort et décomplexé que des femmes qui ne correspondent pas au modèle imposé du corps idéal peuvent réussir. Et, dans un gouvernement dominé par des hommes blancs, un tel exemple n’est pas un luxe. »

Les commentaires sont fermés.

L’ironie, c’est que Gaétan Barette coupe partout sans avoir consulté ses travailleurs de terrains. Cependant, son obésité envoie ce message aux québécois: C’est pas grave d’être gros, le système de santé paiera pour vos pilules de pression, diabète, cholestérol etc. »

Rob Ford a été un maire hyper populaire malgré son embonpoint… Le Dr Barrette ce n’est pas son poids qui dérange, c’est qu’il ne soit pas péquiste..

Hors du PQ pas de salut.. A l’intérieur du PQ les Nicole Léger, Jean Garon, personne n’a jamais questionné leur embonpoint..

Les frustrés qui s’attaquent à l’apparence du Dr Barrette sont en manque d’arguments et ne font que reconnaître l’adversaire redoutable.. il dérange.. parce qu’il est bon.. et que faute de l’avoir dans leur camp, ne reste qu’à le dénigrer..<

"Cheap"!

Obèse, Noir, gaucher, yeux verts…on s’en fout. Ce que nous voulons, c’est un Ministre de la santé compétent, or, nous en avons un au Québec qui finalement, ose s’attaquer à ce troupeau de vaches sacrées qu’est le Ministère de la Santé.

Appuyons-le!!!

« Ce que nous voulons, c’est un Ministre de la santé compétent, or, nous en avons un . . . »
Jugement pour le moins prématuré, attendons de voir les résultats.

Je lui fais confiance.

Bien sûr, il ne fait pas dans la dentelle mais le gars a du coffre et de l’argumentaire, de l’énergie et surtout du « guts », choses qui ont tellement manqué à la plupart de nos politiciens des dernières décennies.

je ne sais pas à quoi les gens pensent quand on critique les gens obeses.Posez vous la question et si c’était moi

L »état et l’apparence de la personne n’ont évidemment rien à voir avec la compétence requise pour assumer les fonctions de ministre de la santé. Par ailleurs, réalistement, des programmes et campagnes ministériels relatifs au « poids santé » devront être un peu plus « acrobatiques » compte tenu de ce que l’on sait, et ce, si le ministre veut bien donner une priorité à cette problématique evidente de santé…

Encore un débat complètement à coté du sujet, comme si la santé était une priorité! C`est une notion répandue par nos politiciens démagogues que l’électorat se plait à faire semblant de croire. On n’a qu’à regarder nos habitudes de vie en général pour constater que ce n’est pas la santé mais plutot les SOINS de santé qui importent. Si le ministère portait le nom plus approprié de « ministère des soins de santé », ca aiderait le populo à comprende que les habitudes de vie du ministre n’ont absolument rien à y voir. En fait, cela pourrait au contraire contribuer à le rendre plus crédible tout comme un homme d’affaires prospère fait un meilleure ministre des finances.

Je n’accorde aucune valeur à ce que l’on peut écrire sur Facebook. Le ministre Barette a le courage de s’attaquer à la structure hypertrophiée de notre système de santé. On ne lui demande pas de courir le marathon ou de se véhiculer à vélo, ce que l’on veut de lui c’est d’être un ministre efficace, un bon négociateur qui saura convaincre ses troupes à s’engager dans la réforme qu’il faut opérer.

S’il n’était pas si souvent désagréable, si vendicatif, si peu nuancé dans ses propos, son obésité passerait inaperçue (façon de parler). On se concentrerait sur le message et non sur le tour de taille du messager. C’est la CAQ qui doit se réjouir de l’avoir perdu!!!

Je ne vois rien de réjouissant pour la CAQ d’avoir perdu les Barrette, Dubuc, Duchesneau..

Les « poids lourds » sont difficiles à recruter.. la CAQ dans le comté de Lévis n’a d’autres choix que de se replier vers un « poids léger ».

Difficile de changer la personnalité d’un individu surtout à son âge mais ça prend ce type de caractère pour s’attaquer à ce genre de sacro-saint organisme qu’est devenu le Ministère de la santé québécois.

Son physique? M’em fout complètement, pourvu qu’il « fasse la job ».

L’ obésité du ministre ne me dérange nullement. Ce qui est important c’ est sa compétence.Ceux qui le critiquent
ce sont les frustrés qui on perdus aux élections. Il est temps qu’ on mettre de l’ ordre en santé. En l’ espace d’ un mois
j’ ai reçu 3 lettres de 3 endroits différents pour un prélèvement de sang, quel gaspillage!

Les plus populaires