De Napoléon à « V »: le doublé de Simoneau

v

Depuis quelques mois, le réalisateur québécois Yves Simoneau a réalisé un tour de force. Les mardis soirs, sur la chaîne américaine ABC, la reprise de la série de science-fiction V (pour « Visiteurs ») est réalisée par le Québécois.

Percer le marché hyper-compétitif des trois grandes chaînes généralistes américaines, en heure de grande écoute, est en soi un exploit. Mais Simoneau avait déjà attiré l’attention en réalisant une autre série, toujours en heure de grande écoute, dans un autre marché compétitif : le marché français.

En 2002, il y a réalisé pour la chaîne France 2 la série Napoléon, fondée sur les ouvrages de Max Gallo. Une superproduction, avec les Depardieu, Malkovitch et Christian Clavier dans le rôle de l’Empereur.

Cette capacité à travailler dans les deux marchés télévisuels mérite d’être soulignée. Son collègue, le montréalais René Balcer, a pour sa part scénarisé et produit les séries Law & Order et son rejeton Law & Order : Criminal Intent. Malgré son français qu’il dit « rouillé », il a aussi développé et écrit le scénario d’une adaptation française, Paris : Enquêtes criminelles, diffusée sur la chaîne TF1 en 2007-2008, avec Vincent Perez.

Pour pouvoir départager lequel, de Simoneau et de Balcer, va gagner le championnat de l’exportation du savoir-faire québécois en télé, il faudra attendre que l’un d’entre eux réalise ou scénarise une série présentée… sur une grande chaîne chinoise.

Laisser un commentaire

Simoneau est à l’audio-visuel ce que Balzac est à la littérature : un véritable génie. Encore que Balzac n’aura écrit que dans la langue de Molière…

Lorsque Simoneau signera une série en Chine, le titre pourrait être : Deux innocents en Chine !

Une histoire d’intégration réussie à la société multiculturelle, pluraliste et ouverte au capitalisme sauvage. Excellente série, mais dure à suivre !

Le Napoléon de Yves Simoneau est la meilleure bio (ever- pour les bilingues) sur l’empereur. Les Français ont rit à voir Clavier dans le rôle titre. c’est une idée remarquable et avec le temps, les Bronzés laisseront la place à Napoléon dans le CV de l’acteur français. De plus et pas le moindre, la réalisation des grandes batailles est tout simplement magique compte tenu des moyens plus que ténus mis à sa disposition. Bravo

En histoire toutes les thèses sont contestables car la mémoire flanche plus souvent qu’autrement , la conscience est faible et l’intuition souvent inexistante .
Si simoneau est un royaliste victorien en plus d’être un fédéraliste anglicisé et angliciseur il doit y avoir des anachronismes dans son Napoléon vox pop . ? Qui sait ?