Débat: Harper a-t-il brûlé ses ponts avec le Québec?

Est-ce une tradition conservatrice ? Trouver dans l’électorat une ligne de fracture, l’élargir pour en tirer profit puis, en faire trop et perdre son avantage.

Les régions contre le pont ? Foutaises !
Les régions contre un nouveau pont? Foutaises !

On l’avait vu en 2008. Voulant tabler sur l’éternel débat sur la pertinence du Bloc, ils en ont fait trop, affirmant que les Québécois gaspillaient leur vote et leur argent. Les Québécois l’ont mal pris.

Pensant s’appuyer sur un populisme anti-élitiste, ils ont aussi coupé les budgets des artistes, et Harper a raillé « les artistes en smoking » dans les galas, ce qui lui a donné un ton mesquin qui a souverainement déplu.

Cette année, au Québec, les stratèges conservateurs ont voulu profiter de la tension permanente entre Montréal et les régions pour « Diabo-Montréaliser » le Bloc et attirer vers eux le vote anti-Plateau.

Puis, au débat ce mercredi soir, Harper en a trop fait.

Répondant à une question directe sur l’opportunité — qui crève les yeux — de construire un nouveau Pont Champlain, Harper a accusé ceux qui veulent construire un nouveau pont de « prendre l’argent des régions » pour un projet montréalais.

Faire d’une question de sécurité publique un argument politique partisan et vouloir créer une fausse opposition entre Montréal et les régions à ce sujet est simplement en dessous de la fonction de premier ministre du Canada.

Harper pense donc que les 60 millions de véhicules qui ont transité l’an dernier par ce Pont vétuste et dangereux — le plus achalandé au Canada — sont tous conduits par les seuls Montréalais. Ou les seuls habitants de la grande régions montréalaise, qui cumule à elle seule la moitié de la population du Québec ?

Peut-on imaginer un instant une déclaration pareille, concernant un important pont de Toronto, de Vancouver ou au sujet du super-pont de l’Ile-du-Prince-Édouard  ?

Plus qu’une bourde, c’est une faute politique. J’espère qu’elle hantera Stephen Harper, au Québec, jusqu’au jour du vote.

Car contre une déclaration aussi stupide, le mot d’ordre doit être: tout le monde sur le pont.

Laisser un commentaire

Surtout que c’est le pont le plus achalandé au Canada, il faudrait lui rappeler cette statistique.

Un emploi perdu à Montréal est deux de perdus en région. Un emploi de perdu en région est deux de perdus à Montréal. Il en va de même pour Québec, sherbrooke, Laval, Trois-Rivières…

Nous oublions rapidement que notre société s’appuie sur ces centres agricoles, régionaux, ressourciers, culturels, innovateurs que sont nos régions.

Comme nous oublions rapidement que notre société s’appuie sur les centres urbains, Montréal, Québec, Trois-Rivières…

Ls politiciens qui prônent la division sont des menteurs: dans une époque de mondialisation de l’économie, l’heure est à la concertation et de l’alliance de sociétés pour faire face à la concurrence internationale.

Sans les régions, les centres urbains meurent. Sans les centres urbains, les régions meurent.

Il est grand temps de cesser de se diviser et de trouver nos vrais adversaires: ceux qui croient que leurs centres urbains sont mieux que ceux du Québec, ceux qui croient que leurs régions sont mieux que celles du Québec.

Quand un gouvernement donne des milliards à des industries de l’Ontario et des miettes à l’industrie du Québec, nous savons que les objectifs sont de nous diviser dans un axe urbain/région simplement pour nous tondre, comme des moutons qui ne passeront pas l’hiver.

Bonjour M. Lisée

Merci pour cette remarque des plus importantes !

En fait, je crois simplement que les stratèges conservateurs on une profonde incompréhension de la réalité Québécoise. En fait, ça crève les yeux!

À part en Beauce et dans quelques régions (Québec et Saguenay), les autres régions du Québec sont attaché d’une certaine manière à la réalité montréalaise. C’est donc bien mal connaître le Québec que de frapper le clou de l’anti-montréalisme.

Peut-être les stratèges finiront-ils par trouver une technique qui fonctionne vraiment, mais ce ne sera assurément pas durant cette campagne. Personnellement, la seule « technique » que je vois, c’est de faire écho aux valeurs progressistes de la société québécoise. Mais ça, ça voudrait dire renier les valeurs conservatrices (au sens social du terme) provenant de l’Ouest canadien qui est véritablement la base électoral du PCC.

Bref, tout cela pour dire qu’a moins de revirement majeur ou de catastrophe, les Conservateurs n’auront pas véritablement de chance au Québec. Si le Bloc n’était pas là, ce serait surement le NPD et les Libéraux qui récolteraient les sièges laissé vacant (les conservateurs aussi, mais en bien moindre proportion).

À qui appartient le pont Champlain?
C’est à son propriétaire a voir à son bon entretien et à son remplacement si nécessaire.

Une autre déclaration stupide?

Ça fait drôle d’entendre Michael Ignatieff et Stephen Harper affirmer que dans leurs tournées et dans leurs rencontres avec les québécois ceux-ci se sont montrés davantage préoccupés par des questions d’emploi et d’économie que par des questions constitutionnelles. Selon Michael Ignatieff nous sommes en 2011 et les vieilles querelles entre Ottawa et Québec ne sont plus à l’ordre du jour. Je voudrais juste rappeler à Michael Ignatieff et Stephen Harper que ce ne sont pas les souverainistes qui courent leurs assemblées. Si Ignatieff et Harper assistaient aux assemblées publiques du Bloc Québécois ils se rendraient compte que l’avenir constitutionnel du Québec est toujours à l’ordre du jour, autant aujourd’hui qu’il y a 40 ans. Ce n’est pas parce qu’ils n’entendent pas parler d’un problème ou qu’ils s’organisent pour ne pas en entendre parler que ce problème n’existe plus.

On dirait qu’ils pensent que le temps à lui seul va finir par tout arranger et que les québécois finiront bien par devenir des canadiens comme les autres, une minorité de plus dans un Canada multiculturel.

La meilleure façon d’éviter que le Pont Champlain s’écroule sous nos yeux c’est de couper les ponts avec Ottawa, de récupérer nos impôts et nos taxes expédiés au fédéral et de les affecter en partie à la réfection de ce pont, au lieu de construire des prisons en série et de payer des jouets militaires de luxe à certains pilotes en manque d’adrénaline. Ces pilotes devraient peut-être simplement pratiquer ce sport extrême qui consiste à traverser au moins deux fois par jour le Pont Champlain.

Honnêtement, à part vous, Monsieur Lisée, PERSONNE, même d’une importance quelconque, n’a encore parlé de cette « bourde qui hantera Harper jusqu’au jour du vote »!

Petit parti pris peut-être? Ou fanatisme?

C’est vrai que prendre Harper à contre-pied n’est pas facile et que l’opposant doit « scratcher le fond du baril »…

Au Québec, seul le Bloc peut nous prévenir contre une majorité conservatrice. Or il y a 4 comtés au où le vote pour le NPD a fait perdre le BLoc. Dans ces comtés la gauche confuse a en fait voté pour la droite idéologique.

Probablement les mêmes qui votent Québec Solidaire et qui ont fait perdre 4 comtés au PQ en 2008, ce qui donne la majorité au libéraux présentement. Québec Solidaire de Charest, dans la vrai vie.

Le moins que l’on puisse dire est que Harper et ses députés viennent de bruler leur dernier pont avec les Québécois avec ses déclarations stupides sur le pont Champlain ….. Au diable la sécurité et les vraies besoins , il s’est permit de faire de la TRÈS PETITE POLITIQUE ……

Fonctionarite aigue, Duceppe admet avoir demandé des questions précises concernent l’orientation du débat.
RDI nous prend pour des cons, idem pour M. Lisée, qui nous améne sont acticle déjà préparé mais qui ne traite pas des points qui ont le plus ressorti dans le débat. Il s,est basé sur les répliques aux questions préparées à l’avance pour le »débat des bloquissstes, séparatisstes, anti-fédéralisstes qui ne peuvent contribuer d’aucune façon à faire avancer les intérêts du Québec.
Après 20 ans d’immobilisssme, vous mettez la table pour un autre quoi? 20 ans. Au lieu de demander l’indépendance avec un loyer payé par le Canada, commence donc par assumer le ménage de ta chambre et te faire a déjeuner. Quand a tes traces de break, tu peux télécharger sur internet le guide d’utilisation de la machine à laver.(laver l’argent sale que t’utilise pour faire le contrôle des Québécois).
En nous mettant encore dans le coin, vous allez finir par nous faire détester des canadiens qui de bonne fois essaie de bâtir un endroit sécuritaire, prospère pour tous les canadiens. Imaginez ce que ça serait si chaque province avait l’attitude du québec et ne voulait que traité de leur préoccupations immédiates. Les albertain demanderaient la fin de la péréquation, Terre-Neuve demanderait l’expropriation d’un territoire pour mettre fin à l’enclave que lui occasionne le Québec par rapport aux autres territoires du Canada, les indiens réclameraient le grand nord et le droit de s’affilier avec l’Ontario. Des émotifs incapables de statège pour faire évoluer notre position pour réaliser le développement de nos richesses. Monsieur Harper avait ouvert une porte sur le développement des richesses minières, pétrolières, infrastructures majeures comme d’habitude les québécois. M. Harper n’a pas fermé la porte au renouvellement du fédéralisme, il a dit qu’il croyait que ça n’était pas une priorité des québécois mais qu’il demeure ouvert au moment opportun a engager les discussions sur le sujet. Si vous étiez moins préoccupé a conserver le bloc dans l’échiquier même si ça ne donne rien de constructif vous saisiriez l’opportnuité de prendre une plus grande place dans le parti qui remportera les élections avec ou sans le québec, et une fois au pouvoir avec des ministres nommé, la amener les intérêts des québécois sur la table. Vous voulez des choses mais n’avez aucun plan de match réaliste. la seule façon pour vous d’acheter votre Mercédès c’est a crédit. La pauvre Mme Paillé qui croit que c,est facile d’opérer une entreprise au Québec. Bien oui elle a identifié un besoin, une opportunité d’affaires, elle croit avoir les compétences mais elle va devoir se buter a une bureaucratie qui va exiger qu’elle ait une cuisine équipé avec des exigences et des normes irréalistes qui vont rendre sont projet hors de porté. Et admettons que vu que sont cas est médiatisé elle reçoit l’aide d’un bon samaritain, elle devra engager un comptable(avec toute le changements de formulaire même en investissant plusieurs heures par semaines avec le temps qu’elle va devoir passer en attente au téléphone a répondre aussi au lettre du ministère qui va rapidement lui demander de payer des avances d’impôt avant de gagner de l’argent (basé sur les années avant). Elle va s’apercevoir qu’au Québec,il ne suffit pas d’avoir un bon produit, un bon marché et d’être capable de répondre ç une demande efficacement. Elle pourrait même devoir suivre des formations pour se conformer à des exigences farfelue puisque faire valoir des compétences acquises sans la sanction d’un diplôme québécois récent ça relève d’un tour de force dans pratiquement tous les domaines. Du rève des illusions et comme toujours se mettre dans le coin au lieu d’agir de manière stratégique et de prendre une place au pouvoir et de nouer des aliances stratégiques. Partout la faôn d’avoir des choses c’est du donnant donnant. Le Québec en demandant la charité ou en exigeant comme un enfant gâté incapable de contribuer pour obtenir en retour. Vous demandez a des politiciens anglophone originaires du Québec de décréter que le français soit l’unique langue au Québéec. Outre les appuis dans les autres provinces (y compris les francophones hors québec) vous demander a quelqu’un de renier sa culture dans sa province d’origine. Oui il y avait des français à l’origine au Québec mais pas juste des français et malgré que les anglophones soient minoritaires ils sont là quand même et chez-eux autant que les francophones et tant qu’à moi plus chez-eux que les français, les haitiens et les suisses qui viennent de débarqués.
Si vous étiez plus brillants vous demanderiez le bilinguisme a la grandeur du Canada, ça nous ouvrirait un grand marché pour nos productions culturelles en français et en anglais. On a développé une bonne expertise en ce domaine et pourrions avoir une meilleure industrie. Au lieu de confiner le français à l’intérieur du québec et le voir s’éteindre comme le français est appelé a disparaitre en france, on augmenterait son usage d’une côte a l’autre.
Au lieu de s’opposer à l’annonce faite a Terre-Neuve, on pourrait utiliser l’opportunité de développer notre hydro-électricité, éolienne et marémotrice pour exporter en Ontario, au Manitoba, au Nouveau-Brunwich et fournir le nord car on sait que tout le nord va se développer en tout cas ailleurs au canada ici ça reste à voir. Avec des idées aussi arrêté et une visions aussi courte ça devient difficile de croire aux potentiel politique de développer des partenariats et faire avancer notre développement. Le Québec une société qui implose par la vision trop courte de ces autruches qui la tête dans le sable se répète a s’étourdir des discours sans jamais chercher a planifier pour réaliser pas a pas des objectifs. Des grands projets sans plan d’action réalistes et sans appuis statégiques ça reste et demeure des projets. Combien d’opportunités allons nous manquer, combien de générations allons sacrifier. Allez regarder pousser les entreprises américaines et contenter vous de rêver, quand vous vous réveillerez il sera trop tard.
Je serai surprise si vous publié ce message quand je parle contre votre position avec des arguements de poid habituellement vous ne les publier pas.

Bonjour M. Lisée,

Relativement à l’éternel qestion de la constitution et que le Québec qui n’a pas signé cette constitution lors du repatriement, voilà que les 2 chefs des vieux partis (conservateurs et libéraux) fédéraux ont répété hier soir que cette question n’étaient pas une priorité pour eux. On entend souvent dire par eux et par Jean Charest que le fruit n’est pas mûr. Comme le dit M. Duceppe, le fruit n’est pas mûr parce que l’arbre est pourri. C’est évident que les citoyens veulent avant tout un travail motivant et bien rénuméré mais cela ne veut pas dire pour autant que cette question n’est pas importante pour les québécois.
Nos priorités sont souvent bafoué. À titre d’exemple, mentionnons l’objectif des conservateurs de centraliser la société des valeurs mobilièrs à Toronto, en faisnt fi de la position unanime de l’Assemblée nationale du Québec (tous les partis)en est un bon exemple.
Les deux chefs de des deux partis disent sans gêne qu’ils respectent les juridictions des provinces mais avec une vison centralisatrice d’un CANADA fort.

En écoutant les 2 débats, on voit très bien que ces deux vieux partis ne répondront JAMAIS à une plus grande autonomie du Québec et à un transfert de juridictions de tous les pouvoirs, notamment dans des les domaines de Culture et des Communications. Concernant la Loi 101, à toutes les fois que des causes sont portés en appel devant les tribunaux supérieurs, les jugements ont pour effet d’amputer des élémenst importants de cette loi.
Une réforme du Canada n’est plus possible avec les mécanismes mis en place qui ne permettent plus au Canada de se moderniser et de tenir compte des aspirations profondes du Québec et des réalités du 21ième siècle. Ces besoins ne sont pas compris ni acceptés par le reste du Canada (ROC) qui n’acceptera jamais de céder plus de pouvoirs au Québec pour respecter notre différence, notre spécificité.

Un citoyen qui ne croit plus à ce fédéralisme centralisateur et qui continuent à s’introdure dans des champs de compétence des provinces. Non, MERCI. No thanks!

Avez-vous enfin trouvé l’os sur lequel Duceppe pourra mordre d’ici la fin de la campagne? Et que dire du siège à l’Unesco, où Harper nous prend vraiment pour des imbéciles?
——-

Décevant de voir que Duceppe, qui veut conquérir Québec, n’a pas dit un mot du Colisée, du Pont de Québec et du Manège militaire.

—–
Est-ce que le décor a été fait par Rona ou Home Dépot? Est-ce que le designer était Albertain?

«Sortons! fis-je irrité par toutes ces simagrées et littéralement pris d’une colère que je ne m’expliquais pas.»(Francis Carco, Images cachées, 1929)

«Pour la première fois Malgré moi, malgré moi
Entre la chair et l’os S’installer la colère»
(Félix – l’Alouette en colère)

C’est ti clair ?

Le Canada qui se voit tenir la dragée haute par le Québec et son digne représentant du Bloc : toute une démonstration d’éthique, de compétence, de vérité qui frappe en plein front les fossoyeurs et les opportunistes des portes bleues et rouges.

C’est bien fait et l’histoire s’écrit par chapitres bien assénés à la face même du mépris.

Le gouvernement Harper n’a non seulement pas fermé la porte à la construction mais il a déjà mis en place le budget pour l’entretien qui rend le pont utilisable durant les études nécessaires … à la construction d’un nouveau pont.
»Le sénateur Smith croit que ces sommes «nous donnent une fenêtre pour faire les études» tout en assurant la sécurité du pont actuel »
http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201103/19/01-4381049-nouveau-pont-champlain-le-federal-refuse-de-sengager.php
Car comme le dit M. Harper de passage a montreal juste après son arrêt à l’aéroport (rappelons que le Maire n’a pas jugé important d’y être pour l’acceuillir… tellement bon pour les relations).
Il est venu annoncer l’entretien du pont durant les études environnementale et les plans (premières étapes essentielles à la construction du pont, il a dit être prêt a recevoir les propositions du gouvernement du Québec en ce sens.
(idem le projet de l’amphithéatre on demande des engagements formelle sur des demandes en l’air, même pas d,avant projet sur papier).
Harper met la table pour le trens-québec Labrador-Québec-Montréal-Ottawa-Toronto-Windsor est le Québec évite la question.. » Le Fonds appuie les objectifs de l’initiative de la Porte continentale Canada-Ontario-Québec, qui vise à développer des réseaux de transport efficaces en Ontario et au Québec pour le commerce international »
http://pm.gc.ca/fra/media.asp?id=4040

Je vis à Rimouski et j’emprunte le pont Champlain plusieurs fois par année… À la campagne I WILL VOTE JE VOTERAI qui circule sur le web j’ajouterais : êtes-vous vraiment le moron que Stephen Harper croit que vous êtes ? Non ? Eh bien le 2 mai,votez !

Jamais vu un politicien mentir continuellement comme lui. Pratiquement chaque phrase est un mensonge.

Sur le pont! Il faudrait lui organiser une mutinerie.

Je ne suis pas expert, mais, le Pont Champlain c’est un des principaux moteurs de notre économie, non? Si je comprends bien, c’est un des liens économique les plus forts entre le Québec et les États-Unis?

Elle ne le hantera pas. Il aurait passer le débat en faisant le singe et en criant et il aurait gagné quand même. Plus il fait de conneries, plus sa cote monte: allez comprendre.

Que pouvons-nous attendre de M. Harper? Il ment continuellement et sans sourciller, il défie les règles les plus élémentaires de la démocratie et sa politique est de diviser pour mieux régner. Il me semble que cette tactique a été utilisée à maintes occasions auparavant, et malheureusement avec succès!

J’ai trouvé Harper d’une telle insignifiance lors du débat en français (mais pas tellement mieux lors de celui en anglais) qu’effectivement si nous ajoutons cette insulte et cette incompréhension (l’histoire du pont) de sa part de la réalité québécoise, je ne comprends pas encore qu’il existe des Québécois ou des Québécoises qui pourraient voter pour ce parti anti québécois.

En fait j’ai toujours autant de difficulté à comprendre des Canadiens qui iront voter pour un homme et son parti qui ont carrément menti et floué le parlement à maintes occasions sur des dossiers très importants.

Si je n’étais pas Québécois,je serais incapable de voter pour le PLC après le scandale des commandites et je serais tout aussi incapable de voter PCC tant sur la base de leur idéologie que sur la base de leurs comportements complètement malhonnêtes.

«Malheureusement, nos politiciens sont soit incompétents, soit corrompus. Quelquefois les deux en même temps, le même jour.»
[Woody Allen]

« J’espère qu’elle hantera Stephen Harper, au Québec, jusqu’au jour du vote » à la faveur du « Premier Ministre Micheal Ignatieff »? (un assemblage de citations de J-F Lisée des derniers 24 h)

La dernière est un lapsus ou un voeux? Penchons évidemment pour le dernier.

Une autre goutte d’eau dans l’océan des incongruités de M. Harper concernant le Québec.

Je maintiens le commentaire que j’ai fait sur ce blogue hier quant à l’impression laissée par Harper au cours du débat en anglais.

Dans le débat en français, il avait même l’air benêt tellement il voulait cacher son jeu et nous paraître gentil.

Je ne sais pas s’il a brûlé ses ponts avec le Québec hier, mais quant à moi, il peut bien rester à Ottawa avec ses ponts aux ânes.

L’objectif no 1, en ce qui nous concerne, c’est de faire en sorte que le Canada sorte du Québec. OUT. QUIT QUEBEC.

La meilleure façon d’y arriver c’est d’abord de voter en bloc pour le Bloc pour démontrer en face du ROC la solidarité québécoise et aussi = et pourquoi pas? – leur montrer notre Q et ensuite de souhaiter un gouvernement conservateur majoritaire, seule façon d’attirer chez les québécois indécis un profond sentiment de dégoût et de rejet.

Le reste, c’est de la quincaillerie partisane électorale.

Quand au Pont Champlain Bridge bilingue-bilingual, comment accepter que la nation québécoise puisse être obligée de demander la permission d’une autorité supérieure pour construire un h….de pont? Cela dépasse l’entendement.

Le pont Champlain a beau être le plus achalandé au Canada.

Le pont Champlain a beau constituer un maillon essentiel de la trans-canadienne et un passage obligé pour bien des canadiens et le transport de marchandise entre l’est et l’ouest du « plus meilleur pays du monde ».

Le pont Champlain a beau menacé de s’écrouler.

Pas certain que cette bourde de Harper le hantera jusqu’au jour du scrutin.

Pas certain qu’il ne pourra pas la corriger par une annonce surprise ou une récupération de mise en marché comme M. Soudas sait si bien les concoctés.

Vous avez beau souhaiter qu’il y ait du sable qui arrive dans l’engrenage bien huilé de la machine conservatrice, mais depuis le début de la campagne, à l’instar de Jean Charest lors des dernières élections provinciales, il semble enduit de téflon, rien n’y fait, sondage après sondage une majorité demeure à sa portée.

Et si ça se produit, ceux qui auront exercé leur devoir de citoyen pourront pester contre deux gouvernements…

Nietzsche disait: « Et nul ne ment autant qu’un homme indigné ». Il faudrait qu’il ait vu M. Harper pour nuancer cette pensée et ajouter « ou qu’un homme feignant de ne pas l’être et se donnant l’apparence rigide et terne d’un bonhomme playmobil (très frappant) ».

C’est du fédéral que relève l’entretient de ce pont et du coup, la sécurité des gens qui l’empruntent chaque jour (ou même ne serais-ce qu’une seule fois.)

À l’image de ce gouvernement il est devenu dangereux!!!

«Le gars du Plateau» est sans doute une ligne dictée en haut lieu par les «stratèges» du PC. Par exemple, hier à Saguenay, lors du débat présenté à la SRC, le candidat PC a placé deux fois «le gars du Plateau» en faisant allusion à G.Duceppe. Plateau vs région, bien sûr.

@MathieuB – relativement à l’éternelle question des négociations constitutionnelles, soyons honnêtes : il n’y avait qu’un seul chef de parti hier soir qui n’a aucun intérêt à entâmer des négociations constitutionnelles. Son nom est Gilles Duceppe.

Les Québécois envoient une majorité de députés aux communes dont l’objectif est le retrait du Québec de la fédération canadienne, pas le retour du Québec dans le giron constitutionnel.

Est-ce clair? Car pour les Canadiens, c’est très clair.

« …créer une fausse opposition entre Montréal et les régions à ce sujet est simplement en dessous de la fonction de premier ministre du Canada. »

Vous vous trompez, M. Lisée. Il n’y a rien en dessous des conservateurs. Rien du tout.

La présence du Bloc à Ottawa est nécessaire.
Les autres partis n’ont pas cette sensibilité propres aux québécois.
Il y a plusieurs sujets où l’opinion des québécois est différente du reste du Canada. Parlons de l’armée, du régistre des armes à feu, des avions de chasses, etc.
Nous formons une nation, avons nos valeurs et sommes jaloux des jurictions des provinces.

Les larmes aux yeux pliée en 4 j’essaie de trouver le video de Duceppe qui s’explique ce matin sur la question de la constitution. Une journaliste lui demande:
dans le fond ils ne veulent pas la signer
et vous ne voulez pas la signer non plus.
Il est ou le problème?
silence……………….. interminable……………
suivi d’une moue………..
à 40 sous zéro il se met a faire froid et on entend ses dentes claquer et la grosse débarque
les 4 fers en l’air.
Digne de Charlie Chapelin…. ou est Charlie? OO
Mort de rire, ma journée est faite. Merci pour le sourire inaltérable que vous avez mis sur mon visage pour la journée. C’est vraiment tordant. Un Duceppe pris dans son propre tordeur. 😉

Le journaliste Latreille a perdu beaucoup de crédibilité. Ceux qui ont écouté la période de question aux chefs, après le débat, ont entendu M. Latreille demander à Gilles Duceppe, sur un ton hargneux et condescendant, pourquoi ce dernier n’avait pas parlé de souveraineté (sic). M. Duceppe, ahuri, a répondu qu’il n’avait fait que ça, rappelant par des exemples ce qu’il avait dit.

Dans son topo aux nouvelles, le journaliste Latreille revient avec une affirmation voulant que Gilles Duceppe ne parle plus de souveraineté sauf quelques brèves allusions au mot « souverainiste » !?!

À RDI, un autre commentateur rapporte que M. Duceppe a martelé le débat de propos sur la souveraineté.

C’est quoi le problème de Latreille ? Il avait préparé son topo le matin et ne voulait pas en changer malgré les faits ?

Le débat d’hier a commencé avec le sous entendu suivant: On fait un débat ce soir pour vous laisser du vin et des jeux, en québécois, du hockey pis de la bière. Comme à l’époque de la fin de l’empire romain.Les 4 chefs des plus grands parti…s, pensent que la population est décadente, préférant le sort d’une partie de hockey à l’enjeu des 4 prochaines années d’un pays…J’espère qu’il y a des québécois qui se sentent lésés,car c’est une insulte à l’intelligence d’un peuple.

Donc, Francois 1er,

Vous pensez que le fait que notre premier ministe sortant pense que l’urgence de rebâtir le Pont Champlain est une manoeuvre détrournant l’argent des régions est quelque chose de mineur!?!

Ben voyons donc! Vous êtes tellement aveuglé par vos conviction de droite que vous en êtes insensible à la stupitidé la plus crue.

En passant les Conservateurs on fait campagne sur l’imputabilité et sur la réforme du sénat à leur premier mandat.

La gestion courante du gouvernement s’est faite dans un obscurantisme jamais vu et le sénat est toujours nommé et bourré de sympatisants Conservateurs.

J’ai beau être d’accord avec ton conservatisme économique parfois mais je comprends pas pourquoi tu défends ces hypocrites.

@ Joubert
Voilà l’illustration d’une barrière importante à la bonne entente, le vocabulaire flou et imprécis.
« c’est un des liens économique les plus forts entre le Québec et la côte est des États-Unis » ie région à région.
ou
« c’est un des liens économique les plus forts entre le Canada et les États-Unis », ie pays à pays.

Le débat de mardi s’adressait aux Rocanadians, celui de mercredi s’adressait aussi aux Rocanadians, sauf les interventions de Gilles Duceppe qui naturellement s’adressaient aux Québécois.

Ces deux débats ont démontré une fois de plus l’intention très claire du Rocanada de ne rien changer au statu quo constitutionnel de 1982 lésant le Québec. Malgré la mission fédo des médias de masse au Québec voulant extraire de l’espace publique tout débat sur la question nationale depuis 15 ans les bloquistes demeurent la majorité des représentants élus du Québec à la House of commons et le demeureront tant que perdurera la sujétion du Kwibek au régime colonialiste rocanadian.

De toute manière, il y a une coquille dans le slogan des conservateurs au Québec.

On lit sur les pancartes « Notre région au pouvoir », alors qu’il faudrait lire :

NOTRE RELIGION AU POUVOIR !

(« religion » étant, bien sûr, entendu dans le sens d’« attachement mystique à une doctrine ou une philosophie. »)

Quand le Bloc Québécois va-t-il brûler ses ponts de tragi-comique dépendance envers l’argent d’Ottawa pour survivre?

Le Bloc dépend à 81 % de l’argent d’Ottawa pour survivre, alors que le NPD, le parti libéral et le parti conservateur n’en dépendent qu’à 54 %, 52 % et 38 %, respectivement. Le Bloc serait-il un adolescent attardé qui vit accroché à ses parents et qui serait une loque financière et impuissante sans eux?

http://www.antagoniste.net/2011/04/14/la-dependance-du-bloc-quebecois/#respond

c’est une citation bien connue, mais elle semble toujours d’actualité :

»this man has gone one bridge too far »

Pendant tout le débat en français, Harper avait l’air terne et fixait obstinément la caméra sans jamais regarder ses adversaires dans les yeux (avait-il quelque chose à cacher?). Certes, son français s’est amélioré (tout comme celui de MM. Ignatieff et Layton), mais on sent que cet homme-là est mal à l’aise s’il n’exerce pas un contrôle absolu sur la situation.

En ce qui concerne M. Ignatieff, il s’en est bien tiré relativement à la place du Canada dans le monde, mais sur les autres points il répétait souvent les mêmes choses. M. Duceppe, pour sa part, avait le teint écarlate tout au long du débat (il semblait faire de la haute pression) et a débité des clichés à répétition.

À mon sens, c’est Jack Layton qui s’est démarqué le plus avantageusement. Il affichait ses convictions avec passion et sérénité, et il a livré globalement une performance remarquable.

À moins d’avoir de sérieux troubles de mémoire à court terme, n’importe qui peut voir que M. Harper essaie de faire dire des choses que ses adversaires n’ont jamais dit. Cette tactique de peur est si primaire, si insultante pour l’intelligence qu’elle ne peut que braquer n’importe qui avec un peu de cervelle.
Je ne comptais plus le nombre de mensonges grossiers. Comme ça, Harper a baissé la TPS À CAUSE de la montée du prix de l’essence? Voyons-donc! Les deux événements sont totalement déconnectés!
Autre mensonge: il prétend avoir réglé « définitivement » le déséquilibre fiscal. Son « définitivement » doit être renouvelé dans deux ans! Vous pensez qu’il va renouveler avec le même enthousiasme si le parti à Québec est le PQ?
Un exemple typique du débat d’hier: Ignatieff parlait du pont Champlain, Harper reprenait ce que disait Ignatieff en y ajoutant des choses que Ignatieff n’avait jamais dit! Cette petite tactique, il l’a utilisée plusieurs fois au cours de la soirée.
Ce qui me désespère, c’est que ce débat ne sert à rien. À quelques exceptions comme Gatineau, le vote Québécois est déjà cristallisé. Il semblerait que l’électorat hors-Québec soit plus sensible aux tactiques de M. Harper. Alors bon, il peut bien dormir pendant le débat au complet en débitant sa cassette! Il sait que ça ne changera rien pour lui.

PS
Il a encore affirmé que les Québécois avaient fondé le Canada en français quelques siècles avant le temps! Il réinvente l’histoire, il réinvente les propos des autres chefs de parti et il réinvente ses propres mérites. Alors je pose la question aux pro-Harper: quand il dit qu’il veut donner « le pouvoir aux régions », vous le croyez?

Encore aurait-il fallu que Anne Marie Dussault accorde plus qu’une minutes pour qu’ils puissent tous en débattre
60 secondes pour le sujet du pont Champlain

En tout cas, Harper n’a pas dit une seule fois le nom de Muguette Paillé pendant le débat. Il vient de perdre mon vote!

« …je ne comprends pas encore qu’il existe des Québécois ou des Québécoises qui pourraient voter pour ce parti anti québécois. » (Denis Drouin)

C’est simplement parce qu’au Québec les anti-Québécois sont nombreux. Les principaux ennemis du Québec sont au Québec et les ennemis de l’extérieur en sont conscients et exploitent cette situation principalement Harper.

Les droiteux du Québec sont des cocus contents.

===========

Juste à observer ceux qui ont tendance à être pro Harper, ces derniers ne sont absolument pas conscient que le parti Conservateur est le Reform Party de l’Alberta introduit dans la carrosserie de l’ancien parti Progressiste Conservateur qui aujourd’hui n’a plus rien de progressiste.

C’est un parti de bornés basé sur la religion, la bible créationisme et anti-science.

C’est toujours intéressant de voir des séparatistes chiâler que le Canada ne dépense pas assez ici.

une chose est certaine, ni le NPD ni le Bloc ne pourra reconstruire le Pont Champlain, seul un gouvernement peut agir. Si jamais ce pônt était condamné avant le construction de son remplacement, le chaos qui en résulterait condamnerait le parti responsable à une mort certaine au Québec.

Les souverainistes ont universellement condamné le Lac Meech et voilà qu’il le redemande, pas tellement logique. Si le Canada tel quel est si mauvais pour le Québec qu’il faille en sortir, qui va croire qu’un parti souverainiste veuille sincèrement l’améliorer.

Harper pourra faire ou dire tout ce qu’il veut, manquer à l’éthique, faire preuve de malhonnêteté intellectuelle, il sera élu. Et c’est ça le plus triste. Qu’une grande partie des Canadiens aiment sa façon d’agir me trouble assez. Il reste peu de temps avant le 2 mai, mais peut-être que ce sera suffisant pour faire renverser les résultats qu’on nous annonce à travers les sondages. J’aimerais un revirement. Est-ce encore possible ?

Harper ne fait qu’opposer les régions du Québec à Montréal, diviser pour régner point.

C’est pourquoi le BQ doit se rendre plus souvent dans la capitale afin de contrecarrer cet objectif tellement évident pour ceux qui sont capables de le voir.

Les conservateurs insultent les régions du Québec. C’est qu’ils sont complètement déconnectés de notre réalité québécoise.

Je demeure au Bas-St-Laurent-Gaspésie, et je peux vous assurer que les gens de ma région accordent de l’importance à la construction d’un nouveau Pont Champlain. Ils sont solidaires des gens de Montréal à ce sujet.

Il n’y a pas d’opposition entre les régions du Québec et Montréal. C’est une pure invention conservatrice. Les conservateurs semblent confondre « Québec City » et les régions du Québec.

Je crois qu’il y a une mauvaise analyse politique derrière tout ça. La campagne québécoise n’est pas la campagne de l’Alberta ou de la Saskatchewan.

Les gens des régions ou de la « campagne » québécoise sont souvent plus progressistes que les citadins des grands centres, parce qu’ils doivent constamment se déplacer pour obtenir des services, et aussi parfois, ils connaissent mieux le Québec à cause de cela. C’est une « campagne » qui n’a pas les moyens de se replier sur elle-même. Les néo-démocrates devraient aussi en prendre note.

Il y a parfois des journalistes qui sont un peu « paresseux », et qui se contentent de se rendre à Trois-Rivières, et là, ils pensent connaître le point de vue des régions. Désolé, mais à Trois-Rivières, vous êtes encore au centre du Québec, et en ville.

Si vous désirez connaître notre point de vue, il va falloir que vous cessiez d’économiser sur l’essence, les distances et le temps. C’est là, notre réalité en région.

Montréalais, ayez un peu de compassion pour nous, car dans ma région, on se fait « achaler » par des « pubs » conservatrices niaiseuses, stupides et dégoûtantes. Leurs « pubs » sentent les préjugés et la discrimination envers les nouveaux arrivants. S’ils connaissaient les problèmes de population de notre région, les conservateurs comprendraient que l’on a surtout besoin de faire venir de nouveaux arrivants, pas de les faire fuir.

Aussi, ce qui nous préoccupe, c’est la forêt, et faire fonctionner nos moulins, pas les bêtises de l’Ouest canadien concernant les fusils.

M. Harper est « resté » dans l’Ouest canadien, et y demeure toujours.

@ Luc Drouin
Les partis reçoivent également 2$ de nos impôts payés au Rocanada pour chaque vote en leur faveur lors des élections; voulez-vous nous faire croire que le Bloc québécois ne devrait pas avoir le même traitement que les autres partis ?
Si le Bloc québécois dépend moins de l’argent des lobbys et entreprises n’est pas une excellente chose pour la démocratie ? Poser la question est y répondre.

Particulièrement odieux cette tactique de monter les régions contre Montréal. Indigne d’un premier ministre sortant. Encore aujourd’hui ici à Québec, José Verner revenait avec ce discours que Gilles Duceppe était trop Montréalais. Une stratégie indéfendable!

@Luc Drouin

À part votre sensibilité heurtée, qu’y a-t-il d’illégal ou de non-démocratique dans le financement du Bloc, qui est un parti reconnu, autant que ceux des pseudo-fédéraleux classiques ?

Bonsoir,
Stratégiquement, Monsieur Steven Harper a très bien compris et assez vite ce qu’est le Québec. Il n’y a rien de plus courant qu’un québécois qui en poignarde un autre dans le dos et le tout est séculaire. Beaucoup trop de québécois sont frustrés et jaloux des autres à tire-larigot. En jouant les régions du Québec profond et rural fortement nationaliste contre le Montréal multi-ethnique dans sa modernité, Monsieur Steven Harper risque de faire très mal au Bloc Québécois, cette excroissance nationaliste qui a germé dans la Maison de l’Autre. Opposer le Québec profond, rural et nationaliste au trognon au Grand Montréal moderne de par sa diversité risque de faire mouche car les nationalistes ont des raisons que leur propre raison ignore. Au plaisir, John Bull.

@John Bull

La connerie n’est pas le propre du québécois, est elle mondiale.
Harper applique une stratégie vieux comme le monde, diviser pour régner.

Où vous vous trompez (québécois peut-être?!?!?) c’est qu’Harper (Multi-ethnique dans sa modernité ? Non, religieux!) vise le vote « rurale » en affirmant que ce n’est pas le reste du Québec qui doit payer pour Montréal. D’ailleurs la majorité des députés conserveurs du Québec provient de la région de Québec et des régions.
Évidemment, cette réalité vous échappe, votre propre raison étant obscurcie par votre québécois bashing… Au plaisir, Benton.

@pasdedentier

…en poussant votre raisonnement plus loin, si le Pont Champlain s’écroule, ça sera la faute des séparatistes!

@lemoutongris

Vous comprenez mal les séparatistes. Ce que veulent les séparatistes comme vous dites, c’est l’autonomie, c’est-à-dire que le Canada ne dépense plus une cenne au Québec!
L’Alberta pourra toujours dire merci au Québec après cela!

Tout juste pris le téléjournal à RC. Des plaintes pour ceux et celles qui ont organisé le débat en français.

Des communautés francophones de l’ouest de même que des acadiens se plaignent sur le fait que les organisateurs ont oublié les communautés francophones à l’extérieur du Québec.

Tous les commentateurs le disent: Harpeur a divisé les régions et aussi les provinces. Lorsqu’Harpeur a reconnu la nation québécoise il a oublié les communautés francophones et donc spécifiquement les communautés en dehors du Québec.

Il a dit (Harpeur) qu’il y avait la nation canadienne et la nation québécoise. Il n’a pas parlé d’un peuple acadien mais pas du tout. Alors que la nation québécoise est sans pays, alors les communautés francophones du Canada ne sont aucunement considéré. Il s’agissait d’un débat entre deux nations et non pas entre communauté….lorsque l’on vous disait qu’il a séparé les régions et les provinces…..et puisque que l’on y est le poids du nombre se faisant de plus en plus lourd, nous sommes en tant que nation sous tutelle britanique…..et les communautés eh bien on ne peut dire si les communautés francophones ont beaucoup de revendications parce qu’elles sont prises pour acquis pour Harpeur et que pour elles il n’a que du mépris…….ces communautés ne participent-elles pas à notre tutelle?

Hier, Harper a regarder tous les Québécois dans les yeux et leur a dit: «L’opposition veut prendre l’argent des régions afin de financer un projet montréalais». Il a fixé la caméra et nous a dit ça!

De un, mais d’où vient ce mensonge. Jamais, mais au grand jamais, l’opposition a dit qu’elle voulait prendre l’argent des régions. Jamais! Et en plus, quel argent des régions! Il n’existe aucune enveloppe réservé aux revenus tirés des régions. L’argent des régions est l’argent des villes et vice versa.

Mais Harper nous a regardé droit dans les yeux et nous a dit ce mensonge.

Il nous a regardé droit dans les yeux et nous a fait comprendre que la sécurité des millions de gens qui passe sur le pont Champlain est moins importantes que ça foutu majorité conservatrice!!!

Avez-vous entendu les rires jaunes et désabusés des trois autres chefs lorsqu’il a sorti cet insanité?

L’avez-vous vu nous regarder droit dans les yeux et nous dire que nous avons un siège à l’UNESCO? L’avez-vous vu récidiver après que Duceppe lui ait prouvé que c’était faux?

Harper nous prend pour des imbéciles et vous savez quoi? Et bien il y a 20% d’imbéciles au Québec et 40% au Canada.

@John Bull
« Il n’y a rien de plus courant qu’un québécois qui en poignarde un autre dans le dos et le tout est séculaire. »
D’habitude, je saute vos niaiseries mais là, votre commentaire anti-Québécois frise le racisme. Vous ne me croyez pas? Remplacez « Québécois » par « Noir » ou « Juif » et voyez ce que ça donne:
« Il n’y a rien de plus courant qu’un (juif? noir?)qui en poignarde un autre dans le dos et le tout est séculaire. »
Alors désolé. Je veux bien me taper vos inepties anti-séparatistes si ça vous chante mais ce commentaire là, vous devriez vous en excuser. C’est trop facile de cracher sur tout le monde quand on se cache derrière un pseudonyme plutôt que d’assumer ce qu’on écrit.

Cela nous rappelle le bon vieux Harper, celui qui faisait la promotion de la partition du Québec, celui qui en tant que député du Reform avait déposé aux communes en 1996 le projet de loi déterminant les conditions d’un référendum sur la séparation du Québec du Canada. Il aurait imposé les questions suivantes dans un referendum tenu par le fédéral conjointement à celui du Québec :

« a) le Québec devrait-il se séparer du Canada
et devenir un pays indépendant sans lien
juridique spécial avec le Canada—OUI ou
NON?
b) si le Québec se sépare du Canada, ma
municipalité devrait-elle se séparer du
Québec et continuer de faire partie du
Canada—OUI ou NON? »

http://www2.parl.gc.ca/content/hoc/Bills/352/Private/C-341/C-341_1/C-341_1.pdf

Et le surprenant, ce sont les réactions des gens de Québec. J’y habite en plus d’y travailler. Récemment, je discutais de politique avec un collègue. Il voyait Duceppe comme un communisme, un soviétique. J’en revenais pas qu’un homme de quelques années plus jeunes que moi puisse penser ainsi. Ça ressemblait à un lavage de cerveau. Vous savez, comme dans une secte. Il faut dire qu’il est abonné à la radio pirate de Jeff Fillion.

@Kevin

Ça fait 20 ans que le Bloc fait ça… le gouvernement fédéral intervient hors Québec et le Bloc part sa cassette: le gouvernement fédéral « prend l’argent des Québécois » pour financer l’Ontario, Terre-Neuve, l’Alberta, name it.

« Ça fait 20 ans que le Bloc fait ça…le gouvernement fédéral “prend l’argent des Québécois” pour financer l’Ontario, Terre-Neuve, l’Alberta… » (Eric)

Des références SVP.

@Éric

Désolé, mais vous êtes de mauvaise fois. Réfléchissez à l’absurdité de votre commentaire. Au nombre de fois que le fédéral investit hors-québec, le Bloc ne dormirait juste pu parce qu’il devrait sans cesse appuyer sur «repeat».

Le Bloc est élu pour défendre les intérêts du Québec parce que le fédéralisme ne nous favorise pas. Le fédéralisme ne favorise pas non plus l’Ontario, ni l’Alberta ni aucune autre province. Le fédéralisme ne provoque rien d’autre que des conflits parce que si une province veut quelques choses, elle doit absolument le demander, mais son quelque chose défavorise un autre et vice versa. On en fini plus.

Le fédéralisme canadien ne fonctionne pas, il est malade. En fait, il est né malade. Le Bloc est un des nombreux symptômes tout comme le Reform party a été un symptôme, qui aujourd’hui, s’est transformé en cancer.

Les plus populaires