Débat Marois/Taylor à TLMP: On veut l’intégrale !

Vous avez vu, dimanche soir à Tout le monde en parler, quelques minutes d’échanges entre Charles Taylor (co auteur du rapport Bouchard-Taylor) et Pauline Marois ? C’était savoureux.

La chef et le philosophe. On veut tout voir !
La chef péquiste et le philosophe. On veut tout voir!

Mes sources m’indiquent que l’échange était nettement plus long que ce qui est resté au montage. Probablement le double.

Bougre ! On veut l’intégrale ! Pour une fois qu’on peut voir un vrai débat sur les accommodements raisonnables entre l’auteur du rapport qui dit que tout va bien et la chef du Parti qui dit qu’il faut changer les choses ! Il ne faut pas nous en priver. Allez, Tou.TV existe. Mettez-y le directors’ cut, ou plutôt le director’s uncut.

Laisser un commentaire

Débat Marois/Taylor à TLMP: On veut l’intégrale ! Entièrement d’accord. Faut-il une pétition?

Pauline a été excellente. Par contre, son argument de conserver le crucufix à L’Assemblée Nationale pcq cela fait partie de notre patrimoine semble être- dans mon esprit- un argument électoral.
Louise Beaudoin : chapeau dans son passage Aux Coulisses du pouvoir: articulée et sereine.

Oui, l’intégralité des choses.
Je suis parfaitement d’accord avec la demande de M. Lisée.

Les médias ont la fâcheuse habitude de charcuter.
Parfois on charcute au point de dénaturer.
Souvent on charcute pour ne conserver que ce qui plait à la « ligne éditoriale » (à l’idéologie du média en d’autres mots).

Mme Marois a livré une superbe réplique au «plus grand philosophe vivant».

Elle a défendu fermement et simplement des valeurs fondamentales qui unissent la société québécoise. Elle était bonne à entendre.

Cependant, sa défense du crucifix m’a laissé perplexe. On ne peut insister sur la laïcité et du même souffle lutter pour conserver le crucifix au dessus du (de la) Président-e de l’Assemblée nationale.

Je n’ai pas compris cet acharnement à défendre le crucifix au salon bleu. Ce crucifix pourrait être déplacé dans un endroit plus adéquat dans l’Hôtel du Parlement. Ce crucifix représente notre Histoire, il va de soi que nous devons respecter l’Histoire. Respecter l’Histoire c’est se respecter.
Mais il faut aussi être conséquent avec la laïcité que l’on veut. Si on ne tolère pas le port des signes religieux pour des agents-es au service du citoyen et dans les institutions publiques de l’État, il faut être cohérent avec ses politiques. Le crucifix n’a pas sa place au dessus de la tête du, de la Président-e au salon bleu.

C’est la seule faiblesse, à mon sens, de l’argumentation de Mme Marois. Mais une faiblesse de taille qui va contre la logique de la laïcité complète de l’État de l’image jusqu’au fonctionnement.

Il ne s’agit pas de renier ni notre Histoire, ni nos racines, mais plutôt d’être logique avec nos politiques. Nous voulons que la religion et l’État soient totalement distincts l’un de l’autre.

Je vous invite à lire:
« Pauline Marois défend son crucifix »

http://www.vigile.net/Pauline-Marois-defend-son-crucifix

Serge Charbonneau
Québec

L’intégrale est nécessaire d’autant plus que Pauline était excellente a TLMP et ce serait intéressant d’en voir tout le débat ….

Message envoyé à TLMP via l’adresse suggérée plus haut.

Bonjour,

Vu l’importance du débat sur la laïcité dans notre société.
Vu la qualité des intervenants à votre émission.

Il serait souhaitable que vous puissiez mettre en ligne l’intégralité de la discussion entre M. Charles Taylor et Mme Pauline Marois.

Je crois que la population québécoise apprécierait grandement que la Société Radio-Canada lui permette d’approfondir sa réflexion concernant cet épineux problème.

Ce débat Taylor / Marois est d’une grande importance face aux enjeux qui se discutent actuellement.

Serge Charbonneau
Québec
[email protected]

La meilleure pression pour avoir en entier ce débat important, c’est d’écrire directement comme l’affirme M.Jalbert, aux responsables de l’émission à Radio-Canada.

Pauline Marois en apparence à bien défendue ses trois points ( sauf l’histoirede la croix à l’Assemblée Nationale) mais sur le fond ces trois points sont totalement inapplicables ( Laîcité de la secte des athés- unilinguisme non territoriale, égalitarisme irrespectueux des sexes )
Solution = ces trois points mais avec ces nuances
1) Laicité oui mais non athée avec entier respect des consciences donc des croyances et leurs droits de s’afficher
2) Français oui mais avec apprentissage d’une deuxième langue au choix pour usage hors Québec ou pour les traducteurs au Québec
3) Égalité homme et femme oui mais dans le respect de la complémentarité donc dans le respect de la féminité et la masculinité

Oui on veut l’intégrale mais comme disait Falardeau « Radio-Cadenas »….pas sur si le bonhomme 7 heures s’est perdu dans sa philosophie intergalactique surtout que son « side-kick » Elvis « Gérard Bouchard » Gratton n’était pas là pour le défendre, surtout que lui s’est fait défendre par le lucide.

Lorsqu’il descendit du « mothership » et que la conférence intergalactique lui accordère la permission de venir imposer aux humains le contrôle de la pensée, et la façon de vivre, contraire à ses traditions et à ses sentiments, le bonhomme sept heures n’a pas pu réintégrer le vaisseau parce qu’il s’était trop attardé à répondre aux questions les plus élémentaires du peuple, et qu’il était tout mélangé, le vaisseau s’éloigne. Ainsi on nous laissait le bonhomme sept heures. Puisque les extra-terrestres l’ont abandonné, nous autres on est pas obligé de l’écouter.

Bravo à Pauline Marois. Sa défense de conservation du patrimoine (en l’occurrence ici le crucifix à l’Assemblée Nationale) était excellente.

Débattre avec des commissaires???

C’est un début mais il est triste de faire faire de tels commissions, car M. Taylor donnait l’image de parler pour la gouverne, alors qu’il en est rien, il en est même ignoré.

Si les idées Taylor adhèrent alors… elles seront considérées, bonne stratégie politique! Service après-vente inclu.

M. Bureau affine son animation d’une émission de *débats* amusant nos grandes gueules , mais, a quand de véritables débats télé-visuels avec du temps et hors des cartons-guides sur des sujets chauds???? Des débats aidant le citoyen à ce positionner intelligemment sur des choix de société, s’impliquer ce n’est pas juste voter sur des clips ou des opinions digérées par certains croc-niqueurs! Et, l’on apprécierait l’art oratoire, les idées de nos élus avec du contenu, plus près du peuple…

Bravo à M. Bouchard d’avoir inscrit un sujet bien concret à plancher, là ou son expérience-connaissance peut servir!

Et.. Il reviendra à la Souveraineté ayant séduit et rassuré les néo-Québécois du, finalement, bien-fondé de l’option. Il a incubé la constation de M. Parizeau!

Suivez le zig-zag!

Je ne renierai aucun chef qui m’a tant inspiré à la fierté Québécoise à moins qu’il vire vraiement sur le capot. M Lac St-Jean ne reniera jamais sa réelle patrie et ses racines, à mon avis.

N’ayez pas peur des immigrants! C’est plutôt d’une immigration mal organisée créant des guettos et des murets entre les communautés qui me font peur, on ne peut nier que l’ouverture au monde change le portrait des sociétés et devont assurer notre forte identité au risque d’en être diluée et absorbée. L’élite intellectuel voyageur promouvant le cosmopolitain, le multi-culturalisme protégée par son pouvoir financier doit entendre le besoin criant de paix sociale ds les relations ethniques. Les règles claires aident la cohésion, le chaos qui lorsque trop tard rend les membres de la société k.o dans son ensemble.

Pour nos enfants de toutes ethnies, DEVELOPPONS, une façon de vivre ici ensemble en paix hors du laissez faire et aller…

merciii

Tout a fait d’accord avec votre proposition.

L’Intégrale de la discussion va probablement
« déboulonner » tous les arguments d’un Taylor
« fédéraleux multiculturaliste » à la sauce
« Rectitude Politique à la Torontoise » face à une Pauline Marois sûre et juste par rapport à ses convictions légitimes.

Toutefois par rapport au crucifix à l’Assemblée Nationale, le PQ va devoir arrêter de penser
qu’elle a encore les « cathos » parmi sa famille
politique.

Une erreur majeure d’analyse de la part du PQ !

Franchement, ca commence à faire !

Ma proposition ?
( pour le PQ que j’appuie depuis toujours )

Proposer de remplacer le crucifix de l’Assemblée Nationale par :

Les Armoiries du Québec …. avec en prime
sa devise :

Je Me Souviens !

Guy LeVasseur
Rimouski

L’intégrale a été engegistrée aux frais des contribuables; pourquoi ne pas y avoir accès ?

Je ne peux m’empêcher de comparer TLMP à l’émission de Ruquier sur TV5 le samedi soir: trois heures de discussions animées, intelligentes et divertissantes; par exemple samedi dernier, Bernard-Henri Lévy a été sur la sellette pendant presqu’une heure entière; et tout ça sans pose commerciale. Nous sommes malheureusement très loin de cette qualité d’information mais en même temps, rien ne nous empêche de vouloir y aspirer.

Quant au débat sur le crucifix, je remarque que personne n’a relevé le fait que Taylor défendait le serment sur la Bible en invoquant la tradition.

N’est-ce pas étrange ?

J’ai aussi trouvé que madame Marois avait l’air en grande forme.

A ce que je sache, il est impossible de regarder tlmep (version éditée) sur tou.tv ou radcan.ca…

Entièrement d’accord pour entendre l’intégral.Pauline était excellente à tout le monde en parle,pas besoin d’être »un très grand philosophe »pour nous comprendre et savoir ce que l’on veut comme société.

Si j’étais Charles Taylor,j’irais à Vancouver et tenterait de comprendre les hystériques Canadians et toute la propagande qui éclate en rouge à ces jeux et nous sont retransmises au Québec.Je crois que c’est du jamais vu ,ça me fait penser à la méthode propagandiste de Goebbels dans les années 30,se servant des jeux de Berlin pour exalter les Allemands;tentant de leur faire qu’ils sont les meilleurs…

Tout ça pour dire qu’il n’y a pas juste le Québec à étre entendu par un philosophe:il y a une nation entière complexé et teinté de rouge…

Mon cher Jean-Francois.

TLMEP sur « Tou.Tv » ? ……. oubliez ca !

Je leur au déjà écrit sur leur site internet.

Les gens de TLMEP sont des dinosaures médiatiques dépassés qui sont encore « bandés » à la bataille de cote d’écoute contre « TVA » alors que leur clientète cible est diamétralement opposée à celle de la chaine de PKP !

Un exemple pour réfléchir :

J’ai écouté tous les épisodes de « Trauma » et de « Mirador » de Radio-Canada sur Tou.Tv.
Deux téléséries de divertissement honnêtes soit dit en passant.
Est-ce que le sacro-saint BBM à mesuré mon
écoute ? Non.

Il va faloir tout d’abord que les concepteurs et les réalisteurs de TLMEP changent de paradigme !!!

Ceci dit, leur diffusion radiophonique en même temps qu’à la télévision est un pathétique maquillage de dinousaure médiatique !

Guy LeVasseur
Rimouski

J’appuie votre demande.
Pour ce qui est du crucifix à l’Assemblée Nationale, je trouve qu’on charrie. Faudrait-il enlever TOUTES les croix au sommet des milliers d’églises au Québec ?
Rebaptiser tous les villages, villes et rues du Québec dont le nom commence par Saint- ?
Changer de nom si on s’appelle Saint Louis ou Saint Jacques?
Faut pas charrier sur la laïcité….

Director’s uncut! très drôle! je déteste TLMP parce que c’est ultra monté, ce qui change tout! On fait du spectacle avec tout. En plus, ça prend 4 jours à voir l’émission à cause de ça. Il y a un toujours un décalage qui rend caduc tout ce qui si dit.

Tout-à-fait juste! Nous voulons l’intégrale, c’est important. Je ne vois pas l’absolue nécessité de conserver la présence du crucifix dans le salon bleu de l’assemblée nationale. Je crois que l’édifice du parlement est suffisemment vaste pour lui trouver un endroit « accomodant ». Le Christ n’est pas Celui qui s’impose. Soyons conséquents en matière de laïcité.

Il me semble que tout serait plus simple si on s’appuyait sur les deux principes suivants:1- oui à une société accommodante 2- non à des accommodements pour motifs religieux, ces derniers étant invérifiables et incontrôlables. Chaque demande devrait être traité « prima facié » sans égard au motif invoqué. Actuellement nous avons le pire des scénarios: hors du religieux, pas d’accommodement. Personnellement je n’endosse ni madame Marois ni Charles Taylor.

J’en ai franchement rat le ponpon d’entendre parler du crucifix! Taylor n’a pas mentionné lui même que ce qu’il avait constaté à la commission c’est que les Québécois de souche oups s’cusé pour la spécificité, avait pris conscience qu’ils s’étaient peut-être trop coupé des valeurs morales enseigné jadis par leur religion. Jeté le bébé avec l’eau bénite, ce n’est pas effacer encore davantage notre mémoire ! Je ne suis pas Catho, mais lâché moi le crucifix bon yieu ! Il y a mieux à faire j’en suis certaine.

@Guy Levasseur

Tout à fait d’accord avec vous !

Et que le crucifix, oeuvre et symbole patrimoniaux, qu’on l’envoie au musée du patrimoine avec le reste.

M. Taylor était à un niveau nettement supérieur, et s’il s’est abstenu de répliquer à quelques reprises, ce n’est que par courtoisie. Mme Marois n’a fait que répéter « il faut affirmer nos valeurs…», sans expliquer dans quel but, puisque que ces valeurs figurent déjà dans les chartes et lois du pays. En fait le but est clair,comme l’a relevé Lucien Bouchard : le PQ, en panne de projet, brasse désormais des idées d’extrême-droite afin de séduire l’électorat adéquiste, mais à force de s’éloigner du centre, il risque de perdre ses vrais militants qui, eux, sont à sa gauche.

@ Raymond Campagna:

« Et que le crucifix, oeuvre et symbole patrimoniaux, qu’on l’envoie au musée du patrimoine avec le reste… »

Et que fait-on de la croix du Mont-Royal? des églises? De tous les noms de rues et de villages et des produits du terroir québécois qui arborent le mot « Saint » dans leur nom? Du calendrier julien? et tutti quanti?

J’attends avec une certaine impatience vos suggestions…

c,est une bonne idée l,intégrale ou a défaut une transcription complète du débat publié dans plusieurs grand quotidiens du québec

Pour avoir pleine valeur et respecter l’intégralité des échanges entre les participants, cette émission devrait être diffusée en direct comme ON N’EST PAS COUCHÉ avec tous les risques du LIVE mais aussi avec tout l’intérêt du suspense; bonne recette pour doubler son auditoire et oser l’inconfort.
On remarque que de plus en plus la liste des invités manque d’intérêt et l’idée de sortir de la région Montréalaise pour donner la parole aux personnalités des régions mettrait du piquant dans la diversification des propos.
La SRC est elle prête aux risques de la pure intégralité et de la diversité?

Oui!! absolument!

J’étais debout dans le salon à boire chacune des paroles de madame Marois. Mon fils de 19 ans était captivé par l’échange.

Compte tenu du peu de temps qu’avait madame Marois pour s’exprimer, j’ai trouvé qu’elle a parfaitement bien résumé la position de son parti tout en soulignant le persistant malaise des Québécois envers les accomodements raisonnables.

Oui, j’aimerais entendre l’échange au complet.

Je serais également curieux de savoir ce qu’aurait pu répondre Mme Marois aux solides arguments de M. Taylor sur la laïcité d’ouverture qu’il a défendu, et qu’on retrouve dans son excellent texte « présomption d’impartialité ». Comme lui, j’attends d’un fonctionnaire qu’il fasse son travail de façon impartiale et professionnelle, peu m’importe son accoutrement : le fait qu’il ne porte ni turban ni kippa ne me garantit pas qu’il n’ait pas d’idées sectaires, ou racistes, ou communitaristes… Alors pourquoi supposer qu’un québecois catholique ou sikh, qui porte un signe religieux parce qu’on ne peut lui demander d’être croyant les jours fériés seulement, serait par définition partial dans son jugement professionnel ?
Laïc, oui, pour un État et des institutions qui ne se référent en rien à aucune religion, mais les citoyens ont encore le droit de croire en ce qu’ils veulent, sans être exclus de la fonction publique.

Oui pour la totalité de l’enregistrement. Peut-être que Guy A va nous pondre un discours sur ce qui est intéressant de savoir et ce qui ne l’est pas.

De plus en plus, monsieur Lepage s’érige en arbitre du peuple. Ne disait-il pas que la musique anglaise, représentant 99% du temps d’antenne au Canada, devait être représentée à la ST-Jean.

Pour ce qui est du crucifix, reprénte-t-il l’inégalité entre hommes et femmes? Voyons-nous souvent un employé de l’état avec un crucifix dans le front?

C’est vrai que ça dérange, un crucifix. Monsieur Taylor est très conséquent.

Absolument, si toute l’échange n’a pas pu etre en ondes, il devrait etre possible que celle-ci soit sur internet sur le site de Radio can.

Je ne suis pas du meme avis que madame Marois concernant le crucifit a l’Assemblé National, mais bon. Peut etre on pourrait connaire avec cet échange le plan Marois. Le P »Q » veut mettre de l’emphase sur : la défence du français, l’égalité des femmmes et des hommes, la laicité des institutions et l’indépendance du Québec. J’ai bien hate de voir ca. Ca fait depuis l’existance du MSA (Mouvement Souveraineté Association) de René Lévesque avant 1968 que nous devrions vivre ca. J,ai entendu dire entre les branches que Bouchard – Teyler sera remis sur pied au printemps, comme si nous n’avons pas assez donner de millions de ces deux personnes pour savoir ce que l’on sait et d’en faire un annalyse. .
L.S.

François 1
« Et que fait-on de la croix du Mont-Royal? des églises? De tous les noms de rues et de villages et des produits du terroir québécois qui arborent le mot “Saint” dans leur nom? Du calendrier julien? et tutti quanti? »

Tutti quanti reste comme ils sont. Ce n’est pas une question de commerce ou de toponymie. La question n’est pas la, mais du besoin d’impartialité dans l’exercice de la fonction publique et le crucifix dénote un parti pris de l’assemblée générale qui contredit son mandat.

Bon, pour le crucifix, j’aimerais bien le garder là comme souvenir de notre histoire mais je peux (avec difficulté, j’avoue)concéder à le ranger sous verre dans un musée s’il empêche de faire respecter les droits universels (laicité, équité hommes/femmes) en raison de la complexité des négociations. Les Québécois sont toujours un peu trop enclin à faire des compromis, c’est connu. Le problème, c’est que le locuteur en face de nous, lui, est beacoup plus fermé. Il ne fait pas de compromis, il est plus radical et nous traite de radical en faisant de la projection. Par ailleurs, je ne vois pas pourquoi nous devrions « négocier » avec des gens qui ne respectent pas ces principes universels, ou encore qui ne respectent pas notre langue de communication commune qu’est le francais. Négocie-t-on longtemps avec un francophone catholique blanc qui ne respecte pas la loi? NON. Pourquoi être si respectueux envers des gens qui ne nous respectent pas? Pourquoi tendre l’autre joue quand on « mange une claque », en fait?

La réputation de Charles Taylor en tant que « grand philosophe » est surfaite.

Quiconque l’étudie attentivement remarque aussitôt que ses thèses principales ne sont ni plus ni moins que du « réchauffé » des thèses anti-lumières de E. Burke, J. G. Herder ou I. Berlin.

Une si grand philosophe n’aurait jamais dû se compromettre en accepteptant le prix de la très controversée fondation Templeton. En acceptant ce prix, Charles Taylor se discrédite complètement aux yeux de la profession philosophique. http://www.mlq.qc.ca/vx/7_pub/cl/cl_9/cl_9_rand.ht

Malaises avec Charles Taylor…
(Extraits d’un texte publié à l’automne 2007)

Étonnement et Perplexité

Les œuvres de Charles Taylor les plus connues du grand public sont Le malaise de la modernité et Multiculturalisme . À la lecture des ces ouvrages, j’ai vite été frappée par la virulence de certains passages. J’ai eu quelques difficultés à concevoir qu’on puisse accuser des auteurs tels que Descartes, Rousseau, Kant d’être à l’origine des pires maux de la société moderne comme en témoignent les quelques passages qui suivent ;

Version intégrale : http://www.mlq.qc.ca/cite-laique/numero-10/malaise

Lire aussi : Taylor et les anti-lumières http://www.vigile.net/Taylor-et-les-anti-lumieres

Marie-Michelle Poisson