Découverte horticole étonnante dans le jardin du maire Vaillancourt!

Les botanistes de la ville de Laval ont fait une découverte étonnante dans le jardin du maire Vaillancourt. Un arbre jamais observé auparavant sous nos latitudes semble avoir poussé spontanément. Les botanistes ont offert de tailler l’arbre avant que ses feuilles ne soient trop lourdes, mais se sont fait répondre que le maire s’occupait personnellement de cette tâche. Jugez vous-mêmes:

Il parrait que des boutures ont été distribuées dans des villes de banlieue ici et là...
Il parrait que des boutures ont été distribuées dans des villes de banlieue ici et là...
Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

18 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Matière à réflexion pour ceux qui aiment répéter sentencieusement que l’argent ne pousse pas dans les arbres…

Je commence à croire qu’on découvrira bientôt la forêt au complet. Mais n’ayons crainte. Ils essaieront encore de nous faire croire que c’est le désert qu’on voit.

On vient d’apprendre que la maire nie tout, tout, tout. Lui aussi veut les poursuivre. Et voilà un nouveau cirque qui vient de s’installer.

Haha la joke est bonne. Parconte, si vous mettez du stock photo, sa serai bien de un d’acheter la photo (surtout au prix que sa coute… ).

Bonsoir,
Serait-il possible que Monsieur Serge Ménard soit devenu un libéral en catimini ? Nobody knows ! En tout cas, toute cette histoire à dormir debout et cousue de gros fil blanc ne tient pas la route ! Au moins, elle a l’énorme privilège de créer de la diversion ce qui est peu dire. Au plaisir, John Bull.

Il est parfois plus facile de voir ce qui se passe en notre demeure en sortant à l’extérieur et en regardant par la fenêtre. C’est peut-être ce qui fait que la revue Maclean’s a vu ce qui n’était pas encore assez évident pour nous.
Peut-être que ce qui a choqué le plus les Québécois c’est d’avoir dit que nous sommes les pires sans autre forme de procès. Le refus d’y aller à fond avec une enquête très large ne fait que donner du poids à ces allégations. Agir comme l’on fait devant autant de révélations c’est mettre un pansement sur une jambe de bois.

Quand l’arbre fleurit, les feuilles sont masquées par de nombreuses copies colorées du Magazine Macleans portant le titre: « Québec: la province la plus corrompue au Canada ».

Non mais attendez, ne s’agirait-il pas de l’arbre du jardin d’éden de la droite libertarienne?

Bonjour,
Et si on se posait la question : Est-ce qu’un maire d’une ville importante comme Laval n’aurait pas le droit d’avoir en sa possession une petite caisse discrétionnaire afin éventuellement d’attirer des miettes gouvernementales dans son patelin. De toute façon, Monsieur Gilles Vaillancourt n’est absolument coupable de rien car ce procédé est strictement légal et aucune poursuite ne peut être intentée contre lui même si, sur le plan de l’éthique, cela peut être discutable. En constatant les dérives de la bande de malfrats qui s’évertuent à baver de rage sur ce cas et à le clouer au pilori, une bonne purgation ne leur ferait sûrement pas de torts. Au plaisir, John Bull.

Tiens , tiens, mais c,est l’arbre de la confusion du bien et du mal , cet arbre qui nous prive de l’arbre de vie.
Merci je ne l’avais jamais vu

Je me demandais d’où venait l’argent des dons du maire Vaillancourt aux petites caisses des candidats lors des élections générales de la colonie. Merci.

@ johnbull

« En constatant les dérives de la bande de malfrats qui s’évertuent à baver de rage sur ce cas et à le clouer au pilori, une bonne purgation ne leur ferait sûrement pas de torts.»

– – – – – – – – – –

Vous êtes vraiment à court d’idées.

John Bull :
novembre 17, 2010 à 8:47
Bonjour,
Et si on se posait la question : Est-ce qu’un maire d’une ville importante comme Laval n’aurait pas le droit d’avoir en sa possession une petite caisse discrétionnaire afin éventuellement d’attirer des miettes gouvernementales dans son patelin. De toute façon, Monsieur Gilles Vaillancourt n’est absolument coupable de rien car ce procédé est strictement légal et aucune poursuite ne peut être intentée contre lui même si, sur le plan de l’éthique, cela peut être discutable.
– – – – – – – – –

C’est ça du conflit d’intérêts et de la corruption.

Et vous acquiescez…

@Jean-Pierre Gascon

D’où venait cet argent que le maire Vaillancourt aurait offert à Serge Ménard?

J’avais obtenu une liasse de billets liée avec un élastique de Serge Ménard, le tout en échange de faveurs professionnelles. Au total, il y avait 10 000$.

J’ai ensuite fourni au Maire Vaillancourt, ces mêmes « billets roses et bruns » dans une envelope brune, aussi en échange de faveurs professionnelles.

Serge Ménard a effectivement prit l’argent des mains du maire Vaillancourt dans une envelope blanche et me l’a remis, encore en échange de faveurs professionnelles.

Je viens de retrouver l’envelope et l’elastique dans ma boîte de souvenirs de carrière pour ceux et celles qui souhaitent examiner la preuve.

AFFAIRE CLASSÉE!!

Si vous croyez que Vaillancourt est seul dans le système il vous faudrait peut-être faire un petit tour d’horizon dans certaines municipalités plus petites, quelques fois beaucoup plus petites, où la bourgeoisies et les petites et grandes cliques sont installés en système et, très souvent, où l’argent des contribuables ne sert pas uniquement à la propagande d’un parti municipal mais surtout directement identifié au prestige de leur maire, Val d’Or pourrait servir d’exemple en ce domaine.