Démagogie, «bullshit» et autres pathologies du discours politique

Qui, dans l’entourage du PQ, a bien pu avoir l’idée que la stratégie consistant à surfer sur l’effroi ressenti à la pensée de tristes réalités (comme l’intégrisme) faisait partie des manœuvres politiques acceptables dans une société démocratique ? demande Jocelyn Maclure.

stephane-bedard
Stéphane Bédard, chef de l’opposition officielle – Photo : Jacques Boissinot/La Presse Canadienne

Comme plusieurs, je pense que les principaux ténors du Parti québécois (PQ) ont dépassé la limite de l’acceptable, jeudi, en termes d’attaques contre l’adversaire, de démagogie et de baratin.
Politique

Dans une démarche sans doute concertée, les Bédard, Drainville, Lisée (avant qu’il annonce son retrait de la course à la direction du PQ) et Cloutier ont tous, à leur façon, allégué que Philippe Couillard serait peut-être «imprégné» des «valeurs» saoudiennes, ce qui expliquerait sa réaction qu’ils jugent tiède à propos de l’importance de la lutte contre l’intégrisme et d’une charte de la laïcité.

Qu’on soutienne, par exemple, que le gouvernement Couillard devrait en faire plus pour dénoncer le traitement cruel infligé à Raïf Badawai est une chose. Mais qu’on insinue que le premier ministre ait manifesté une certaine sympathie pour la théocratie, l’autoritarisme, la charia, la torture ou la discrimination contre les femmes et les homosexuels en est une autre.

Cette attaque ad hominem, qui s’appuie sur une sorte de culpabilité par association ainsi que sur une grossière simplification de la «culture saoudienne», est déplacée.

On aurait pu penser, après les dérapages multiples qui ont marqué le débat sur la charte des valeurs (en 2013 et 2014), que les figures de proue du PQ auraient retenu que la démagogie se retourne souvent contre ceux qui en abusent. Le PQ, de toute façon, a sûrement déjà le vote des Pineault-Caron — inutile d’en rajouter.

Attentat contre Charlie Hebdo, Boko Haram, État islamique, coups de fouet assénés à Raïf Badawi : l’actualité internationale n’est guère réjouissante par les temps qui courent. Qui, dans l’entourage du PQ, a bien pu avoir l’idée que la stratégie consistant à surfer sur l’effroi — bien compréhensible — ressenti à la pensée de ces tristes réalités faisait partie des manœuvres politiques acceptables dans une société démocratique ?

Oui, le machiavélisme de Frank Underwood dans House of Cards fait de la grande télé, mais il faut être singulièrement tordu pour penser que les acteurs politiques devraient s’en inspirer.

 .     .     .

Dans son improbable best-seller On Bullshit, le philosophe américain Harry Frankfurt soutient que l’un des traits les plus caractéristiques de la culture contemporaine est l’omniprésence de la bullshit, du baratin, et que nous y avons sans doute tous une part de responsabilité — à différents degrés, bien entendu.

Cela dit, nous aurions du mal, selon lui, à comprendre clairement «ce qu’est le baratin, pourquoi il est aussi répandu, et quelles sont ses fonctions». Il nous manquerait ni plus ni moins qu’une «théorie de la bullshit». Le baratin est une «intoxication» du discours qu’il faut comprendre et combattre.

La distinction conceptuelle centrale au propos de Frankfurt est celle entre le mensonge et le baratin, qui seraient deux pathologies différentes du langage.

Le baratineur n’est pas tout à fait un menteur. Pourquoi ? Parce que le mensonge demeure toujours dépendant ou parasitaire de la vérité. Le menteur connaît la vérité et s’en détourne sciemment pour induire son interlocuteur en erreur. Il est toujours en relation avec la vérité ; il se soucie de la vérité.

Le baratineur, nous dit Frankfurt, ne nie pas directement la vérité. Il invente des histoires et des justifications qui sont indifférentes à la vérité ou à la fausseté des choses.

Dans le langage populaire, il nous «monte un bateau», «emberlificote» ou «embobine». Le baratineur veut tromper ou manipuler sans nécessairement mentir. Le mensonge est précis, analytique. Le baratin laisse plus de place à l’improvisation, à la créativité, au flou.

Le meilleur exemple est peut-être les témoins dans des commissions d’enquête (par exemple, les commissions Gomery et Charbonneau). Ils ne peuvent dire la vérité sans s’inculper, mais ils seront démasqués s’ils mentent. Ne pouvant ni mentir ni dire vrai, ils bullshitent.

Jeudi, les ténors du PQ n’ont pas menti. Ils ont inventé une histoire, un spin qui sera, croient-ils, payant auprès de l’électorat. On ne peut que souhaiter qu’ils aient fait un mauvais calcul et qu’ils en assument les conséquences.

La pensée politique de Machiavel est riche, puissante et originale. Je l’enseigne avec plaisir dans mes cours d’histoire de la philosophie politique.

Cela admis, il est grand temps que les politiciens et leurs conseillers rangent Le Prince de Machiavel dans leur bibliothèque et le remplacent par le petit essai de Frankfurt comme livre de chevet.

* * *

À propos de Jocelyn Maclure

Jocelyn Maclure est professeur à la Faculté de philosophie de l’Université Laval. Il a publié, avec Charles Taylor, Laïcité et liberté de conscience (Boréal), qui a été traduit en plusieurs langues.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

26 commentaires
Les commentaires sont fermés.

D’accord avec vous. Sauf que si vous aviez voulu prêcher par l’exemple, vous auriez dû retirer cette phrase de votre texte : « Le PQ, de toute façon, a sûrement déjà le vote des Pineault-Caron — inutile d’en rajouter ». Elle est un exemple du genre de propos qu’il faut éviter si on cherche à faire lever le niveau de la discussion.

Parmi les « pathologies politiques », la plus répandue et la plus létale, dans notre démocratie, est certainement la rectitude politique. En ce domaine, Monsieur Maclure semble être une pandémie à lui seul…

Avons-nous des politiciens ASSEZ NOBLES pour s’élever au dessus de la petite politique ÉGOÎSTE et partisanne….

En passant, Félicitation à Mme. Fatima Houda-Pepin pour la présentation d’une charte pour la neutralité de l’État et la lutte contre la Radicalisation…

Selon moi, Mme. Pépin est la personne la PLUS CRÉDIBLE dans ce domaine. L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR du Québec devrait primer sur les EGOS en ce qui a trait à la paternité d’une telle mesure ou des dissentions passées à l’intérieur du caucus libéral….

La population EXIGE des mesures claires afin de prévenir la RADICALISATION. Pas difficile à comprendre, me semble…..

Je vous pose encore une fois la question: auriez-vous tenu le même discours élogieux si la dame en question était toujours Libérale?

Poser la question est y répondre…

(1)

Et si quelqu’un veut parler de bullshit de menteur …. moi je gage 100$ qu’il y avait plus de 600000$ dans le compte de banque de Philippe Couillard en quittant l’Arabie Saoudite.

Quel internaute pense vraiment qu’il y avait juste 600000$ piasse … pour rire un peu …

(2)

Mais serieusement depuis quand vivre pendant 4 ans dans un pays de non droit demande aucune explication pour un premier ministre.

En 4 ans … quand on vit en arabie saoudite on en voit ben des affaires … des petits accros aux droits au affaires impensables a voir ici.

C »est pas vrai que quelqu’un peut se promener pendant 4 ans sans meme avoir une reflexion une reflexion la dessus et sur le fond notre premier ministre a toujours un peu mis la question de cote.

A t-il vu des chatiments applique a un tel pis un autre Durant son sejour … chatiment qui sont public by the way …

(3)

Je m’excuse mais comme personne qui a vecu a l’etranger, … je pense par exemple que quelqu’un devrait avoir un soucis etique dans la maniere de choisir ou on vit.

Peut-on par exemple faire un postdoc en Israel … en se disant qu’on travaille dans x domaine qui n’a rien avoir avec la politique mais sur le fond. Comment peut on aller dans un endroit x,y ou z sans avoir une reflexion la dessus.

Vivre en Arabie Saoudit comme si on etait en Angleterre, en Australie ou en France …

Ca c’est de la bullshit …

(4)

Et by the way Couillard est aller en Arabie Saoudite pour mener la grosse vie sale, a manger avec un tel pis un autre, etre recu comme le roi de la patate frite dans x ou y reception.

Quelqu’un peut il imaginer que les reception sont pas quelque chose quand on est en lien avec le soi disant ministre de la sante de la place …

(5)

Et qu’on se le dise Philippe Couillard etait pas a travailler pour medecin sans frontieere …. il a decide d’utiliser sa specialization pour faire du fric.

Alors pour l’ethique …. on repassera.

—-

D’accord pour l’essentiel avec Ian. Voyons donc, quand on demeure 4 ans à faire de la grosse argent dans un pays où la charia est appliquée, l’application de l’islamiste radical l’un pire au monde, on est complice par association.Bien pour un homme ordinaire, mais pour un PM, ça en dit très très long sur ses valeurs…en autant que l,argent entre et qu’on paie un minimum d’impôt (paradis fiscal). Franchement….

M,Ian. Ne vous en déplaise la liberté qu’en faites vous?M.Drainville est allé travailler au Mexique aucune comparaison avec l’Arabie saoudite me direz-vous! Mais, lors des dernières élections en campagne électorale on a demandé à celui-ci à quel endroit il avait payé ses impôts et il ne s’en souvenait pas peut-être au Canada peut-être au Mexique? Sa mémoire lui a fait défaut comme par hasard. Il était payé par Radio-Canada. L’impôt était surement moins cher au Mexique.si tel est le cas……C’est beau de faire la morale aux autres….

Les hypocrites du système, ceux qui voient les politiciens avec des lunettes rose, qui ne veulent pas oser penser que peut-être certaines affirmations auraient une part de vérité. Ce sont les gardiens de la rectitude, les partisans des oreilles bouchés, ils votent pour leur parti ,même si ce parti à volé le peuple . Ce sont ces bons chrétiens qui n’osent pas décrier les religieux qui ont forniqués avec des enfants ou admettre que peut-être qu’une majorité silencieuse d’islamistes se rèjouissent intérieurement de l’attentat de »Charlie » tout en le condamnent publiquement.

Ce qu’il faut se poser comme question c’est y’a t’il un peu de vérité dans l’énoncé du PQ à propos de Couillard. Serions nous totalement imperméable à la culture d’un pays si nous vivions 4 années dans celui ci ? Je ne peu affirmer que Couillard a été contaminé par sa résidence en Arabie ou par son association avec Porter, mais je peu m’arrêter et réfléchir à une certaine possibilité. L’intégrité de notre premier ministre est aussi discutable que celle de mon curé .
Vous devriez réfléchir Madame Maclure avant d’affirmer que c’est de la »bullshit » .

Pour expliquer la « théorie de la bullshit », J. Maclure aurait été plus sage s’il avait pris en exemple le fin des fins de la bullshit, Gaétan Barette.

« En passant, je tiens à lever mon chapeau au ministre Barrette, de très loin le meilleur ministre du gouvernement libéral. Un type qui a décidé de faire de la politique non pas pour se faire des amis, mais pour défendre bec et ongle des idées qu’il croit juste. C’est une qualité rare de nos jours chez un politicien. » (Fin de la citation).

http://www.antagoniste.net/2015/01/26/la-vocation-perdue/

D’autres questions Marc?

Pour la valeur de votre citation, on pourrait débattre assez longtemps.
Citer un « David » qui signe un article fort quelconque et se baser là-dessus pour argumenter, ce n’est pas très fort. Peut-être pourriez-vous relever les contradictions dans ses évaluations des Drs Bolduc et Couillard du temps qu’il était un fier porte-couleurs de la CAQ…

Un vieux dicton qu’on me répétait souvent lorsque j’avais de mauvaises fréquentations à l’adolescence : « lorsqu’on est avec les loups, on hurle ». Et moi de répondre à l’époque ; non non, je suis avec eux mais pas comme eux. J’étais ado, pas bête, mais pas brillant, plutôt mêlé, pas très responsable… enfin vous voyez ce que je veux dire.

Monsieur Couillard a une spécialité médicale de haut niveau. Il aurait pu demeurer au Québec et être bien payé. Il a choisi d’aller en Arabie saoudite et y faire fortune. Ce qui est tout à fait son droit et légal. Il n’a jamais voulu amener l’Arabie saoudite à partager nos valeurs occidentales, pas plus qu’il n’a voulu se laisser endoctriner par les valeurs de ce royaume. Il a rendu un service de haute qualité et il s’est fait payer en conséquence. Il sait le danger de contrer l’Islam. Il ne fera rien. Peut-être quelques suggestions anodines. Quand on est libéral, on est multiculturel. À chaque groupe ses coutumes, ses croyances, son mode de vie. Ceci n’est ni chrétien, ni musulman, ni quoi que ce soit de religieux. C’est la doctrine canadienne.

La démagogie des péquistes Drainville-Bédard me fait penser à celle des Pinault-Caron. Elle donne la nausée!

Comment le Parti québécois, création de René Lévesque es est-il venu à s’associer à de tels forcenés? Je l’ignore mais je frémis encore à la pensée que ces ostrogoths auraient pu être majoritaires…

Ostrogoth, mon dieux que ça parait bien dans la conversation. Définition: » homme qui ignore les bienséances, la politesse, ou un individu bizarre », mais où sont les mirroirs…..

Y pas de « peut-être » Couillard est impreigné des valeurs de l’islam, that’s it!
Ça fait longtemps qu’on le dit, bien avant la campagne électoral.
Mais personne n’a rien vue, sauf une minorité… Comme d’habitude.
Le Canada de nos federaleux est déjà vendu.
Et Couillard est là pour terminer la transaction.
Car les vrais canadiens, il n’en reste si peu, et ils sont en majorité au Québec.
Le reste du territoire est peuplé d’immigrant et d’anglais.

Voyez la rhétorique de :
http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/01/23/lettre-ouverte-a-la-jeunesse-deurope-et-damerique-du-nord-par-ali-khamenei/

«
Ne pensez pas que…
Ne pensez surtout pas que…
Je ne m’adresse pas à…
Je ne veux surtout pas que…
Mon message s’adresse à ceux qui sont disposés de telle façon…
Le voici au nom de …
À ceux prêts à l’entendre…
Le voici.
»

Si vous n’êtes pas complètement anesthésiés au moment de la livraison c’est que vous avez une capacité d’attention bien plus grande que la mienne.

Tiens, ça me fait penser à la façon P. Couillard de livrer les messages. Une coïncidence? C’est loin de la clarté du message de madame Houda-Pepein.

Les ténors du PQ s’inspirent du Duplessisme et de la chasse aux communissssses.

À souère on fa peur au monde pis on emmagasine leu votes.

Dans la course à la chefferie du P.Q., il y a des candidats qui sont encore dans les petits débats de chicanes de ruelles, ils peuvent bien avoir peur de PKP. Il y a des problèmes beaucoup important dans une société taxé comme la nôtre, pendant que l`on se chamaille sur la charte et les grosse sorties pour trouver des puces dans la fourrure du voisins, durant ce temps les pilleurs ont beau jeux en continuant de remplir leurs poches avec nos richesses
naturelles, y sont pâmé de rire et les citoyens qui travaillent comme des ânes pour joindre les deux bouts eux ne rient pas, ils se « foutent » de la charte et des puces à M. Couillard, il veulent savoir où va l`argent de leur taxes.
On se « pette » les bretelles comme étant un pays de liberté, aux dernières élections M. Couillard a été élu avec une grosse majorité… on devrait du moins respecter les personnes qui ont profiter de leur droit d`aller voter et qui ont mis les libéraux au pouvoir. C`est la force de Pierre Karl qui parle d`autres choses que la fameuse charte…

Intéressant mais votre cible est plutôt insignifiante… Vous écrivez: « Qui, dans l’entourage du PQ, a bien pu avoir l’idée que la stratégie consistant à surfer sur l’effroi — bien compréhensible — ressenti à la pensée de ces tristes réalités faisait partie des manœuvres politiques acceptables dans une société démocratique ? » Euh, où exactement êtes-vous? N’avez-vous pas vu le PM Harper surfer sur la menace terroriste? N’êtes-vous pas au courant que le « peuple » embrasse cette stratégie et les sondages ont constaté une remontée significative des conservateurs suite aux attentats terroristes?

Vous avez raison que ces manoeuvres politiques sont inacceptables et, en conséquence, est-que le PM Harper aurait pu garder une petite gêne et ne pas monter sur ses grands chevaux et tenter de faire peur au monde avec des nouvelles lois qui vont nécessairement violer les droits fondamentaux? Ces mêmes conservateurs qui refusent de donner les outils nécessaires en ressources financières aux policiers et au système judiciaire pour faire appliquer des lois qui sont nettement suffisantes et qui crient « au loup » pour couvrir leur turpitude!

Vous devriez viser la vraie cible de ceux qui surfent sur la peur, les néo-conservateurs du PM Harper, pas la bouffonnerie insignifiante des déprimés du PQ.

« Mais qu’on insinue que le premier ministre ait manifesté une certaine sympathie pour la théocratie, l’autoritarisme, la charia, la torture ou la discrimination contre les femmes et les homosexuels en est une autre. »
Monsieur Maclure, je m’efforce de chercher mais je ne trouve pas les mots de cette phrase que j’ai citée et qui est de votre main et qui aurait été dite par qui au juste?
C’est l’interprétation que vous en faites.

Une chose est certaine Monsieur Couillard n’a pas vu dans les habitudes, dans la philosophie et les actes de la famille royale de l’AS qu’il a conseillé rien d’assez dérangeant à ses principes qui pourraient ne pas lui convenir au point de ne pas en devenir un conseiller durant plusieurs années.
Ces mêmes habitudes et philosophies que peuvent ou pourraient partager les contacts de ce pays dont il c’est fait des liens ou encore des amis peut-être ne semblent pas lui causer de problème non plus.

Mensonges ou bullshit ici, dans ceux du PQ sur ce sujet ou dans votre interprétation?

Mensonge ou bullshit des uns ou des autres, de qui déjà ?
Du PQ.
Pourquoi pas de monsieur Couillard lui-même ?

Une chose est certaine, ça ne me convient pas !
Ce qui ne me convient pas est l’attitude de notre premier ministre !

Comme pour n’importe qui l’expérience imprègne les individus.
Les expériences de chacun lui sert plus ou moins intensément selon les circonstances tout au long de sa vie.
Monsieur Couillard démontre définitivement de la gêne sur plusieurs dossiers, dont celui-là.
Monsieur Couillard ne voit pas de quoi à fouetter un chat en plaçant de l’argent dans un ou des paradis fiscal: moi oui.
Monsieur Couillard ne voit pas d’importance à défendre les intérêts de la Nation Québécoise: moi oui.
Monsieur Couillard n’accorde pas d’importance à défendre les intérêts du Québec à Ottawa et dans le Canada avec vigueur: moi oui.
Monsieur Couillard n’a pas accordé d’importance négative à devenir un conseiller important à la famille Royale d’un des pires pays de la planète du point de vue des droits humains et de la liberté d’expression et à tisser des liens de toutes sortes y compris d’affaires: moi jamais je n’aurais été capable de le faire.
Monsieur Couillard est toujours très timide pour des interventions directes qui toucheraient d’une manière contraignante les communautés religieuses et culturelles qui font d’ailleurs partie en masse de son électorat.
Tout ceci s’explique et est cohérent.
Ça fait partie de ce que Monsieur Couillard est.
Bon ou mauvais, je ne peux le qualifier.
Mais est-ce que je peux le dire ?
Monsieur Couillard comme d’autres d’ailleurs c’est fait « endormir » par le docteur Porter. Est-ce un ami ? A-t-il déjà fait parti de ce qu’on qualifie d’un ami ? Il prétend que non. À la lumière de plusieurs faits publiés, je dirai ici, qu’en tout cas, je demeure dans le doute pour ne dire que cela. A-t-il participer directement à ses magouilles ? Je n’ai pas l’impression. A-t-il fermé les yeux volontairement ? Je ne peux l’affirmer, mais je demeure dans le doute.
Une chose est certaine, complice direct ou indirect ou simplement victime, avec la super intelligence qu’il est réputé posséder, cette association le disqualifie totalement au poste qu’il occupe et même comme ministre….à mes yeux en tout cas.

Monsieur Couillard est un tout. Monsieur Couillard est Monsieur Couillard. Ses expériences qu’il a acceptées ou non de participer, qu’il a vécues ont aussi fait ce qu’il est et ce qu’il pense.
Et c’est un individu qui ne m’inspire pas la confiance en des valeurs qui sont les miennes.

Et pourtant, jamais pour autant, je crois la moindre possibilité que monsieur Couillard un jour accepte qu’un québécois ou qu’une québécoise se fasse fouetter sur la place public ou non.
Cependant, je n’apprécie pas que mon premier ministre tergiverse entre autres sur les points que j’ai mentionnés et qu’il ait été conseiller de la famille royale de ce pays…ce qui peut aussi expliquer et appuyer son attitude désinvolte envers ce pays.
p.s.: Il faut bien avoir un certain respect pour cette famille pour en devenir conseiller ? Ou encore au minimum faire abstraction de tout ce qu’elle est ? Ou encore qu’il n’attache aucune importance de ce que sont les gens avec qui il s’associe, ou à leurs actes en autant que ce n’est pas lui qui les commet ?

Mensonge ou bullshit des uns ou des autres, de qui déjà ?
Du PQ.
Pourquoi pas de monsieur Couillard lui-même ?

Une chose est certaine, ça ne me convient pas !
Ce qui ne me convient pas est l’attitude de notre premier ministre !

Rien de nouveau sous le soleil. Il y quelques années à peine, Pierre Arcand traitait Mario Dumont de « Le Pen ». Il est encore député libéral aujourd’hui.

De la démagogie anti-péquiste primaire à la sauce multiculturalime canadian, visiblement, L’actualité, c’est toujours aussi nul.