Déprimé ? Voici le remède

Tout va mal ? Vous êtes seul(e) en ces temps des fêtes ? Votre blonde/chum vous a plaqués ? Je n’ai aucune solution durable pour vous.

Mais si vous écoutez ce clip de Michael Bublé, qui commence la chanson dans une situation similaire à la vôtre, vous aurez un petit moment de regain d’énergie.

Ou alors c’est seulement moi, parce que j’ai passé une partie de ma vie à travailler dans une épicerie…

Ce n’est pas la première fois que je vous montre un vidéo de Bublé. Sachez que c’est un crooner canadien, de Colombie-Britannique, très populaire dans le ROC, en Australie et au Royaume-Uni. La jolie blonde dans le clip est son épouse et mère de leur enfant, l’actrice argentine Luisiana Lupilato. Lorsqu’elle a rencontré Bublé, elle pensait qu’il était gay. Il lui a promptement démontré le contraire. (Et ensuite vous direz que vous n’apprenez rien d’utile sur ce blogue !)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

10 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Fabulous video. Who knows what you might find in the bakery section-a blonde, a brunette, a red head, off to Loblaws to find out. Joyeux Noel Jean Francois.

Pour les déprimé(e)s courant(e)s et pour les dé-primé(e)s du système capitaliste spéculatif, voici : de loin (et de près également en y réfléchissant bien) le plus beau compte de Noël depuis les Rois Mages.

«Transcrit du The London Times»
Près du England ‘s Bristol Zoo existe un parc de stationnement pour 150 voitures et 8 autocars. Pendant 25 ans, le paiement du parking était encaissé par un sympathique monsieur. Les prix étaient de 1.40 EUR (2.25$) pour les voitures et de 7.00 EUR (11.2$) pour les autocars. Un jour, après 25 ans de bons et loyaux services sans aucune défection, le petit monsieur n’est plus venu. L’administration du Zoo, a donc appelé la mairie et a demandé qu’elle envoie un autre employé. La mairie a effectué une petite enquête et a déclaré que le stationnement était à la charge du Zoo. A quoi le Zoo a rétorqué qu’un employé municipal avait toujours assumé cette fonction. La mairie a affirmé qu’il s’agissait d’une erreur car cette personne n’a jamais fait partie de son personnel et qu’elle ne lui versait aucun salaire. Pendant ce temps, quelque part au soleil, dans sa belle villa, il y a un homme qui, avait installé son propre dispositif de paiement sur ce parking et s’est pointé tous les jours, pendant 25 ans, pour percevoir le prix des stationnements des visiteurs du Zoo… Il a travaillé 7 jours par semaine et a ramassé la coquette somme de 900 dollars par jour… (sans payer d’impôts) ce qui, au bout de 25 ans, lui a assuré environ 11 millions de dollars de revenu dont une bonne partie pour sa retraite.
Personne ne connaît son nom ! Sur une île, au soleil….

Je ne connaissais pas ce Michael Bublé. Mais, il est vraiment une trouvaille! Je viens de le faire écouter à ma conjointe. Musique au bout! Merci pour le cadeau.
Jean B.

Je connaissais Michael Bublé, mais pas sous cet angle. C’est vrai que c’est rafraîchissant cette vidéo.

@isa_Ici- Dur retour à la réalité, avant le 2 janvier, ce n’est pas humain. Ô cruelle!. Auriez-vous cessé de croire au Père Noël avant sept ans, avant l’âge de raison? et pire, révélé votre découverte à plus jeune que vous?

@ jacques d.:

« Je déménage tout de suite à Granby pour y faire la même chose… »

Sorry mais la place est déjà prise par des fonctionnaires…

Bublé ? Mais où a-t-il bien pu ramasser cet accent aigue ???

Mon commentaire : chanteur tout juste passable. Musicalement c’est médiocre. Médiocre comme 99% de tout ce qui sort des studios depuis des années. La mélodie est agréable mais totalement prévisible, aucune originalité, du répété, du remâché ; il y a des centaines d’air comme ça. Si ce n’était des paroles on ne pourrait pas les distinguer. On dirait que les musiciens d’aujourd’hui pensent que tout a été fait, que toutes les mélodies ont été composées et qu’il est maintenant impossible de créer un « hit » comme on en avait à profusion dans les années ’60. À partir des années 40, on avait une révolution musicale à chaque décennie. Sur la radio Sirius (satellite) il y a un poste pour la musique des années 40, puis un autre pour les années 60, puis 70, 80 et 90. Et ça s’arrête là. Pourquoi ? Parce qu’après, il n’y a aucune originalité.

Cette mélodie de Bublé aurait très bien pu se trouver sur un album médiocre des années 70, 80 ou 90. C’est sûr que si ça avait été le cas, elle aurait passée complètement inaperçue et n’aurait jamais tournée à la radio. À côté des succès des Bee Gees, Michael Jackson ou U2 elle n’aurait eu aucune chance.

Pierre Cloutier