Des compressions? Pas quand vient le temps de vanter le gouvernement Harper et ses politiques

Le gouvernement conservateur se vante de contrôler les dépenses (même s’il ne veut pas trop dire comment). Il coupe à gauche, à droite, dans la recherche, la surveillance environnementale et des services. Des économies d’à peine quelques millions, bien souvent.

Ce même gouvernement oublie bien vite sa frugalité quand il vient le temps de vanter ses mérites. Pour le seul premier trimestre de l’année financière en cours, les conservateurs ont approuvé des dépenses de plusieurs dizaines de millions de dollars pour de la publicité, nous apprend la Presse canadienne. (Le texte en anglais est plus complet, vous le trouverez ici.)

Que vend le gouvernement avec cet argent? La Presse canadienne cite les exemples suivants:

–  son plan d’action économique (16 millions $ pour le premier trimestre);

– la commémoration de la guerre de 1812 (4,5 millions $ pour l’année 2012-13);

– la campagne «meilleurs emplois» (5 millions $);

– les changements à la Sécurité de la vieillesse (8 millions $);

– le «développement responsable des ressources» (5 millions $).

«Au total, le cabinet fédéral a déjà donné son accord pour des campagnes valant 64 millions $ en 2012-2013. Ottawa semble ainsi en bonne voie d’égaler les 83,3 millions $ dépensés en publicité en 2010-2011, la dernière année pour laquelle des données complètes sont disponibles», écrit la PC.

L’agence rappelle que les conservateurs ont hérité en 2006 d’un budget publicitaire de 41,3 millions $, «un total qu’ils ont fait doubler et, dans un cas, plus que tripler, à chaque année depuis la première élection des troupes de Stephen Harper».

Laisser un commentaire

D’autant plus qu’il semblerait que les conservateurs on fait exploser les dépenses de bureaucratie depuis leur élection. Ils coupent dans les programmes et ensuite ajoute des fonctionnaires! Pourtant la population du Canada n’a pas connu de hausse drastique et les responsabilités du fédéral n’ont pas augmentées non plus…

J’ai lu ça dans « un gouvernement de trop » de M. Gobeil…

Les plus populaires