Des électeurs adéquistes surréalistes !

La lecture des sondages révèle toujours la diversité des opinions des citoyens. Des libéraux indépendantistes. Des Québec Solidaire qui flirtent avec Legault, etc.

Mais il est rare de trouver, comme dans le sondage Léger réalisé pour Le Devoir de ce lundi, la perle rare: une majorité d’égarés.

En fin de sondage, l’équipe Léger a demandé ceci:

Si un Nouveau parti démocratique existait sur la scène provinciale au Québec, est-ce que vous voteriez pour un tel parti?

Les électeurs Adéquistes se sont montrés particulièrement intéressants.

12% ont juré fidélité à leur parti.
42% ont dit qu’ils ne savaient pas s’ils voteraient, ou non, pour le NPD
et
46% ont dit que, oui, ils voteraient pour le NPD.
Donc pour un parti officiellement « socialiste ».

Si Mario Dumont était mort, il ferait un 360 dans sa tombe !

Les commentaires sont fermés.

C’est parce qu’ils n’ont pas bien compris la signification de la qestion qui pouvait porter à confusion.

De la façon que la question a été posée (sans utiliser l’acronyme NPD: « Si un Nouveau parti démocratique existait sur la scène provinciale au Québec, est-ce que vous voteriez pour un tel parti? »), des gens peuvent avoir été induits en erreur et l’avoir interprété comme étant « Si un nouveau parti existait, est-ce que vous voteriez pour ». Donc je trouve votre conclusion un peu hâtive.

Si si si…

Ce qu’il manque à ces sondages, c’est une réponse longue. Comme pour les examens à l’école : pourquoi?

Pourquoi ils voteraient pour un NPD? Pourquoi ils voteraient pour un nouveau parti? Pourquoi ils donneraient encore carte blanche au changement? 19 députés sans bureau de circonscription 2 mois après les élections du 2 mai ne leur a pas suffit?

Décidément, je ne comprendrai jamais rien à l’électeur Québécois : c’est comme s’il votait en fonction de la direction du vent; décourageant.

http://marilenepilon.wordpress.com/2011/07/18/le-changement-lopium-du-peuple/

Peut-être que les électeurs adéquistes aiment le mot »Démocratique »…

J’avais aussi scruté le sondage, les électeurs de QS qui voteraient Legault, je la comprend juste pas…mais bon j’ai un ami qui hésitait entre les conservateurs ou le NPD aux dernières élections donc tout est possible!

D’après moi, les gens ont confondu «démocratique» avec «politique» et ont compris «Voteriez-vous pour un nouveau parti politique»…

Ça démontre à quel point une majorité d’électeurs adéquistes ne savent pas sur quoi ils votent et pour quelle idéologie.

Sûrement des lecteurs trop assidus du Journal de Montréal en manque de nouveauté et qui font les moutons en suivant la tendance.

Si on oublie un peu le point de vue de l’analyse, voici la preuve qu’un vent souffle et qu’il est au-delà des allégences, envoyant en orbite un peu de ce flou politique ambiant qui était jusqu’ici nourri notamment par les adéquistes et les nombreux indécis. Mais voici qu’un consensus émerge, né de cette indignation qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres…

J’ai presque envie de dire que j’ai de l’espoir; même si nous ne sommes pas encore une majorité à s’entendre sur la forme, nous sommes peut-être entrain de le faire sur le fond.

Serait-ce naif de croire qu’il n’est pas encore trop tard pour entrevoir un nouveau contrat social qui puisse nous protéger contre le cauchemar américain ?

Cent milles mobiles n’attendent que nous nous décidions collectivement à leur (re)donner le sens du bien commun à travers un projet qui nous re(a)ssemble et selon moi, la logique nous indique qu’au final, il n’existe politiquement qu’une seule façon d’y arriver…

…et aucun commentaire sur les intentions de vote pour votre Parti québécois « à égalité » avec les Libéraux de Jean Charest, apparaissant pourtant dans ce même sondage Monsieur Lisée???

Les traditions se perdent…

Sauf naturellement, s’il était incinéré… le divin enfant. Dumont c’est c’qu’on est en droit de penser.

La pluspart des canadiens comme des québécois sont centre droit. Ben des programmes sociaux mais rentables. Et des coopératives et des pme rentables. Peut importe les programmes des partis quand arrivent le temps des élections tout les partis essaient d’aligner leur programme la dessus.
En ce moment ce n,est pas programme qui a motivé les réponses des sondés mais bon Jack, Jack rassembleur qui veut des programmes sociaux sans endetter les générations qui vont suivrent. Quelqu’un d’intègre, de simple et qui est une personne d’équipe plutôt qu’un égotrip.
Alors est-ce que les Québécois veulent un parti qui priorise le maintient de programmes sociaux oui comme partout ailleurs au Canada. MAIS pas a n’importe quel prix. Partout sur la planète en fait. le mouvement des indignés ça n,est pas on veut un état gouvernemaman qui nous endette pour nous donner des programmes sociaux dont on a pas les moyens de se payer. Non ça dit on ne veut pas être contrôler par des cie et organismes qui ne sont pas redevable aux citoyens. Les richesses appartiennent aux citoyens, mais si des entreprises performantes qui donnent de bonnes conditions d’emplois et contribuent au maintient de programmes sociaux efficace on est d’accord. Donc la nationalisation des ressources, des redevances importante et des centres décisions proche des lieux d’exploitation pour assurer la préservation des capitaux et la protection de l’environnement.
La privatisation de la commission du grain c’est mettre en périle la sécurité d’approvisionnement et le contrôle de nos ressources.
Un parti NPD qui est centre droit donc »efficace » selon le language de certain aura la faveur des électeurs. Bien sur la question nationale est un enjeu et le fait d’évacuer la question ne créer que de la suspicion. Les québécois pas plus que les canadiens ne veulent et n’ont pas intérêt a l’indépendance. Présentement par exemple il y a un manque criant de main d’oeuvre dans l’ouest. Si on avait des transports rapide performants, on pourraient permettre à la main d’oeuvre de partout au Canada de combler les besoins et de vivre dans la culture de leur choix(anglo, franco, ou amérindienne).
Le problème de développement des différentes parties du Canada est la distance, les transport. C’est ce qui a permis aux amaricains de s’approprier les ressources et la transformation en jouant tantôt à l’ouest et tantôt a l’est et leur présence dans le nord limitera notre expansion de marché avec la Russie.
Oui un parti NPD peut importe pourvu que le programme soit centre droit, que le citoyen et non des organisations (des intérêts que ce soit syndicals ou patronals), ça doit être le cytoyens qui en soit le centre. De toute façon comme c’est plus facile de contrôles une organisation qu’une multitude de citoyens. La pluspart en ont mare des partis. On veut des politiciens compétents et intègres, et avoir le choix d’élire un chef. Mais le rôle de chef n’est pas un maître mais plutôt un mobilisateur, quelqu’un capable de mettre les gens au diapason. Bien sur il y aura toujours des extrêmes qui ne se ralieront a aucune position. Mais tant qu’ils représentent une faible proportion des électeurs, pas de problème. Le vote doit être obligatoire. Un devoir de citoyen. Oui on peut l’annuler mais on doit les comptabiliser ça veut dire quelque chose. Comment peut-on compter recevoir des services de l’état si on ne s’acquite pas de son devoir de participer à l’expression la plus élémentaire de toute démocratie. C’est a dire choisir nos représentants.
Comme candidats au poste de premier ministres je verrais Coderre, Normandeau, Lisée, Marois etc.
On doit régler la question constitutionnelle. Quel statut les québécois veulent avoir. Si on demande est que vous souhaitez que le Québec:
1-se sépare et soit totalement souverain du Canada
2-soit un état autonome et partenaire du Canada
3-soit une province du Canada
avec jusqu’à 5 tours pour un minimum de 65% pour la note de passage.
Sinon statu quo on remet ça dans 5 ans.
Autre sujet en avez-vous mare de voir nos journaliste se transformer en miss météo pour prédire l’avenir au lieu de rapporter les FAITS et de les analyser (les liens).
Il me semble qu’il se passe assez de choses dans le monde sans passer son temps a spéculer sur l’avenir. Quel gaspillage. Les prédictions ces bon pour le potinage de monde pas payé comme nous les participants des blogs. Les journalistes eux doivent rapporter les faits, les analyser et succiter des questions et des débats. Mais des miss météo a évacuer la vrai information au profit de spéculation quel gaspillage de talents.

Bonjour,
Bien sûr, nous nous devons de marcher sur des oeufs en abordant la québécitude et ses multiples égarements qui font malheureusement partie des 1,000 et une plaies affligeant le Québec dans sa confusion légendaire. Tout comme les nationalistes québécois qui se croyaient de gauche en étant des ultra nationalistes, voilà maintenant une frange importante du nationalisme québécois incarné par l’ADQ qui est attiré en grande majorité par le NPD.

Quoi faire ? Se taire comme d’habitude en regardant passer le train afin de ne pas exciter la frilosité légendaire du petit peuple ! En espérant que cette confusion légendaire puisse se dissiper un jour afin que nous puissions parler des vraies affaires comme ils disent dans cette société qui se croit distincte.

En conclusion, à force de marcher sur des oeufs, nous nous rendons complices de tous ces égarements à la québécoise. Tout comme parler dans le vide concernant la proportionnelle qui serait bienvenue ici ainsi qu’une réforme pressante de la carte électorale afin que chaque vote ait le même poids dans l’urne tout comme affirmer que la nation québécoise est un terme poli qui veut dire tout simplement un boutte du Canada habité par des nationalistes québécois dans un Canada UNI. En ayant une humble pensée pour Monsieur Gérard Deltell qui aura à se dépatouiller comme un diable dans l’eau bénite afin de faire de la pédagogie essentielle dans son parti, soit de démontrer clairement à ses ouailles la différence entre la gauche et la droite…… Bonne Chance, Monsieur Gérard Deltell. Au plaisir, John Bull.

Surréaliste. Pas vraiment, je dirais plutôt qu’ils sont post-modernes. C’est-à-dire qu’ils sont de leur époque où il n’y a plus vraiment de repère et où n’importe quoi vaut n’importe quoi. Fini les étiquettes gauche-droite et les grands systèmes d’explication du monde (marxiste, etc.). Un conférencier rencontré un jour m’a un jour très bien résumé notre époque. Auparavant, nous cherchions un sens à nos actions, une direction, une cohérence. Aujourd’hui, nous cherchons toujours un sens mais ce sens est plutôt synonyme de sensations et d’émotions à court terme.

Pourquoi s’en surprendre?

L’ADQ n’a dû son succès que sur un vote populiste. Des gens qui n’étaient peu ou pas intéressés à la politique ont un jour entendu un garçon charmant et charismatique, Mario Dumont, qui clamait haut et fort que l’on pouvait résoudre de façon simple des problèmes complexes. Il n’en fallait pas moins pour inciter ces gens à voter.

Le NPD doit sa victoire au même procédé, un chef charismatique, qui sait se faire valoir aux émissions de grande écoute (p. ex. TLMEP) réussit à gagner le coeur des gens. Jack a su donner espoir au gens.

On peut observer le même phénomène avec Legeault. Un autre qui propose des solutions (les qualifier de solution est un grand mot en ce qui le concerne) simples à des problèmes complexes. Une nouvelle fois une sur-simplification des problèmes. Encore une fois la bonne vieille solution de couper, sans toutefois présenter d’alternative concrète. Encore une fois, on vend les possibilités, pas le plan de match…

Dans tous ces cas, un thème revient toujours, un chef charismatique qui vend du rêve. Mais à tout coup, c’est ce qu’on obtient, du rêve et rien de concret…

« Si Mario Dumont était mort, il ferait un 360 dans sa tombe ! »

Il va peut-être faire un 360 à « Dumont 360 »

😉

Pour être sérieux, le NPD-Québec a existé et n’est pas vraiment disparu. Il a fait que ce que le Reform avait fait pour la droite canadienne: l’union de la gauche québécoise.
En effet, le NPD-Québec a absorbé tous les petits partis de gauche pour devenir l’Union des Forces Progressistes (UFP), comme le Reform avait absorbé les petits partis dedroite pour devenir l’Alliance Canadienne (avant d’acheter la bannière « partic conservateur » au PCC en faillitte).

Qui a été le chef de l’UFP ? Un certain Amir Khadir.
Et qu’est devenu l’UFP ? Il a fusionné avec le mouvement politique Option Citoyenne de Francçoise David pour devenir Québec Solidaire.

Ce n’est pas pour rien que Québec Solidaire a l’orange comme couleur symbolique: c’est un héritage direct de ses origines: le NPD-Québec.

C’est étrange qu’on n’arrête pas de dire qu’il faut que la gauche s’unisse pour faire face à l’union de la droite et quand le mouvement s’amorce, on veuille recommencer en refondant ce qui existait avant l’union.

En fait, je soupçonne que l’idée d’un nouveau NPD-Québec soit le rêve de fédéralistes déçus qui veulent « surfer » sur le résultat du 2 mai dernier. Parce que QS a un grave défaut selon eux: il est souverainiste.

On voit bien que les Québécois se cherchent in parti. Sa vire à gauche et à droite et les requins vont à la pêche.

Je pense qu’ils n’ont pas lu la question. Ce genre d’exercice est fait à la sauvette et les gens lisent en diagonal sans comprendre ce qu’ils lisent…

35 ans après l’élection du Parti Québécois
34 ans après la Charte de la langue française
31 ans après le référendum de 1980
30 ans après le rapatriement de la Constitution
25 ans après le beau risque
21 ans après l’échec de l’Accord du Lac Meech
20 ans de règne du Bloc québécois à Ottawa
18 ans après le revers de l’Accord de Charlottetown
16 ans après le référendum de 1995
11 ans après le bog de l’an 2000
10 ans après le 11 septembre
8 ans de gouvernement Charest
6 ans après le scandale des commandites
5 ans de gouvernement Harper

Tout le monde a vécu des remises en question au cours de son existence et collectivement les québécois ne sont pas plus différent qu’individuellement.

Le Québec et les québécois se cherchent, se questionnent, se repositionnent.

Ce ne sont pas des sondages à la con qui vont déterminer le choix collectif des québécois.

Ce n’est qu’au cours des prochaines années et des événements qui suivront que nous pourrons faire le constat de cette réflexion collective.

Qui vivra, verra…

Est-ce possible qu’on ait mal compris la question, en lisant un peu vite ? Si on change le N majuscule en minuscule, on pourrait comprendre qu’il s’agit d’un nouveau parti quelconque, lequel serait démocratique plutôt que communiste ou… . Je vous gage que certains répondants adéquistes pensaient à François Legault et au parti qu’il fonderait éventuellement.

C’est une belle démonstration une fois de plus que la pluspart des Québecois se cherchent une voie.
Péquiste Adéquiste.
Il n’y a que le troupeau de moutons aveugles que sont les Libéraux qui suivent leur Saint John James Charest qui va nous sortir une autre de ses patentes à gosses.

Les Québécois ne comprennent rien en politique en grande majorité. Ils votent pour un visage et des émotions. Droite, gauche : aucun sens pour le Québécois moyen.

@John Bull, vous qui dites que les libéraux sont au centre. Aujourd’hui vous dites qu’il est irréconciliales de vouloir être performant économiquement et d’avoir de bons programmes sociaux?
Dans quel extrême placez-vous les entreprises d’économie sociales? Les coopératives?
Dans une famille est-ce que le portefeuille change de main dépendant qu’on soit en difficultés économiques ou dans l’abondance? Ou bien plutôt on change seulement la répartition de l’assiette selon les circonstances, soit moins de dépenses, plus d’investissement.Ou bien vous gardez coute que coute le même mode de vie.

Et si beaucoup de gens avaient finalement compris que pour ne pas se faire avoir il suffirait de répondre n’importe quoi aux questions des sondeurs?

Moi personnellement ça fait longtemps que je refuse de répondre aux questions qui me sont posées, que ce soit par téléphone, par internet ou par n’importe quel moyen que ce soit. Je ne dis pas n’importe quoi. Je refuse de répondre.

Beaucoup de gens prennent pour conformes à la réalité les résultats qu’on nous communique. Ils ont peut-être tort de le croire.

J’encourage en tout cas le boycott des sondages sauf si ce sont des gens en qui vous avez confiance qui vous posent les questions.

Je ne fais aucunement confiance aux entreprises de sondages, lesquelles se présentent comme faussement neutres.

M. Michel Hains, les députés du PLQ ne sont pas un troupeau de moutons aveugles, ils sont juste profiteurs de la situation, les yeux biens ouverts…nuance.

Comme plusieurs, il me semble que le système politique n’est plus en phase avec l’évolution des technologies des communications. Plutôt que mettre des partis politiques au pouvoir, nous devrions voter pour des équipes d’individus compétents motivés par la mission du service public. Autrement dit, le modèle de l’entreprise, mais orienté vers le bien public.

Les partis qui tiendraient absolument à subsister comme tel, sans doute en raison d’une cause ou d’une idéologie, devraient plutôt se transformer en « think tanks » ou en lobbies, comme les autres groupes d’intérêt de la société.

Pour susciter l’intérêt de la population et la participation citoyenne, la première cohorte de candidats serait choisie au hasard à partir des circonscriptions (oui, vous avez bien lu). Bien sûr, des critères de base pourraient être exigés des aspirants candidats. Puis quelques phases de vote universel pourraient mener à la composition du gouvernement.

L’idée est farfelue? Sachez qu’elle est inspirée d’un ouvrage -La juste inégalité. Essai sur la liberté, l’égalité et la démocratie-, commis par un certain Robert Dutil, notre actuel ministre de la Sécurité publique, au meilleur de sa forme en 1995, année de la publication de cet essai pour le moins intéressant.

Je me demande bien quelles reponses on aurait eu si la question avait ete : voteriez vous pour le party national socialiste
Comme quoi bien des quebecois sont simplement ignorants

…et voici un autre sondage, plus récent cleui-là, qui ne fera pas l’affaire de nos séparatistes:

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201110/21/01-4459820-sondage-crop-le-soleil-la-presse-sans-francois-legault-jean-charest-toujours-en-tete.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_2238_section_POS3

Votre parti, votre option et votre cheffe sont tous rejetés presqu’unanimement par les Québécois et les Québécoises.

Des commentaires???

@ François 1

« Des commentaires??? »

Justement oui, un tout petit.

Votre très honorable héros, votre idole du parti libéral est seulement à 6 point du parti que vous dites rejeté à l’unanimité. Donc votre parti est à au plus quatre point d’être rejeté comme celui que vous dénigrez.

Votre idole que vous défendez aujourd’hui, serait élu avec un peu plus du quart des voix. Il y a de quoi a être très fier pour vous.

Mon père disait en 1980 « le chien de l’Évesque est mort et il est toujours aussi envie après 32 ans autant que le PLC.

On disait que le parti conservateur était mort. Mais après le pont d’or payé à un certain pour déménager de gouvernement et de parti, les conservateurs que l’on disait morts ont ressuscités. Tellement ressuscités, que ce parti aura formé le gouvernement canadien pour treize ans.