Des gais et lesbiennes sont la cible de messages non désirés des conservateurs

Des gais et lesbiennes, sans lien avec le Parti conservateur, ont eu la surprise de recevoir des courriels du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Jason Kenney, vantant les politiques du gouvernement Harper à leur endroit. Certains se demandent, indignés, comment le député Kenney a pu connaître leur orientation sexuelle.

On sait depuis longtemps que les conservateurs ont mis en place une banque de données très sophistiquée où sont fichés des milliers d’électeurs. Le Parti conservateur n’y conserve pas seulement des noms et des adresses, mais tout détail qui peut l’aider à identifier ses publics cibles pour lesquels ensuite il taille des messages sur mesure. Pour bâtir cette base de données, le PC conserve l’information recueillie lors du pointage électoral et de ses sondages internes. Il scrute les lettres aux lecteurs, les pétitions et tout ce qui peut lui offrir des indices sur les préférences des électeurs.

Des personnes de religion juive se sont déjà plaintes de recevoir des souhaits pour leurs grandes fêtes religieuses alors qu’ils n’avaient jamais contribué à la caisse du parti ou participé à ses activités. Cette fois, c’est la communauté gaie et lesbienne qui est ciblée et des milliers de ses membres ont reçu le fameux courriel, selon Postmedia News.

Plusieurs ont réalisé qu’ils avaient en commun la signature d’une pétition en ligne en faveur d’un réfugié nicaraguayen dont la demande d’asile avait été rejetée sous prétexte qu’il n’avait pu prouver son homosexualité. Il avait finalement pu rester au Canada pour des motifs humanitaires. Ceci veut donc dire que le personnel parlementaire du ministre a récupéré la pétition pour alimenter la banque de données du parti ou de son bureau.

Laisser un commentaire

Ouf, c’est carrément 1984. Quels sont nos recours exactement?

Bien sûr, en publiant un commentaire, je m’expose peut-être à leur fichage systématique (j’exaggère, mais qui sait..).

Incroyable comment on affecte les droits des minorités. Par ce harcèlement, cest de la pure discrimination.

Tout cela est en effet connu depuis des années, mais contrairement à Madame Cornellier, je dirais qu’on a de l’information sur tous les citoyens en âge de voter, donc sur des millions de citoyens.

L’information contenue dans la base de données (CIMS) provient au départ de la liste électorale, des listes de donateurs aux partis, des communications que vous avez avec le personnel politique, soit en tant que signataires de pétition comme c’est le cas ici, où ceux qui répondent aux ’10 percenters’, ces dépliants que les députés nous envoient et qui contient un coupon réponse… J’imagine que si vous avez planté un signe du Parti Vert sur votre pelouse, celà est noté dans votre dossier.

Cette présentation, que je n’ai trouvé qu’en anglais, explique bien comment le PCC s’y prend pour obtenir et colliger l’information sur la populace :

http://www.slideshare.net/ottawaobserver/using-cims-1-justin-perry

Il n’est pas du tout surprenant qu’un gouvernement d’extrême droite comme nous avons à Ottawa s’amuse à croiser toutes les sources d’informations existantes pour fignoler sa désinformation ériger en système depuis leurs accession au pouvoir.
Ce n’est pas des suppôts conservateurs dont il faut ce débarrasser mais bien de l’entité canadienne…
À quand le réveil des québecois???
Maintenant, je sais au moins que je suis fiché anti conservateur et anti bêtises à la Harper…et bien sur indépendantiste et non souverainiste.
J’en suis fort aise mon cher Harper.