Dette: le plan de 400 ans de François Legault

C’est un plaisir d’entendre Bernard Drainville démonter les chiffres du chef de la CAQ:

https://www.youtube.com/watch?v=u73z2SkkQMk&feature=youtu.be

C’est aussi éclairant de lire ce qu’en écrit Nicolas Marceau:

Ainsi, la CAQ promet de ramener la dette du Québec au même niveau que celui des autres provinces canadiennes en une dizaine d’années. Pour réaliser cette promesse, François Legault devrait rembourser un montant de 81,5 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. Il prétend pouvoir le faire en versant la totalité des redevances perçues sur les ressources naturelles non renouvelables, qu’il ne prévoit pas hausser. Les revenus miniers sont évalués à quelque 4 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Le chef de la CAQ prévoit aussi affecter des hypothétiques redevances perçues sur le pétrole au remboursement de la dette alors qu’aucune entreprise pétrolière ne prévoit verser de redevances avant 2015, et ce, dans le meilleur des cas.

En outre, comme le Québec fait toujours partie du Canada, la moitié des redevances perçues par le gouvernement du Québec est retenue par le gouvernement fédéral par le biais du système de péréquation. Il est donc techniquement impossible de promettre d’affecter plus de la moitié de ces redevances avec la formule de péréquation actuelle. Pour réaliser son engagement de ramener la dette du Québec au même niveau que celui des autres provinces en affectant la totalité des redevances perçues sur les ressources non renouvelables, il lui faudrait plus de 400 ans. […]

Le chef de la CAQ entend aussi dépenser plus de 2 milliards de dollars pour des baisses d’impôt, en prétendant pouvoir dégager cette somme simplement en faisant du ménage dans l’État. Rappelons-nous que c’est le même François Legault qui, en 2007, lorsque le gouvernement libéral proposait de baisser les impôts de 950 millions de dollars, était le premier à dire qu’il s’agissait d’un geste irresponsable de Jean Charest parce que le Québec n’avait pas les moyens. Cinq ans plus tard, la situation des finances publiques s’est détériorée : il y a un déficit à résorber et la dette a augmenté de 42 milliards de dollars depuis 2007.Afin de dégager la marge de manœuvre nécessaire pour payer cette mesure, il faudrait couper 50 000 des 63 000 fonctionnaires du gouvernement du Québec. Abolir les commissions scolaires, les agences de santé et 7000 postes à Hydro-Québec ne suffirait pas pour défrayer le coût de cette promesse.

On n’a d’autres choix, en entendant de pareilles énormités, que de conclure que François Legault n’a pas l’intention de tenir ses engagements. Il fait des promesses illusoires pour se faire élire et, une fois élu, il trouvera toutes les excuses pour justifier son inaction. Voilà le type de comportement qui suscite le cynisme et qui nuit à l’image de la classe politique.

Ce n’est pas le François Legault rigoureux qu’on avait connu à l’époque…

 

Laisser un commentaire

Merci monsieur Lisée pour cette mise à jour sur la CAQ. J’aurais par contre aimé voir une conclusion sur les plans du Parti Québécois sur le même sujet !

Super démonstration, maintenant il manque les propositions du PQ d’une manière aussi limpide.

Bon travail de démolition…J’aime mieux entendre parler du positif cependant. La voix grave et mielleuse et le ton séducteur de M. Drainville à la fin était trop constrastants. Ça frôle la parodie et enlève de la crédibilité au reste. j’aurais fait une autre prise.

C’est compliqué … Vous pensez convaincre les «cols rouges» de Québec avec ce genre de message ?

Merci M. Lisée. Vous nourrissez amplement mes discussions pour décourager les gens de voter CAQ.
La seule chose qui me fait tiquer dans le vidéo de Bernard Drainville est son affirmation finale: « on est prêts à gouverner… »
Mauvais souvenirs (Charest, 2003). Pourriez-vous trouver une autre formulation?

Une telle explication venant de gens qui disent que la dette du Québec n’est pas un problème est franchement risible.

@David: M. Lisée a dit à plusieurs reprises que la question de la dette est importante et préoccupante.

Quelqu’un qui s’imagine pouvoir la rembourser en quelques années alors qu’au rythme où il veut le faire ça prendrait 400 ans trouve peut-être aussi que la dette n’est pas un problème, s’il n’est tellement pas pressé.

@ Sophie

Désolé mais dans son dernier livre Lisée passe plus de temps à nous dire que le Québec est le « plusse meilleure » au monde en matière d’endettement. (page 67 et suivante).

On ne peut pas régler un problème quand on nie son existence.

Le col rouge est rentré dans ses terres faute de combattants. Il a fait la démonstration que c’est un mouvemement de gueulards mais quand vient le temps de donner un coup de main… On lui a aussi fait comprendre qu’en restant sur la liste, il divisait le vote caquiste car col rouge et CAQ, même combat.

Les plus populaires