Doug Ford sermonné par les électeurs pour sa gestion de la pandémie

À un an de la prochaine campagne électorale provinciale, les conservateurs ontariens nagent en eaux troubles, emportés par la troisième vague de la COVID-19.

Frank Gunn / La Presse Canadienne ; andrej67 / Getty Images

La troisième vague de la pandémie qui a déferlé sur l’Ontario ce printemps a durement sapé le moral de ses habitants. Résultat : les appuis au parti du premier ministre Doug Ford dégringolent.

Un nouveau sondage de l’institut Recherche Mainstreet montre que les appuis au Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (PPCO) de Doug Ford ont fortement baissé dans les dernières semaines. Dans un sondage publié en février, Mainstreet lui accordait une avance écrasante de 18 points sur ses rivaux, avec une faveur dépassant même les résultats de sa victoire majoritaire de 2018. Cette semaine cependant, les appuis au PPCO se trouvent à 33 % dans la province, soit une chute de 10 points depuis le coup de sonde précédent de Mainstreet — une variation bien au-delà de la marge d’erreur.

Ainsi, contrairement à François Legault qui trône toujours largement en tête des intentions de vote, Doug Ford entreprend la dernière année de son mandat à Queen’s Park en voyant ses adversaires se rapprocher sérieusement dans le rétroviseur.
Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral de l’Ontario (PLO) se trouvent à égalité statistique au deuxième rang à 28 % et 27 %, respectivement. Depuis l’automne 2020, nous observons une certaine divergence dans les résultats de sondages quant aux appuis à ces deux partis (voir la liste complète des sondages pour l’Ontario sur cette page). Alors que le dernier sondage Léger en Ontario plaçait le NPD cinq points devant les libéraux en mars, des sondages plus récents d’Abacus Data, Innovative Research et Campaign Research donnaient tous le PLO devant le NPD par des marges allant de 3 à 14 points. Selon la plus récente projection ontarienne de Qc125, les deux partis seraient au coude-à-coude juste sous la barre des 30 %.

Nous ajoutons donc ce dernier sondage au modèle électoral Qc125 de l’Ontario. Compte tenu de la proximité actuelle des trois principaux partis et de la volatilité des sondages récents (d’une avance libérale de cinq points selon Innovative Research à une avance de huit points pour le PPCO selon Campaign Research en avril !), les projections de sièges des trois principaux partis contiennent des niveaux élevés d’incertitude. Il est important de noter que ces grands intervalles de confiance ne sont pas un bogue du modèle, mais bien le résultat direct de données incertaines et de plusieurs circonscriptions projetées comme des courses à trois un peu partout dans la province.

Le PPCO de Doug Ford se maintient en tête avec une moyenne de 54 sièges, 9 sièges sous le seuil de la majorité à Queen’s Park. Toutefois, comme mentionné plus haut, l’intervalle de confiance de 95 % de cette projection est particulièrement large, allant de 65-70 députés (selon le scénario où la division du vote entre le PLO et le NPD est telle que le PPCO se faufile dans la plupart des courses à trois) à un plancher de 35-40 députés (si le PLO ou le NPD distance le peloton). Néanmoins, le PPCO est toujours projeté favori pour remporter le plus grand nombre de circonscriptions si des élections générales avaient lieu cette semaine.

Le NPD et le PLO se trouvent à égalité statistique en deuxième place avec des moyennes projetées de 36 et 33 députés, respectivement. Cependant, alors que le NPD possède un plancher de sièges plus élevé que le PLO, le plafond du NPD est considérablement plus bas. Cela s’explique par le fait que le NPD détient un plus grand nombre de circonscriptions « solides », mais que le PLO est compétitif dans un plus grand nombre de circonscriptions un peu partout dans la province. Or, en testant différents scénarios avec le modèle, nous observons qu’un simple mouvement de deux ou trois points pour le NPD ne modifierait pas beaucoup sa projection de sièges, alors qu’une variation semblable pour le PLO pourrait chambouler complètement la projection libérale. En effet, avec quelques points de moins, le PLO pourrait tomber en troisième place avec à peine une quinzaine de sièges ; avec quelques points de plus, il pourrait dépasser le PPCO et même remporter une pluralité de circonscriptions.

Les prochaines élections générales en Ontario sont prévues pour juin 2022. Les chiffres présentés ci-dessus ne sont naturellement pas une prédiction du résultat de ces élections, mais plutôt un aperçu du portrait politique actuel. Cependant, les données publiées par plusieurs maisons de sondage au cours du mois dernier confirment que la troisième vague du coronavirus et la gestion du gouvernement Ford ont indéniablement miné les appuis aux progressistes-conservateurs.

Alors que Ford et Legault trônaient tous deux au sommet des taux de satisfaction envers les premiers ministres provinciaux du Canada à l’été 2020 (selon les suivis hebdomadaires de Léger), la gestion de la pandémie de ces deux gouvernements a été aux antipodes depuis l’hiver 2021 : si le Québec a été relativement épargné par la troisième vague du virus, celle-ci a frappé nos voisins ontariens de plein fouet, forçant Ford à imposer des mesures de confinement strictes, lesquelles, avec du recul, sont peut-être venues trop tardivement. Dans la dernière mise à jour de Léger, 76 % des répondants québécois s’affirmaient satisfaits de la gestion de François Legault, alors que seulement 37 % des Ontariens en disaient autant de Doug Ford.
La CAQ de François Legault et le PPCO de Doug Ford vont affronter leur électorat respectif en 2022, avec l’espoir de remporter leur deuxième mandat. Tandis que François Legault est présentement projeté confortablement en territoire majoritaire (à plus de 90 sièges selon la plus récente projection Qc125), la réélection de Doug Ford est soudain loin d’être assurée quand on regarde les derniers chiffres.

Pour plus de détails sur cette projection en Ontario, visitez la page Qc125 de l’Ontario ici. Le rapport du sondage de Recherche Mainstreet se trouve ici.