Décryptage – Combats en vue
Élections 2018

Décryptage – Combats en vue

Certaines batailles électorales s’annoncent plus féroces que d’autres. Voici les circonscriptions où se dérouleront des courses à trois… et même à quatre.

Abitibi-Est
La CAQ s’immisce dans une bataille historiquement serrée entre le PLQ et le PQ. Les trois formations peuvent espérer l’emporter.

Laval-des-Rapides
La circonscription baromètre par excellence. Le député libéral sortant, Saul Polo, fera notamment face à Christine Mitton, de la CAQ. Le PQ y a encore passablement d’appuis.

Rosemont
L’une des deux seules courses à quatre au Québec. La bataille entre Jean-François Lisée (PQ) et Vincent Marissal (QS) retient l’attention.

Sherbrooke
A voté du côté du pouvoir neuf fois lors des 10 dernières élections. Course serrée à prévoir, alors que QS y réussit mieux que la moyenne.

Saint-François
La CAQ, le PLQ et le PQ sont compétitifs dans cette circonscription de l’Estrie. Le vote libéral y stagne ou baisse depuis 2008, ce qui ouvre la porte aux autres formations.

Taschereau
L’autre bagarre à quatre partis dans la province. C’est la circonscription où QS a le plus de membres, mais le PQ y est fortement implanté. La force de la CAQ dans la capitale pourrait lui permettre de remporter ce bastion de la gauche.

Roberval
La circonscription du premier ministre, historiquement péquiste, est menacée par la montée de la CAQ. Si le PLQ a encore des chances de former le gouvernement le matin du jour J, Philippe Couillard sera favori. Sinon…

 

Les autres circonscriptions à surveiller

Joliette
La vice-chef du PQ, Véronique Hivon, devra batailler ferme pour être réélue. La CAQ domine la région de Lanaudière.

Abitibi-Ouest
Le fief du péquiste François Gendron depuis 1976 sera à l’enjeu, maintenant que l’homme se retire de la vie politique.

Mégantic
Théâtre d’une course à trois en 2007 et en 2012, la circonscription fera cette fois l’objet d’une lutte CAQ-PLQ.

Orford
Toute l’Estrie sera à surveiller le 1er octobre, tellement les batailles s’annoncent serrées. Le député libéral sortant, Pierre Reid, qui ne se représente pas, a un peu négligé sa circonscription, ce qui ouvre la porte à la CAQ.

Pointe-aux-Trembles
Jean-Martin Aussant, de retour au PQ, se heurtera-t-il à la candidate de la CAQ, Chantal Rouleau, également mairesse de l’arrondissement, qui a survécu à la vague Valérie Plante ? L’une des plus belles luttes de la campagne.

Bourget
Le député péquiste Maka Kotto se croyait hors de danger, mais la force de la CAQ chez les francophones, combinée aux bons pronostics de QS et du PLQ à Montréal, pourrait lui donner des sueurs froides.

Châteauguay
Le ministre et aspirant chef libéral Pierre Moreau est-il en danger ? La CAQ le talonne, mais l’importance du vote non francophone devrait lui permettre de l’emporter. À surveiller.

Marie-Victorin
Jadis forteresse péquiste, la circonscription sera chaudement disputée entre la vedette montante du PQ, Catherine Fournier, et la CAQ, qui domine sur la rive sud de Montréal.

Sainte-Rose
Sera-t-elle la seule des six circonscriptions lavalloises non remportée par les libéraux, eux qui accentuent leur emprise sur cette île d’élection en élection ? Bien possible. La CAQ et son candidat, Christopher Skeete, y sont favoris.