Beauce : Le miracle continue
Élections 2018

Beauce : Le miracle continue

Grâce aux entrepreneurs, le bilan beauceron est toujours au beau fixe !

Valérie Parent a grandi dans une maisonnée typique de la Beauce, animée par l’esprit d’entrepreneuriat de la région. Enfant, au souper, dans la petite ville de Scott, non loin de Sainte-Marie-de-Beauce, elle écoutait ses parents, son frère et sa sœur discuter de l’entreprise familiale, active dans l’imprimerie : finances, service à la clientèle, relations de travail… « Mon père était stressé quand il perdait un bon employé ou qu’un client était mécontent », se souvient-elle.

À 78 ans, Gérard Parent a cédé l’entreprise à son fils. N’empêche, trois jours par semaine, il retourne donner un coup de main à l’imprimerie. C’est l’un des secrets du miracle de la Beauce, qui perdure depuis des décennies : la transmission du savoir.

 


 

Valérie Parent, 43 ans, y contribue comme directrice du rayonnement à l’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB). Elle recrute des chefs d’entreprise qui viennent parler de leurs erreurs et de leurs bons coups à des cadres qui cherchent à faire grandir leur société. Tout le monde a en tête la phrase du fondateur de l’EEB, Marc Dutil, patron du Groupe Canam : « La plus grande ressource naturelle en Beauce, c’est l’entrepreneuriat. »