Véronique Hivon et le PQ en danger à Joliette

Au coeur de la région de Lanaudière, la circonscription de Joliette s’annonce comme une chaude lutte entre la vice-cheffe du Parti québécois, Véronique Hivon, et le candidat de la Coalition avenir Québec, François Saint-Louis.

Photo : La Presse Canadienne

Un nouveau sondage de la firme Recherche Mainstreet commandé par Qc125 nous indique que Mme Hivon pourrait être en danger de perdre sa réélection dans ce château fort péquiste.

Ce nouveau sondage exclusif a été conduit le 23 juin 2018 auprès de 628 électeurs de la circonscription de Joliette par appels automatisés (une méthode appelée « IVR » pour interactive voice response). Les réponses ont été pondérées statistiquement en utilisant les renseignements démographiques recueillis dans le cadre du recensement de 2016. La marge d’erreur de ce sondage probabiliste est de ±4 %, 19 fois sur 20.

Voici donc les résultats. À la question: « Lors de la prochaine élection, pour le candidat de quel parti avez-vous l’intention de voter? », voici les résultats:

La Coalition avenir Québec obtient le plus grand nombre de répondant avec 26 %.

Le Parti québécois se trouve tout près derrière avec 24 %. Il y a donc une égalité statistique entre la CAQ et le PQ dans Joliette parmi les électeurs décidés, car leurs résultats respectifs se trouvent à l’intérieur de la marge d’erreur.

De plus, et il ne s’agit pas d’une surprise en soit, mais le Parti libéral du Québec (avec 9 %) et Québec solidaire (avec 8 %) ne seront vraisemblablement pas compétitifs dans cette circonscription.

Néanmoins, plus du quart des répondants (27 %) s’identifient comme indécis, ce qui nous indique que rien n’est encore joué et que la campagne locale sera d’une importance capitale en août et septembre prochain.

Comme c’est la norme dans l’industrie des sondages politiques, une question de relance était ensuite posée aux répondants: « Si vous êtes indécis, pour le candidat de quel parti seriez-vous le plus enclin de voter? »

Voici les résultats des intentions de vote après la question de relance:

C’est ici que les mauvaises nouvelles commencent pour Mme Hivon: après la question de relance, la Coalition avenir Québec récolte 33 % des répondants, une hausse de sept points, contre seulement 26 % pour le Parti québécois (un gain de deux points).

Cela signifie donc qu’une plus grande part des indécis de la circonscription de Joliette se rangerait du côté de la CAQ et ce, même avec la notoritété généralement positive dont jouit Mme Hivon (dans un sondage Léger de mars 2018, Mme Hivon était décrite comme « un atout pour son parti » par 44 % des répondants [pp. 20-21], le plus haut score parmi ceux et celles testés par l’étude).

En isolant seulement les électeurs décidés et enclins de ce sondage (un total non négligeable de 523 répondants), voici ce que nous obtenons:

La Coalition avenir Québec serait donc en tête avec 40 % des répondants décidés et enclins. Un tel total, s’il devait se transférer dans l’urne, serait un sommet pour un parti autre que le PQ depuis le début du présent siècle.

Le Parti québécois et Mme Hivon ne sont toutefois pas loin derrière avec 30 % des répondants. Notons ici que Mme Hivon, lors des trois élections générales où elle a porté les couleurs du PQ dans Joliette, avait récolté 46 %, 47 % et 44 % des suffrages en 2008, 2012 et 2014 respectivement. Si ce sondage devait s’avérer, cela nous indiquerait que la chute abrupte du PQ au niveau national depuis le printemps 2017 aurait aussi plombé les chiffres du PQ dans Joliette.

Comment ce sondage se compare-t-il avec la dernière projection électorale Qc125, publiée le 28 juin dernier dans L’actualité? Voici la plus récente projection pour la circonscription de Joliette (qui ne prenait pas en compte de ce nouveau sondage):

Selon le modèle Qc125, Joliette est présentement une circonscription pivot où la CAQ et le PQ sont à quasi égalité – avec un léger avantage pour la formation de François Legault. En effet, sur le graphique ci-dessus, nous remarquons que les intervalles de confiance des deux partis se croisent considérablement.

Superposons maintenant les données de ce sondage avec celles de la projection:

Nous pouvons remarquer que les données de ce sondage Mainstreet/Qc125 (MS) se trouvent à l’intérieur des intervalles de confiance de la projection et ce, pour chacun des partis. La donnée la plus éloignée de la moyenne est celle du PQ qui, avec 30 % dans ce sondage, frôle la limite inférieure de l’intervalle de confiance.

Cela signifie donc que, si le sondage est précis, le modèle Qc125 surestime quelque peu les appuis au Parti québécois et Mme Hivon et, dans une moindre mesure, sousestime légèrement le vote solidaire.

Évidemment, je répète souvent qu’il ne faut pas donner trop d’importance à un sondage unique et qu’il est préférable de calculer des moyennes afin de décerner les tendances. Chaque sondage est un morceau d’un grand puzzle dont les formes et les tracés changent constamment.

Toutefois, advenant que le PQ soit bel et bien en danger de perdre Joliette, cela n’augure rien de bon pour les troupes de Jean-François Lisée. À l’exception de la vague adéquiste de 2007, le PQ a remporté la circonscription de Joliette à chaque élection générale depuis 1981.

Mme Hivon et le Parti québécois n’ont plus que 89 jours avant l’élection pour renverser la tendance.

* * *

Pour consulter le rapport de ce sondage Mainstreet/Qc125 pour la circonscription de Joliette, veuillez visiter ce lien.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

30 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Pas juste dans Joliette que le PQ est menacé. C’est partout au Québec.

Il apparaît même que Lisée se ferait congédier dans son propre comté. Comme Pauline Marois aux dernières élections.

Les Québécois ont décidé à deux reprises de refuser d’entrer dans la cage à homards des péquistes et se ils se tournent de plus en plus nombreux vers le Canada, pays admiré par toute la planète, pour se faire gouverner, et c’est très bien ainsi.

Le PQ, tout comme le Bloc, sont en phase terminale et ils auront très bientôt disparu du paysage politique et nous pourrons enfin nous tourner résolument vers un futur ensoleillé et prometteur et sortir enfin des Plaines d’Abraham.

Avouez que ça vous aurez une grande tristesse de voir votre parti fédéraliste adoré, PLQ, se faire montrer la porte. Allez-vous noyer votre peine dans de la Molson Canadian?

Joliette péquiste depuis 1981 ? N’est-ce pas plutôt depuis
le 15 novembre 1976 , moment où Guy Chevrette a été élu ?

C’est beau et rafraîchissant de lire l’éternel blablabla
d’un fédéraliste qui ne sait plus pourquoi il l’est .
Le fédéral est tellement aimé que seul le PLQ / QLP
le représente ! Belle victoire , en effet !

Vous me semblez être un mange-grenouille.

Vous avez la fibre québécoise dans le bout des orteils. Bravo!!! Notre pays le Québec peut se passer de gars comme vous tant que vous raisonnez comme un pied.

@micheline st-pierre otis
Malheureusement pour vous, la majorité en a soupé des chiqueux de ceintures fléchées et de leur pays imaginaire.

@ micheline st-pierre Otis:

Typique d’une nationaliste à deux balles. Si on n’est pas 100% d’accord avec eux et leur lubies, on est immédiatement insulté, attaqué et traité comme un « pied », un « mange canayen » et un traître à la nation. Sur leur planète, il existe 2 genres de Québécois: les leurs et leurs ennemis. Tiens…ils me font penser à Trump!

J’ai la fibre nationaliste bien réelle et elle ne m’empêche aucunement d’apprécier ce beau pays qu’est le nôtre et qui fait l’admiration de toute la planète: Le Canada! Voyagez un peu et enlevez vos oeillères et vous apprécierez également.

De plus, je partage à 100% le commentaire de sco100: « Malheureusement pour vous, la majorité en a soupé des chiqueux de ceintures fléchées et de leur pays imaginaire. »

Je vais pour finir partages un secret avec vous: c’est justement à cause des enragé(e)s de votre espèce que la vaste majorité des Québécois et des Québécoises s’éloignent de plus en plus de l’option séparatiste et c’est tant mieux. Vous êtes les seuls responsables de vos malheurs.

«…et se ils se tournent de plus en plus nombreux vers le Canada, pays admiré par toute la planète, pour se faire gouverner, et c’est très bien ainsi.»
Les Québécois sont ou seraitent mieux gouvernés par une majorité de Canadiens-Anglais qui contrôlent le pays (polititiens, fonction publique, Forces armées, GRC). Bel exemple de mentalité de colonisé. C’est triste à pleurer.

@ micheline st-pierre-otis; – Le Canada est mon pays et le Québec est ma patrie !- déclarait Jean Lesage je crois. Mme essayez de vous promener dans le monde avec un passeport de la patrie du Québec!

@ Claude Perras:

je vous ferai humblement remarquer qu’il y a eu d’innombrables gouvernements Canadiens dirigés par des Québécois pure laine, avec des ministres seniors Québécois pure laine et d’oser affirmer que « Les Québécois sont ou seraient mieux gouvernés par une majorité de Canadiens-Anglais qui contrôlent le pays » est d’une fausseté scandaleuse.

Le problème avec vous, c’est que lorsque cela se produit, les nationaleux de votre espèce se ruent maladivement sur les Québécois en question (mange québécois dans ce qu’il y a de plus sournois!) pour les traiter de traîtres à la nation et de perfides personnages et préfèrent plutôt se fier à un parti politique qui ne prendra jamais le pouvoir (description des pompom girls qui demeurent sur les lignes de côté dans ce qu’elle a de plus juste) et censé « défendre les intérêts du Québec à Ottawa » alors qu’en réalité, tout ce qu’ils défendent ce sont leurs généreux salaires et comptes de dépenses en plus de la très confortable pension que leur procure le pays même qu’ils veulent détruire.

Comme quoi les hérétiques ne sont pas toujours ceux que l’on pense.

@ François 1
Vous ne semblez pas comprendre ce que le mot majorité veut dire (et ce que ça implique) alors voici ce que l’on peut retrouver au dictionnaire :
Majorité : pluralité des individus dans un pays, dans un groupement. En opposition à minorité.
Dans les démocraties occidentales, les autorités gouvernementales prennent des décisions et y donnent suite pour le bien commun de la majorité. Bien sûr, les droits des personnes de la minorité sont inscrits dans les lois du pays. Mais celles-ci doivent constamment être aux aguets pour les faire respecter ou tout simplement pour ne pas se les faire enlever.
Regardez le combat inlassable des Franco-Ontariens. Ils se battent depuis au moins cent ans (l’infâme Règlement XVII) pour défendre leurs droits. Depuis quelques années déjà, ils se battent pour mettre sur pied une université de langue française (ne parlons pas de la bilingual UofO) et c’est loin d’être d’acquis. Récemment, le nouveau gouvernement Ford vient d’abolir le Ministère des affaires francophones pour en donner les responsabilités à un ministre délégué (Caroline Mulroney). Décision perçue comme un net recul par les Franco-Ontariens et en sont à évaluer les répercussions.
Ce cas est un exemple éloquent de ce que ça veut dire être en minorité dans une province ou un pays.
Le French Power dont vous faites allusion a été un concours de circonstances. Il faudrait peut-être faire graver une plaque et l’installer sur la Colline parlementaire pour en commémorer son passage dans la capitale (pas encore bilingue du pays). Pas sûr que les contribuables Canadiens-Anglais voudraient contribuer à cette initiative…
Bref, le Canada est un pays anglophone avec sa minorité francophone. Je n’ai rien contre les Canadien-Anglais. Ils ont le droit d’avoir un pays. Les Québécois aussi.

Je remarque que le rapport de Mainstreet ne fait pas mention de l’utilisation du mode « IVR ». On sait qu’au Québec, Mainstreet a utilisé des questionnaires de vive voix par le passé. Vous devriez vérifier.

D’autre part, dans l’introduction du rapport, il est écrit : «Plus
récemment, Recherche Mainstreet a été la seule entreprise de
sondage d’avoir correctement présagé une victoire majoritaire
des libéraux aux élections fédérales de 2015.»

C’est faux puisque Forum avait aussi prédit un gouvernement libéral majoritaire et avait donné la projection de sièges la plus précise de tous les projecteurs de sièges. Voir ce lien, page 5 : http://poll.forumresearch.com/data/dc2e85ea-624f-4377-b2f1-928dc876fef3Federal%20Horserace%20News%20Release%20%282015%2010%2018%29%20Forum%20Research.pdf#page=1&zoom=auto,-53,798

Avec un titre , et excitation , je ne préfère pas lire , que les médias cessent de influencer les gens , laisser la paix aux citoyens de voter selon leur choix personnel . Madame Véronique Hivon , elle est compétente et le prouve , donc les gens de sa circonscription ont un QI .

Bien dit! Ce journaliste continue d’écrire à partir de trous de beigne.
Où a-t-il bien pu apprendre son métier de journalisme?
Où a-t-il bien la conscience pour « slamer » sur des données aussi douteuses, voire sans doute fausses. C’est un affront à l’intelligence des Québécois-ses que de vouloir leur imposer une tendance peut-être fausse sur la politique. Quel est ce M. St-Louis de la CAQ? C’est sur ce candidat que les électeurs sont en droit de savoir. Pas un numéro sur une fiche. Ce journaliste à la solde du pouvoir caquiste et surtout de son patron libéral Alexandre Taaillefer. Ça donne la nausée.

Vous parlez d’un professeur de physique (parce que c’est ce qulil est d’abord) qui analyse les sondages comme hobby… lol oupsy vos théories de complot ne tiennent plus… et puis ce sondage ne fait que confirmez la tendance observer depuis 2 ans dans Joliette. Vous parlez sans connaître les faits monsieur. Et puis avez-vous lu l’article? Votre commentaire semble assez idiot considérant les propos pondérés et non partisants de l’auteur. Commentez sans prendre la peine de lire c’est un peu pathétique…

Ben oui…les Québécois sont tellement maniables et dociles qu’ils ne peuvent se forger seuls une opinion et votent sans réfléchir. Comme un banc de poissons.

N’importe quoi.

Elle est sûrement une excellente candidate ( les élections antérieures semblent bien le prouver) mais sa formation politique a du “plomb dans l’aile”.

Voterons-nous pour un chef ou un parti. Si oui pour un chef, posez la question c’est y répondre.

Monsieur la CAQ a une expérience en affaires certes mais les USA ont aussi crû en un homme d’affaires (dixit Donald T.) En ces temps difficiles tant sur le plan régional, provincial qu’international, soyons unis derrière l’expérience et, malgré ce qu’on peut en dire, c’est la meilleure conseillère.

Pas de printemps érable svp.

Pitié ! Si c’est pour imiter nos piètres voisins du sud que vous nous recommandez de couronner cet ex-Québécois… et toujours pas plus Canadien qu’il faut… pour faire contre-poids à notre jeune « poteux » national, je dois avouer que nous en sommes rendus bien plus loin que je pensais, dans le recours aux soins palliatifs que réclamerait à grands cris notre pauvre « Province de Québec » en phase terminale (?)

Parizeau l’avait dit: le PQ est un champ de ruines.
50 ans de péquisme ne nous a pas mené à la Terre promise. On s’est fait rouler dans la farine par de petits politiciens qui ont surfé sur la vague nationaliste sans lever le p’tit doigt pour nous amener à bon port. Qu’il disparaisse ce parti sans raison d’être. On va essayer après l’élection de construire autre chose.

Elle a été tellement arrogante envers QS quand celui ci a refusé cette pseudo entente de coalition que tant qu’a moi elle mérite amplement une débarque aux prochaines élections .!

Monsieur,

Vous l’avez vous la raison. Minable comme intervention. Regardez les pompettes du PLQ (dont Christine St-Pierre, l’enragée défoncée) et on pourra s’en reparler. Deux choses possibles: ou bien les Québécois sont tous une bande d’imbéciles ou bien le sondage est bidon. Point, rien d’autre à dire.

@Micheline St-Pierre Otis
C’est donc la seule conclusion logique possible ? Soit vous vous abreuvez à la bonne parole péquiste, soit vous êtes un imbécile ? Vous avez, ma foi, une bien piètre opinion de vos concitoyens québécois. Ne vous en déplaise, la plupart des Québécois ont passé la phase du « Crois ou meurs » du credo péquisto-souverainiste. Votre mépris en dit long sur l’état de votre désarroi politique. Mes condoléances, madame.

Tellement, mais tellement vrai. J’avais presque oublié cet autre dossier lamentablement administré par les péquistes.

Hier, ils ont construit un pont d’or pour pouvoir s’associer intimement à QS allant même jusqu’à ne pas présenter de candidat dans une circonscription, et aujourd’hui, ils les attaquent et leur crachent dessus.

Ils méritent le sort qui les attend: la disparition pure et simple.

De ce qui reste du PQ c’ est la gauche qui n’ a pas d’ argent ; voulant désespérément s’ associé à l’ extrême gauche !! Il y a un os dans le baloné ! Pour moi ça sonne tarifs , impôts et taxes à la hausse pour les 60 % de travailleurs qui payent des impôts au Québec ! Mme Hivon , elle est bien gentille et a un cœur gros comme mon frigidaire mais ça prend des revenus provenant de nos ressources naturelles pour payer tous ses programmes ! Et si le baromètre a tendence à changer dans son comté , c. est peut-être que les électeurs ont a choisir entre la beauté et le cartésien !

Je comprends l’intention de vouloir donner toujours plus d’information au public, et d’analyser et décortiquer le plus possible ladite information. Il faut toutefois être prudent lorsqu’on analyse des données aussi locales. La marge d’erreur est significativement plus élevée que pour un sondage à portée « nationale », sans compter que les indécis constituent tout de même la cohorte la plus nombreuse !

Personnellement, j’aurais préféré que la mise en garde sur la fiabilité d’un tel sondage soit mise davantage en exergue. Ne serait-ce que pour éviter les interprétations erronées qui accompagnent inévitablement ce genre d’exercice. En font foi les nombreux commentaires attaquant votre crédibilité et/ou démasquant un « agenda » caché.

Il faut faire attention quand on joue avec des allumettes…
: )

@ J , Ceux qui s’ attaque assidûment aux sondages ont tous la même conclusion ! C’ est qu’ ils sont perdants et là ,ils agissent comme des bébés-la,la qui voudraient que la tendance populaire et non la tendance du vote fonde au soleil comme par enchantement!

Le parti Quebecois c,est fini et surtout avec un chef pareille quin,iras nulle part , desoler pour Veronique Hivon elle serais mieux dans un autre parti comme QS

Pour commenter ce sondage, je retiens trois éléments: la taille et la pondération des résultats, la concordance avec les autres sondages et la proportion des indécis.

Avec une taille aussi réduite et du fait que beaucoup de personnes ne répondent jamais aux sondages automatisés, je serais porté à me méfier des résultats. Mais ils semblent grandement corroborer les derniers résultats – à l’échelle nationale – obtenus par les autres maisons de sondage. Et il est également réaliste de penser qu’avec autant de gens qui hésitent encore que tout n’est pas encore joué. Surtout dans un comté où la députée sortante jouit d’une bonne appréciation de son travail.

Hélas pour le PQ, l’élection de cet automne ressemble beaucoup à celle de 2007 qui a failli voir l’ADQ prendre le pouvoir, suite à la crise des accommodements (dé)raisonnables. La CAQ menace de balayer le PQ aux mêmes endroits que l’ADQ l’a fait à l’époque. Dans les deux cas, les électeurs voulaient du changement, ils étaient déçus de l’aplatventrisme des libéraux devant les lobbies religieux des minorités et les chefs du PQ étaient impopulaires.

Selon moi, Véronique Hivon, à moins d’une erreur stratégique grave de la CAQ d’ici l’élection, risque également d’être emportée par la vague turquoise. Elle ne peut même pas compter sur son chef pour espérer l’emporter, car c’est lui qui plombe les chances d’élection de son parti.

je vois que vous parler peux ou pas du parti citoyen au pouvoir du quebec et pourtant ce parti a un candidat a joliette depuis samedi le 15 septembre 2018 a 13h45 ma candidature pour les Election 2018 Sébastien dupuis