La balance du pouvoir aux deux partis souverainistes ?

Bien qu’il soit trop tôt pour parler d’une tendance, la Coalition Avenir Québec a reculé de plusieurs points dans les sondages depuis le premier débat des chefs. Et c’est le Parti québécois et Québec solidaire qui semblent en profiter.

Photo : La Presse canadienne

Il ne reste plus que 14 jours avant l’élection générale québécoise du 1er octobre. Depuis le début de la campagne, les intentions de vote semblaient figées à un point tel que nous étions en droit de nous demander si la CAQ pouvait se mettre sur la conduite automatique jusqu’à la ligne d’arrivée. Toutefois, depuis le débat des chefs de jeudi soir à Radio-Canada, la Coalition Avenir Québec a reculé de plusieurs points dans le dernier sondage Recherche Mainstreet–Groupe Capitales Médias.

Est-ce seulement une fluctuation statistique ou le début d’une tendance ? Seuls les chiffres des prochains jours nous le diront. Néanmoins, nous ajoutons ces nouvelles données au modèle Qc125 et mettons à jour ici la projection électorale (une brève explication de la méthodologie se trouve à la fin de cet article).

Projection du vote populaire

Le modèle électoral Qc125 accorde un vote populaire moyen de 33,0 % à la Coalition Avenir Québec, une avance d’un peu moins de trois points sur le Parti libéral du Québec, dont la moyenne est de 30,6 %. Les chiffres des derniers jours se sont resserrés, mais nous verrons plus bas que la CAQ est toujours favorite pour remporter une pluralité de sièges.
Le Parti québécois franchit la barre importante du 20 % et obtient une moyenne de 20,1 % des intentions de vote. Finalement, Québec solidaire obtient 12,0 %.

Voici les moyennes des projections du vote populaire avec les intervalles de confiance de 95 % :

Projection des totaux de sièges

Pour la deuxième semaine consécutive, la moyenne des totaux de sièges de la Coalition Avenir Québec se trouve sous le seuil de la majorité. Cette semaine, la CAQ se trouve à 60,3 sièges.

Nous remarquons que la moyenne du Parti québécois est maintenant de 15,1 sièges. Ces points précieux arrachés à la CAQ auront donc été payants pour le PQ, selon le modèle. En effet, en date du 20 août, le PQ n’était projeté qu’à 8,4 sièges. Évidemment, le PQ demeure encore loin de la victoire avec ces chiffres, mais sa progression dans les sondages et dans la projection est manifestement mesurable.

Considérez la figure suivante. Il s’agit des moyennes des totaux de sièges avec les intervalles de confiance de 95 % :

Voici les densités de probabilités pour la CAQ, le PLQ et le PQ :

En arrondissant les moyennes des totaux de sièges à l’unité, voici ce que nous obtenons :

Avec une telle avance, la CAQ remporte près de 80 % des 50 000 simulations de la projection, soit quatre simulations sur cinq. Seulement 45 % des simulations accordent à la CAQ un total de sièges supérieur à 63, soit le seuil pour obtenir une majorité à l’Assemblée nationale.

Distribution régionale

Pour consulter la carte complète de la projection, visitez ce lien. Sur les cartes, les circonscriptions pâles indiquent les circonscriptions pivots, où les probabilités de victoire du parti en tête sont sous les 80 %.

En conclusion

La semaine qui débute s’annonce riche en rebondissements : lundi soir, les chefs participeront au tout premier débat en anglais sur les ondes de CBC, CTV et Global (de 17 h 30 à 19 h). L’électorat québécois prêtera-t-il attention à ce débat dans la langue de Shakespeare ? Les thèmes abordés lors de ce débat seront généralement les mêmes que lors du débat de Radio-Canada (santé, éducation, soin des aînés, immigration, économie, etc.).

Ensuite viendra le troisième et dernier débat des chefs, jeudi soir à l’antenne de TVA, puis un sprint final de 10 jours avant l’élection.

Nous attendons les sondages des autres maisons sur le terrain (Ipsos et CROP) sous peu. Nous pouvons parier que Léger ira sur le terrain après le dernier débat. Nous aurons alors des données fraîches à nous mettre sous la dent.

* * *

À propos de la méthodologie :
Cette projection électorale Qc125 est basée sur le dernier mois des sondages publiés au Québec, provenant des sociétés Léger, CROP, Recherche Mainstreet et Ipsos depuis août 2018. Également, le modèle utilise les données du recensement canadien et l’historique électoral des 125 circonscriptions du Québec afin de déterminer les tendances et corrélations entre les régions du Québec. De plus, il utilise une distribution non proportionnelle des indécis liée à l’historique des résultats des sondages électoraux au Québec. Chaque sondage utilisé dans cette projection est pondéré selon la taille de son échantillon et sa date de terrain. Les sondages récents possèdent une pondération plus importante. Pour plus de détails sur la méthodologie Qc125, visitez cette page.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

34 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Question honnête, pourquoi arrondir 5,4 à 6 dans le nombre de sièges de Québec Solidaire?

Voici les moyennes des totaux de sièges: 60,3, 44,2, 15,1 et 5,4.

En les arrondissant, nous avons: 60, 44, 15, 5.

En les additionnant, nous obtenons 124.

Dans ce cas, nous arrondissons vers le haut le chiffre dont la première décimale est la plus élevée; dans ce cas: 5,4 pour QS devient 6. Ainsi, nous obtenons 125 sièges.

Voilà!

Étant un fédéraliste convaincu, c’est avec réticence que je voterai pour le PQ dans Verchères. Comme le PLQ n’y a aucune chance de gagner ce siège, mon vote stratégique n’a pour seul but que d’empêcher la CAQ de remporter la circonscription et ainsi peut-être de former un gouvernement majoritaire. Il en est de même dans plusieurs comtés du Québec où le vote stratégique pourrait résulter en un gouvernement minoritaire, ce qui servirait bien mieux nos intérêts.

Dans mon comté (Côte du sud) la CAQ est première suivi des libéraux,étant plus PQ ou QS, je serai prêt à votre libéral si vous votiez PQ :), voilà de la stratégie. Au lieu d’avoir 2 comtés de la CAQ on pourrait avoir un comté libéral et un autre PQ ce qui augmenterait la probabilité d’un gouvernement minoritaire.

J’adopterai exactement la même stratégie dans Pointe-aux-Trembles, quitte à voter pour l’ultra-indépendantiste Jean-Martin Aussant. Anybody but CAQ

J’aime bien vos idées, je crois aussi que l’important est d’éviter un gouvernement majoritaire de la CAQ.

Que de propagandes ???devrait être défendue vos folies de sondage

Comme vous avez raison m. ou mme Pau!. À vous entendre M. Fournier, on devrait mettre comme résultat le dernier sondage Mainstreet, par exemple. devant tous les bureaux de votation et dire aux électeurs de retourner chez eux. car se sont les sondages qui sont le vrai résultat de l’élection et qu’ils n’ont plus besoin de voter.
Seul côté positif: ça économiserait quelques 76 millions…..

Bonjour M. Fournier et lecteurs de QC125.

J’ai quelques questions suite à votre dernière projection.

1- Il semble y avoir eu un retournement de situation à 180 degrés dans le comté de Rouyn-Noranda-Témiscamingue. Entre deux projections, les probabilités de victoire du PQ sont passé de moins de 10% à 80%, pendant que les probabilités de victoire de la CAQ sont passés de 90% à moins de 20%. Comment expliquez cette baisse? Est-ce qu’il y a un élèment local qui est passé sous le radar des médias nationaux? Je trouve cela encore plus étonnant car cette tendance semble être isolée pour ce comté, car les tednaces sont stables ailleurs en Abiti.

2- Vous donner une probabilité de 4,6 sièges pour QS et de 2,1 au PQ sur l’île de Montréal. Cela veut-il dire selon vous qu’il y a plus de 50% des chances que QS 2 des 4 comtés suivants: Hochelaga, Laurier-Dorion, Maurice-Richard et Rosemont? Est-ce que cela veut dire que le PQ a selon vous seulement 10% de chance de conserver 3 des 4 comtés suivants Pointe-aux-Trembles, Rosemont, Hochelaga et Bourget?

3- Vous prévoyez 0,7 sièges pour QS à Québec? Est-ce que cela veut dire qu’il y a environ 70% de chances que QS remporte soit Taschereau ou Jean-Lesage?

4- Vous prévoyez maintenant moins de 63 sièges pour la CAQ. Quelles sont les probabilités des scénarios suivants: CAQ minoritaire, CAQ majoritaire, PLQ minoritaire et PLQ majoritaire?

Merci pour votre attention, un lecteur attentif.

1- La projection s’ajuste avec l’arrivée de nouveaux sondages. Il y a bel et bien eu un sondage Mainstreet/Capitales Médias (dans la zone pour abonnés) dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue et la projection s’est ajustée.

2- Voici les projections pour l’est de Montréal: http://qc125.com/circ/reg-montrealest.htm Les probabilités de victoires sont inscrites sur les pages individuelles des comtés.

3- C’est exact ~70% pour Taschereau + Jean-Lesage. http://qc125.com/circ/reg-capitalenationale.htm

4- Regardez le deuxième graphique de cette page: http://qc125.com/projection.htm Toutes les réponses à vos questions s’y trouvent!

Comment autant de gens peuvent encore aujourd’hui vouloir voter pour le PLQ???? Vous aimez ça vous faire voler!? Ça prend pas 200 de QI pour comprendre que le PLQ nous voles et donnes de l’argent à leurs chums caliss, réveillez vous esti de gang de sans dessins!

@ Detilly,

Je trouve votre réflexion extrêmement intéressante et j’en déduis donc que mon QI (Quotient Intellectuel) est sans conteste extrêmement bas. Vous mettez d’ailleurs le doigt sur une faiblesse de la démocratie, c’est que pour pouvoir voter, il n’est nullement nécessaire d’être intelligent.

@ Merlin,

Pour un immigré comme je suis, quoique Québécois depuis plus de 25 ans, j’éprouve cet étrange sentiment que les plus colonisés de la « gang » ce sont de longue date les Québécois eux-mêmes qui sacrifient le plus à l’esprit de la colonisation.

Pour s’engager sur la voie de la liberté, il y a un prix que vous ne voulez toujours pas payer. C’est bien dommage. Alors ne vous étonnez pas trop si beaucoup d’immigrants qui savent ce que c’est que de payer ce prix, qu’en tout état de cause, ils ne vous suivent pas.

Quant à cette peur du PQ que vous dénoncez, c’est grotesque. Vous prenez vraiment les gens pour tous de « gros caves ». Quand on se donne un aussi beau pseudonyme que le vôtre, relire la légende Arthurienne ne devrait pas même être une simple option.

Est-ce que Legault est en train d’échapper le ballon sur l’immigration, son thème fort (et phare)?
Où est-ce qu’on va assister à l’effet Trump (peu importe ses gaffes, ses partisans croient tellement à ses idées qu’ils vont tout lui pardonner)

Je ne connais pas beaucoup la politique mais je trouve qu’en fin de parcours les chefs se garrochent sur toute sortes de promesses inutiles ça me donne mal à la tête. Ils se servent des immigrants pour profiter pour assommer M. Legault. Ridicule le test à réussir sur les immigrants. Un test d’enfant d’école. Voir si c’est le temps de jouer à des niaiseries semblables. Il y’a des choses pas mal plus importantes à régler. Qu’ils en reviennent des immigrés qui reçoivent des montants plus élevés que nos retraités. Lizée lui tout fier de participer à un débat en anglais parce qu’il le maîtrise bien. M. Couillard lui il a tous les défauts. Irrécupérable. Du vrai enfantillage etc etc. C’est la première fois que je m’intéresse un peu à la politique et c’est la folie. Pauvres de nous.

Bravo pour la photo !!
Faut simplement, tout au plus , connaître cette l’histoire douloureuse .
Le pouvoir s’accumule aussi avec une main tendu . QS
Laisse-moi y penser , je suis en mode réflection ! PQ .
Ai-je fais une erreur ? Où l’inverse ?

Il faudrait mettre quelques lignes directrices à la politique : un gouvernement minoritaire peut durée 4 ans, ne pas faire de promesses si pas capable de les tenir, ne pas s’opposer si au fond on est pour.

@ Slogan,

Est-ce que vous avez vu beaucoup de gouvernements minoritaires qui durent 4 ans ?
Question subsidiaire : Qu’est-ce que vous fumez pour ainsi voir toutes choses en si belles couleurs ?

Bien dit. Il est facile de faire un rapprochement entre la politique migratoire de Trump et le test d’expulsion de Legault. Les deux exploitent l’ignorance et la crainte. Ils oublient que nos deux pays se sont développés grâce à l’apport des millions d’immigrants, dont je suis un descendant. Sauf pour les premières nations, nous sommes tous des immigrants.

Le tassement dans les intentions de vote de la CAQ n’est pas pour moi une immense surprise. Depuis le début j’avais estimé que le parti le moins bien évalué était le PQ. Actuellement, c’est le parti qui a le plus à gagner de ce renversement de tendance. De plus, tout le monde s’accorde que monsieur Lisée fait une bonne campagne, il est bien soutenu par plusieurs de ses candidat-e-s. Pas tous nécessairement, je penserais notamment à Mercier.

« No more comments! » comme que dirait soi-disant sir Winston Churchill…. « Yes we live in a sovereign Canada! »

La consolidation des intentions de vote pour QS ne m’étonne pas excessivement non plus. Les observateurs s’accordent aussi sur le fait que QS offre des idées et des orientations qui sont plus originales que celles de leurs « concurrents », alors dans cette campagne un peu trop basée sur le « marketing », l’approche « produit » de QS devient plutôt séduisante. Si ce n’est que leur manière de financer la « transition » ne pourrait avoir de sens que par l’amorce effective d’un mouvement mondial vers cette transition.

QS sous-estime considérablement le pouvoir financier. C’est du reste là leur moindre défaut.

Tout cela fait de QS actuellement le « meilleur » allié de la CAQ. Tout vote vers QS est à toutes fins pratiques un vote pour la CAQ dans notre système électoral, pourtant décrié par ces deux partis. Bref, la gauche et la droite se servent de faire-valoir mutuel, comme cela s’est vu en Autriche ou en Italie.

Ce qui personnellement m’inquiète le plus, c’est de voir que ces mouvements d’humeur citoyens ne rapportent pour le moment pas de dividendes au PLQ. Il est possible que le vote libéral soit sous-évalué, les électeurs libéraux ne cherchant pas à trop publiciser leurs intentions de vote.

Si cette vague espérée et encouragée par quelques-uns ne se produit pas — en ce qui me concerne je pense qu’elle ne se produira pas — cela ne me surprendrait pas que le prochain gouvernement soit minoritaire. J’estime que l’objectif de 60 députés pour la CAQ ne sera pas atteint. C’est dire que les débats à l’Assemblée risquent d’être houleux.

Il y a tellement de pommes de discordes entre la cynique idéologie de la CAQ et les valeurs fondamentales défendues par la majorité des Québécoises et des Québécois que je vois mal comment un tel parti pourrait rester bien longtemps au pouvoir sans passer irrévocablement d’un nationalisme de façade à toutes formes de répressions autoritaires de facto.

— Attendez-vous à souffrir ! Le sadomasochisme n’est plus désormais très loin, il pourrait faire son entrée dans nos chaumières sous peu.

Comme vous avez raison M. Serge Drouginsky. Les paris nationalistes ont la cote en ce moment: Trump aux USA et Ford en Ontario nous le démontre. J’espère que les Québécois ne tomberont pas dans le panneau avec la CAQ. Ou on aura des lendemains douloureux.

Bof! En Ontario , il y a quelques mois la situation était semblable ! En début de campagne les conservateurs étaient favoris, par la suite à la veille des élections les sondages et les médias avec leurs supposés experts mettaient presqu’ à égalité le NPD et le PC !! Qu’ est-il arrivé à la fin du scrutin ? Conservateur haut la main car les Ontariens voulaient du changement !!!! Les anglais en Ontario n’ ont pas eu peur du changement !

Lizée, Couillard VS Legault, il me font penser aux poules dans leur poulailler qui essaient de tuer la poule blessée…ce sont nos futurs dirigent, ça vole pas haut, vive Manon Massé qui parle des besoins du peuple en toute humilité.. Je me souviens d`un vote important pour se donner un pays il y a quelques années(référendum) où la majorité des votants ont dit NON, la cause, les femmes s`étaient fait appeler YVETTE… plus adolescents que ça tu meures, maman ils me crient des noms. C`est la pure vérité, on a les gouvernements que l`on mérite…

C’est la Fédération des femmes du Québec qui avait organisé le rassemblement des Yvettes au Forum de Montréal; les féministes de gauche ont fait mal au camp souverainiste lors de ce référendum.

L’indépendantisme n’est pas un mouvement qui peu atteindre ces objectifs derrière des portes clause .
On vous a caché quelque chose .
Bonne chance .

Les deux débats nous ont démontré que François Legault n’a pas l’étoffe d’un premier ministre. Son ignorance le disqualifie. Ses positions floues et changeantes sur l’immigration font peur. Son test d’expulsion ne fait aucun sens. Ses menaces de déportation sont tirées de la politique migratoire de Trump. Le Québec mérite mieux que ça. ABL…Anybody but Legault !

Bien d’accord avec vous, espérons que la majorité des Québécois pensent comme vous et ne tombent pas dans le même panneau que les américains.

Les Ontariens n’ont pas eu peur du changement, dites-vous. Mais ils doivent s’en mordre les doigts aujourd’hui. M. Ford est après tout saccagé le démocratie en ce moment même. J’espère que cela ouvrira les yeux aux Québécois avant qu’il ne soit trop tard.

Foutaise… Pour confondre Legault avec Ford ou Trump, il faut
vraiment être sur une autre planète… Allez donc relire l’article
de Chantal Hébert sur le sujet dans l’Actualité avant de dire
n’importe quoi et de nous faire perdre notre temps avec ces
âneries. Si on écoute les libéraux, il faudrait avoir peur de
tout le monde sauf…du PLQ… Les québécois ne se laisseront
pas manipuler cette fois-ci. Remarquez qu’au fond, ça joue
en faveur de l’opposition : plus les libéraux perdent leur
temps à essayer de faire peur à tout le monde, plus ils
confirment qu’ils n’ont plus d’arguments pour nous
convaincre de voter pour eux, et plus les québécois regardent
ailleurs… Merci pour votre excellent travail…