Québec solidaire conservera-t-il Mercier ?

La circonscription représentée par Amir Khadir depuis 2008 choisit Ruba Ghazal, une candidate peu connue du public, en vue de l’élection d’octobre. Un pari qui n’est pas sans risque.

Photo : Québec Solidaire

Mercier, sur le Plateau-Mont-Royal, est une circonscription hautement symbolique pour Québec solidaire, elle qui est représentée depuis 2008 par Amir Khadir. Maintenant que le franc-tireur de QS et ancien co-porte-parole quitte l’Assemblée nationale, le parti mise, pour conserver ce château fort, sur une candidate inconnue du grand public, Ruba Ghazal, dont l’investiture sera confirmée ce jeudi 21 juin.

« Je veux poursuivre l’œuvre d’Amir », a-t-elle dit en mai, au lancement de sa campagne d’investiture dans un bar du Plateau. La souriante femme de 40 ans, cadre dans une entreprise de fabrication de contenants en verre, a prononcé un discours déterminé, qui n’avait toutefois pas la fougue et le mordant de ceux du premier député solidaire.

Amir Khadir reconnaît que de présenter une candidate peu connue dans Mercier est un pari risqué. Mais il est nécessaire, soutient-il, de rompre avec l’habitude de laisser les circonscriptions « faciles » à des candidats-vedettes. « À ce compte-là, on aurait pu donner Mercier à Jean-Martin Aussant », dit le député sortant.

« Ruba Ghazal était dans le haut de ma liste pour Mercier depuis un an. » – Amir Khadir

L’ancien chef d’Option nationale, qui représentera le Parti québécois dans Pointe-aux-Trembles, admet avoir discuté avec Québec solidaire, qui lui aurait proposé, assure-t-il, la circonscription de Mercier. Amir Khadir réfute cette version. « Ruba Ghazal était dans le haut de ma liste pour Mercier depuis un an », affirme-t-il à L’actualité. Il espérait que Jean-Martin Aussant serait candidat pour QS, mais dans une autre circonscription que Mercier.

Amir Khadir a choisi d’appuyer Ruba Ghazal notamment parce qu’il considère « qu’elle va permettre une continuité en ce qui concerne le dévouement pour les secteurs de la société qui en ont le plus besoin ». La candidate désire entre autres poursuivre la lutte contre les effets négatifs de l’embourgeoisement, comme l’augmentation des prix des loyers, dit-elle.

Le médecin solidaire ajoute qu’elle assurera aussi une pérennité sur le plan symbolique. « Comme moi, c’est une immigrante qui est arrivée en bas âge et qui illustre très bien le modèle d’intégration réussie qu’on veut développer au Québec. » Ruba Ghazal est née à Beyrouth, au Liban, et est arrivée au Québec à l’âge de 10 ans.

« J’ai une solide expérience [dans le domaine environnemental] et je sais que les gens de Mercier sont très préoccupés par ces questions. »
– Ruba Ghazal

Celle qui se décrit comme une candidate atypique croit que sa formation universitaire et son parcours professionnel permettront d’élargir la base du parti. « Si quelqu’un avec mon expérience défend les positions de Québec solidaire, peut-être que cela incitera des gens à tendre l’oreille, plus que si j’étais une syndicaliste ou une environnementaliste », explique-t-elle. Bachelière en administration des affaires de HEC Montréal, elle a travaillé pour Bombardier et l’entreprise américaine Church & Dwight avant de se joindre à O-I, où elle est directrice de la santé, de la sécurité et de l’environnement.

Ruba Ghazal veut aussi mettre en avant son expertise dans le domaine environnemental. Elle a d’ailleurs fait une maîtrise en environnement à l’Université de Sherbrooke. « J’ai une solide expérience là-dedans et je sais que les gens de Mercier sont très préoccupés par ces questions. »

Amir Khadir croit que Ruba Ghazal pourra faire contrepoids à la pensée économique dominante : « Avec son expérience, elle pourra démontrer que si l’on est rigoureusement attaché à un modèle économique durable, le système actuel n’est pas viable. »

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

27 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Nathalie Rochefort, une Libérale, a déjà été élue dans Mercier…

Peut-être une autre belle surprise nous attend-elle?

Regardez bien la photo: belle gauche-caviar

@Jack2 : Vous êtes tellement à côté de la plaque ? ! Lisez donc le programme QS et sa déclaration de principes avant d’écrire des faussetés

C’est mon souhait le plus sincère. C’est impératif que les tiers partis soient de plus en plus présents à l’assemblée nationale. En terminant espérons que les partis politiques tiendront promesse et que nous aurons un changement du mode électoral.

Changer le mode de scrutin!

Ben oui…lorsque l’on ne peut gagner en suivant les règles du jeu, on tente de changer les règles plutôt que de convaincre les électeurs. C’est plus simple non?

D’ailleurs, la proportionnelle a tellement de succès à travers le monde. Voyez l’Italie par exemple…

@François 1
Ben oui, regarder l’Allemagne, la Belgique, et bien d’autres pays nordiques. aussi. Il n’y a qu’ici que ça ne dérange pas d’avoir une majorité à l’Assemblée Nationale avec une minorité de voix exprimées dans les urnes.

Amir Khadir termine sa remarque en disant que Ruba Ghazal avec son expérience, elle pourra démontrer que si l’ on est rigoureusement attaché à un modèle économique durable, le systéme actuel n’ est pas viable.) Alors pourquoi Ghazal & Khadir sont partis du Liban pour immigrer au Canada ! Est- ce parce que le modèle économique du Canada est meilleur que le modèle économique du Liban?
Le modèle économique dans le programme de QS est un copier coller du communiste et ils défendent cela !!! Logiquement si les électeurs de Mercier se mettent à réfléchir un tout petit peu; l’ extrême gauche communiste n’ est pas un modèle économique viable à travers le monde! Elle a beau avoir étudier au HEC mais Khadir et Ghazal et aussi Jean Martin Aussant le sauveur sont dans le champ !!!

Le communisme est responsable de la mort de dizaines de millions de personnes (hommes, femmes et enfants) dans l’histoire de l’humanité.

Ce système politique est une catastrophe humanitaire indescriptible et compte tenu du fait que nous sommes tous très bien informés de la chose fait en sorte que je suis personnellement sidéré de voir des gens censément intelligents voter pour ce genre de parti.

«Alors pourquoi Ghazal & Khadir sont partis du Liban pour immigrer au Canada?» Vous dîtes n’importe quoi. Les 2 sont arrivés au Québec autour de l’âge de 10 ans. Ils ont suivi leurs parents. Amir Khadir vient d’Iran, et non pas du Liban, où sa famille a du fuir le régime Khomeiniste.

Ruba Ghazal est venu au Canada avec ses parents alors qu’elle n’avait que 10 ans. Et pour votre information à cette époque c’était la guerre civile au Liban, ce qui explique amplement pourquoi plusieurs Libanais ont fuient leur pays.
M. Kadir est d’origine Iranienne et il a fuit le régime totalitaire des Ayatolas.

Pour ce qui est de QS, je ne voterai pas pour eux car ils sont trop à gauche mais de la à dire que c’est un parti communiste il ne faut pas charrier. Ça ne fait pas parti de leur programme de nationaliser toutes les entreprises.

Lorsqu’on tiens de propos exagérés comme vous le faites on perd toute crédibilité.

Merci jacques d’avoir ramener ces individus dans le droit chemin. La démonisation des idées de gauche en Amérique du Nord ne cessera visiblement jamais, quitte à inventer et dire n’importe quoi.

Comme si les régimes de droite, d’extrême-droite n’étaient pas responsables de millions de morts dans le monde. Pinochet en Argentine, le fuhrer en Allemagne….. Les monarchies dans le monde qui ont fait exécuter combien de monde déjà ? Napoléon, le français, combien de millions de morts dans ces batailles impérialistes ?

Je crois qu’elle aura une solide opposition en la personne de Michelle Blanc, une trans-genre dédiée à la cause indépendantiste (et pas juste sur le bout des lèvres) sous la bannière du PQ, en plus d’être une sorte de sommité dans le numérique. Elle est connue sur le Plateau et elle a une personnalité charmante et rassembleuse, ce que ne semble pas avoir la candidate de QS (belle, intelligente , point à la ligne). Je gagerais un dix dollars que c’est Mme Blanc qui va l’emporter en raison aussi du nombre important de gais dans la circonscription. Ceux qui prêchent pour les tiers partis ne semblent pas conscient de l’anarchie que cela peut amener dans un pays peu peuplé comme le Québec. Si on prend l’indépendance du Québec, la division des partis a retardé et continue de retarder la cause. Enfin, je pense que QS est une sorte de nuisance car il ne sera jamais au pouvoir. Cela fait 12 ans que ce petit parti existe, il n’a pas réussi à faire élire plus de 3 députés alors que René Lévesque avec le PQ a fait élire un gouvernement majoritaire (autour de 81 sièges) en seulement 8 années de formation. Alors, les Qsistes, svp, retournez réfléchir un bon moment cet été et cessez d’appuyer un parti qui brasse des nuages.

La « cause » de l’indépendance du Québec a été entendue et deux fois plutôt qu’une. Le PQ a lui-même organisé deux référendums, a choisi les dates, les questions (interminables), le modus operandi et ils les a PERDUS tous les deux. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas là-dedans?

En fait, QS me fait penser au Bloc à Ottawa. Un parti condamné à errer éternellement dans l’opposition et à jouer les pompom girls sur les lignes de côté sans aucune chance de régner; mais nous sommes toujours au Canada, pays démocratique jusqu’à nouvel ordre, et tous ont le droit de se présenter aux élections.

Personnellement, le fait que QS divise le vote indépendantiste me réjouit au plus haut point.

Pour ce qui est de René Lévesque et de son élection gagnante, il y avait avant le PQ deux partis politiques séparatistes qui se présentaient régulièrement aux élections provinciales soit le RIN et le MAS mais ils ne réussissaient jamais à faire élire quiconque. Le PQ est né de la fusion de ces deux partis (après d’âpres et de longues négociations). De dire ensuite que le PQ a réussi à gagner les élections après 8 ans seulement est étirer un peu la sauce. D’autant plus que la plupart des ministres seniors du PQ (dont Jacques Parizeau!) ont lâchement abandonné Lévesque au beau milieu de son deuxième mandat.

Ce n’est pas d’hier que les séparatistes s’entredéchirent bestialement.

@François 1,
« D’autant plus que la plupart des ministres seniors du PQ (dont Jacques Parizeau!) ont lâchement abandonné Lévesque au beau milieu de son deuxième mandat. »
René Lévesque et sa dérive du « beau risque »
Ces seniors comme vous dites n’avaient pas envie de dériver de ce côté là j’imagine.
Personnellement j’ai un grand respect pour Jacques Parizeau, encore plus que pour René Lévesque.

@ Et
Michelle Blanc, c’est du théâtre de foire, du grotesque. Les citoyens de Mercier ne sont pas dupes.

La majorité des personnes qui ont voté pour Qs ou l’appuient dans les sondages, n’ont pas d’idée de ce que contient son programme et ne seraient pas d’accord s’ils le connaissaient. QS utilise une foule de qualificatifs pour se définir – solidaire, de gauche, féministe, démocratique, altermondialiste, écologique, qui ont tous des connotations éminemment positives. Il évite soigneusement le terme socialiste, il reste assez vague. Il serait donc plus précis de dire que QS se situe à la gauche de la gauche.
Ce petit parti n’est pas communiste, mais il est profondément anticapitaliste et propose une transformation radicale de notre système économique qui n’existe nulle part en Occident et qui n’a jamais été tentée sauf dans des pays qui se réclamaient du communisme.
La couverture médiatique démesurée que lui accorde certains médias est à la limite de la militance politique. Le temps média dont bénéficie 3 députés est totalement disproportionné en fonction du nombre de députés, de membres du parti et d’électeurs qui ont voté pour eux, versus le temps accordé au parti Québécois et au BLOC. Certains s’étonne qu’après 10 ans de surreprésentation média il ait de bons résultats dans les sondages.

Je termine en vous suggérant un très bon article paru dans le Devoir du 22 août 2013 écrit par Bernard La Rivière, ex-Secrétaire général de QS intitulé ‘’La pseudo-laïcité de Québec solidaire’’.

Dans le mille.

J’ai toujours trouvé également que QS avait une couverture médiatique complètement disproportionne par rapport au nombre de votes et de députés qu’ils ont réussi à faire élire.

Imaginez…leur co-cheffe sera du débat des chefs lors des prochaines élections. Ils n’ont en tout et partout que trois (3) misérables députés. C’est un non-sens.

Effectivement , 3 députés du groupe QS et qui en passant n’ est pas reconnu par l’ Assemblée nationale ! La co-cheffe Manon Massé qui est invitée au débat des chefs , ça fait tirer par les cheveux! Je me fou carrément si c’ est un QS qui va gagner dans Mercier car ça n’ augmentera pas le % d’ électeurs dans la province ! En passant QS aurait été mieux servi de mettre comme chef Gabriel Nadeau Dubois car il représente plus les gauchistes péquistes, les chialeux, les donneurs de leçons, les environnementaleux, les étudiants socialistes de l’ UQAM et professeurs ect… Manon Massé représente plus les assistés sociaux et les électeurs qui ne paient pas d’ impôts et qui veulent se séparer du Canada!!!

« La couverture médiatique démesurée que lui accorde certains médias est à la limite de la militance politique. »

QS : 11% d’intention de vote
PQ : 14% d’intentions de vote

Pourquoi donc les médias devraient ignorer un parti qui fait autant d’intention de vote (si on tient compte des marges d’erreurs) qu’un parti qui était déjà au pouvoir ?

Au nom de quelle justification démocratique, les médias ne devraient que parler de l’option néo-libérale dans leurs articles et leurs éditoriaux ?
Un journal est là pour parler des faits, pas pour faire de la politique. Vous n’aimez pas Québec Solidaire, c’est votre droit le plus absolu. Je déteste autant la CAQ, que les Libéraux et depuis que le PQ ne parle plus de souveraineté, il confirme que c’est un parti comme les deux autres, axés sur le profit, vite fait, bien fait, au détriment des services publiques et de l’écologie. Alors j’espère que Mercier conservera sa couleur Québec Solidaire et pour longtemps.

Ce comté a longtemps été détenu par le Parti Québécois.

…et par le Bloc au fédéral mais Duceppe (leur chef!) s’y est fait déculotter deux (2) fois dernièrement.

Je crois que l’historique du PQ s’est arrêtée il y a longtemps là-bas.

Ils sont d’extrême gauche autant au provincial qu’au municipal (i.e.: le roitelet Ferrandez y règne en despote depuis longtemps…).

QS devrait être réélu sans trop de problème.

Tiens, tiens: un publi-reportage déguisé en faveur de QS…

Quand on parle de la CAQ, dites-vous qu’il s’agit d’un publi-reportage déguisé pour la CAQ ?
Quand on parle du QLP, dites-vous qu’il s’agit d’un publi-reportage déguisé pour le QLP ?
Quand on parle du PQ, dites-vous qu’il s’agit d’un publi-reportage déguisé pour le PQ ?
Non, alors pourquoi quand on parle de Québec Solidaire (qui est le seul parti qui est le plus proche des idées que je porte) vous affirmez qu’il s’agirait d’un publi-reportage déguisé pour ce parti ?

Je trouve qu’au contraire, les petits partis sont largement sous-représentés dans les médias. Ils gagneraient à être nettement plus connus.
Il est dommage que les médias ne s’intéressent à ces partis qu’une fois qu’ils commencent à décoller dans les sondages, après que leurs membres aient fait du porte à porte pendant des années. Une couverture complète et objective de tous les partis feraient probablement gagner du temps à ces partis pour faire sortir tous ces vieux partis qui dans le fond proposent exactement le même programme, avec quelques décorations différentes, comme sur les sapins de Noel. Ils fêtent tous le néo-libéralisme, l’argent vite fait et surtout fait sans aucun scrupule, sans aucune éthique et sans aucune morale.

Je ne suis pas du tout inquiet. Ruba Ghazal est une très bonne candidate et la présence de député.es QS à l’Assemblée nationale est une nécessité bien comprise des électeurs. Les libéraux, 2ième en 2014, et le PQ troisième dans Mercier se battent pour sauver leurs député.es sortant.es. Ni l’un ni l’autre ne sont en mesure de faire des gains ailleurs. Dans Mercier, la CAQ va monter: elle part de 8% et va grignoter des suffrages au PQ et au PLQ. Les Verts et le NPD-Q , absent, en 2014, vont prendre des voix aux libéraux et à QS. Rien pour changer la donne. Les libéraux devraient être de lointain deuxième et ce n’est pas l’ajout de 14 sections de vote, venant de l’ex comté d’Outremont, dans le Mile-End, (où les libéraux devançaient légèrement QS, le PQ y était autour de 10%) qui va aider le PQ qui part de la troisième place avec un faible 20,5%. Une réélection de QS est plus que probable avec les libéraux deuxième et le PQ troisième. En passant la libérale, Nathalie Rochefort avait été élue, lors d’une partielle, en 2001, avec un taux de participation de 42%, ce qui n’a rien à voir avec une générale, où la participation voisine le 75%.

Bizarre quand même que, dans le magazine appartenant au président de la campagne électorale de l’élection de 2018 du Parti Libéral du Québec, Alexandre Taillefer, on ne mentionne aucunement les noms des candidats des autres partis politiques qui se présentent contre Québec Solidaire dans cette circonscription. Pourquoi coiffer l’article du titre: Québec solidaire conservera-t-il Mercier, puis qu’on ne fait mention d’aucune opposition et d’aucune possibilité qu’un autre candidat-e ne mette en péril le château-fort qsiste. Est-ce que le journaliste Thomas Laberge et le président de campagne du PLQ, concèdent déjà la victoire à QS dans Mercier, sans avoir fait aucune analyse de la concurrence des autres partis politiques dans la course aux élections du 1er octobre 2018?

@François 1 si les règles du jeu ne sont pas justes, je crois que c’est normal que les gens aient envie de les changer. En ce moment, les règles du jeu font que 35% des votes pour un parti permettent 100% du pouvoir.