Élections sur Twitter : le PQ, Léo Bureau-Blouin et les autres

L’addition du nombre d’abonnés des candidats de chaque parti montre l’importance du réseau tissé par le PQ par comparaison à ses adversaires politiques.

FouineurL’agence de cybermarketing Adviso s’est lancée dans une analyse – chiffrée et non qualitative – des candidats des quatre principaux partis politiques sur Twitter. (À noter que le seul chef à ne pas posséder de compte personnel officiel est Pauline Marois.)

Avec 71 candidats utilisant ce réseau social, le Parti québécois est le plus présent sur cette plateforme, devant le Parti libéral du Québec (68), Québec solidaire (37) et la Coalition avenir Québec (21), qui ne semble pas particulièrement porté sur la chose.

Cependant, les caquistes ont beau être peu nombreux, ils sont actifs ! En effet, le parti dont les candidats sont les plus présents sur Twitter n’est autre que la formation de François Legault. Ses candidats présentent un nombre de tweets moyen de 4 320, loin devant les 2 109 du PQ.

032514_2016_Analysedesc6

L’addition du nombre d’abonnés des candidats de chaque parti montre l’importance du réseau tissé par le PQ par comparaison à ses adversaires politiques. À eux seuls, les candidats vedettes du parti de Pauline Marois rassemblent 57 % de ce grand total.

…………Analysedesc3

2014-03-26 15_15_03-Analyse des comptes Twitter des candidats aux élections provinciales 2014 _ Advi

Parlant de candidat vedette, celui qui est le plus populaire sur Twitter est le péquiste Léo Bureau-Blouin (plus de 53 900 abonnés), mais celui qui présente le score Klout le plus élevé (chiffre indiqué à côté de la mention du parti) est Jean-François Lisée.

032514_2016_Analysedesc7

Philippe Couillard est celui dont le compte est le plus mentionné – en positif ou en négatif – sur le réseau social, devant François Legault et Françoise David, selon Adviso, qui a analysé une période allant du 8 au 22 mars.

032514_2016_Analysedesc8

Le fouineur s’est par ailleurs servi de l’application Fakers pour tenter de découvrir si la communauté Twitter de l’un ou l’autre des principaux partis s’appuyait sur de nombreux faux comptes. Lors de la campagne présidentielle américaine, en 2012, cet outil avait permis d’identifier des millions de faux profils suivant Barack Obama.

Ici, rien de tel. Le PQ (qui compte un total avoisinant les 34 900 abonnés), le PLQ (environ 20 000 abonnés), la CAQ (environ 17 400 abonnés) et QS (environ 30 200 abonnés) affichent un ratio sensiblement équivalent.

Status People Fake Follower Check — Social Media Management Platform for Busines Status People Fake Follower Check — Social Media Management Platform for Busines Status People Fake Follower Check — Social Media Management Platform for Busines Status People Fake Follower Check — Social Media Management Platform for Busines
Laisser un commentaire