Entrevue publique de fin d’année avec Justin Trudeau

Pourquoi la baisse d’impôt ne profite-t-elle pas à ceux qui en ont le plus besoin? Comment concilier l’exploitation du pétrole et la lutte contre les changements climatiques? Voici quelques-unes des questions que nous avons posées à Justin Trudeau.

Capture d’écran 2015-12-21 à 12.08.56

Pourquoi la baisse d’impôt accordée par le gouvernement Trudeau dès le 1er janvier 2016 ne profite-t-elle pas à ceux qui en ont le plus besoin, soit ceux qui gagnent moins de 45 000 dollars par année? Comment concilier l’exploitation du pétrole et la lutte contre les changements climatiques? Les provinces doivent faire face à des besoins grandissants en matière de soins de santé et d’éducation. Comment le gouvernement fédéral peut-il les aider à remplir leur rôle?

Voici quelques-unes des questions que nous avons posées au premier ministre Justin Trudeau dans le cadre d’une entrevue de fin d’année réalisée devant public à Ottawa, le mercredi 16 décembre. La rencontre était organisée par le magazine Maclean’s, en collaboration avec L’actualité et Chatelaine.

Pour l’occasion, Paul Wells, de Maclean’s, Rachel Giese, de Chatelaine, et moi-même avions concocté quelques questions de notre cru, mais surtout, nous avions demandé à nos lecteurs de nous envoyer leurs questions pour le premier ministre. Merci d’avoir répondu en grand nombre. Dans la mesure du possible (une heure, ça passe vite!), nous les avons retransmises. Le public sur place a également pu poser des questions dans le cadre de cette rencontre bilingue, enregistrée pour la télévision et diffusée sur CityTV.

Voici des extraits de l’entrevue.

La première question en français a porté sur la baisse d’impôt accordée par le gouvernement Trudeau.

[brightcove id=’4667532551001′ width=’640′ height=’360′]

J’ai estimé qu’il ne répondait pas tout à fait à ma question, alors je l’ai relancé pour obtenir une réponse plus précise. Voici:

[brightcove id=’4667532553001′ width=’640′ height=’360′]

Notre lectrice Karmen Prud’homme nous a écrit sur Facebook afin de poser une question sur l’environnement au premier ministre Justin Trudeau. En cette ère post-rencontre de Paris sur les changements climatiques, comment peut-on soutenir l’exploitation du pétrole canadien et lutter contre les changements climatiques? Voici sa réponse:

[brightcove id=’4667556770001′ width=’640′ height=’360′]

J’ai posé une sous-question sur l’acceptabilité du projet d’oléoduc Énergie Est dans ce contexte.

[brightcove id=’4667530981001′ width=’640′ height=’360′]

Plusieurs provinces sont en déficit. Les besoins en matière de santé et d’éducation augmentent. Comment Ottawa peut-il aider les provinces à remplir leur rôle?

[brightcove id=’4667556769001′ width=’640′ height=’360′]

Est-ce qu’il y a un déséquilibre fiscal au Canada à l’heure actuelle?

[brightcove id=’4667564758001′ width=’640′ height=’360′]

Notre lecteur Robert Cusson voulait savoir comment le gouvernement arrive à trouver un milliard de dollars pour accueillir les réfugiés syriens, alors qu’il y a des milliers de sans-abris au Canada. Il y a également des milliers d’enfants canadiens qui ne mangent pas à leur faim…. Comment peut-on justifier cela? La réponse du premier ministre:

[brightcove id=’4667531042001′ width=’640′ height=’360′]

Une lectrice, Sophie Boissonneault, voulait connaître les plans du gouvernement concernant la livraison du courrier à domicile, qu’il a promis de rétablir lors de la campagne électorale. Cette question a été posée par une participante présente dans l’audience (en anglais).

[brightcove id=’4667532494001′ width=’640′ height=’360′]

Notre lecteur Vincent Monceau Francœur voulait savoir pourquoi le gouvernement Trudeau nuit aux Canadiens qui tentent d’épargner en diminuant le plafond du CELI de 10 000 à 5 500 dollars par année à partir du 1er janvier. La question a été posée par un participant sur place (en anglais).

[brightcove id=’4667532493001′ width=’640′ height=’360′]

En vrac, le premier ministre a également abordé le tempo de son gouvernement, actif dans les premières semaines (en anglais).

[brightcove id=’4667657763001′ width=’640′ height=’360′]

Justin Trudeau a abordé l’embauche de ses deux gardiennes pour enfants, mais également le besoin de services de garde de qualité pour les familles (en anglais).

[brightcove id=’4667556829001′ width=’640′ height=’360′]

 

L’entrevue intégrale d’une heure (en français et en traduction française lorsque c’était nécessaire, puisque la rencontre s’est déroulée davantage en anglais) est ici. Plusieurs sujets ont été à l’honneur, y compris son appréciation du dernier film de la série Star Wars et la manière dont il choisit ses chaussures le matin…

[brightcove id=’4667444504001′ width=’640′ height=’360′]

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Hier à Patrice Roy il a dit en gros que le Canada anglais n’avait pas de culture (par rapport au Québec)
Ben hâte de voir le premier journaliste qui va reprendre son étonnante déclaration

Toutes des questions importantes. Notamment celles sur ses gardiennes d’enfant et celles sur Star War.
Vous n’avez pas pensé à lui demander comment il en était arrivé à faire un amalgame entre les déclarations de Trump et le projet de Charte?
Ha bon. Ça ne devait pas être aussi important que son appréciation de Star Wars.
Beau travail, Monsieur Castonguay. Prochaine étape : Éric Salvail.

Qui roule ses manches? Cette précision chirurgicale laisse penser qu’il a un professionnel rouleur. Ou il achète des chemises pré-roulées?

Aussi complaisante et coulante que l’interview de Pierre Bruneau de TVA quelques jours après les élections…

La publicité qui reprend intégralement à chaque début de bout d’entrevue, c’est insupportable. Dommage, j’aurais aimé les écouter.