Épreuve des faits : immigration et identité au Québec

Lors de la campagne électorale 2014, L’actualité a publié un dossier spécial sur l’état du Québec, avec une série de vignettes d’informations sur différents thèmes. Des repères qui peuvent être utiles dans le débat public.

Voici la vignette sur l’immigration et l’identité.

 

immigration identite

Pour lire notre vignette d’information sur LA SANTÉ.

Pour lire notre vignette d’information sur L’ÉDUCATION.

Pour lire notre vignette d’information sur L’ÉCONOMIE ET LES AFFAIRES.

Pour lire notre vignette d’information sur L’EMPLOI ET LA RICHESSE.

Pour lire notre vignette d’information sur LES FINANCES PUBLIQUES.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Ben Oui, Un autre mot que PKP ne doit pas utiliser… Immigration… Un baillon peut-être, avec cela…

Le petit jeu PUÉRIL de la petite politique est toujours de mise. Les gens rationnels ( partisans ou non ) ne se laisseront pas entrainer dans cette démagogie. MAIS les plus cons… Vous savez, les ULTRAS-PARTISANS, ceux qui sont colorés des pieds à la tête dans les estrades et qui expriment une intelligence de LOBOTOMISÉ, il y en a dans TOUS les partis… Misère…

Certains de ces partisans radicaux affirmeront même avoir entendu M. Péladeau PENSER à préparer des chambres à gaz pour les immigrés que nous invitons…. ( Bien sûr, que la télépathie existe selon eux )

En fait, M. Péladeau se dit pressé de préparer l’indépendance. Pourquoi ?

1- La réalité démographique: Les québécois résidant au Québec depuis longtemps font de moins en moins d’enfant, comme dans tous les pays développés actuellement. POINT ( Enoncé non-raciste, non-xénophobe, non-extrême droite ou gauche )

2- La réalité de l’Immigration: Les gens immigrants ici, au Québec, prête serment à la reine, à la citoyenneté CANADIENNE, se sentent soumis aux lois et au règles canadiennes (en premier lieu) et le gouvernement fédéral a PRIORITÉ en matière d’immigration…

Les nouveaux venus, sauf exception, ne connaissent ni le passé historique ni les enjeux profonds qui animent la réalité politique, économique et culturelle du Québec. Et par conséquent, ils sont BEAUCOUP moins enclins à ressentir un besoin d’indépendance… Du moins, pas avant la deuxième ou troisième génération… Ce qui demande de nombreux et de longs efforts de pédagogie et d’intégration… ( Enoncé non-raciste, non-xénophobe, non-extrême droite ou gauche )

Alors, si les gens RATIONNELS prennent la peine d’écouter le propos ENTIER de M. Péladeau, ils concluront probablement qu’il est bien possible que M. Péladeau trouve urgent de préparer la pédagogie nécessaire à la compréhension de cet enjeu.

ET que M. Péladeau est convaincu, comme tous ceux qui s’y connaissent en Macro-économie, de l’importance de l’immigration pour l’avenir de tout pays développé.

Pour les autres….. pataugés dans votre mare boueuse…

S’cusez-moi mais ça fait plus de cinquante (50!!!) ans PLUS deux (2!!!) référendums (que vous avez PERDUS!!!) que vous faites « de nombreux et de longs efforts de pédagogie et d’intégration… » et les résultats des sondages et des élections vous donnent comme PERDANTS à tout coup. Non seulement perdants mais votre base diminue année après année.

Y-a-t’il quelque chose que l’ensemble des Québécois et des Québécoises a clairement compris mais que vous n’arrivez toujours pas à concevoir???

François, François….

Toi qui semblait avoir tellement bien saisi les subtilités et le pouvoir des méthodes utilisées en Publicité pour influer sur les perceptions et le comportement des humains…

Comment ne peux-tu pas voir TOUS les moyens financiers qui ont été mis à contribution ( légalement ou non ) pour promouvoir le statu-quo fédéraliste ?

Pour promouvoir l’insécurité et pour entretenir un sentiment de dépendance, n’aurais-tu pas,toi-même, utilisé toutes les armes disponibles pour garantir TES intérêts, si tu faisais parti de ceux qui bénéficient le plus de ce statu-quo ???

Alors comment ne réussis-tu pas à comprendre que d’autres, conscients de cela, puissent continuer à espérer que, grâce à une meilleure éducation citoyenne et une meilleure compréhension des enjeux sociaux , il soit possible de réussir à convaincre suffisamment de citoyens de certains avantages primordiaux de la Souveraineté d’une collectivité sur un territoire riche et prometteur ….si nous réussissons à le mettre à l’abri du piratage industriel….

Quand je lis un discours aussi vide que le tient, qui ne fait absoluement rien d’autre que d’attaquer le PQ et les syndicats sans *JAMAIS* apporter quelque argument ou fait vérifiable, je me pose exactement la même question à ton égard et à celui de tes semblables.

Lorsqu’on parle d’immigration, on parle toujours des deux mêmes choses: langue et économie. Rarement d’identité. Pourtant, les problèmes actuels qui nous sautent en pleine face sont beaucoup plus d’ordre identitaire qu’économique ou linguistique.

681 millions par année pour franciser environ 20,000 immigrants qui ne parlent pas français?
Est-ce que j’ai bien compris?

« L’épreuve des faits » ne donne aucun chiffre sur le nombre d’immigrants qui ne parle pas français.

Pour fins d’argumentaire, disons que 50% des 55 000 immigrants qui arrivent au Québec chaque année parlent français, c’est probablement plus, on parle alors de 68,1M$ (il y a une virgule, elle me semble plutôt évidente, sauf peut-être sur un téléphone) pour la francisation de 27 500 immigrants supplémentaires chaque année.

Évidemment il nécessite plus d’une année pour franciser un nouvel arrivant, la CAQ voulait d’ailleurs donner un ultimatum après 3 ans. Considérant qu’il y a surement des immigrants non-francophones qui tardent à suivre les cours de français (ou en sont exempts), on peut probablement estimer à 50 à 100 000 personnes tout au plus qui suivent des cours/ateliers de francisation. On parle de moins de 1500$/an par immigrant.

C’est 10 fois moins que les augmentations de salaires annuels des médecins spécialistes.

Erratum : pas seulement les médecins spécialistes, mais tous les médecins.

La vérité c’est que ,nous avons pas assez de travaille pour tout le monde est plus on va amener d’immigrants plus notre vie a Québec va devenir difficile .Parce que, un immigrant va accepter un salaire plus petite que un québécois et comme ca notre vie va devenir plus difficile et en plus qui va profiter de immigrantes: les patrons qui veux que tu travaille pour une salaire de miser et Ta seul chance pour survie est de travaille pour le gouvernement . Le chiffres ne reflète plus la réalité ,ou est la démocratie?